Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Papin, Line] Les os des filles

Aller en bas

Votre avis ?

[Papin, Line] Les os des filles  Vote_lcap50%[Papin, Line] Les os des filles  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Papin, Line] Les os des filles  Vote_lcap50%[Papin, Line] Les os des filles  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Papin, Line] Les os des filles  Vote_lcap0%[Papin, Line] Les os des filles  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Papin, Line] Les os des filles  Vote_lcap0%[Papin, Line] Les os des filles  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Papin, Line] Les os des filles  Vote_lcap0%[Papin, Line] Les os des filles  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Papin, Line] Les os des filles  Vote_lcap0%[Papin, Line] Les os des filles  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Papin, Line] Les os des filles  Empty [Papin, Line] Les os des filles

Message par Cannetille le Sam 8 Juin - 2:18

[Papin, Line] Les os des filles  Les_os10

Titre : Les os des filles
Auteur : Line PAPIN
Année de parution : 2019
Editeur : Stock
Pages : 126


Présentation de l'éditeur :  
« Tu avais dix-sept ans alors, à peine, et tu as pris l’avion, seule, pour retourner à Hanoï. Tu vois, j’en ai vingt-trois aujourd’hui, et je retourne, seule, une nouvelle fois, sur les lieux de ton enfance. Tu es revenue et je reviens encore, chaque fois derrière toi. Je reviendrai peut-être toujours te trouver, trouver celle qui naissait, celle qui mourait, celle qui se cherchait, celle qui écrivait, celle qui revenait. Je reviendrai peut-être toujours vers celle qui revenait, vers les différents coffrets d’os, vers les couches de passé qui passent toutes ici. »


Le mot de l'éditeur sur l'auteur :
Née à Hanoï en 1995, Line Papin y a grandi jusqu’à l’âge de dix ans, avant de s’installer en France. Elle se consacre à l’écriture, au dessin et au cinéma. Après L’Éveil (prix de la Vocation 2016) et Toni, elle publie son troisième roman Les Os des filles.


Avis :
L’auteur est née « par accident » à Hanoï, de mère vietnamienne et de père français. Sa vie s’écoule avec insouciance, au sein de la bruyante et chaleureuse tribu familiale où, entre grand-mère, tantes et nourrice, elle compte « plusieurs mamans ». La soudaine décision de ses parents de partir s’installer en France fait exploser l’univers de la fillette. A onze ans, Line se retrouve brutalement transplantée dans un environnement inconnu et froid, loin de ses attaches. C’est un déracinement culturel, mais surtout une déchirure affective qui va la dévaster : Line sombre peu à peu dans un insondable trou noir, irrésistiblement aspirée vers un néant mortifère. L’anorexie la détruit.

Le récit s’ouvre sur le retour de Line à Hanoï. Elle a maintenant vingt-trois ans et est déjà revenue une fois après le début de sa guérison, à la recherche de ce qu’elle a quitté bien des années plus tôt. Hélas, la vie ne l’a pas attendue, et Line s’aperçoit bien vite qu’elle est désormais autant française que vietnamienne. Alors elle raconte : la vie de sa grand-mère, de sa mère et de ses tantes pendant les guerres qui ont ravagé son pays d’origine, sa propre enfance dans un bonheur coloré et turbulent, tout ce qui a constitué « ses os », même si cela a disparu aujourd’hui et si elle doit apprendre à en faire son deuil.

Les deux parties du livre sont aussi fascinantes l’une que l’autre : le récit du passé familial et de l’enfance vietnamienne de Line plonge le lecteur dans un tourbillon de vie et de couleurs dépaysantes ; l’anorexie racontée de l’intérieur ouvre des abîmes terrifiants de noirceur et d’impuissance. L’on ne peut que rester sans voix devant tant de souffrance et tant de force, dans cette guerre toute intérieure qui menace la vie de l’adolescente.

Les livres ont été le seul point d’accroche de Line pendant son désespoir. Et l’on comprend toute l’importance de la rédaction de son histoire pour la reconstruction de l’auteur. L’écriture possède un style très personnel : elle alterne constamment entre le "je", le "tu" et le "elle", dans une courageuse tentative d’exploration de soi, de cette fille fragile et forte qui avait perdu le contrôle et qui cherche à tâtons à se réconcilier avec elle-même.

Tout le livre n’est-il pas finalement que le rassemblement des pièces éparses du puzzle qu’était devenue l’auteur ?
Quoi qu’il en soit, jamais ce récit ne pointe du doigt ni n’accuse, jamais le moindre ressentiment n’affleure : Line ne règle ses comptes qu’avec elle-même, sans une once d’auto-apitoiement et sans une plainte.

Voici au final un roman fort et courageux, celui d’une résurrection personnelle effectuée avec une dignité qui force le respect. Il se dévore dans un souffle de sidération, celle que l’on ressent, impuissant, devant la souffrance la plus brute. Coup de coeur. (5/5)


Dernière édition par Cannetille le Jeu 13 Juin - 19:29, édité 1 fois
Cannetille
Cannetille
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 847
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Papin, Line] Les os des filles  Empty Re: [Papin, Line] Les os des filles

Message par lalyre le Jeu 13 Juin - 4:57

Mon avis
Les os de filles c’est l’histoire de trois femmes, sur trois générations qui ont traversé trois grandes épreuves, tels la guerre, l’exil et la maladie, cependant c’est aussi la biographie de Line qui jeune adolescente a quitté Hanoï pour vivre en France avec ses parents, son père étant français. Pour elle ce changement sera le départ d’une longue souffrance provoquée par le déchirement de l’éloignement de son pays, personne ne se doute de ce que ressent cette jeune fille qui perd pied et de désespoir sans personne à qui se confier glisse vers l’anorexie, à tel point qu’il faudra l’hospitaliser tant son état de santé est inquiétant. Alors que le manque d’Hanoï est plus fort que tout, elle décide qu’un jour, elle y retournera, cependant en attendant elle devra faire avec sa double nationalité et sa double culture. Mais elle retournera à Hanoï et plusieurs fois pour guérir de ce deuil qui n’a pas quitté ses pensées, alors que Hanoï a tellement changé, ce n’est plus la même ville qu’elle a connue, il lui faudra tout de même plusieurs voyages pour que Line fasse le deuil de son passé. J’ai admiré le courage et la volonté de Line pour la réussite de ses études pendant ce déchirement et cette souffrance qu’elle a vécu, j’ai aimé ce roman écrit avec beaucoup de talent, de courage, de sincérité et dignité...4,5/5
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7153
Age : 87
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 06/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum