Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "La princesse de Clèves" de Madame de La Fayette

45% 45% 
[ 9 ]
20% 20% 
[ 4 ]
10% 10% 
[ 2 ]
10% 10% 
[ 2 ]
5% 5% 
[ 1 ]
10% 10% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 20

[La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Avalon le Dim 29 Juin 2008 - 19:25

La Princesse de Clèves - Madame de La Fayette
Le livre de poche - 304 pages



● La Princesse de Clèves

● Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette, plus connue sous le nom de Madame de La Fayette, est une femme de lettres française. Elle est née le 18 mars 1634 à Paris, morte le 25 mai 1693. Elle a écrit le premier roman historique français, La Princesse de Clèves, souvent considéré comme le premier roman moderne.

● Jeune épousée de monsieur de Clèves, la princesse s'est engagée à un mariage de raison, obéissant aux recommandations sévères de sa mère, madame de Chartres. Quand soudain, au cours d'un bal, le duc de Nemours paraît... Leurs yeux se rencontrent, la passion naît. Mais la princesse de Clèves se doit à son rang, à son éducation, à l'image qu'elle a d'elle-même. Elle ne cédera pas au désir. Jalousie, douleur, frustration, les romans d'amour soufflent des souffrances exquises... pour le lecteur.

● J'avais étudié certains passages pour le cours de français et je voulais me lancer dans le roman. Le niveau de langue est très élevé et je n'ai pas du tout accroché à l'histoire. Je ne pense pas que je le relirais un jour.
avatar
Avalon
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1659
Age : 26
Localisation : Alsace
Emploi/loisirs : Licence de Droit Première Année
Genre littéraire préféré : Les romans
Date d'inscription : 06/06/2008

http://avalon-blossom.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par audreyzaz le Dim 29 Juin 2008 - 19:30

je l'ai lu quand j'étais en seconde, c'est un des rares classique que j'ai aimé, et pourtant je ne suis pas du tout portée sur les classiques, c'est vraiment pas mon style de lecture, mais celui là j'ai adoré...
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3337
Age : 31
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 04/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par yaki le Dim 29 Juin 2008 - 23:00

Pas accroché plus que ça... je suis même pas sure de l'avoir terminé, mais ça date... les goûts changeant parfois je le relirai peut-être un jour...
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Thot le Dim 29 Juin 2008 - 23:03

Je l'ai lu il y a très longtemps! Je ne m'en souviens plus No
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 37
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Ironman le Ven 11 Juil 2008 - 20:50

J'ai pas du tout accroché.
J'ai du le lire pour l'école, mais je crois que c'est la seule fois où j'ai arrêter après une centaine de pages pour lire plutot l'analyse de l'oeuvre.
Je l'avoue Embarassed Embarassed
avatar
Ironman
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 3265
Age : 32
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Chercheur/Doctorant
Genre littéraire préféré : policier, thriller, fantastique, horreur, manga
Date d'inscription : 30/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Olorin le Ven 11 Juil 2008 - 22:48

Ironman a écrit:J'ai pas du tout accroché.
J'ai du le lire pour l'école, mais je crois que c'est la seule fois où j'ai arrêter après une centaine de pages pour lire plutot l'analyse de l'oeuvre.
Je l'avoue Embarassed Embarassed

Hayaaaaaaaa pas bien! Evil or Very Mad Moi je n'ai jamais fait ça! (mais bon en général j'ai toujours eut des livres auquel j'ai su accrocher, peut-être que j'ai eu plus de chance que toi).
avatar
Olorin
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5401
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Doctorat.
Genre littéraire préféré : Fantasy, Urban-Fantasy et policier
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Invité le Mar 19 Aoû 2008 - 14:52

un grand classique que je n'ai toujours pas découvert, ça me tenterait bien d'essayer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Invité le Mar 19 Aoû 2008 - 16:38

Hum hum je l'ai lu il y a peu, et franchement...je n'ai pas accroché. Pourtant les classiques ne me rebutent pas, au contraire, mais ici... Pfiou impossible pour moi. J'ai eu du mal à le terminer, je ne rentrais pas dans l'histoire, elle ne me touchait pas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Jencka le Lun 23 Fév 2009 - 18:14

J'ai beaucoup aimé ce livre, que j'ai lu vers 16/17 ans... à lire et à faire lire à vos filles Mesdames!!
avatar
Jencka
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 32
Localisation : Amiens
Genre littéraire préféré : Absolument tout !
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par nanou le Mer 25 Fév 2009 - 17:16

quand on aime la belle littérature

les beaux mots

et l'ancien français

on peut qu'etre concquis

c'est vraiment magnifiquement écrit
avatar
nanou
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 134
Age : 34
Localisation : haute savoie , 74, argonay
Emploi/loisirs : amp
Genre littéraire préféré : tous
Date d'inscription : 13/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Mounain le Sam 2 Mai 2009 - 14:57

Je ne l'ai pas encore lu mais ça ne saurait tarder. Laughing
avatar
Mounain
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1175
Age : 25
Localisation : 51
Emploi/loisirs : professeure de français et étudiante cynopsy (formation en éducation et comportement canins)
Genre littéraire préféré : tout ce qui me tombe sous la main
Date d'inscription : 23/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Invité le Sam 2 Mai 2009 - 15:26

Ces différents avis me donnent envie de le lire ce livre Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Invité le Sam 2 Mai 2009 - 20:15

Il me reste 30 pages à lire. Et franchement, j'A-DO-RE. Les 5 premières pages sont un peu dures à suivre et vu où j'en suis je n'y vois aucun interêt mais peu importe, ne vous arretez pas aux 5 premiers pages et plongez-vous dedans. Il est juste excellent et prenant. Pour un livre du XVIe, j'ai été impressionné sur leurs conseils sur l'amour. Incontournable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Invité le Mer 8 Juil 2009 - 10:30

Je ne sais pas trop quoi penser de ce classique, il y a des passages qui sont vraiment très longs et qui ne servent à rien mais il y a aussi des passages que j'ai vraiment aimé.
Sinon j'ai bien aimé l'histoire en elle-même !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Invité le Sam 6 Mar 2010 - 16:14

Je l'ai quasiment fini. J'aime l'histoire, la façon dont c'est écrit, même s'il faut bien se mettre en tête que ça se passe au 16ème siècle pour ne pas trouver Mme de Clèves un peu niaise... Bon, il y a une avalanche de détail sur les personnages de la Cour, et c'est limite s'il ne faut pas se faire uns schéma pour comprendre, mais à part ça, j'aime bien ! Ce roman permet de découvrir la vie de la Cour d'Henri II, et il y a tout-de-même des rebondissements(dont les personnages se sortent un peu facilement, c'est vrai...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par PetitePrincesse le Sam 6 Mar 2010 - 16:53

Je l'ai lu en seconde aussi, et il me semble que sans en avoir fait une référence, j'avais plutôt bien aimé... Après, je ne saurais même plus vous faire un semblant de résumé tellement je ne me souviens plus de l'histoire Laughing
avatar
PetitePrincesse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4403
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Editrice scientifique / lecture (évidemment ^^)
Genre littéraire préféré : surtout SF et fantastique, jeunesse, mais ouverte à plein d'autres choses
Date d'inscription : 01/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par LOUBHI 49 le Sam 27 Nov 2010 - 22:19

Cette lecture m'avait été épargné dans mon parcours scolaire, pourtant littéraire. J'ai donc voulu en savoir plus sur Madame de La Fayette et avec "La Princesse de Montpensier", "La Princesse de Clèves"me paraît être une des toutes premières clés d'accès à l'oeuvre de cette auteure.
L'histoire de Mademoiselle de Chartres, jeune fille de seize ans, éduquée de la manière la plus éclairée et la meilleure par sa mère, veuve, femme vertueuse s'étant éloignée de la Cour Royale pour élever sa fille, est une histoire d'amour et de d'honneur. Jeune femme des plus gracieuses et d'une beauté exceptionnelle, d'une éducation parfaite avec la connaissance des hommes que sa mère lui a volontairement inculquée.
Le Prince de Clèves, homme de bonne noblesse et de coeur en tombe éperdument amoureux dès sa première rencontre, il va donc lui faire une cour assidue et très rapidement l'a demandé en mariage. Pour être séduite par sa prestance et l'honnêteté de cet homme, Mademoiselle de Chartres ne se cache pas de simplement bien l'aimer mais sans plus et accepte de l'épouser.Il en accepte l'augure mais souhaite au fond que sa femme finisse par l'aimer d'aussi grande passion que lui ressent à son égard.
Le drame et le point central essentiel de ce livre va se nouer lors d'un bal à la cour où La Princesse de Clèves va rencontrer l'homme le plus beau de la cour, le Duc de Nemours. Immédiatement les deux êtres vont tomber, fou de passion l'un de l'autre. La Princesse de Clèves, trop pure, ayant une trop haute idée du mariage et du couple, va tout faire pour résister à cette passion dévorante et y réussir en n'épargnant aucune manoeuvre pour éviter ce Duc. Ce dernier va alors quitter toutes ses conquêtes féminines et ne se consacrer qu'à cultiver se passion pour la Princesse de Clèves. Trop de précaution, un amour de son mari toujours tiède, cela va mettre la puce à l'oreille du Prince de Clèves , et sous les yeux horrifiées mais impuissantes de la mère de la Princesse de Clèves très proche de sa fille, qui désespéré de ne pas recevoir autant d'amour qu'il n'en donne, devant l'adversité du Duc de Nemours va se laisser mourir alors même que sa femme lui est restée fidèle par une abnégation exceptionnelle.
L'originalité de cette oeuvre c'est que, même libérée de ses liens de femme mariée par son veuvage, alors même qu'elle pourrait enfin laisser libre cours à ses sentiments, la Princesse de Clèves, se sentant coupable de la mort de son mari, tout en acceptant les sentiments amoureux réciproques, va continuer à se refuser et cela malgré tous les efforts du Duc de Nemours, la scène où se retrouvent enfin nos deux héros est digne des plus grands drames antiques.
J'ai aimé ce livre, parce que refusant la fin heureuse, pour la description des sentiments amoureux à l'encontre des pratiques de l'époque. Un vrai conte moral, une écriture, certes parfois ampoulée et précieuse mais belle. Un bon moment de lecture.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2208
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Véronique M. le Dim 28 Nov 2010 - 16:47

Etudié plusieurs fois au cours de mes études (il y a longtemps!!!) et de plus en plus apprécié. Il y a des livres qui méritent de mûrir.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Fontaine le Mar 1 Fév 2011 - 1:36

Tout à fait d'accord avec toi, Loubhi49, et la fin qui peut sembler incompréhensible dans notre société hédoniste, donne tout son sens au personnage si attachant de la princesse de Clèves. Et puis, l'éternelle question du "choix" entre "l'amour-passion et "l'amour-amitié".... Un couple peut-il résister au temps quand il est bâti sur l'amour-passion? Un couple est-il heureux dans l'amour-amitié?.... On en est encore à se poser la question, le XXe siècle ayant proclamé l'exigence du bonheur et le droit à "l'amour-toujours".... Mais les trois personnages finissent par mourir d'amour, de façons différentes, comme leurs façons d'aimer.... A chacun de réfléchir, ou de rêver!
Décidément, J'aime vraiment beaucoup ce roman!
avatar
Fontaine
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 150
Age : 67
Localisation : Nord
Emploi/loisirs : Retraitée de l'Education Nationale. Passions: théâtre, musées, opéra. Pratique le taï chi chuan et le luth oriental (oud).
Genre littéraire préféré : Curieuse de tout, surtout romans policiers et historiques, essais, biographies, poésie et théâtre.
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Bénédicte le Ven 11 Mar 2011 - 4:15

L’amour est le principal sujet de ce roman. La psychologie des personnages est au centre de l’intrigue. Tout en présentant tous les aspects de la vie de cour sous Henri II, magnificence, galanterie, partie de chasse et de paume, ballets, courses de bagues, goût pour les vers, la comédie, la musique, la poésie et les lettres, intrigues sentimentales mêlées à toutes les affaires, cabales, vengeances et haines personnelles, l’auteure trace des portraits des personnages illustres de son roman et dépeint leurs qualités en commençant par Henri II, prince sportif, soucieux de plaire aux femmes et amoureux de Diane de Poitiers, de vingt ans son ainée. La cour réunit de grands seigneurs admirables, d’un mérite extraordinaire. Les princes qu’elle présente excellent dans la guerre, leur esprit est vaste et profond, leur âme est noble et élevée, ils ont une ambition démesurée, un esprit vif, une éloquence admirable, une science profonde, sont plein d’esprit et d’adresse, braves et magnifiques.
Mlle de Chartes est l’héroïne de ce roman. A quinze ans, elle fait ses débuts à la cour. Elle est remarquable par sa vertu et par sa beauté. Sa mère l’a mise en garde contre les dangers de la passion, le peu de sincérité, la tromperie et l’infidélité des hommes mais elle rencontre par hasard le prince de Clèves qui, séduit par sa beauté, conçoit pour elle une passion et une estime extraordinaire et la demande en mariage. Il se heurte à l’opposition de son père mais celui-ci meurt peu après. Les projets d’union de Mlle de Chartres échouent à la suite d’intrigue de cour et, reconnaissante à l’égard du Prince de Clèves d’avoir bravé la cabale, elle l’épouse. Mais elle ne ressent pas de réels sentiments pour lui, ce dont il souffre profondément. Quelques temps après son mariage, elle rencontre au bal le duc de Nemours, seigneur extrêmement brillant sur le point d’épouser la reine Elisabeth d’Angleterre. C’est un véritable coup de foudre. Une passion grandissante s’empare de Mme de Clèves. Elle se range secrètement à l’avis de M. de Nemours, exprimé publiquement, sur le sujet non anodin de la place des amants dans les bals et se prétend malade pour échapper à celui qu’organise le Maréchal de Saint André. Mais le trouble que cette dissimulation provoque n’échappe pas à son entourage, en particulier à sa mère. Elle prend conscience un peu trop tard de ses sentiments amoureux et ressent à la fois de la honte et de la jalousie à l’égard de Mme la Dauphine dont elle pense M. Nemours épris. La maladie passagère de Mme de Chartes à qui elle voulait se confier lui donne l’occasion de se rapprocher de Mme la Dauphine qui lui fait part de ses observations sur le changement de comportement amoureux de M. de Nemours. Elle entre alors dans le jeu des intrigues galantes qui calme sa jalousie. M. de Némours cherche tous les prétextes pour la rencontrer. Sur son lit de mort, Mme de Chartes lui donne une dernière leçon de conduite et la rappelle sèchement à ses devoirs d’épouse. Mme de Clèves cherche à fuir le monde et M. Nemours en particulier mais son mari n’en comprend pas les raisons. M. de Clèves apprend alors à sa femme la mort de Mme de Tournon dont son ami M. de Sancerre avait été follement amoureux. Ce passage est l’occasion pour M. de Clèves d’édifier son épouse et pour l’auteur de décrire les effets dévastateurs de la dissimulation et de la trahison. M. de Sancerre est profondément attristé par la promesse de mariage de Mme de Tournon avec M. d’Estouville qu’il apprend sur son lit de mort. Larmes, rage, colère et affliction accompagnent cette découverte.
Les sentiments lorsqu’ils ne sont pas réciproques, le style de la vie de cour, ce mélange permanent des intérêts et des affections, l’exposition constante de soi, les cabales et la difficulté de protéger sa vie privée et son intimité sont au cœur de ce roman. Le style de vie a une grande influence sur la finesse des sentiments à peine dissimulés et sur les intuitions des personnages qui perçoivent la vérité sans qu’elle leur soit toujours révélée. La place des attitudes est essentielle dans ce livre. Les signes physiques de la honte, de la tristesse, de la joie ou de l’embarras sont largement décrits et interprétés et participent à nourrir les intrigues. Le défi est bien de rester maître de ses paroles et de son visage.
M. de Némours subtilise sous ses yeux le portrait de Mme de Clèves que Mme la Dauphine avait fait réaliser. Cette disparition n’échappe pas à la cour, à son mari en particulier qui, sous le ton de la plaisanterie, pressent la vérité. Cet évènement plonge Mme de Clèves dans l’embarras et lui donne des remords. Assurée des sentiments de M. de Némours à son égard et soucieuse de rester sincère avec son mari, elle envisage de lui révéler ses sentiments. Au cours d’un exercice, M. de Némours perd une lettre qui lui aurait été adressée par une maîtresse. Mme la Dauphine se fourvoie sur la qualité de l’auteur qu’elle prend pour l’aimée de M. de Némours. Mme de Clèves ressent une jalousie profonde et douloureuse à la lecture de ce billet. Elle perd confiance en elle et, plongée dans l’aigreur, elle ne sait plus interpréter les signes que lui a donnés M. de Nemours. C’est alors qu’il se rend chez elle lui apprenant que cette lettre est en fait destinée à son oncle le Vidame de Chartres. Le passage sur la lettre du vidame est tout à fait représentatif de ce mélange des genres affectif et affairiste. Mme de Clèves retrouve calme et douceur. Passant d’un extrême à l’autre, elle se sent coupable et médite un aveu aussi cruel soit-il. A la campagne, M. et Mme de Clèves s’éloignent du tumulte de la cour. Là, avec la sincérité à laquelle son mari attache tant de prix, elle avoue courageusement son inclination en présence de Némours qui assiste, dissimulé, à cet entretien confidentiel et le rapporte au vidame de Chartres. Jaloux, M. de Clèves fait suivre M. de Némours qui observe Mme de Clèves tout en étant dissimulé et trouve les preuves de son amour pour lui. Il est littéralement transporté par cette expérience. Mais M. de Clèves en est informé. Il tombe gravement malade et meurt. La mort de son mari plonge Mme de Clèves dans une grande douleur mais avec le temps, elle avoue son amour à Nemours qui de son côté s’était entretenu avec le Vidame de Chartres sur son amour pour sa nièce. La déclaration de M. de Nemours est à la fois discrète et réservée. Mme de Clèves démontre une parfaite maîtrise d’elle-même.
Mais elle le rend responsable de la mort de M. de Clèves et la raison l’emporte sur sa passion. Elle renonce à celui qu’elle aime, car elle ne peut supporter l’idée qu’un jour peut-être, il cessera de l’aimer. Elle choisit aussi de se retirer du monde, surmontant les restes de cette passion.
J'ai été très touchée par les personnages de ce roman, en particulier par celui de M. de Clèves bien malheureux en amour mais je ne peux m'empêcher d'en regretter le dénouement, si austère.
avatar
Bénédicte
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 49
Localisation : YVELINES
Genre littéraire préféré : Romans
Date d'inscription : 24/01/2010

http://pragmatisme.over-blog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Fontaine le Jeu 24 Mar 2011 - 15:12

Je rajoute une petite touche historique: je suis en train de terminer une biographie de Marguerite de Valois, fille d'Henri II et de Catherine de Médicis, soeur de Henri III et première épouse de Henri de Navarre, devenu ensuite Henri IV. Elle est plus connue aujourd'hui par son soit disant surnom "la Reine Margot": c'est justement à sa cour que Madame de La Fayette imagine le roman! Ces deux livres "parallèles" sont étonnants et s'enrichissent l'un l'autre. Dès que j'ai fini, je poste une critique!
avatar
Fontaine
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 150
Age : 67
Localisation : Nord
Emploi/loisirs : Retraitée de l'Education Nationale. Passions: théâtre, musées, opéra. Pratique le taï chi chuan et le luth oriental (oud).
Genre littéraire préféré : Curieuse de tout, surtout romans policiers et historiques, essais, biographies, poésie et théâtre.
Date d'inscription : 04/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Babynoux23 le Jeu 24 Mar 2011 - 15:51

je devais le lire pour les cours, mais je n'aime pas du tout alors il n'est pas encore fini =S
avatar
Babynoux23
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 344
Age : 25
Localisation : France
Emploi/loisirs : Etudiante
Genre littéraire préféré : TOUS
Date d'inscription : 21/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par stella le Jeu 12 Mai 2011 - 20:49

Je suis en train de le relire parce que je l'avais lu il y a très longtemps et je me souvenais seulement d'avoir aimé. Je partage complètement l'avis de Nanou, l'écriture est magnifique, ce qui rend la lecture très agréable. Je pense que j'ai dû passer à côté de beaucoup de choses la première fois que je l'ai lu (j'étais ado) parce que les alliances entre les différents souverains et les intrigues de la cour sont assez complexes. Mais j'avais déjà été très sensible au personnage de Madame de Clèves et je la redécouvre aujourd'hui avec le même plaisir. Son courage et son intégrité forcent l'admiration.Elle est ingénue, mais intelligente, subtile (ce qui n'est pas toujours le cas des héroines "vertueuses").
Bref, je me régale!

avatar
stella
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 119
Age : 40
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : prof d'italien et de FLE Mes loisirs: lecture, cinéma,théâtre, équitation
Genre littéraire préféré : roman
Date d'inscription : 29/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Octavia le Jeu 12 Mai 2011 - 21:04

Je suis complètement d'accord avec toi, Stella, c'est le personnage de la princesse de Clèves qui m'a touchée. Elle est forte et sensible à la fois. Sa relation avec sa mère, faite d'amour mais aussi de domination, est intéressante aussi, on pourrait penser que c'est la parole "vertueuse" de la mère - qui subsiste à travers la mort - qui empêche la fille d'épouser M. de Nemours.

avatar
Octavia
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 104
Age : 30
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Prof de lettres classiques
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Bicou le Mar 20 Mar 2012 - 14:47

J'ai vraiment aimé lire ce livre.
On me l'a fait étudier en cours de Français, et j'avais un peu peur, parce que habituellement, ce histoires m'endorment!! Sleep
Mais là j'ai été surprise, et en bien!!! L'histoire est fraîche, intéressante... et surtout agréable à lire.
C'est un livre a avoir dans sa bibliothèque!! C'est moi qui vous le dis!! Very Happy
avatar
Bicou
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 19
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Fayette, Madame (de)] La Princesse de Clèves

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum