Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Trouillot, Lyonel] Yanvalou pour Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yanvalou pour Charlie [Trouillot, Lyonel]

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Trouillot, Lyonel] Yanvalou pour Charlie

Message par Caesonia le Mar 1 Sep 2009 - 21:46

éd. Actes Sud
174 p.




Mot de l'éditeur :
Au prix du cynisme, Mathurin D. Saint-Fort a cru pouvoir effacer de sa mémoire les souffrances d’un passé qu’il s’emploie à renier pour se placer toujours davantage du bon côté de l’existence. Jusqu’au jour où fait irruption dans la vie de l’avocat ambitieux qu’il est devenu, un adolescent loqueteux. Charlie, en absolue détresse, vient lui demander de l’aide au nom des attachements de jadis. Voyage initiatique bouleversant au cœur même de la désespérance, Yanvalou pour Charlie est le grand roman de la tragédie de l’abandon des hommes par les hommes – en Haïti comme ailleurs.
« Sais-tu ce que signifie le mot yanvalou ? Je te salue, ô terre. La terre n’a pas de mémoire. Le sol sec et pierreux ne garde pas souvenir de la bonne terre arable qui descend vers la mer. Seuls les hommes se souviennent. Où qu’ils aillent, où qu’ils restent, peut-être leur suffit-il de saluer la terre pour que leur passage soit justifié. »

Mon avis :

Récit court au style plutôt lapidaire. Le narrateur principal est un avocat d'affaire qui ne s'encombre pas de fioritures ni dans le texte ni dans les sentiments. Comme il est dit plus haut, sa vie va basculer quand un ado vient lui demander son aide et s'installe dans sa vie sans qu'il ne puisse rien y faire. Intervient alors dans le récit le point de vue de Charlie, puis celui de ses compagnons de malheur.
C'est une peinture de la misère qui vous saisit parce qu'elle est plus que réaliste. Le regard du narrateur est le même que celui qu'on pourrait avoir si on était confronté à un bidonville. Ici, c'est celui de Port-au-Prince. L'histoire de Charlie et de son petit monde est touchante, la fin remuante...
Le déracinement volontaire est aussi un grand thème de ce roman. Mathurin est parti de son village d'origine pour ne plus jamais y retourner , en abandonnant sa famille et son grand amour . L'arrivée de Charlie va faire renaître des fantômes de sa vie d'avant qu'il croyait pourtant avoir bel et bien enterrée...
avatar
Caesonia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 753
Age : 44
Localisation : Moselle
Emploi/loisirs : Directrice bibliothèque
Genre littéraire préféré : Tous sf espionnage et romans sentimentaux
Date d'inscription : 14/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Trouillot, Lyonel] Yanvalou pour Charlie

Message par lalyre le Dim 16 Oct 2011 - 11:39

4ème de couverture
Jeune avocat d'affaires dévoré d'ambition, Mathurin D. Saint-Fort a voulu oublier ses origines pour se tenir désormais du meilleur côté possible de l'existence. Jusqu'au jour où fait irruption dans sa vie Charlie, un adolescent en cavale après une tentative de braquage, qui vient demander son aide au nom des attachements à leur même village natal. Débusqué, contraint de renouer avec le dehors, avec la douleur du souvenir et la misère d'autrui, l'élégant Mathurin D. Saint-Fort embarque, malgré lui, pour une aventure solidaire qui lui fait re-traverser, en compagnie de Charlie et de quelques autres gamins affolés, les cercles de la pauvreté, de la délinquance, de la révolte ou de la haine envers tout ce que lui-même incarne. Mathurin, Charlie, Nathanaél, Anne : quatre voix se relaient ici pour dire, chacune à son échelle, le tribut qu'il incombe un jour à chacun de payer au passé, qu'il s'agisse de tirer un trait sur lui afin de contourner l'obstacle, de l'assujettir à une idéologie - ou, plus rarement, et quoi qu'il en coûte, de demeurer fidèle au "yanvalou", ce salut à la terre ancestrale, en retrouvant les liens qui fondent une communauté. Voyage initiatique au coeur de la désespérance, Yanvalou pour Charlie est sans aucun doute le roman de l'abandon des hommes par les hommes, et le chant qui réaffirme la rédemption d'être ensemble - en Haïti comme ailleurs.
Mon avis
C’est lorsque Charlie,ce gamin de quatorze ans fait irruption dans le bureau de Mathurin, que la vie va changer pour celui-ci. Il faut se rendre compte de ce que ressent cet homme bien habillé, qui paraît même odieux et méprisant ayant même oublié son ancien nom Dieutor que lui rappelle l’enfant en venant lui demander de l’aide. Il l’héberge chez lui et Charlie par un débit effréné lui apprend ce qu’est sa vie et Mathurin-Dieutor, revit les souvenirs qui affluent, ceux-la réveillent les morts, la misère, la pauvreté, il se souvient avoir abandonné Anne,sa jeune amie d’enfance, avoir laissé derrière lui le vieux Gédéon qui battait tout le monde aux jeux de cartes, qui grattait la guitare, il le lui a donnée.... Charlie continue, il implore, il fait partie d’une bande de quatre qui a commis des forfaits et pour cela, Charlie est exclu du centre qui lui a tenu lieu de famille. Et voila Dieutor avec ses bons sentiments qui refait surface effaçant le Mathurin cynique, ce qui va l’embarquer dans ce que fut jadis sa vie. Ce roman est narré à quatre voix, celle de Dieutor, de Charlie et de son ami Nathaniël et par les lettres d’Anne, l’amie d’enfance de Dieutor.....Ce livre est un petit bijou de littérature qui fait revivre Haïti par les voix bouleversantes de Charlie et de ses compagnons d’infortune, des voix très fortes que l’auteur nous fait entendre par le “ Yanvalou “ chant haïtien qui célèbre leur terre blessée. Un^peu de lumière intervient à la fin du livre, mais l’homme se sentira t-il Mathurin ou Dieutor à la fin du roman ? J’aime le titre du livre qui dit tout sans rien dévoiler et ce sera un gros coup de coeur pour moi... 5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum