Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment : -8%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
249 €

[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage

Aller en bas

Votre avis

[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_lcap0%[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_lcap0%[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_lcap100%[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_lcap0%[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_lcap0%[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_lcap0%[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Empty [Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage

Message par Sharon le Sam 16 Nov 2019 - 15:26

[Ohlsson, Kristina] La fille au tatouage Cvt_la14

Titre : La fille au tatouage
Auteur : Kristina Ohlsson
Edition : J'ai lu
Nombre de pages : 444 pages.

Présentation de l’éditeur :

La nuit de la Saint-Jean, une jeune Suédoise est agressée et violée. Malgré ses cris, personne ne vient à son secours… Quinze ans plus tard, à Stockholm, un pasteur et sa femme sont retrouvés morts : les Alhbin se seraient suicidés en apprenant le décès par overdose de leur fille aînée. L’affaire est confiée à Fredrika Bergman. Epuisée par sa grossesse mais toujours aussi déterminée, celle-ci ne tarde pas à mettre au jour un sordide réseau de passeurs exploitant la détresse des réfugiés clandestins. A l’autre bout du monde, une mystérieuse jeune femme travaille en Thaïlande sur un dossier sensible. Si sensible que quelqu’un cherche à la faire taire définitivement : son téléphone ne marche plus, son billet d’avion est annulé, et on glisse de la drogue dans sa valise… Alors que le piège menace de se refermer sur elle, Fredrika se lance dans une course contre la montre pour démêler les fils d’un complot monstrueux. L’heure tourne, et ceux qui savent se taisent…

Mon avis :

Attention : polar suédois. Quel est sa spécificité ? Certaines informations ne seront pas du tout traités par eux de la manière dont elles sont traitées en France. Ainsi, un policier chevronné a la main un peu leste, il fait des plaisanteries sexistes. En France, dans certains polars (et plus encore dans les séries télévisées véritablement catastrophiques) cela passe totalement inaperçu. Ici, non seulement Peder est sévèrement recadré par sa hiérarchie, mais il doit suivre un stage sur la parité. Oui, totalement impensable dans notre beau pays de France.
De même, l’on met en scène une enquêtrice enceinte, une enquêtrice dont la grossesse ne se passe pas très bien, et qui bénéficie pour cela d’un aménagement du temps de travail. Je ne dis pas que ce n’est pas possible en France, je dis qu’il est rarissime de voir un tel personnage - qui, de plus, continue à mener son travail, ses recherches, sans que ses capacités ne soient mises en doute.
Maintenant, revenons tout de même à l’enquête. J’ai moins apprécié ce titre que la toute première enquête de Frédrika, ou que la toute dernière dont la chronique… suivra. Déjà le double meurtre puise son origine, comme souvent, dans le passé des deux victimes. Leur présent est entouré de brouillard, d’un voile, comme si personne n’avait les mêmes informations – les bonnes informations pour découvrir la vérité. Et qui est cette mystérieuse jeune femme, coincée de manière très improbable en Thaïlande ? Si je n’ai rien contre les complots en tout genre, je trouve que celui-ci est tout de même bien tiré par les cheveux.
Alors oui, les thématiques qui sont abordées sont importantes. Il est question d’émigration, d’aide aux clandestins. Il est aussi question du soin que l’on apporte – ou non – à sa famille. Je sais (malheureusement, chacun jugera) qu’il arrive que des personnes préfèrent aider de parfaits inconnus et ne s’aperçoivent que trop tard de l’état dans lequel leurs tout proches se trouvent; des risques qu’on leur a fait courir. Faire confiance aux autres, c’est bien, je ne dis pas le contraire, mais prendre soin des siens est important aussi. Il est question de résilience, il est question aussi de vengeance, de haine, du besoin d’avoir toujours l’attention sur soi – pourquoi l’amour inconditionnel que l’on a reçu devrait-il cesser ?
Bref, un polar qui m’a laissé une impression mitigée, un goût d’inachevé sur le plan de l'enquête. Par contre, sur le plan de la vie familiale des enquêteurs, elle est particulièrement riche et aboutie. Les enquêteurs sont des être humains qui enquêtent sur ce que d'autres être humains sont capable de faire de pire - ou de meilleur parfois. Ne l'oublions pas.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 10037
Age : 42
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum