Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kundera, Milan] La plaisanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Kundera, Milan] La plaisanterie

Message par letrusque le Ven 6 Nov 2009 - 19:14


La plaisanterie
Edition/collection : Gallimard/Folio 1968
Nombres de pages : 455
4e de couverture
"Oui, j'y voyais clair soudain : la plupart des gens s'adonnent au mirage d'une double croyance : ils croient à la pérennité de la mémoire (des hommes, des choses, des actes, des nations) et à la possibilité de réparer (des actes, des erreurs, des péchés, des torts). L'une est aussi fausse que l'autre. La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé. Le rôle de la réparation (et par la vengeance et par le pardon) sera tenu par l'oubli. Personne ne réparera les torts commis, mais tous les torts seront oubliés."
Mon appréciation
L’action se déroule en 1965 à Ostrava, une ville de Moravie en Tchécoslovaquie. Quatre quadragénaires vont s’y retrouver dans une grande fête folklorique, « La Chevauchée des Rois », tradition incomprise et galvaudée qui date du moyen âge Morave. Ludvik, Jaroslav, Kostka, ne se sont pas revus depuis 15 ans,  Héléna est la quatrième pièce de ce puzzle. Cette rencontre est avant tout celle de Ludvik qui compte faire d’Héléna sa maîtresse pour se venger de Zemanek, son mari. 15 ans auparavant, Zemanek l’avait exclu du parti communiste et de l’université et condamné à 5 ans de travaux forcés dans les mines pour une « plaisanterie »  sur le parti.
Les réflexions de ces quatre personnages, provoquées par cette rencontre, constituent le roman. Elles évoquent les conséquences de leurs convictions politiques, la confusion de leurs sentiments amoureux, et la nostalgie d’un passé définitivement révolu.
C’est le roman de la dévastation, un regard désabusé sur les illusions de la jeunesse, les farces du destin.
avatar
letrusque
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 59
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Retraité, randonnées, voyages, géocaching
Genre littéraire préféré : Histoire antique, romans historiques, essais philosophique et politiques, romans contemporains
Date d'inscription : 05/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kundera, Milan] La plaisanterie

Message par Caesonia le Sam 7 Nov 2009 - 13:30

Noté ! De la manière dont tu le décris, il parait extrêmement intéressant Letrusque !
avatar
Caesonia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 753
Age : 43
Localisation : Moselle
Emploi/loisirs : Directrice bibliothèque
Genre littéraire préféré : Tous sf espionnage et romans sentimentaux
Date d'inscription : 14/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum