Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Haruf, Kent] Le chant des plaines

Aller en bas

Votre avis

[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_lcap0%[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_lcap100%[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_lcap0%[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_lcap0%[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_lcap0%[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_lcap0%[Haruf, Kent] Le chant des plaines Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Haruf, Kent] Le chant des plaines Empty [Haruf, Kent] Le chant des plaines

Message par Sharon le Mer 26 Juin 2019 - 8:33

[Haruf, Kent] Le chant des plaines Couv1410

Titre : Le chant des plaines
Auteur : Kent Haruf
éditions : Robert Laffont/Pavillon poche
Nombre de pages : 428 pages.

Présentation de l’éditeur :
Kent Haruf nous entraîne au cœur de cette Amérique profonde que l’on ne connaît pas assez.
Nous sommes dans un bled perdu du Colorado : dans le bruissement des éoliennes et le piétinement des troupeaux, des destins se croisent. Une lycéenne demi-indienne de dix-sept ans, enceinte d’un garçon parti sans laisser d’adresse, est jetée à la rue par sa mère. Un prof du lycée du coin tente de s’en sortir avec deux gamins sur les bras après la fuite de sa femme dépressive. Ce petit monde se retrouve bientôt dans la ferme des McPheron, deux vieux célibataires aux mains calleuses mais au cœur en or.

Mon avis :
C’est une histoire simple, finalement. Une histoire simple comme la vie qui passe, dans cette petite ville imaginaire du Colorado. Nous voici au coeur de l’Amérique que l’on voit peu, que l’on ne montre pas, celles des gens simples, qui vivent du mieux qu’ils peuvent, sans faire de bruits, sans chercher à faire parler d’eux. Des personnages ordinaires, saisis dans un long moment de leur vie. Prenez par exemple les frères Mc Pheron, Raymond et Harold. Orphelins trop tôt, ils ont toujours vécu dans leur ferme, se sont occupés de leur élevage, année après année, chaque jour rythmé par les soins à donner, les bêtes à vacciner, les veaux à mettre au monde. Ils sont généreux, pourtant, à leur manière discrète, comme lorsqu’ils donnent de l’argent aux deux fils de Tom Guthrie qui les ont aidés, à la hauteur de leur jeune âge, avec les bêtes. Ils vont faire bien plus que cela, en accueillant Victoria Roubideaux, une toute jeune fille, enceinte d’un garçon parti, comme ça, du jour au lendemain. Ne vous inquiétez pas, il ne lui est rien arrivé de grave. Simplement, il vit à Denvers, la grande ville, à la fois proche et lointaine. Pourquoi rester ? Pourquoi donner des nouvelles ?

Victoria, en tout cas, se retrouve seule. Oui, elle poursuit ses études – et il en faut, de la force, dans une petite ville où les commérages vont bon train. Elle n’a même pas pu compter sur le soutien de sa mère. Vous savez sans doute que j’adore ouvrir des parenthèses, faire de petites digressions – l’on oublie trop souvent que les mères célibataires, ou les filles-mères comme on les appelait souvent, suscitaient la réprobation, l’exclusion, y compris au sein de leur propre famille, alors que le géniteur était largement oublié, comme s’il n’était absolument pas responsable de ce qui s’était passé. Victoria peut compter sur l’aide, ferme et discrète, de Maggie, et des frères Mc Pheron, qui sont face à elle comme deux bons gros ours en train de s’occuper d’un ourson orphelin fragile et imprévisible.

Tout peut arriver dans une petite ville, les bonheurs, les conflits, les détresses aussi, comme celles de la femme de Tom Guthrie : la dépression n’épargne personne, et s’en sortir est compliqué, malgré tout l’amour et la bonne volonté des proches. Il est aussi difficile de définir le pourquoi de la dépression, et jamais l’auteur ne cherche à justifier, à condamner cette maladie qui a plongé dans l’ombre une femme, une mère, une soeur.

Ce n’est pas que l’écriture est simple, c’est qu’elle apparaît comme la douce mélodie des jours qui s’écoulent, les uns après les autres, saison après saison : nous sommes dans une petite ville, quasiment à la campagne, et l’on ressent bien le passage des saisons, l’automne, l’hiver. Une belle oeuvre, qui prend le temps de nous raconter les choses essentielles.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9154
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Haruf, Kent] Le chant des plaines Empty Re: [Haruf, Kent] Le chant des plaines

Message par Algue le Jeu 27 Juin 2019 - 8:01

Merci Sharon pour cette présentation qui donne envie !

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 388
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Haruf, Kent] Le chant des plaines Empty Re: [Haruf, Kent] Le chant des plaines

Message par Cannetille le Ven 28 Juin 2019 - 16:16

Merci Sharon de m'avoir donné envie de lire ce livre.
Cannetille
Cannetille
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 821
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Haruf, Kent] Le chant des plaines Empty Re: [Haruf, Kent] Le chant des plaines

Message par Sharon le Ven 28 Juin 2019 - 16:50

Merci Algue et Cannetille pour votre visite.
Kent Haruf a vraiment construit son univers littéraire autour du Colorado, et de cette petite ville imaginaire de Holt (qui doit ressembler à beaucoup de villes américaines) : ce roman a deux "suites", ou du moins deux autres livres qui se déroulent dans le même lieu, Colorado Blues et Les gens de Holt County.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9154
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Haruf, Kent] Le chant des plaines Empty Re: [Haruf, Kent] Le chant des plaines

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum