Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Palain, Mathieu] Sale gosse

Aller en bas

Votre opinion sur Sale gosse

[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_lcap0%[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_lcap50%[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_lcap50%[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_lcap0%[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_lcap0%[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_lcap0%[Palain, Mathieu] Sale gosse Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Palain, Mathieu] Sale gosse Empty [Palain, Mathieu] Sale gosse

Message par Algue le Lun 2 Déc 2019 - 23:33

[Palain, Mathieu] Sale gosse Palain10


Éditions Iconoclaste
352 pages
ISBN 9782378800635

Présentation de l'éditeur

Wilfried naît du mauvais côté de la vie. Sa mère, trop jeune et trop perdue, l’abandonne. Il est placé dans une famille d’accueil aimante. À quinze ans, son monde, c’est le foot. Il grandit balle au pied dans un centre de formation. Mais une colère gronde en lui. Wilfried ne sait pas d’où il vient, ni qui il est. Un jour sa rage explose; il frappe un joueur. Exclusion définitive. Retour à la case départ. Il retrouve les tours de sa cité, et sombre dans la délinquance. C’est là qu’il rencontre Nina, éducatrice de la Protection judiciaire de la jeunesse. Pour elle, chaque jour est une course contre la montre ; il faut sortir ces ados de l’engrenage. Avec Wilfried, un lien particulier se noue.

D’une plume hyper-réaliste, Mathieu Palain signe un roman percutant. Il nous plonge dans le quotidien de ces héros anonymes et raconte avec empathie une histoire d’aujourd’hui, vraie, urbaine, bouleversante d’humanité.

Mon avis

Jeunes voyous, sauvageons, racailles ... Quand on entend parler des jeunes des milieux populaires, c'est souvent sous un angle peu flatteur et nombre d'entre nous avons pris l'habitude de les assimiler au mal absolu. L'auteur de ce roman à la précision documentaire décide de nous plonger dans le quotidien de ces enfants. Car les centres éducatifs fermés sont peuplés d'enfants. Des enfants dont certains représentent une menace pour la société certes, mais avant tout une menace pour eux-mêmes. Mathieu Palain n'est pas pour autant complaisant avec les sales gosses qui peuplent son livre, il ne les exempte pas de toute responsabilité dans leurs déboires judiciaires. Mais il nous invite à considérer avec humanité leur parcours, à réfléchir aux moyens que nous donnons à la justice pour traiter leur cas. Au début du roman, le personnage principal est victime d'une décision que l'on peut qualifier d'erreur d'appréciation de la juge pour enfants. Cette erreur est-elle le fruit d'une position idéologique de la magistrate ? Ou du temps insuffisant qu'elle a pu consacrer à l'étude du dossier ? Nous n'en saurons pas plus. A plusieurs autres reprises, nous comprendrons même l'exercice d'équilibriste auquel se prêtent en permanence les éducateurs, entre une interprétation trop stricte des règles qui empêcherait tout dialogue et un laxisme qui signifierait la renonciation à leur mission. Il faut identifier, dans une spirale infernale, l'instant précis où une concession ouvre la possibilité d'un élan vers une direction nouvelle. Les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse sont souvent eux-mêmes d'anciens sales gosses, d'anciens mauvais élèves, bien décidés à sortir les plus jeunes de la galère. Leur métier n'est guère valorisé, pourtant la concentration, l'expertise, la disponibilité émotionnelle dont ils et elles font preuve force l'admiration. Le père de l'auteur est un ancien éducateur. Son fils lui rend ici un hommage émouvant.

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 421
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum