Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment : -31%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
90 €

[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui

Aller en bas

Votre avis

[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_lcap0%[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_lcap0%[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_lcap0%[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_lcap0%[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_lcap100%[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_lcap0%[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Empty [Vittachi, Nury] Shanghai fengshui

Message par Sharon le Ven 2 Aoû 2019 - 21:00

[Vittachi, Nury] Shanghai fengshui Cvt_sh10

Titre :
Shanghai Feng shui
Auteur : Nury Vittachi
édition Philippe Picquier
Nombre de pages : 438 pages.

Présentation de l’éditeur :

Pour le maître de fengshui et son assistante Joyce, Shanghai s’annonce pleine de promesses : nouveau bureau, nouvelles réjouissances culinaires, nouveaux amis… Mais une série d’événements imprévus va bouleverser cet alléchant programme : ils vont se retrouver au centre d’un complot visant à assassiner les présidents américain et chinois. Les voilà lancés dans une folle course poursuite. Les services secrets américains et la police chinoise à leurs trousses, ils doivent désamorcer une bombe au cœur de la ville. Seuls problèmes : 1) Shanghai est paralysée par un gigantesque embouteillage ; 2) la bombe est cachée dans un éléphant blanc.
Mon avis :

Cher maître du Feng-shui, je serai claire : sensibilité occidentale ou pas, et même s’il est bon de consommer de la nourriture « fraîche », il n’est pas nécessaire de faire preuve d’excès et de se gaver, trouvant des manières toujours plus douloureuses de cuisiner les bêtes, et se dédouaner en disant qu’elles ne souffrent pas, voire même que cela leur fait plaisir. Ben voyons. Bien sûr, ce sont des personnes riches, voire très riches qui agissent ainsi, parce qu’elles peuvent se le permettre. L’écologie, on s’en moque, les personnes qui n’ont pas de quoi manger, aussi. Oui, je sais qu’il est de bon ton de dire que personne ne meurt de faim de nos jours – en France. Et ailleurs ? Et si ce n’est pas le cas en France, c’est aussi grâce à des associations et à leurs bénévoles qui se dévouent. Voilà, c’est dit.

Ceci dit et écrit, le végétarisme, le végétalisme et surtout le véganisme sont au coeur de l’intrigue, ainsi que leurs militants, qui, à part Joyce, paraissent tous hautement détestables. Ils sont montrés violents, colériques, comploteurs, intolérants, prétentieux. N’en jetez plus ! Bien sûr, ils ne se préoccupent pas du tout des humains, pas vraiment des animaux, bref, le portrait qui est dressé d’eux est entièrement négatif. Ai-je précisé qu’ils étaient aussi bêtes et manipulables pour la plupart ? Maintenant, c’est fait.

Que les personnages soient caricaturaux est déjà fortement gênant, que l’intrigue parte dans toutes les directions ou presque l’est plus encore. Je ne vous parle même pas de vraisemblance, je ne sais absolument pas à quel moment elle est partie. Peut-être dès les premières pages, même si je veux bien croire les personnages quand ils affirment qu’avec la bureaucratie, c’est toujours ainsi. Cependant, voir l’immeuble dans lequel on emménage démoli le jour même, c’est tout de même assez rare. Je vous passe sous silence, ou presque, l’enlèvement de la fille d’une militante vegan proche de Joyce, la manière dont elle est sauvée, l’attentat fomenté contre Potus par les vegans (si, si) en plaçant une bombe dans un éléphant blanc, ce qui porte malheur nous dira Wong. Ah, vous ne savez pas qui est Potus ? Je vous aide : President Of The United States, en visite officiel. Ajoutons que les services secrets américains sont représentés par un chef hors pair, qui a soigneusement construit son personnage, que les services secrets chinois sont représentés par une femme charmante, la commissaire Zhang, qui a appris l’anglais, certes, mais pas ses subtilités parlées, et doute toujours du sens caché que peut contenir certaines paroles. Non, « l’éléphant contient une bombe » n’est pas une phrase contenant un sous-entendu sexuel ! Elle n’est pas la seule à avoir de léger soucis avec l’anglais, et C.F. Wong ne comprend pas pourquoi « Fech », que dit toujours sa collaboratrice, n’est pas dans les dictionnaires.

Soyons clair : dans cette enquête abracadabrante, on voit peu le maître au travail, on ne voit quasiment jamais sa secrétaire, et Joyce est plus occupée, c’est tout à son honneur téméraire, à tenter de sauver Nelson, l’éléphant blanc, que de pratiquer le feng shui. De plus, autant le premier volet lu était drôle, autant ce n’est pas le cas de celui-ci. En lirai-je un troisième ? A voir !
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 10037
Age : 42
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum