Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Pigaillem, Henri] Le moulin de Chastreuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment l'avez-vous trouvé ?

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Pigaillem, Henri] Le moulin de Chastreuil

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2010 - 17:13

Edition Cheminements
348 pages
Roman

Quatrième de couverture :

Le 11 juillet 1970 est votée une loi française permettant à une catégorie de prisonniers volontaires d'effectuer leur peine dans une maison dite de placement, " sans surveillance du personnel pénitentiaire ". Cinq ans plus tard, le maire de Chastreuil, dans les Pyrénées orientales, accueille un groupe de jeunes toxicomanes dans le foyer du village, construit sur l'emplacement de l'ancien et unique moulin. Une partie des habitants, pour la plupart paysans, craignant pour leur tranquillité, voient d'un mauvais œil l'arrivée de ces " chevelus " adeptes du mouvement hippie. Dès lors se créé une véritable coalition contre les jeunes condamnés. Seul Camille se lie d'amitié avec ces derniers, allant jusqu'à accepter qu'ils travaillent au champ et à la ferme avec lui, sa femme Isabelle et ses beaux-parents, au risque de se mettre tous les autres Chastreuillais à dos. Jusqu'au jour où l'on découvre un kilo d'héroïne caché dans l'étable...

Mon avis :

Dans la campagne, nous jugeons souvent les gens par rapport à leurs apparences ou leurs délits. Accueillir un foyer de prisonnier posent des problèmes. J'ai adoré cette description de la campagne, du village, une vraie bouffée d'air pur. Une intrigue superbe. Des personnalités fortes comme Roland, Lucien ou Camille. Ce n'est pas un livre moraliste qui prône le bien ou le mal mais l'attitude de villageois envers ce foyer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum