Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre

Aller en bas

Votre avis ?

[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_lcap0%[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_lcap100%[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_lcap0%[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_lcap0%[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_lcap0%[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_lcap0%[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Empty [Ubac, Alexandre] Le cri pourpre

Message par Cassiopée le Ven 27 Sep 2019 - 23:59

[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre _le-cr10

Le cri pourpre
Auteur : Alexandre Ubac
Éditions : Passion du Livre (17 Mai 2019)
ISBN :979 10 97531 03 4
450 pages

Quatrième de couverture

Nous sommes dans les années cinquante dans un petit village picard. André, un petit garçon de six ans, né au Vietnam, est parachuté dans ce bourg français, confié à un couple, Bernard et Thérèse. Lui était lieutenant pendant la guerre d’Indochine et sa jeune épouse, Thérèse, est vietnamienne. L’histoire d’André nous tire souvent des larmes, que d’émotions, que d’épreuves si dures pour cette jeune vie...

Mon avis

« Ici, la vie était quelquefois en suspens, en transit dans la salle d’attente de l’espoir. »

Il s’appelle André, c’est un petit garçon né au Vietnam. Nous sommes dans les années cinquante et sa mère, restée au pays, a choisi de le confier à un couple qui va s’installer en France. Lui, c’est Bernard, un militaire qui a épousé Thérèse une vietnamienne. Ils n’ont pas d’enfants et André pourrait combler ce besoin de tendresse en attendant que sa génitrice le récupère. Mais on ne s’improvise pas parents, encore moins Maman… Handicapée des sentiments, Thérèse a des difficultés à s’attacher à l’enfant et lui mène la vie dure. Elle ne lui passe rien et il a peur bien souvent.

André ne dit rien, souffre de la situation. Des camarades l’ennuient, mentent et il est accusé… Difficile de prouver sa bonne foi. Parfois, Bernard veille et devient un allié. Mais pas toujours et il ne sait vers qui se tourner pour avoir de l’aide. Tout au long des mois où nous suivons le quotidien d’André, nous découvrons les rencontres qu’il fait. Et certaines sont si belles, si bien présentées, qu’elles sont émouvantes. Que ce soit Jules, l’homme dévoué et attentif, ou Boule le chien, et bien d’autres encore, tous s’attachent à ce « petit d’homme » en donnant de leur temps, de leur écoute, de leur gentillesse pour qu’André soit mieux. Il se sent alors moins seul face à l’injustice.

Les épreuves, les souffrances, les coups durs, rien n’est épargné à André mais toujours, il espère, il attend, il prie pour que sa Maman arrive….ne baissant pas les bras, essayant de tenir, de faire face….

C’est une histoire pleine de pudeur, de douceur, elle amène sur le chemin de la résilience. Portée par une écriture très visuelle, poétique, délicate, avec des descriptions d’une grande finesse. Lorsqu’on sait que l’auteur a perdu la vue à dix-huit ans, on se dit que la nature, la vie, les couleurs résonnent en lui comme s’il les voyait encore. Son vocabulaire et son phrasé sont d’une grande richesse. Son texte, malgré les passages plus sombres et les obstacles qui se mettent sur la route d’André, est teinté d’espérance.

J’ai trouvé ce roman, inspiré de faits réels, très juste, très beau. On voudrait prendre André par la main et ne plus le lâcher…

NB: La couverture est superbe !

_________________
[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11344
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Ubac, Alexandre] Le cri pourpre Empty Re: [Ubac, Alexandre] Le cri pourpre

Message par louloute le Sam 28 Sep 2019 - 13:13

Merci Cassiopée pour ta critique  Very Happy
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 12108
Age : 51
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum