Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer

Aller en bas

Votre avis ?

[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_lcap0%[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_lcap0%[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_lcap0%[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_lcap100%[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_lcap0%[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_lcap0%[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer Empty [Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer

Message par Cannetille le Sam 4 Mai 2019 - 14:49

[Sebbel, Elisa] La prisonnière de la mer La_pri10

Titre : La prisonnière de la mer
Auteur : Elisa SEBBEL
Année de parution : 2019
Editeur : Mazarine
Pages : 304

Présentation de l'éditeur :  
1809. Les guerres napoléoniennes font rage. Alors qu’ils croyaient être rapatriés en France, 5000 prisonniers se retrouvent captifs sur l’îlot de Cabrera, dans les Baléares. Pour survivre, un maigre filet d’eau douce, des rations insuffisantes, des abris précaires qu’il leur faut bâtir eux-mêmes. 21 femmes les accompagnent, parmi lesquelles Héloïse, vivandière de 18 ans dont le mari a succombé en mer, emportant avec lui l’insouciance et la légèreté de la jeune femme.
Si la guerre avait déjà meurtri les hommes, le désespoir leur fait bientôt perdre la raison. Par chance, Henri, chirurgien de l’armée, se prend d’affection pour Héloïse. Entre privations, épidémies et tempêtes, les morts s’accumulent, l’espoir s’amenuise, et Héloïse ne songe qu’à se libérer enfin de cet enfer – jusqu’à ce nouvel arrivage de prisonniers et de Louis qui fait tout chavirer.
À force de ténacité, la jeune femme parviendra-t-elle à se sauver ? Car si l’amour est une captivité volontaire, la mer l’a déjà faite prisonnière…

Le mot de l'éditeur sur l'auteur :
Docteur en littérature française, Elisa Sebbel enseigne dans une université espagnole et vit à Majorque. Découvert dans le cadre du Mazarine Book Day 2018, pour lequel il a reçu la « mention spéciale du jury », son premier roman, La Prisonnière de la mer, dévoile un drame oublié de notre histoire.
 
Avis :
La thématique de La prisonnière de la mer est a priori intéressante, car elle fait découvrir un épisode historique méconnu : de 1809 à 1814, des milliers d’hommes et une poignée de femmes, capturés par les Espagnols après la défaite des armées napoléoniennes à Baylen, en Andalousie, sont relégués sur l’île de Cabrera, dans l’archipel des Baléares. Faute de soins et de nourriture suffisante, beaucoup périssent dans ce qui peut être considéré comme l’un des premiers camps de concentration de l’histoire.

Hélas, la déception est rapidement au rendez-vous de cette lecture, quand, malgré toute sa documentation sur le sujet, l’auteur nous enferme peu à peu dans une romance insipide aux personnages sans profondeur : vivandière dans l’unité de son soldat de mari, bientôt veuve et contrainte de se mettre sous la protection d’un officier afin d’échapper à la promiscuité échauffée de l’île, la jolie narratrice se retrouve déchirée entre sa loyauté envers son gentil protecteur, et son coup de foudre pour un bel et ombrageux lieutenant. Qui plus est, de paysanne illettrée, elle va se transformer en dame appréciée pour son éducation…

J’attendais bien davantage que cette gentille bluette, d’autant plus décevante que son thème historique était intriguant.
Concernant la défaite napoléonienne en Espagne, mieux vaut lire La croix, nouvelle de Stefan Zweig. (2/5)
Cannetille
Cannetille
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1074
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum