Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent

Aller en bas

Votre avis

[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_lcap25%[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_rcap 25% 
[ 1 ]
[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_lcap75%[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_rcap 75% 
[ 3 ]
[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_lcap0%[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_lcap0%[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_lcap0%[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_lcap0%[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Empty [Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent

Message par Sharon le Mer 8 Mai 2019 - 0:01

[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Cvt_mo10
Titre :Mon désir le plus ardent
Auteur : Pete Fromm
Edition : Gallmeister
Nombre de pages : 288 pages

Présentation de l’éditeur :

Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides de pêche, ils vivent leur passion à cent à l’heure et fondent leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Mais lorsque Maddy, frappée de vertiges, apprend qu’elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l’aventure ne fait que commencer.

Mon avis :

Si vous aimez les vraies histoires d’amour, ce livre est fait pour vous. Attention ! je ne parle pas des bluettes, des romances, de ces morceaux de vie intense. Non, je vous parle d’une histoire d’amour batie sur la durée, sur toute une vie – et justement, il faut savoir ce que l’on veut dans la vie. Et Maddy, vivre avec un garçon de son âge, guide de rivière, ce n’était pas du tout son projet de vie. On ne peut pas lutter contre l’amour, on ne peut pas lutter contre l’envie de partager sa vie avec la personne que l’on aime, surtout quand c’est son « désir le plus ardent ».
Alors oui, l’histoire aurait dû se passer entre le Wyoming et la Mongolie, si ce n’est que la maladie s’est invitée dans ce qui aurait pu être une histoire des plus ordinaires et les mène dans l’Oregon – elles restent ordinaires, par certains côtés, puisque Dalton et Maddy vont essayer de vivre le plus normalement du monde, même si tout peut devenir une aventure, comme aller au cinéma en famille ou manger des petits pois. La maladie n’évolue pas toujours comme on le voudrait ou le penserait.
Le roman, très abouti, ne nous fait pas croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il faut vivre, il faut s’accrocher, et parfois, tout l’amour est juste suffisant pour tenir, pour faire face, pour faire croire aussi que tout ne va pas si mal que cela, pour que l’autre ne s’inquiète pas.
Un très beau roman.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9559
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de lettres modernes/mes chats, la lecture, le cinéma, la généalogie
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars, littérature jeunesse
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Empty Re: [Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent

Message par joëlle le Mar 12 Nov 2019 - 17:05

Mon avis :

Une histoire d'amour véritable, sans fard, sans coquetterie. Une entente physique, une entente intellectuelle, une même passion, un métier qu'on partage, des projets d'enfants et une chance insolente.
L'enfant s'annonce, la maladie s'installe.
Ce roman prend aux tripes, au coeur, on suit le long calvaire de Maddy.
Elle est bouleversante de vérité Maddy, luttant de toutes ses forces, de tout son courage contre cette odieuse SEP (Sclérose en plaques).
La maladie n'aura pas raison de l'amour de Dalton. Il anticipe, il protège et surtout il « encaisse ! » Jamais il ne faiblit ni ne se laisse aller ! Il sait que les réactions parfois agressives de son épouse ne sont dues qu’à la maladie.
Garder espoir dans la vie, la donner à nouveau et faire un joli pied de nez à la maladie.

C'est la force de l'auteur, sublimer ses personnages, les hisser vers le haut. Si le pire n'est jamais loin, l'espoir demeure, non pas pour une guérison, elle n'existe pas pour cette maladie. (La sclérose en plaques s'aggrave, la perte d'autonomie s'accentue). L'espoir c'est vivre le plus longtemps possible, en gardant le plus d'autonomie possible. Il faut une très forte personnalité et beaucoup d'amour pour ne pas désespérer. Cette personnalité, il l'offre à ses deux personnages!

Mon petit plus :

J'ai beaucoup aimé, du même auteur," Lucy in the sky".

Je remercie Partage lecture et les éditions Gallmeister pour ce partenariat.


Les lectures de Joëlle.

_________________
Ma PAL
joëlle
joëlle
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 6647
Localisation : Gard
Date d'inscription : 30/09/2013

http://leslecturesdejoelle.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Empty Re: [Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent

Message par Cannetille le Mer 13 Nov 2019 - 22:07

Dalt et Maggy sont deux jeunes américains épris de liberté, de nature et de sensations fortes. Passionnément amoureux, ils se lancent de concert dans une vie d’aventures hors norme, avec une idée en tête : vivre de leur passion pour le rafting et la pêche en rivière. C’est sans compter sur la sclérose en plaques qui frappe soudain Maggy et va bouleverser tous les plans du couple, transformant leur existence en un combat épuisant et inégal.

Cette histoire qui progresse par bonds successifs de la même manière que la maladie, doit sa force et sa singularité au choix de personnages indomptables, dont la rage à se battre contre l'adversité ne laisse aucune place à la sensiblerie. L’émotion est bien présente, mais tellement maintenue à distance et contenue avec une telle colère, que seules les dernières pages font vraiment venir les larmes.

S'il est parfois difficile de se faire à la causticité et aux jurons de Maggy, ils nous renvoient néanmoins avec réalisme au quotidien d'une femme en colère, qui refuse de se voir peu à peu décliner et n’épargne pas toujours son entourage. Un entourage qui souffre lui aussi, et dont on suit la lucidité, la patience et l’engagement, puisque derrière la maladie se profile avant tout une indéfectible histoire d’amour entre un homme, une femme et leurs enfants.

J’ai beaucoup apprécié ce roman qui parvient à aborder sans fard un sujet difficile, réussissant à la fois à se glisser sans fausse pudeur dans le corps d’une femme détruit par la maladie, à développer sans sentimentalisme une formidable histoire d'amour, et à ouvrir de jolies échappées de nature sauvage. Pete Fromm nous offre un véritable hymne à la vie, à la liberté, et à l'amour. (4/5)

Merci à Partage Lecture et aux Editions Gallmeister pour ce partenariat.
Cannetille
Cannetille
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1063
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Empty Re: [Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent

Message par Cassiopée le Jeu 5 Déc 2019 - 0:40

Mon avis

Dalt et Mad sont jeunes, ils sont beaux, pleins de vie, d’enthousiasme, ils aiment le sport, faire l’amour, et par-dessus tout descendre les eaux tumultueuses en pleine nature (ah, la belle lune de miel). Ils créent leur petite entreprise : ils promèneront les touristes en rafting sur les rivières du Wyoming et vivront heureux et longtemps….
D’ailleurs, Dalt fait une merveilleuse déclaration :
« On a des décennies devant nous, Mad. Toi et moi, côte à côte, front contre front. Peau contre peau. Une vie entière. »

Sauf que la maladie s’invite. Maddy est touchée par la SEP (la sclérose en plaques). On ne choisit pas, elle n’en voulait pas de cette horreur, de cette vie différente de leurs projets. Il faut bifurquer vers d’autres lieux, plus « sécurisés », une activité professionnelle différente. Et arrivent les premières maladresses, puis les difficultés pour se déplacer, parler, le cerveau qui part en lambeaux… Mais ils s’aiment toujours envers et contre tout, d’un amour qui ne calcule pas, d’un amour exceptionnel, comme celui que l’on ne rencontre qu’une fois dans sa vie. Vous savez « parce que c’était lui, parce que c’était moi »… Ils font fi des obstacles, ils s’adaptent, plaisantent, ironisent sur les problèmes, restent droits et continuent de se considérer comme des veinards (en fait, ils ont raison, vu comme il sont en phase, ce sont de grands veinards).
« - On aimerait que vous puissiez être aussi heureux, aussi veinards que nous. »
Et pourtant Maddy n’ignore rien de ce qui l’attend :
« Prise dans l’affreux tourbillon du temps, je tournoie sans cesse, sachant qu’aucun sac de sauvetage ne pourra m’atteindre, qu’aucune vague solitaire ne viendra me délivrer du piège. »

De chapitre en chapitre, on découvre des étapes, des tranches de vie, on vieillit avec eux, avec leurs enfants, parfois plusieurs années sont passées. C’est pour cela que j’ai lu seulement un chapitre par jour, comme autant de pas fait à leurs côtés. Il me fallait bien une nuit chaque fois pour digérer, accepter la souffrance de Mad, m’imprégner de leur quotidien, de leur vie pour emprunter leur force, leur optimisme, leurs sourires et essayer de ne retenir que ça. C’est absolument fabuleux de voir que finalement, l’amour de chacun des deux est magnifié par ce que lui offre l’autre. C’est inexprimable tant ça transpire dans ce récit.

Ils ont choisi de « défier le destin, faire comme si de rien n’était. Rien qui puisse nous séparer, jamais. » C’est Maddy qui s’exprime dans le roman. L’auteur, Pete Fromm qui est un homme, s’est glissé dans la peau de cette femme, il parle de son ressenti, de ses émotions, de ses sentiments avec noblesse, avec humour car Dalt et Mad pratiquent la dérision. Le style est poétique, délicat, même les révoltes-colères de Mad ont un petit quelque chose de tendre, de beau. L’auteur sait nous toucher, trouver les mots qui frappent et qui marquent le lecteur. Son phrasé est aérien, magnifique, profond dans l’approche de chaque questionnement évoqué. La traductrice a fait un travail remarquable en le retranscrivant.

C’est un livre qui vous prend les tripes, le cœur, et qui vous emporte, laissant une trace, une larme séchée, car avec Dalt et Mad la vie reste belle malgré tout…

Merci à l'éditeur et au forum !

_________________
[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11354
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent Empty Re: [Fromm, Pete] Mon désir le plus ardent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum