Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_lcap0%[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_lcap100%[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_lcap0%[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_lcap0%[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_lcap0%[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_lcap0%[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang Empty [Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang

Message par Eiger le Mar 7 Jan 2020 - 20:31

[Valenheler, Laurine] Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang 41x21a10
 
Quand certains décrient ce qu’il convient de faire ou d’être…
 
Année de parution : 2019
Nombre de pages : 548
ISBN : 978-2-9568178-1-9
Editions : autoédition
 
***Résumé (quatrième de couverture) :***
 
« Au cœur de l’hiver 2017, quatre ans après les débats sur le projet de loi "Mariage pour Tous", plusieurs couples d'hommes sont retrouvés morts en petite couronne de Paris. Sur les scènes de crime, la signature marque les esprits : entre les corps des victimes sont retrouvés des triangles de tissu, roses comme le symbole de la persécution des homosexuels sous le IIIème Reich.
Pour l’équipe de Maël Néraudeau et Yohann Folembray, lieutenants à la Section criminelle du SDPJ 94 et partenaires à la ville comme à la scène, le compte à rebours est lancé. Le mot d’ordre est sur toutes les lèvres, y compris celles de la presse : mettre la main sur l’assassin et enrayer la vague de folie meurtrière. Mais face à un criminel aussi obscur qu’imprévisible, les enquêteurs se retrouvent désarmés, et ce malgré l’appui d’un capitaine de la Brigade des crimes sériels de l’OCRVP venu se greffer à la section pour les assister. Le sadisme du meurtrier se révèle alors sans limite lorsque l’affaire prend un virage dramatique pour les deux coéquipiers et amants. Entre les plaies endormies qui se réveillent et la colère qui les déchire, affectant l’équilibre du groupe, le terrain est plus libre que jamais pour le Tueur au Triangle Rose, qui profite de la diversion pour passer à la vitesse supérieure et parachever son acte final… »
 
***Quelques mots sur L’auteure : ***
 
Laurine Valenheler est née à Besançon en novembre 1996.
Diplômée en lettres et cultures anglophones, elle étudie les sciences sociales, et plus particulièrement la criminologie, en autodidacte depuis l’adolescence. Férue de polar et de littérature sociale, elle a travaillé quelques mois dans un commissariat de police en banlieue parisienne avant de démissionner pour un poste de correctrice dans le secteur privé.
Bercée un peu trop près du mur de l’indignation, elle attend avec une impatience à peine contenue le jour où le machisme et l’homophobie seront sanctionnés à grands coups de corne de licorne dans la tronche. Et vu que ce n’est pas près d’arriver, elle n’est pas près d’arrêter de râler…
Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang est son premier roman. [Source_Amazon]
 
***Maintenant, place au livre !***
 
Quand certains décrient ce qu’il convient de faire ou d’être…
 
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous embarque dans un livre d’une beauté acide ! Un thriller qui allie avec beaucoup de finesse la littérature blanche et le noir très noir ! Laurine Valenheler nous en fait baver dans tous les sens du terme et c’est bon, mais bon !
 
Nous nous retrouvons aux côtés de Maël et Yohann, lieutenants à la section criminelle du SDPJ94. Complices dans la vie professionnelle mais également dans la vie privée. Mais ce dernier point n’a jamais empiété sur le professionnalisme de ces deux flics. Et heureusement hein ! En sera-t-il toujours pareil ?
Un tueur sévit, que des couples d’hommes, homosexuels. A chaque fois la même signature, un triangle rose comme l’identification des couples homosexuels sous le IIIème Reich ! C’est quoi ce bordel ? Les modes opératoires sont différents, mais toujours cette signature !
 
La SDPJ94 se saisit de l’affaire et une aide vient à point nommé pour les aider. Stéphane. Génial, l’équipe s’étoffe, parce que le tueur lui devient un serial killer, l’escalade vers l’horreur a commencée. Leur couple prend un pète… Arriveront-ils à arrêter ce monstre ? Arriveront-ils à sauver leur couple ?
 
Je ne suis pas sûr d’arriver à vous faire ressentir toutes les émotions qui m’ont assaillie ! Mais je vais tout de même essayer… Mon Bibou lecteur m’a abandonné pour cette chronique, il préfère retourner dans les pages de cette histoire et je le comprends parfaitement…
 
Au départ, j’ai été déstabilisé par la tournure littéraire employé. En effet, Laurine utilise la troisième personne et ne rentre pas tout de suite dans le vif du sujet. Elle reste en retrait et forcement les lecteurs que nous sommes Bibou Lecteur et moi-même, attendions plus dans l’échelle incisive. Et quelques pages plus loin, nous avons été plus que servit à notre plus grand plaisir. A partir de là, l’histoire nous a engloutie et nous sommes partie sur les chapeaux de roue !
 
C’est fort, c’est cash, c’est enivrant et bouleversant ! C’est touchant, poignant et troublant ! C’est comme si nous mettions la tête dans une machine à laver, à essorage maximum !
Laurine nous fait passer des émotions fortes et intenses. Que ce soit à travers ses personnages, ceux de Yohann et Maël mais aussi à travers la description des scènes de crimes ! Les scènes avec l’équipe, les souvenirs, tout !
 
Elle nous monte crescendo dans le suspense. Dans les rebondissements et la psychologie de ses personnages. C’est fort, très fort ! Elle arrive à glisser une « romance » dans un thriller et ça c’est un sacré tour de maître. Parce que non seulement on s’attache à ces deux flics, mais on vit à travers eux. On rentre dans leur intimité psychologique, dans leurs souvenirs et dans leur vie aujourd’hui. On parcourt avec eux chaque période de leur vie qui fait écho à ce qui se passe dans l’actualité.
On grimpe dans l’escalade de l’horreur et on a le cœur qui bat à chaque fois que le tueur au triangle rose sévit et pas que. Chaque fois un peu plus durement, chaque fois un morceau de nous saigne. Nos sentiments et nos émotions sont mis à rude épreuve !
 
Laurine Valenheler, retenez bien ce nom parce qu’elle nous promet de sacrées belles découvertes à l’avenir ! Elle a choisi de traiter le sujet de l’homosexualité, à l’heure où le mariage pour tous est encore brûlant d’actualité. Elle ne se positionne pas en moralisatrice mais bel et bien en mettant l’avis de tous dans les lignes de son livre. Aucune « position » n’est engagée. Et c’est ce qui m’a aussi plu dans ce livre. Libre à chacun de se faire sa propre idée. C’est un thriller noir bien noir avant tout avec des messages forts et de belles valeurs.
Libre, c’est aussi le mot qui va jalonner ce livre. La liberté de pouvoir faire et être ce que l’on souhaite.
 
L’auteure met en avant un tableau assez réaliste de la situation sur les homosexuels dans les milieux professionnels, sociaux et sociétaux. Un thriller qui nous emmène loin dans le sombre et l’hémoglobine, comme on les aime. Un polar de très belle facture qui sait allier tous les ingrédients à la perfection ! En plus, comble de tout, on y retrouve le pep’s de Laurine, son humour et son humanisme. Je pourrais vous en parler pendant des heures… Mais le mieux, lisez-le Wink 
 
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous recommande fortement ce thriller « Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang » de Laurine Valenheler ! Une auteure pleine de pep’s qui nous livre un roman noir qui nous triture les méninges, les émotions et nous retourne complètement ! Du grand art pour un premier roman et je vous assure que ça vaut le détour ! Alors, vous plongez ?

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2171
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum