Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Eddings, David] La Belgariade - Chant 5: La fin de partie de l'enchanteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "La fin de partie de l'enchanteur" de David Eddings

14% 14% 
[ 1 ]
57% 57% 
[ 4 ]
29% 29% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

[Eddings, David] La Belgariade - Chant 5: La fin de partie de l'enchanteur

Message par Iani le Lun 14 Juil 2008 - 22:57

Titre: La fin de partie de l'enchanteur - Auteur:David Eddings
Série: Chant V de la Belgariade

Edition: Pocket
Nombre de pages: 416 pages
Genre: Fantasy



Attention! Je vous déconseille de lire ce qui suit afin de ne pas gacher la lecture si vous n'avez pas encore lu les 4 premiers tomes. En général, j'essaie de ne rien spoiler dans mon impression, et si c'est le cas je le préviens, mais en ce qui concerne le résumé, en général je ne le lis jamais avant d'avoir lu le livre car de temps en temps il révèle une partie de l'intrigue...
Mais libre à vous de faire comme bon vous semble Wink


4ème de couverture:

Soudain jaillirent du sol des formes ténébreuses : silhouettes immenses, robes noires, masques d'acier étincelant. Elles avaient surgi à l'endroit le plus inattendu, entre les rangs mêmes de l'armée. Un jeune chevalier mimbraïque en avisa une à ses côtés et sabra. À l'instant où sa lame traversait l'ombre, il fut frappé par la foudre. Des tourbillons de fumées s'élevèrent des fentes de son ventail et il grilla dans son armure.
Ce'Nedra, la Fiancée de Lumière, crispa la main sur son amulette et ferma les yeux :
"Aide-nous, Belgarath ! Nous allons être écrasés !" À quoi servait de l'appeler ? Sans doute avait-il atteint la Cité de la Nuit, où Torak s'éveillait au milieu des ruines. L'immense geste s'achevait dans le fracas des armes, et l'enfant de la prophétie n'est pas prêt. La guerre de sept mille ans allait finir par la victoire du Dieu-Dragon des Angaraks !


Mon avis:

5ème et dernier tome de cette série de la Belgariade, avec une fin, avouons le, très prévisibe Razz
J'avoue que j'ai largement préféré les moments avec notre trio (Garion - Belgarath - Silk) (passages trop courts à mon goût) que les moments de batailles avec Ce'N'edra et Polgara (et tout plein de rois, ducs, ou je ne sais quoi encore, tellement que je ne savais plus qui était qui... Même si la plupart se trouvaient deja dans les premiers tomes).
J'ai trouvé donc que les batailles prenaient beaucoup trop de place par rapport à la quête de Garion, qui au final, nous paraît moins importante que ce qu'elle est.
(ATTENTION, petit spoiler possible)
Spoiler:
Je trouve un peu bête que les armées de Ce'Nedra se mettent en mode offensif, puisque tout dépendait de Garion. Elles auraient gardé une place défensive, j'aurais trouvé ça bien plus logique, puisqu'au final, ça ne servait à rien d'attaquer.
Je trouve également un peu bête qu'Eddings n'arrive pas à "pénaliser" ses personnages, ou à les "perdre au combat". A chaque fois, il trouve un moyen pour que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes. Je trouve ça un peu dommage, parce qu'une victoire sans sacrifices, sans pertes, n'aura pas la même "émotion" qu'un combat avec sacrifices. (SPOILER)
Spoiler:
(Je parle surtout pour Durnik et les pouvoirs de Polgara...)
J'ai trouvé également la fin un peu trop "à l'eau de rose", trop de couples, mais bon, je ne vais pas en faire tout un plat ^^
J'aurais aussi aimé un combat final un peu plus long, parce que c'était quand même l'affrontement de deux prophéties, même si on sait comment ça va finir, on aimerait avoir un peu plus de détails et de durée. M'enfin bon ^^
J'ai par contre, beaucoup aimé l'affrontement de Polgara, Beldin et les jumeaux, contre les Grolims, j'aime bien voir les différences de pouvoir, voir comment les 2 camps utilisent la magie.

Beaucoup de "dommage" donc, mais quand même un bon livre, que je trouve toutefois un peu au dessous des tomes 3 et 4, avec lesquels je me suis vraiment éclatée. Là, j'ai eu de temps en temps de la peine à suivre, surtout quand il s'agissait des batailles avec les gentils contre les méchants Razz


Dernière édition par Iani le Mer 16 Juil 2008 - 15:04, édité 1 fois
avatar
Iani
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1663
Age : 29
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Fantasy
Date d'inscription : 05/06/2008

http://lectures-iani.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Eddings, David] La Belgariade - Chant 5: La fin de partie de l'enchanteur

Message par Olorin le Mer 16 Juil 2008 - 0:14

D'accord à 100000% avec toi! La préservation absolue des héros (en gros il ne leur arrive que très rarement quelque chose de grave) est une (quasi-)constante chez Eddings. Heureusement, ce n'est pas tout à fait le cas des fins "à l'eau de rose" comme tu dis, même si cela se présente très souvent (en fait il n'y a que dans la trilogie des joyaux et la trilogie des périls que il se tempère un peu). A ce point de vue là, "L'assassin royal" est bien mieux, ou encore la série "Le Trône de Fer" (bien qu'elle soit elle vraiment très sombre).
Toutefois, Eddings se laisse lire car ses livres sont en fait bourrés d'humour (bien qu'a la longue ce soit un peu répétitif), ce qui tempère son coté "gentillet".
avatar
Olorin
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5401
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Doctorat.
Genre littéraire préféré : Fantasy, Urban-Fantasy et policier
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Eddings, David] La Belgariade - Chant 5: La fin de partie de l'enchanteur

Message par Pinky le Dim 20 Juil 2008 - 9:19

Je suis tout à fait d'accord avec vous... critique qui s'appliquent aussi au cycle de la Mallorée (je trouve que c'est pire, car c'est de la répétition, le lecteur n'a plus de surprise...)... un peu moins dans les Préquelles (le début de l'histoire de Belgarath et de Polgara...)

Amicalement Pinky
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Eddings, David] La Belgariade - Chant 5: La fin de partie de l'enchanteur

Message par Ryuuchan le Dim 21 Mar 2010 - 11:28

Hop, je poste dans le dernier tome histoire de faire une critique générale : ça fait un peu de temps que j'ai lu la série, je ne me souviens pas assez de la délimitation des tomes pour faire une critique pour chaque.

Dans l'ensemble, je suis tout à fait d'accord avec la critique de Iani : prévisible, à l'eau de rose. Enfin, avec du recul, je ne le reprocherait pas à Eddings. Tout simplement parce que ce n'est pas là que se situe le meilleur de la Belgariade. Enfin, disons que ce n'est pas là que j'en attendais le plus. Avec les quatre tomes précédents, il est tout à fait clair que plus que le scénario (prévisible et un peu mince par endroits), ce sont à mes yeux les personnages qui ont fait le gros du "travail", le charme de l'ensemble.

Et pour moi, ça compte beaucoup les personnages. Ils ne sont pas non plus très originaux, mais ils sont bien campés et ont une réelle présence, et les dialogues sont poilants à souhait.

Après bon, c'est sûr qu'en regard de ces points, lire tout Eddings n'est pas vraiment dans mes priorités. C'est sympa, mais en tant que "lecture-pause". Et même si j'en garde un très bon souvenir Smile
avatar
Ryuuchan
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 81
Localisation : Kily-Kily Valley
Emploi/loisirs : étudiante-lectrice ;)
Genre littéraire préféré : la SFFF, les polars, les classiques (anglais surtout)...
Date d'inscription : 19/03/2010

http://mondesimaginaires.over-blog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Eddings, David] La Belgariade - Chant 5: La fin de partie de l'enchanteur

Message par Invité le Jeu 17 Juin 2010 - 15:22

Tout à fait d'accord avec Ryuuchan. Le charme de ces romans se situent dans les personnages et l'histoire bien que "classique" est intéressante et maitrisée.
Un peu de romance ne gâche pas la fin surtout que c'est quand même léger.
Le combat qui ne dure pas une plombe j'ai apprécié car à vouloir trop se perdre dans un affrontement certains auteurs délaissent le côté psychologie des personnages un point que l'on ne peut reprocher à Eddings. Je trouve que des combats trop long finissent par lassé et on se demande quand ça va se terminer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Eddings, David] La Belgariade - Chant 5: La fin de partie de l'enchanteur

Message par louve le Lun 6 Sep 2010 - 20:36

Que dire de ce roman en 5 tomes?
Tout d'abord le monde dans lequel évolue les personnages est vaste et bien construit. On apprend leur coutume et leur religion à travers toute une manière de se comporter selon le lieu où l'on se trouve.
Le style de l'auteur est pour beaucoup sans tomber dans le descriptif acharné.
Quand aux personnages, ils sont vraiment tous différents et chacun pourra plaire à sa manière. Pour ma part j'ai beaucoup aimé Silk et Relg. Mais les autres sont aussi très bien, seulement ma préfèrence va pour ce meurtier perfide et sournois et pour le fanatique qui n'ose à aucun moment regarder une femme dans les yeux.
Les dialogues sont très vivantes et font le point fort de cette série. Ils sont tellements réalistes et tellement présent qu'on peut voir cette saga comme un film et non comme un roman.
En bref l'histoire est elle aussi intéressante quoiqu'un peu trop vu dans le monde de la fantasy avec un garçon banal qui se doit de réaliser une ancienne prophétie pour sauver son monde. Ce garçon ignore tout de ses pouvoirs et ce sont des personnes qui lui sont proches qui vont l'aider à les découvrir.
A lire pour tout amateur de fantasy ou pour ceux qui veulent se détendre tranquillement.

Louve
avatar
louve
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 174
Age : 30
Localisation : Dans une grotte obscure et humide
Genre littéraire préféré : fantastique/horreur/fantasy
Date d'inscription : 05/09/2010

http://lamie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Eddings, David] La Belgariade - Chant 5: La fin de partie de l'enchanteur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum