Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_lcap29%[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_rcap 29% 
[ 2 ]
[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_lcap43%[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_rcap 43% 
[ 3 ]
[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_lcap0%[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_lcap28%[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_rcap 28% 
[ 2 ]
[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_lcap0%[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_lcap0%[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Invité le Sam 19 Déc 2009 - 15:04

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Untitl11
Librio
2 €
95 pages


Le Songe d'une nuit d'été, fantaisie baroque de Shakespeare probablement composée pour un mariage, mêle les fables et les personnages, le trivial et le merveilleux, et se donne d'abord comme un objet de plaisir. Alors qu'on prépare les noces du duc d'Athènes et de la reine des Amazones, la reine des fées et le roi de la féerie se disputent, des amoureux en fuite s'initient en une nuit au grand jeu de l'amour, et les artisans de la ville répètent maladroitement un spectacle. Toutes ces fictions se télescopent, faisant fi de toute vraisemblance. Le théâtre joue de son illusion en même temps qu'il la dénonce. Cette comédie débridée, en interrogeant la scène, parle de désir, de pouvoir et de langage, et offre à la salle complice un miroir révélateur.

William Shakespeare fait parti de mes auteurs préférés. J'adore ses pièces et son style d'écriture. Le songe d'une nuit d'été trainait depuis un bon bout de temps dans ma bibliothèque et je me suis enfin décidée à le lire. Ma seule déception dans ce livre, le fait qu'il soit trop court. Aussi non, le style est très poétique, certains jeux de mots m'ont beaucoup fait rire ainsi que certains passages. L'histoire est très compréhensible et agréable. Je conseille cette pièce (comme toutes celles de Shakespeare).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Mounain le Sam 19 Déc 2009 - 15:31

J'ai lu ce livre en anglais pour les cours et je dois dire que je n'en garde pas un souvenir très favorable. Peut-être car il m'a valu une mauvaise note au bac blanc, qui sait...^^ Sans cela, j'ai apprécié certaines choses comme le côté féerique mais détesté d'autres, comme le moment où les amoureux s'éprennent de quelqu'un d'autre sur simple intervention magique. Cela a un petit côté...fataliste. Razz Je n'ai pas détesté non plus, mais ce n'est pas le genre de lire que je relirai. Wink
Mounain
Mounain
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1190
Age : 27
Localisation : 51
Emploi/loisirs : professeure de français et étudiante cynopsy (formation en éducation et comportement canins)
Genre littéraire préféré : tout ce qui me tombe sous la main
Date d'inscription : 23/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Nephtys le Sam 19 Déc 2009 - 23:38

Contrairement à toi Avalon, Shakespeare edt loin d'être ma tasse de thé. Seulement, voilà, celui-ci, c'est mon exception. C'est le seul que j'ai pris plaisir à lire. Il est emplit d'une atmosphère légère et magique, quand le thème est plutôt difficile à traiter (le côté éphémère des sentiments). Bref, une lecture agréable.
Nephtys
Nephtys
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1280
Age : 34
Localisation : Loire-Atlantique
Genre littéraire préféré : Tout ce qui me tombe sous la main (sauf politique)
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Invité le Dim 20 Déc 2009 - 2:01

Je n'ai pas beaucoup lu Shakespeare... N'en déplaise à certains, son Hamlet m'a laissé de marbre. Qu'à cela ne tienne, le Songe d'une nuit d'été -que je n'ai pas lu, honte à moi- est une superbe expérience théâtrale : s'il vous est possible d'assister à la représentation d'Irina Brook (En attendant le songe), ni doute ni scrupule (pas de conformisme) : c'est un délice !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Invité le Dim 20 Déc 2009 - 21:50

Zadek a écrit:Je n'ai pas beaucoup lu Shakespeare... N'en déplaise à certains, son Hamlet m'a laissé de marbre. Qu'à cela ne tienne, le Songe d'une nuit d'été -que je n'ai pas lu, honte à moi- est une superbe expérience théâtrale : s'il vous est possible d'assister à la représentation d'Irina Brook (En attendant le songe), ni doute ni scrupule (pas de conformisme) : c'est un délice !

Hamlet fait parti de mes préférés. J'ai eu la chance d'aller le voir sous une version cabaret l'année dernière. J'aurais aimé voir celle avec Jude Law.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010 - 13:22

Je ne connaissais pas du tout l’histoire, et j’ai beaucoup aimé ; elle est fraîche et drôle. Ce n’ai pas du tout comme Roméo et Juliette, c’est beaucoup moins tragique, et surnaturel.

Il s’agit d’abord d’une histoire d’amour, ou du moins de trois histoires d’amour qui se croisent. Pour faire simple, Thésée (duc d’Athènes) et Hippolyte sont sur le point de se marier. Lysandre et Démétrius sont tout deux amoureux d’Hermina qui, elle, a choisit Lysandre. Mais Héléna sa meilleure amie est amoureuse de Démétrius qui, lui, ne l’aime pas.

Je sais, cela paraît compliqué mais on situe rapidement les personnages dans le récit, et l’histoire devient cocasse quand entrent en scène la reine des fées et le roi des elfes, ainsi que Puck, un drôle de personnage espiègle qui va faire une erreur monumentale. En se servant, sur les jeunes gens amoureux, d’une espèce de philtre d’amour, la situation va devenir très compliquée mais aussi amusante.

En parallèle, une troupe d’artisans répètent une pièce de théâtre en l’honneur du mariage de Thésée et Hippolyte. Mais la répétition prend une drôle de tournure. Les situations cocasses se multiplient quand ils vont présenter leur pièce au mariage. Les commentaires des spectateurs rendent la situation encore plus drôle.



J’ai vraiment aimé cette pièce, je me suis amusée en la lisant. Les personnages sont étonnants, poétiques (comme les elfes Fleur de pois, Toile d’Araignée et Grain de Moutarde) et plein d’humour. Les répliques contiennent parfois des jeux de mots subtils. Une histoire haute en couleur faite d’amour et d’illusions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Sharon le Mar 3 Avr 2012 - 21:33

Mon avis :

J'ai lu cette oeuvre de Shakespeare pour la première fois il y a une vingtaine d'années, je ne l'avais pas relu depuis. La difficulté n'est pas de comparer ce que j'avais ressenti alors et ce que je ressens maintenant, mais d'oublier des critiques lapidaires entendues ici ou là (je les nommerai : comment chroniquer une œuvre en une phrase).
Le songe d'une nuit d'été est une oeuvre où se côtoient toutes les catégories possibles de personnages : les rois et les reines, les elfes et les fées, les citoyens, les artisans maladroits. Tous sont liés par des histoires d'amour plus ou moins heureuses, et si Thésée épouse Hippolyta, Lysandre ne peut s'unir à Hermia car son père veut la marier à Demetrius, ancien soupirant d'Héléna, qui est toujours follement amoureuse de lui. Un peu plus, et nous serions dans une tragédie racinienne, ou, pour rester dans l'époque élisabethaine, nous serions dans Roméo et Juliette.
Mais les elfes s'en mêlent parce qu'eux aussi ont des querelles de couple, qui n'ont rien à envier à celles des humaines et qu'ils veulent faire d'une pierre deux coups : régler leur querelle et rendre heureux les humains. Si nous étions dans la comédie, je parlerai de quiproquo. Ici, je parlerai plutôt de révélateur de la fragilité des sentiments humains. Démétrius veut Hermia, mais n'a-t-il pas poursuivi Héléna précédemment ? Ce n'est pas un sortilège qui fit cesser son amour alors. Ce n'est pas non plus un sortilège qui commande la violence des rapports entre les deux jeunes filles, un véritable crêpage de chignon, puis entre les deux rivaux. Elle aurait éclaté, l'enchantement n'a fait qu'accélérer les événements - n'est-ce pas aussi le propre du théâtre ?
Parlons-en, du théâtre, avec cette troupe d'artisans (même étymologie qu'artistes). Mise en abîme ? Ce serait si facile. Mise en dérision plutôt, que ses acteurs dirigés par un charpentier, lui-même mené par le bout du nez par un tisserand. Ils craignent tant de choquer le public qu'ils en viennent à démonter constamment le principe de l'illusion théâtrale. Déjà fort drôle, ils le sont plus encore lorsqu'ils sont confrontés à des événements elfiques qui les dépassent. Je ne vous parle même pas de la représentation qu'ils parviennent à donner, exhibant ce que le théâtre peut faire de plus maladroit, mais pas de pire. Comme le dit Thésée : "rien ne doit être pris en mauvaise part s'il est offert avec candeur et respect".
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9015
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Mevlânâ le Lun 28 Mai 2012 - 20:24

C'est la première fois que je lis une oeuvre de Shakespeare en entier. J'ai commencé Hamlet mais ne l'ai pas fini.

Je pense que ce qui me rebute c'est vraiment le style théâtral. L'histoire est intéressante avec fées, lutins et elfes. Mais les longs monologues me fatiguent, je préfère largement les romans.
Les multiples anachronismes m'ont fait sourire, il semble que Shakespeare ne se soit pas embarrassé d'une certaine cohérence historique. Je pense notamment au cloître qui à l'époque de Thésée n'existait pas du tout!

Je ne m'y connais pas assez en pièces de théâtre pour avoir un avis objectif (j'ai adoré l'Avare de Molière mais je l'ai lu au collège) alors je me laisse encore un peu de temps pour éliminer le style théâtral. Je pense poursuivre Hamlet dans quelques temps.

Je mets donc seulement moyen mais ce n'est à prendre en compte que pour le genre littéraire.
Mevlânâ
Mevlânâ
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2649
Age : 33
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi/loisirs : Kinésiologue, maître Reiki
Date d'inscription : 05/02/2012

http://www.kinesiologue-reiki-69.com

Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par bella333 le Dim 2 Sep 2012 - 11:43


Fermez les yeux, respirez, ouvrez les yeux.

Voilà vous êtes dans un rêve où les fées cotoient des hommes déguisés en âne, où l'amour des êtres est soumis à des fleurs magiques, où les êtres surnaturels jouent avec les pauvres mortels.

Cette pièce en 5 actes est un beau moment de théâtre entre rêve et réalité. Les jeux de mots sont très drôle et ajoute à la légèreté de l'oeuvre.

J'ai passé un très bon moment avec cette lecture loin des drames tel Roméo et Juliette ou Macbeth.


_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Chenil11
Ma Pàl .
[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été 12472910[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été 12472910
bella333
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4638
Age : 34
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par dada780 le Dim 2 Sep 2012 - 12:32

Je viens de me rendre compte que je n'ai jamais lu une seule de ses pièces... Je vais m'y mettre, vu que ça peut être utile pour la culture générale...
dada780
dada780
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1799
Age : 23
Localisation : 91
Emploi/loisirs : khâgne / tennis, escalade, lecture
Genre littéraire préféré : romans historiques/policiers/etc...
Date d'inscription : 31/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

[Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été Empty Re: [Shakespeare, William] Le songe d'une nuit d'été

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum