Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lazarova, Rouja] Mausolée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Le Mausolée" de Rouja Lazarova

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Lazarova, Rouja] Mausolée

Message par celene le Sam 12 Déc 2009 - 18:12



Auteur : Lazarova, Rouja
Editeur :Flammarion
Nbre de pages : 330

Présentation des éditeurs :

«La répétition était l'essence de ce régime, elle était partout, dans les histoires individuelles, dans l'uniforme, dans le rythme de la marche militaire que nous avons intégré dès notre plus jeune âge, dans la scansion des slogans... Mais la répétition la plus soigneusement orchestrée et entretenue finit par s'épuiser. Ma vie était une redite de celle de ma mère, une redite de mauvaise qualité. Lorsque, âgée de huit ans, je suis descendue pour la première fois dans les couloirs humides du Mausolée, la discipline était plus molle. J'étais certes impressionnée par cette dépouille dans son décor baroque, mais l'odeur de formol était devenue trop forte pour que l'on puisse encore croire au miracle du socialisme.»

Bulgarie 1944-1990. Un demi-siècle de communisme, de peurs et de trahisons, quand se taire devient le mot d'ordre de la survie. Gaby, sa fille Rada et sa petite-fille Milena survivent. Mais elles disent aussi leur haine du régime et rient de ses absurdités. En même temps que la peur, elles se transmettent le désir de révolte. Avec férocité, humour et tendresse, Rouja Lazarova raconte le totalitarisme à l'échelle des sans noms.

Née en Bulgarie communiste, Rouja Lazarova vit en France depuis 1991. Mausolée est son quatrième roman.

Mon avis :
Rouja Lazarova nous conte les années du totlitarisme en Bulgarie depuis l'arrivé de l'armée rouge en 1944 jusqu'à la chute du mur de Berlin en 1989, puis les 20 dernières années où l'espoir renaît mais où aussi règne la corruption.
Elle nous transmet les peurs éprouvées pendant cette période où tout non adhérent au "Parti" a bien des difficultés à s'en sortir.
C'est le cas des personnagesz de son roman, trois femmes , grand-mère, mère et fille qui détestent le "communisme" et qui chacune à leur manière se révolte contre les brimades quotidiennes.
De beaux portraits de femmes courageuses.
On est étonné de voir à quel point il fut dur de vivre en Bulgarie à cette époque et on comprend que l'oubli sera long à venir pour tous ceux  qui y ont vécu.
avatar
celene
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 99
Age : 65
Localisation : chatenoy-le-royal
Emploi/loisirs : je suis à la maison, ancienne mère au foyer, mes loisirs : gym, yogga et scrabble et lecture bien sûr
Genre littéraire préféré : je lis un peu de tout, romans surtout.
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum