Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne

Aller en bas

Votre avis ?

[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_lcap0%[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_lcap100%[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_rcap 100% 
[ 2 ]
[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_lcap0%[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_lcap0%[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_lcap0%[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_lcap0%[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Empty [Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne

Message par Cassiopée le Dim 25 Aoû 2019 - 0:10

[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Vie10

Je vais là où la vie m’entraîne
Auteur : Elisabeth Gendreau
Éditions : Le Chatmarin (15 juillet 2019)
ISBN : 978-2491174002
295 pages

Quatrième de couverture

Simon vit un cauchemar conjugal. Il est tracassé par son histoire familiale. Son frère aîné le déteste. Son associé est insupportable. Débordé, à 40 ans, il part. Un seul fil conducteur pour se reconstruire : la musique. C’est un road trip qui l’attend. Les rencontres sont inédites, bonnes et mauvaises.

Mon avis

La couverture de ce roman m’a tout de suite attirée. Je la trouve sobre, lumineuse, porteuse de sens. Elle me fait penser à la vie, qui est au cœur de ce livre. Elle est paisible ou nous ballote comme le bateau lorsque la mer n’est pas calme. Parfois les écueils sont terribles, douloureux, mais toujours on avance et on sent la présence de ceux qui nous aident (comme cet oiseau qui accompagne l’embarcation…) Après il y a eu le nom de la maison d’éditions : Le Chatmarin…Moi, on m’a toujours dit que les chats n’aimaient pas l’eau (mais celui-ci a un ciré jaune ;- )… Intriguée par tout cela et par le titre qui me parlait, je me suis plongée (c’est le cas de le dire…) dans cette lecture.

Simon a quarante ans, un âge charnière où on se demande si la vie est telle qu’on la souhaite. Mal dans son couple, mal dans son boulot, il ne sait que faire…Un soir une rencontre provoque un électrochoc. Il part et va s’en suivre un long périple. Le premier lien se fera par la musique et elle l’accompagnera souvent. De rencontre en rencontre, Simon va se (re)construire, s’accepter, se comprendre, entrer en résilience, s’affirmer pour « grandir » et être lui. En donnant de son temps, de sa présence à d’autres, il va les aider, les protéger et se faisant il va « se réparer », s’aimer ….

Elisabeth Gendreau a écrit un texte initiatique. Chaque personne qui croise la route de Simon jouera un rôle sur son parcours, chacun apportera et recevra, d’où l’importance d’être à l’écoute des autres, d’échanger, de vivre en harmonie. A travers tout ce qu’ils vivront ensemble, le lecteur percevra des messages. Du bien être à pratiquer la verbalisation des pensées positives à la place de la spiritualité, de la médiation, en passant par les bienfaits de la musique, de la parole, chacun prendra ce dont il a besoin.
« Chacun doit faire ses choix, expérimenter ses erreurs, pratiquer les choses et entrevoir par sa propre grâce le bout du tunnel. »
Ce que j’ai trouvé intéressant, c’est que la vie de Simon nous accroche, on veut comprendre ce qui le tourmente, découvrir avec lui tous les possibles et en le suivant, on découvre ça et là, glissés en filigrane, des idées, des suggestions…

L’auteur ne se pose pas en donneuse de leçons, elle n’en fait pas trop. Son écriture fluide et émouvante donne la part belle à ces êtres qui, lourds d’un passé qu’ils n’ont pas toujours maîtrisé, se cherchent parfois dans la douleur. Elle sait utiliser leurs faiblesses pour les écouter, les rendre plus forts et leur offrir un accompagnement sur la route de la vie.

C’est une lecture romancée teintée de psychologie, de philosophie, toute en bienveillance…

_________________
[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11286
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne Empty Re: [Gendreau, Elisabeth] Je vais là où la vie m'entraîne

Message par Eiger le Mer 9 Oct 2019 - 19:58

Merci Cassiopée, tu as raison Wink voici mon retour Smile 
Vers l’équilibre, la recherche de soi et le lâché prise…
 
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous embarque dans un livre simple, doux et humaniste ! 
 
Nous voici aux côtés de Simon. La quarantaine, il arrive à un tournant de sa vie. Celle qu’il vit aujourd’hui ne peut plus durer. Il se perd dans le tourbillon de son couple avec Josie. Il courbe l’échine et vogue malheureux, chaque jour un peu plus. Son travail ne lui convient plus, il n’est plus rien. Alors que la goutte d’eau fait déborder le vase comme on dit, une rencontre improbable se fait. Il va découvrir ou plutôt redécouvrir les bienfaits de la musique. Joueur de guitare et de piano, son élan est pris, il ne s’arrêtera que lorsque la note aura atteint son « la » majeur.
 
A partir de là, tout va basculer ! Cette musique qui l’accompagne va l’aider à découvrir le monde, à découvrir l’homme et l’humain. Des rencontres fortes, des liens inexpliqués vont se tisser et la vie va se dérouler. Le chemin sera sudiste ! Entre le sud de la France, l’Espagne et le Portugal, nous voyons du pays ! La vie, cette grande machine, assez bien faite qui se déroule sans que l’on puisse faire grand-chose si ce n’est quelques choix.
 
Elisabeth Gendreau nous entraine à la découverte d’un homme. A la découverte de la vie. Elle y glisse des touches de philosophie et de psychologie. Absolument pas moralisatrice, c’est plutôt une belle histoire dans laquelle nous avons envie de sauter à pieds joints. Les sujets abordés sont forts, très forts ! Dans la vie, nous avons pour certains, besoin de rencontrer des gens et d’en prendre que le positif. Chacun, nous fait avancer, nous fait évoluer. D’autres, grâce à de menues rencontres auront au contraire besoin de s’isoler sans toutefois oublier les relations humaines. Savoir lâcher prise est une notion essentielle à l’ouverture de soi, à l’ouverture aux autres. Être en harmonie avec soi-même, atteindre un certain équilibre nous permet de tenir debout et d’évoluer toujours plus.
 
L’être humain a quelque chose de magique ! Il est capable de choix et de tâches magnifiques. Si chacun à sa manière est capable du bien, du meilleur, à son petit niveau, notre planète pourrait s’en porter mieux ?
 
Le fil de l’histoire nous emporte dans la quête de soi, derrière les voiles de la vie, du quotidien et des secrets de famille. C’est vraiment bien mené et ce livre a plusieurs histoires qui s’entremêlent au fil de l’eau. Un peu comme dans la vraie vie Wink
Le style d’écriture d’Elisabeth est frais, fluide et sans accrocs. C’est doux et chantant ! Un suspense renouvelé à chaque passage « difficile » de la vie. Un livre qui va me trotter quelques temps dans la tête ! Oui, en effet, vous connaissez mon amour pour les réflexions ? Eh bien là, je suis ravie !
On embarque sur un bateau, voguons sur les flots de la vie… Advienne que pourra, on verra bien, il fera jour demain…
 
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous recommande « Je vais où la vie m’emmène » d’Elisabeth Gendreau. Ce livre est comme un gâteau au chocolat renfermant des surprises ! Un zeste d’amour, une pincée de sel, un vent de liberté, le tout arrosé de suspense et d’amitié, monté d’un superbe nappage de vie ! Alors, vous croquez dedans ?

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2091
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum