Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus

Aller en bas

Votre avis

[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_lcap0%[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_lcap100%[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_lcap0%[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_lcap0%[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_lcap0%[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_lcap0%[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Empty [Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus

Message par Romanichel le Dim 22 Mar 2020 - 13:16

[Falcones, Ildefonso] La reine aux pieds nus  Reine_10
Titre : La reine aux pieds nus
Auteur : Ildefonso Falcones
Editeur : Robert Laffont
NB de pages : 701
Parution  2014
ISBN : 226625992X


Présentation de l’éditeur :

En 1748, Caridad, esclave cubaine noire affranchie, se retrouve abandonnée sur le sol de Séville, sans ressources. Elle est recueillie par un vieux Gitan au caractère ombrageux, Melchor, qui l’impose à sa famille et à toute la communauté dans les faubourgs de la ville. Tout en travaillant – elle roule des cigares de contrebande –, Caridad se lie d’amitié avec Milagros, la petite-fille de Melchor, une jeune Gitane fière et avide de liberté. Tandis que Milagros, prise en tenaille entre la loi gitane et les persécutions de la part des Espagnols, fait le difficile apprentissage de la vie, Caridad, victime-née, a bien du mal à se libérer de ses chaînes… Rejetée par la plupart des Gitans, secrètement amoureuse de Melchor mais incapable d’exprimer au grand jour ses peurs et ses désirs, parviendra-t-elle enfin à se faire accepter pour ce qu’elle est, une femme courageuse et magnifique ? Et Milagros, chanteuse et danseuse sensuelle adulée du tout-Madrid, échappera-t-elle à la domination de son mari, un être veule et méprisable qui profite d’elle pour s’enrichir, tout en la bafouant et la prostituant ? Au travers des aventures souvent tragiques de Milagros, Caridad et Melchor, nous est contée la formidable lutte des Gitans pour la survie dans une Espagne catholique qui ne cherche qu’à les éliminer.

Mon avis

La vie des gitans à Séville au 18ème siècle n’est pas une sinécure et celle d’une ancienne esclave noire non plus. Exclus  de la société très catholique espagnole, ils survivent plus qu’ils ne vivent comme parias sans droits. Les fiers gitans épris de liberté ont leur loi et gèrent entre leurs clans de terribles vendettas de générations en génération. Ils sont pourtant appréciés pour leurs fêtes, leurs danses, leur musique par les grands du royaume. Vexations, rafles et déportations les oppriment. Dans ce contexte on suit la jeune  Milagros, son grand-père Melchor, sa mère Ana et Caridad dans une aventure humaine palpitante. Ce roman est certes un pavé mais mis à part quelques longueurs (digressions historiques) l’auteur nous entraîne avec passion entre Séville et Madrid dans des pérégrinations étonnantes. Tout  au long de cette lecture vibre dans notre tête la musique flamenco. C’est une lecture addictive qui me rappelle Ken Follet et Les piliers de la terre mais en Espagne. Après « La cathédrale de la mer » et « les révoltés de Cordoue » voilà encore une réussite littéraire que je recommande franchement.
Romanichel
Romanichel
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 37
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Enseignant retraité
Genre littéraire préféré : un peu de tout et roman historique
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum