Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Weeks, Brent] L'Ange de la Nuit - Tome 1: La Voie des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur "La Voie des Ombres" ?

86% 86% 
[ 6 ]
14% 14% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

[Weeks, Brent] L'Ange de la Nuit - Tome 1: La Voie des Ombres

Message par Olorin le Ven 13 Nov 2009 - 19:35

Titre: La Voie des Ombres

Série: L'ange de la Nuit

Auteur: Brent Weeks

Genre: Fantasy

Editeur: Bragelonne



4ème de couverture:

Le tueur parfait n’a pas d’amis, il n’a que des cibles.
Pour Durzo Blint, l’assassinat est un art et il est l’artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps.
Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d’un seul coup d’œil et à prendre des risques – comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti.
Mais pour être accepté, il doit commencer par abandonner son ancienne vie, changer d’identité, aborder un monde d’intrigues politiques, d’effroyables dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est le plus précieux…


Mon avis:


Une série qui commence en force avec un premier tome assez soufflant. Le récit est relativement sombre, présentant les aspects les moins reluisants d’une société pourtant déjà pas bien proprette. Le ton est très adulte (au contraire de nombreux livres de Fantasy qui semblent surtout destinés à un public « jeunes ados »). Les personnages ne se préoccupent, pour la plupart, pas du bien ou du mal, mais de leur propre intérêt. Certes, le tout s’inscrit dans une trame plus large opposant clairement un envahisseur cruel et plutôt maléfique à un pays relativement faible et déchiré entre différentes factions, mais à aucun moment on ne met en opposition le comportement valeureux et honorable des uns face à la traitrise et la cruauté des autres, ce qui brise pas mal le schéma manichéen du genre (qui en fait presque un cliché). Certains des personnages (notamment parmi les personnages principaux) semblent même s’impliquer à regret, forcé par des circonstances qui les oblige à combattre cet invasion, alors que, par eux-mêmes, ils se seraient plutôt adapté à cette occupation que opposée à celle-ci. Ces personnages sont d’ailleurs, bien souvent, des êtres sans beaucoup de scrupule ou de sens moral (le héros de la trilogie est, dans le premier tome, un apprenti assassin. Dans les tomes suivants, on peut-même dire qu’il est passé maitre dans son domaine). En bref, bien que le ton soit parfois un peu inégal, et la vraisemblance pas toujours au rendez-vous, c’est une très agréable surprise.



8/10


Dernière édition par Olorin le Dim 1 Aoû 2010 - 23:33, édité 1 fois
avatar
Olorin
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5402
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Doctorat.
Genre littéraire préféré : Fantasy, Urban-Fantasy et policier
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Weeks, Brent] L'Ange de la Nuit - Tome 1: La Voie des Ombres

Message par phooka le Mar 13 Juil 2010 - 14:47

Mon avis:


Durzo est un assassin, mais pas n’importe quel assassin, un pisse-culotte. Tel est le nom donné à ces assassins, possédant le « don » (soit dit en passant j’aimerais bien comprendre pourquoi on les appelle « pisse-culotte »). Azoth est un pauvre gamin des bas-fond de la cité. Il appartient à une « bande » dont le chef , « le Rat », est un horrible personnage, qui maintient l’ordre dans son clan en terrorisant et en violant ses « sujets », de pauvres mômes de 6 à 12 ans. Pour échapper à cette violence et à la misère Azoth veut devenir l’apprenti de Durzo, pour ne plus jamais devoir craindre pour sa vie, mais le prix à payer va être très élevé…

Alors je vous le dis tout de suite, si vous cherchez un livre drôle et léger, passez votre chemin ! Smile)
Parce que Brent Weeks, c’est noir, très très noir !
Première trilogie de cet auteur, premier essai et essai plutôt réussi ! L’écriture de Weeks est nerveuse, pleine d’envie et d’enthousiasme. Par contre l’auteur ne fait pas dans la dentelle, c’est le moins que l’on puisse dire ! Viols, putes, souffrances et morts sont présents quasiment à toutes les pages. Roman initiatique oui, mais l’initiation se fait vraiment dans la douleur. Pauvre Azoth ! Il devient l’apprenti de Durzo, il va devoir changer de vie, de personnalité, d’amis, il va rayer toute sa vie précédente pour devenir lui aussi un pisse-culotte. Il va rencontrer des personnages hors du commun, qui souvent se révèlent pleins de surprises (souvent mauvaises !). et il va s’enfoncer dans son « creuset de malheurs » pour en ressortir grandi …ou pas.
Le roman démarre assez lentement au niveau du rythme, puis il s’accélère au fil des pages ! La violence y est omniprésente et les personnages sont souvent machiavéliques, qu’ils soient du coté des « gentils » ou des « méchants ». Les révélations fusent, les combats se succèdent, les morts se comptent par centaines ! Autant dire que l’on ne s’ennuie pas une seule seconde, mais ce n’est pas un conte pour enfant !
Le personnage de Durzo, cet assassin sans état d’âme, fait un peu penser au personnage de Waylander de Gemmel ou à Locke Lamora (d’où les références dans la biographie de Weeks). Ce n’est pas un personnage sympathique, mais par contre il est fascinant ça oui !
L’autre point fort de cet Ange de la nuit, c’est la multitude de personnages secondaires si variés ! On est loin des archétypes classiques. Mais ce point fort peut se révéler aussi un point faible du roman. Les personnages sont tellement nombreux que parfois on peut s’y perdre, mais surtout certains apparaissent le temps d’un demi-chapitre et ne reviennent pas dans le cours de ce premier tome. Je suppose bien évidemment qu’ils réapparaitront dans les tomes suivants, mais parfois ça laisse un arrière gout d’inachevé. Mon autre reproche concerne les transitions un peu brutales d’un chapitre à un autre. La façon de Weeks de faire vieillir Azoth manque parfois un peu de continuité, même chose pour l’apparition souvent brutale des personnages secondaires. C’est le prix à payer pour cette écriture très nerveuse de l’auteur. Une écriture enthousiaste et pleine d’envie, mais qui pêche parfois par un manque de fluidité.
Soyons clair, ces défauts ne m’ont pas empêchée d’apprécier énormément la lecture de ce roman et c’est avec plaisir que je me plongerai dans la suite

Un bon point que je tiens à souligner aussi, c'est que l'auteur ne nous laisse pas, à la fin de ce premier tome, dans une situation telle qu'il faille se ruer sur la suite! (Ce qui se fait de plus en plus souvent et devient parfois pénible).


En résumé : « La Voie des Ombres » est un roman puissant et très noir, peut- être un peu "confus" parfois du fait du nombre de personnages, mais je suis sûre que beaucoup de mes points d’interrogation vont trouver leurs réponses dans la suite que j’ai hâte de lire !
avatar
phooka
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 313
Localisation : Grenoble
Genre littéraire préféré : fantasy/SF/fantastique et tout bon livre en général
Date d'inscription : 13/03/2010

http://bookenstock.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Weeks, Brent] L'Ange de la Nuit - Tome 1: La Voie des Ombres

Message par Sly le Ven 25 Mai 2012 - 23:32

Mon avis

Ce livre trainait dans ma pal depuis... 5 mois (déjà ?!) ! Et si j'avais su que cette histoire serait un tel coup de coeur, je l'aurais lu beaucoup plus tôt !

Une mise en place de l'histoire très sombre, très dure. La violence règne dès les premières pages du livre. Le vocabulaire utilisé et violent et cru, et accentue l'impression de malaise que l'auteur veut faire ressentir à ses lecteurs. Le style d'écriture est fluide, vraiment très agréable à lire. Un point cependant qui n'est pas dans le livre mais qui aurait été très utile durant la lecture, c'est un lexique, afin de pouvoir mieux comprendre et se repérer dans les termes utilisés.

Cotés personnages, on sens tout de suite que l'auteur les à travaillés.
Durzo Blint, le pisse-culotte, est sans aucun doute mon personnage préféré. Froid, mystérieux, complexe, c'est le personnage le plus énigmatique de l'histoire. Un coup on l'adore, un coup on le maudit, il ne fait rien qui ne serve pas ses propres intérêts. Très dur envers son apprenti, autant pendant ses entraînements que dans ses paroles, il n'en reste pas moins protecteur, même si ses actions nous laissent souvent mitigés. Logan est également un personnage que j'apprécie beaucoup. Meilleur ami de Kylar, c'est une force de la nature. Droit et loyal, il trouve toujours la force de rester debout malgré les malheurs qu'il a vécu. Kylar lui, enfant des rues devenu apprenti pisse-culotte, est un personnage très attachant. Tout le temps pris entre deux feux, il doit choisir entre la promesse faite à son maître et ses propres sentiments. Autant dire que ca lui réserve de belles surprises... !

L'intrigue est très bien ficelée. Entre complots politiques, meurtres et trahisons, l'auteur nous mène dans une intrigue des plus complexe. Plus l'histoire avance et plus le nœud se complique et se resserre. Une chose est sûre, Brent Weeks est fort. Très fort. Il nous promène dans son histoire comme un toutou au bout d'une laisse ! Et nous pauvre lecteur, nous suivons ! Autant dire que c'est très frustrant !

Petit plus, des ellipses temporaires font leurs apparitions lors de l’entraînement de Kylar. Ca ne dérange absolument pas et permet justement de garder une part de mystère, comme si Durzo Blint se méfiaient même des lecteurs et voulait garder sous silence les secrets de ses connaissances. De plus, ca permet de passer plus rapidement une partie qui serrait vite devenue lassante et répétitive à la longue.

Bref, pour résumer, gros gros coup de coeur pour cette lecture. Merci à Kincaid de l'avoir proposé en lecture commune, sans quoi il serait encore à attendre bien sagement dans ma pal que je me décide à le lire !
Un dernier mot ? Je veux la suite !!
avatar
Sly
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 161
Localisation : En Terre du Milieu
Genre littéraire préféré : Fantasy/Fantastique
Date d'inscription : 25/05/2012

http://les-lectures-de-sly.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Weeks, Brent] L'Ange de la Nuit - Tome 1: La Voie des Ombres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum