Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Orwell, George] 1984

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "1984" de George Orwell

59% 59% 
[ 32 ]
19% 19% 
[ 10 ]
7% 7% 
[ 4 ]
7% 7% 
[ 4 ]
2% 2% 
[ 1 ]
6% 6% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 54

Re: [Orwell, George] 1984

Message par marjoriejub le Mer 23 Oct 2013 - 16:59

Ce livre m'a foutu les jetons parce que je croyais que ça c'était vraiment passé. Je me suis demandé comment avec la quantité d'informations accessibles nous avions pu passer à côté de cette dictature.
Après des recherches diverses et variées, je me suis rendue compte qu'il s'agissait d'une oeuvre de fiction et non de la réalité. Et que même le novlangue avait été inventé.

La deuxième partie était, pour moi, pleine d'espoir. On croit que le héros va s'en sortir. Et j'ai pensé que le livre n'avait aucun intérêt si l'auteur ne montrait pas les vices de la dictature. Mais je ne pensais pas arriver à la troisième partie.

Et à la troisième partie, je ne pensais pas que l'auteur irait aussi loin. Je ne pouvais pas m'imaginer ça.
avatar
marjoriejub
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 25
Localisation : La Motte d'Aigues
Emploi/loisirs : Étudiante/lecture, musique
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Saphyr le Mer 23 Oct 2013 - 23:23

marjoriejub a écrit:Ce livre m'a foutu les jetons parce que je croyais que ça c'était vraiment passé.
En un sens, ça s'est vraiment passé, puisque Orwell a écrit ce livre pour dénoncer le totalitarisme nazi dont l'Europe sortait à peine, la dictature soviétique et les dérives de la guerre froide. Certes, les moyens employés et décrits sont futuristes (pour l'époque, car à l'instant où je tape ces lignes, je suis effectivement espionnée, même si ce n'est pas par Big Brother au sens où l'entend le livre : une foule d'informations circule sur la toile sur ce que j'aime, ce que j'achète, les jeux auxquels je joue...) mais il y a bien eu, et il y a encore, même dans nos pays dits développés, des informations manipulées ou tronquées, de la propagande outrancière, de l'intimidation envers les "ennemis du peuple"...
Alors, non, l'Oceania, l'Eurasia et l'Estasia n'ont pas existé, mais l'Allemagne nazie, l'URSS et la République populaire de Chine, c'est du vrai, et ça fout les jetons quand même... peut-être même plus affraid.
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Step le Ven 25 Oct 2013 - 21:21

Je viens de lire 1984 dans le cadre de mon challenge exploration.

J'ai trouvé ce livre très stressant et me suis sentie heureuse dans mon pays ou nous avons encore quelques libertés tout de même....

Je dirai comme beaucoup, c'est le contexte de l'époque qui a permis à George Orwell d'écrire ce livre, il s'est inspiré d'Hitler, de la Chine populaire et même de Staline, bien que je ne sais pas si en 1948 on connaissait l'existence des goulags....

Nous avons des pays comme la Corée du Nord, ou il ne doit pas faire très agréable de vivre ! et en ce moment on parle beaucoup de téléphones portables sur écoute, je n'en dirai pas plus....

Lorsque je cherche des chaussures sur Internet par exemple, je me retrouve comme par hasard avec beaucoup de pub de chaussures.... (la faute aux cookies, mais comment fonctionner sans?).

Nous sommes bien loin tout de même dans nos pays "libres" des sévices et de l'asservissement de 1984, et personnellement je ne pense pas que cela puisse arriver maintenant,  j'espère ne pas me tromper. Mais vigilance....

J'ai tout de même trouvé ce livre très stressant, et je ne regarde plus ma télé avec le même œil, car c'est un formidable outil de propagande et aussi d'abrutissement.

Emission de France Inter Emission ICI

France-Inter a écrit:"Au sommet de la pyramide est placé Big Brother. Big Brother est infaillible et tout-puissant. Tout succès, toute réalisation, toute victoire, sont considérés comme émanant directement de sa direction et de son inspiration. Personne n'a jamais vu Big Brother; il est un visage sur les journaux, une voix au télécran. Nous pouvons, en toute lucidité, être sûrs qu'il ne mourra jamais. Big Brother est le masque sous lequel le Parti choisi de se montrer au monde. Sa fonction est d'agir comme un point de concentration pour l'amour, la crainte et le respect, émotions plus facilement ressenties pour un individu que pour une organisation. En dessous de Big Brother vient le Parti Intérieur. En dessous du Parti Intérieur vient le Parti extérieur qui, si le Parti Intérieur est considéré comme le cerveau de 'lEtat, peut justement être comparé aux mains de l'Etat. Après le Parti Extérieur viennent les masses amorphes que nous désignons généralement sous le nom de prolétaires. Dans l'échelle de notre classification, les prolétaires sont placés au degré le plus bas".
Je vote très apprécié

_________________
 study  "La mémoire de Babel (La passe-miroir 3) "  Christelle Dabos  
         "Le premier sang"  Sire Cédric study

Mes listes et challenges


flower Challenge Partage -Lecture 2/7 flower Challenge Bis-repetita 5/8 flower Challenge lire en vacances 5/6 flower
avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6298
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Moulin-à-Vent le Jeu 28 Nov 2013 - 1:42

L'histoire de Winston Smith, pris dans une société totalitaire de 1984.
L'auteur, décédé en janvier 1950, y décrit une société où tout est surveillé, spécialement le citoyen-camarade. Le gouvernement détient tous les cordons possibles et ne révèlent que ce qu'il veut afin d'éviter tout changement. C'est une société très sombre où Big Brother, être virtuel omnipotent, règne et prend tous les moyens, espionnage, torture, meurtre, afin d'éviter et de démolir toute contestation. Même les enfants sont instruits à espionner leurs parents et à les dénoncer dès qu'il y a soupçon.
Y a-t-il un moyen de s'en sortir?
Ce qui fascine dans ce roman, c'est qu'il fut écrit à la fin des années 1940 après la Deuxième Grande Guerre terminée par les bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Est-ce une vision qui aurait pu se passer, une des avenues que notre civilisation aurait pu prendre? Serait-ce encore possible d'établir une telle société avec la main-mise des gouvernements sur Internet?
Ce roman nous fait réfléchir. Les réponses sont difficiles à établir avec justesse. En regardant ce qui se passe présentement, surtout du côté environnement, je suis pessimiste. Une oligarchie planétaire s'installe, les gouvernements, spécialement aux États-Unis et en Chine, appartiennent de plus en plus à une ploutocratie insensée, les dirigeants n'ont que le mot «économie» en bouche, spécialement notre "Prime Minister" avec ses sables bitumineux, nos accommodements deviennent de plus en plus déraisonnables, la vie est plus longue mais elle se termine dans des "mourroirs" sordides pour la très grande majorité d'entre nous, et on pourrait continuer longtemps avec l'Afrique, la Palestine, l'Islam...
Un roman qui nous fait réfléchir.

Ma cote: 6,5/10.

avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1924
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Invité le Dim 12 Jan 2014 - 20:49

Je n'ai pas lu ce livre mais je me souviens d'une chose : Orwell avait inversé les deux derniers chiffres de l'année où il avait écrit ce livre pour trouver le titre. Je l'ai étudié au lycée à une époque où on parlait de plus en plus de "Loft Story", première version. On découvrait alors la téléréalité et on voyait big brother partout !

Quand on voit ce qu'est devenue la télé réalité aujourd'hui...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par virgule le Dim 12 Jan 2014 - 21:15

Je ne savais pas que ce livre "datait" des années 40.
Je n'ai lu que le premier chapitre pour l'instant, mais on dirait vraiment que son écriture est plus récente que cela.

Je me souviens de Loft Story et de son effet "caméras partout" qui était nouveau et déroutant à l'époque.
Mais j'avoue avoir depuis longtemps cessé de regarder la télé-réalité.

J'aime beaucoup l'analyse de Moulin-à-Vent.
On verra si ce roman me fait réfléchir, moi aussi...
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par virgule le Sam 18 Jan 2014 - 1:31

Lu dans le cadre du challenge Exploration

J'ai voté : apprécié

Ayant entendu parler de ce livre depuis des années, je me suis dit qu'il était temps de le lire.
Le challenge exploration m'en a donné l'opportunité.

Mon avis sur ce livre est mitigé.
J'avoue avoir eu du mal avec l'écriture.
Certaines parties sont longues, trop "théoriques" à mon goût, notamment les extraits du livre de Goldstein, sur le régime totalitaire, la guerre, la structure de la société, les mécanismes du pouvoir... On dirait un cours d'histoire politique !

Ce qui m'a beaucoup intéressée, par contre, c'est la réflexion de l'auteur sur la mémoire collective.

« Celui qui a le contrôle du passé, disait le slogan du Parti, a le contrôle du futur.
Celui qui a le contrôle du présent a le contrôle du passé. »

Le personnage principal participe à la falsification des articles de journaux et des documents historiques.

Tout se perdait dans le brouillard. Le passé était raturé, la rature oubliée et le mensonge devenait vérité.

Il nous fait prendre conscience de l'importance de la conservation des archives, et des risques de manipulation de l'information, par la destruction de preuves ou la propagande.

Tous les documents ont été détruits ou falsifiés, tous les livres récrits, tous les tableaux repeints.
Toutes les statues, les rues, les édifices, ont changé de nom, toutes les dates ont été modifiées.
Et le processus continue tous les jours, à chaque minute.
L'histoire s'est arrêtée.

Ceci m'a rappelée un roman qui m'avait passionnée : Les falsificateurs d'Antoine Bello.

Certaines descriptions m'ont évoqué Kafka :
Il était curieux de constater combien le type scarabée proliférait dans les ministères.
On y voyait de petits hommes courtauds qui, très tôt, devenaient corpulents.
Ils avaient de petites jambes, des mouvements rapides et précis, des visages gras sans expression, de très petits yeux.
C'était le type qui semblait prospérer le mieux sous la domination du Parti.

Je m'attendais à lire un livre de science-fiction et j'ai été déçue sur ce point. La description de la société évoque plus le passé, les régimes totalitaires poussés à l'extrême, qu'une société du futur, comme celle évoquée par exemple dans Un bonheur insoutenable d'Ira Levin. On sent que le livre "date" un peu, qu'il a été écrit après la seconde guerre mondiale.

La dernière partie est très dure, et extrêmement réaliste.
Jusqu'à quel point peut-on résister à une telle manipulation mentale ?
Comment rester humain face à la torture ?

On ne pouvait changer les sentiments. Même soi-même, on ne pouvait les changer, l'eût-on désiré.
Le Parti pouvait mettre à nu les plus petits détails de tout ce que l'on avait dit ou pensé, mais les profondeurs de votre cœur, dont les mouvements étaient mystérieux, même pour vous, demeuraient inviolables.

Certaines scènes m'ont évoqué L'aveuglement de José Saramago.

Pour conclure, ce livre est difficile à lire. Mais il donne à réfléchir et ne peut laisser indifférent.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Moulin-à-Vent le Sam 18 Jan 2014 - 3:46

J'ai grandement apprécié ton résumé merci  virgule. Merci!
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1924
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Mme Leblanc le Mer 22 Jan 2014 - 2:41

C'est marrant parce que je trouve que "1984" nous parle très bien de notre monde. Orwell invente dans ce livre le concept de la machine qui permet à la fois de divertir et surveiller : Internet, c'est notre télécran.
La réflexion sur l'appauvrissement du langage qui rend le peuple plus malléable nous concerne bien aujourd'hui. Il décrit aussi un monde sans repère, où il n'y a plus ni bien, ni mal, ni vrai, ni faux : là, il tape dans le mille.
En plus la "doublepensée" est une chose très commune dans les milieux de pouvoir (diplomatie, finance, etc...). Et puis, cette idée selon laquelle la réalité (passée et présente) est modelée par le pouvoir en place (chez nous ce n'est pas l'Angsoc mais le Capital) n'est vraiment pas sotte quand on voit que tous les médias parlent toujours des mêmes choses au même moment. Et puis, le slogan "La guerre, c'est la paix" pourrait être la devise de beaucoup d'armées occidentales. Si Orwell voyait le monde tel qu'il est aujourd'hui, je pense qu'il se dirait qu'il n'a pas eu tout à fait tort.

Les Océaniens bien endoctrinés sont tous persuadés que le monde progresse, qu'ils ont plus de confort, etc... ce qui devrait nous faire réfléchir : est ce que vraiment notre société est mieux que celle d'il y a un, deux, trois ou dix siècles ? Ce n'est pas sûr.

Les dialogues entre Orwell et O'Brien sont géniaux. O'Brien est un personnage très très ambigu auquel on s'attache pour ensuite se retrouver démuni comme Winston.

Je n'ai pas vraiment compris le coup de la salle 101 qui peut changer les gens à ce point et je me demande si à ce stade, Orwell n'était pas un peu pressé d'en finir...

Mme Leblanc
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 9
Localisation : Salle de bal (avec le chandelier)
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Denis76 le Dim 6 Avr 2014 - 15:02

Dysoptique, contrairement à utopique, marque le pessimisme de l'œuvre.

THEME
Le monde est partagé en trois super-puissances.
Londres, 1984. Winston, citoyen d'Océania (Amériques et Grande Bretagne), se sent traqué par Big Brother (équivalent de Staline ou Béria, pour ne pas les nommer), le grand chef du Parti, car il PENSE contre le régime. Les opposants sont "vaporisés" après avoir été torturés pour TOUT avouer.
L'orthodoxie est impérative, même par la pensée, car Big Brother est partout, les télécrans et micros sont partout.
Mais il paraît que Goldstein résiste.
Des indices montrent à Winston qu'O'Brien et Julia semblent être dans l'opposition.
Une histoire d'amour prudente naît avec Julia.

MES IMPRESSIONS
THEME
Formidable, roman incontournable....Mais :
STYLE
Lourd, ennuyant, l'atmosphère pénible, kafkaïenne, est peut être voulue par l'auteur, mais donne souvent envie de souvent poser le livre.
SCENARIO
Lourd aussi, mais encore une fois, c'est peut être voulu.
Tout est axé sur la falsification de l'Histoire et des documents, comme en URSS, pour faire penser que le régime actuel est le meilleur.
Pour les opposants, il y a les méthodes de l'inquisition, de la gestapo, du NKVD pour soustraire des aveux, même faux...
Ce livre, profondément anti-socialiste, nous montre ce qui nous attend si nous embarquons le monde dans cette voie là ! Il ne faut pas oublier que nous sommes en 1950, juste après l'horrible guerre, et que l'auteur, britannique, a dû voir cela de très près. Confronté maintenant à la guerre froide et aux plans quinquennaux falsifiés de l'URSS, il fait, je pense, une mise en garde au monde occidental.
Ce livre est aussi une petite étude de civilisations pour nous montrer comment les régimes meurent, malgré la stabilité de trois classes : les dirigeants (parti interne ici), les classes bourgeoises qui veulent prendre le pouvoir (parti externe, qu'on doit donc surveiller avec les télécrans) et les prolétaires, qui seront toujours dominés, trop obnubilés par le jeu et les tâches quotidiennes pour avoir le temps de "penser".
L'état de guerre (faux ou avéré) permanent pour la conquête, par les trois puissances de l'Afrique, entretient un climat de peur, un rationnement, empêche les dominés d'accéder au confort. C'est un régime de haine, un régime sadique.

COMPARAISON avec le Meilleur des Mondes :
Gens :
alpha, béta, gamma, delta, epsilon
Parti interne, parti externe, prolétaires

Enfants:
nés in vitro
enlevés aux mères, ou éduqués pour traquer les gens qui ne sont pas dans la bienpensance

Maintenir les masses, la stabilité :
par les loisirs pour rester en paix
pauvreté, ignorance, guerre, pour éviter les révolutions

Atténuer les émotions :
par le conditionnement
idem

Sexe:
à volonté sans procréation
interdit, sauf pour faire des enfants

Colère des gens:
contrebalancée par les pilules de soma
deux minutes de haine contre la malpensance tous les jours

Dieu:
Henry Ford
Big Brother, le pouvoir

Arts:
Oui
Supprimés, ni art, ni littérature, ni sciences.


Invention du novlangue pour réduire le langage au maximum, afin que les gens ne pensent pas !

Nota : "novlangue" et "bienpensance" sont passés dans le langage politique Français, avec un arrière goût ironique.

Pour le manque de "confort de lecture" tout le long du livre, je vote "pas apprécié", même si je le répète, le thème abordé est passionnant.
avatar
Denis76
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 238
Age : 65
Localisation : Paris.
Emploi/loisirs : Professeur agrégé.
Genre littéraire préféré : K.Follett, J.Grisham, JC.Grangé, M.Connelly, R.Merle.
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par marie do le Dim 6 Avr 2014 - 18:05

Denis ton avis m'éclaire un peu plus sur ce roman ! j'hésite toujours à l'acheter, le thème me plait mais ... je vais attendre encore un peu ... "Le meilleur des mondes" te semble mieux ?
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3757
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Denis76 le Dim 6 Avr 2014 - 22:05

Bonjour Marie Do, et merci !

Si je compare au Pancol que je lis actuellement, celui ci est beaucoup plus cool que ces deux là !!!
Cependant, il est vrai que "le meilleur des mondes" est un peu plus optimiste, moins dystopique, et moins "lourd" à lire que "1984".

Donc je te conseille "le meilleur des mondes" !

.....Autrement, il doit bien y avoir des romans d'anticipation utopistes, mais je n'en ai pas dans le cerveau présentement.
avatar
Denis76
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 238
Age : 65
Localisation : Paris.
Emploi/loisirs : Professeur agrégé.
Genre littéraire préféré : K.Follett, J.Grisham, JC.Grangé, M.Connelly, R.Merle.
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par marie do le Dim 6 Avr 2014 - 22:19

C'est sûr que Mme Pancol est plus ... légère ? J'aime bien à petites doses !
Pour le reste je vais me diriger vers "le meilleur des mondes", merci !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3757
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Lilo85 le Dim 6 Avr 2014 - 22:30

marie do a écrit:Pour le reste je vais me diriger vers "le meilleur des mondes", merci !

Je rejoins Denis... Je viens de terminer 1984 (d'ailleurs je dois encore écrire ma critique) et je l'ai trouvé assez difficile et long. Par contre, j'ai lu y a pas mal de temps Le meilleur des mondes et j'en garde un bon souvenir. Ce livre est peut-être effectivement moins noir!

Après ce sont deux classiques et le mieux c'est de lire les deux  study  Mais si tu n'es pas habituée du genre, ne commence pas par 1984...

_________________
Lecture en cours :  study  Garth Risk Hallberg - City on Fire study
                                                                         
avatar
Lilo85
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2065
Age : 31
Localisation : Au milieu des montagnes
Emploi/loisirs : Juriste
Genre littéraire préféré : Tout et même plus... Je me laisse surprendre !
Date d'inscription : 22/05/2012

http://m-selle-lit.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par marie do le Dim 6 Avr 2014 - 22:41

Merci à toi aussi Lilo pour ce conseil !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3757
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Denis76 le Lun 7 Avr 2014 - 7:50

Very Happy Marie Do !

D'accord avec toi Lilo !
avatar
Denis76
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 238
Age : 65
Localisation : Paris.
Emploi/loisirs : Professeur agrégé.
Genre littéraire préféré : K.Follett, J.Grisham, JC.Grangé, M.Connelly, R.Merle.
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Moulin-à-Vent le Lun 7 Avr 2014 - 14:54

Merci beaucoup Denis76.
Très intéressante analyse comparative.
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1924
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par BCheerubs le Lun 7 Avr 2014 - 19:51

J'avais inscrit ce livre à ma liste, mais ta critique Denis, me refroidit un peu je dois dire.  Laughing 
avatar
BCheerubs
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 21
Localisation : La Roche/yon
Emploi/loisirs : L1 Droit/Sports/Jeux vidéos/Musique/Cinéma/Internet
Genre littéraire préféré : Divers et variés
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Denis76 le Lun 7 Avr 2014 - 21:33

Merci Moulin !
En fait, j'ai lu ces deux livres l'un après l'autre, car je supputais qu'on puisse comparer !

B Cheerubs, tu fais une tête ! LOL...Euh, excuses moi...Tu peux le lire si tu es bien calé dans tes starting blocks au départ, sachant que la lecture est ennuyeuse et refroidissante, mais que nonobstant c'est un sujet très intéressant !

Il faut remettre les choses dans leur contexte : si Orwell était en Angleterre pendant la période hitlérienne, il a dû subir les bombes et la privation. Mon hypothèse est qu'il  essaye sans doute de dissuader l'occident de suivre le modèle soviétique.

Il a quand même 61% de coups de cœur, ce qui est rare !
Ce qui est intéressant, c'est que ce livre est une "œuvre", un truc historique, et on est obligés d'y réagir, il ne laisse pas indifférent, et c'est ce que l'auteur souhaite. En ce sens, il a atteint son but !
avatar
Denis76
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 238
Age : 65
Localisation : Paris.
Emploi/loisirs : Professeur agrégé.
Genre littéraire préféré : K.Follett, J.Grisham, JC.Grangé, M.Connelly, R.Merle.
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Lilo85 le Lun 7 Avr 2014 - 23:42

Ce qui est je pense le plus fou dans ce livre, c'est à quel point ce livre est visionnaire!

Il a été écrit en 1948 et était à ce moment-là futuriste, presque irréel et en le lisant aujourd'hui, on se rend compte qu'on s'en approche, sans verser évidemment dans l'extrême.

Big brother is watching you : très actuel comme sujet, avec les écoutes de la NSA,... On est surveillé, épié,... Je pense que pour bien apprécier le livre, il faut comparer ce dont Wild ne "conseillait" de fuir avec notre réalité et cette comparaison est très intéressante!

Petit conseil : le lire après quelques livres plus léger et surtout acheter un exemplaire qui vous avez bien en main: le mien date de 1984 (non non c'est pas une blague) et la police d'écriture est vraiment pas agréable, ce qui a rajouté quelques difficultés à ma lecture!


Dernière édition par Lilo85 le Lun 28 Avr 2014 - 21:04, édité 1 fois

_________________
Lecture en cours :  study  Garth Risk Hallberg - City on Fire study
                                                                         
avatar
Lilo85
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2065
Age : 31
Localisation : Au milieu des montagnes
Emploi/loisirs : Juriste
Genre littéraire préféré : Tout et même plus... Je me laisse surprendre !
Date d'inscription : 22/05/2012

http://m-selle-lit.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Saphyr le Mar 8 Avr 2014 - 11:27

Plus léger (enfin, je trouve) sur le thème anticipation utopiste, il y a aussi "Un bonheur insoutenable", d'Ira Levin, qui a également été critiqué sur le forum et que j'avais lu et apprécié étant jeune.
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Denis76 le Mar 8 Avr 2014 - 23:40

C'est vrai, Lilou.
Dans "person of interest" il y a des cameras partout, contrôlées par "la machine".
Toutes les écoutes téléphoniques
Les paparazzis,
les contrôles sur les réseaux sociaux,
etc....
On est plus ou moins dans "1984", mais nous, nous sommes " les prolétaires", donc pas dangereux pour le sacro saint "Pouvoir"....
avatar
Denis76
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 238
Age : 65
Localisation : Paris.
Emploi/loisirs : Professeur agrégé.
Genre littéraire préféré : K.Follett, J.Grisham, JC.Grangé, M.Connelly, R.Merle.
Date d'inscription : 22/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Les Ailes Brisées le Lun 29 Fév 2016 - 3:29

Pour mon premier vrai post ici, petit retour sur une de mes plus grandes claques littéraires - rien que ça  !!  cheers - avec 1984, le chef d'oeuvre dystopique d'Orwell.

Déjà, avant de commencer ...

J'ai lu La Ferme des Animaux quelques mois avant de m'attaquer à l'intimidant 1984, et à mon avis, ce n'est pas une bonne idée de vouloir les comparer :

Animal's Farm est une fable bouillonnante sur le stalinisme, grinçante et pleine d'ironie, confinant selon moi au cimes de l'humour, tandis que 1984 est un récit s’inspirant de toutes les dictatures de son époque, beaucoup plus froid, plus long, plus abscons et, surtout, infiniment plus pessimiste et plus sombre qu'Animal's Farm.

Cependant, on peut noter certaines similitudes, en particulier dans le traitement de la manipulation de la mémoire collective :
modifications des phrases notées sur la grange par les cochons = modifications des archives des médias par Winston par exemple


   Bien, après cette mise au point, revenons à 1984 ...


  le style ...

Le style est cursif et limpide, sans afféteries, d'ailleurs Orwell l'assumait totalement ; sa prose doit être :
Orwell a écrit:« like a window pane » (= «comme une vitre transparente»).
La clarté, presque rigide de l’écriture fait partie entière de sa démarche :
Orwell a écrit:« Je dirai simplement que ces dernières années, j’ai essayé d’écrire de manière moins imagée et plus exacte »
Pas énormément de description, un vocabulaire et une écriture très technique, je comprend parfaitement que cela puisse rebuter à première vue, néanmoins je trouve que cela participe grandement à l'ambiance du livre - et à sa réussite !!

  le novlangue ...

L'une des choses qui m'a le plus plue dans 1984, c'est le travail sur le langage, avec le  - et non la !! - fameux novlangue, tout simplement effrayant de réalisme.
Il pose la problématique que je trouve passionnant du lien entre l'appauvrissement du vocabulaire et l'abrutissement de masse [exemple en image] :

1984, Partie I, Chapitre 5 a écrit:" Ne voyez-vous pas que le véritable but du novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? À la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée, car il n'y aura plus de mots pour l'exprimer. Tous les concepts nécessaires seront exprimés chacun exactement par un seul mot dont le sens sera rigoureusement délimité. Toutes les significations subsidiaires seront supprimées et oubliées. "


Dans une optique un brin différente, la langue du Parti et le novlangue sont des éléments très intéressants quant à la rhétorique des régimes dictatoriaux ( cf. le travail de Victor Klemperer sur les nazis ).


  la forme ...

1984 se divise en 3 parties et un Appendice ( = explication du novlangue et de son rapport à l’Angsoc ).

Mes commentaires très très succincts ... :

Le I plante le décor et permet de commencer à approcher le personnage de Winston, avec ses doutes et son envie de trouver sa place dans la société.
Le II, qui relate la rentrée en « résistance » de W. Smith, sa rencontre avce Julia, et sa lecture du livre est plutôt intéressant, mais pas totalement transcendant. Je pense que c’est la partie suivante qui m’a le plus marquée.
Le III fait parti des textes les plus durs que je n’ai jamais lu, car en plus de la violence physique, s’ajoute l’hallucinante violence psychologique et le douloureux pouvoir de la manipulation mentale.
L'Appendice est super sympa à lire, je vous conseille de le lire avant d'attaquer le récit en tant que tel, ça facilitera grandement la compréhension de certains passages où ça jargonne dur.  Wink



study Le mot de la fin ...

geek  Bref, un bouquin génial, étrangement et tristement visionnaire, au style tellement bien adapté à un sujet malheureusement si actuel.

Note : 19/20



hi


LesAilesBrisées


Dernière édition par Les Ailes Brisées le Lun 29 Fév 2016 - 4:00, édité 1 fois (Raison : Ptite retouche mise-en-page)

Les Ailes Brisées
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 15
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Musique / Cinéma / Lecture (sans blague!) / Tennis
Date d'inscription : 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Les Ailes Brisées le Lun 29 Fév 2016 - 4:22

Very Happy Bon faudra être indulgent, je n'ai fait qu'essayer de mettre en ordre les annotations qui courent sur marges de mon bouquin ...

Sinon, si vous souhaitez allez plus loin,, vous pouvez aller écouter sur YT des extraits (l'ouverture et le début du I par ex.) de l'opéra 1984 écrit par Lorin Maazel d'après Orwell et créé en 2005 [commentaire de mélomane prosélyte/off].

I love you C'est plutôt sympa et simple d'approche.

Les Ailes Brisées
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 15
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Musique / Cinéma / Lecture (sans blague!) / Tennis
Date d'inscription : 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Eiger le Ven 1 Avr 2016 - 18:18

Bon, cette critique ne sera pas aussi bonne que les vôtres, mais je me lance :



L'histoire se déroule en 1984 dans la vie de Winston Smith, à Londres.
 
Ce livre nous plonge complètement, par des mots parfaitement choisis et une atmosphère lourde, pesante, désespérante, dans cet horrible monde totalitaire où il n'existe aucune issue. Même le fait d'être dévoué corps et âme au Parti ne suffit pas à épargner les hommes.
 
L'expression « Big Brother » est utilisée pour qualifier toutes les institutions ou pratiques portant atteinte aux libertés fondamentales et à la vie privée des populations ou des individus.
 
Dans « 1984 »,  « Big Brother », n'apparaît jamais en personne et est représenté par le visage d'un homme d'environ 45 ans, moustachu, fixant les gens dans les yeux à travers le télécran, dans une expression qui se veut à la fois rassurante et sévère. (Staline ?)
 
Dans ce livre, on parle du « Parti », où ont été enlevés les sentiments tels que l'amour et l'amitié.
Le fait de rapprocher « Big Brother » de Staline est également louable par sa ressemblance, certes, mais également dans le régime totalitaire anglais, l'Angsoc. Tout le monde levés à la même heure, culte du corps, tous des moutons, le rationnement, la propagande de la haine, etc.
Jour à jour ou plutôt minute par minute, le travail de Winston est de mettre à jour le passé dans toute la littérature ou documents décrivant le « passé ». « L'Histoire tout entière était un palimpseste gratté et réécrit aussi souvent que c'était nécessaire. »
 
Le problème de Winston c'est qu'il se rappelle des temps avant la Révolution. Il se rend compte des changements et de l'atteinte à liberté. Il cherche désespérément quelqu'un qui comme lui est contre le Parti. Mais n'est-il pas plutôt fou ?
 
Que se passe-t-il ensuite ? A vous de le découvrir Razz

_________________
En cours  study : "L'interphone ne fonctionne toujours pas, partie 2" - Pierre-Etienne BRAM
Challenge PàL 2017 : ...
avatar
Eiger
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 973
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orwell, George] 1984

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum