Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur " La clé de l'abîme"

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2010 - 23:53



Titre : La clé de l'abîme
Auteur : José Carlos Somoza
Éditeur : Actes Sud
Nombre de pages : 380

Résumé :
Puissant, immense, tout de verre et d'acier, le Grand Train de 7h45 vient de s'ébranler à destination de Hambourg, quand, à son bord, le modeste employé Daniel Kean distingue une flaque rouge sang aux pieds d'un passager. Pour déjouer l'attentat imminent, le jeune homme amorce le dialogue avec le kamikaze agonisant qui lui susurre quelques mots à l'oreille. Le voilà dépositaire malgré lui d'un effroyable secret : l'emplacement de la "Clé" qui pourrait détuire Dieu, détruire surtout la crainte qu'il inspire aux hommes.
Flatté, menacé ou manipulé par deux bandes rivales qui se disputent cette boîte de Pandore, Daniel s'immerge dans un univers peuplé d'ombres, traverse des ténèbres et affronte des mythes et des divinités archaïques. Tels Verne, Stevenson ou Lovecraft, José Carlos Somoza conduit ce thriller futuriste vers des terres inexplorées, des continents entourés de marais, des océans contenus dans des cercueils de verre, orchestrant l'éternelle bataille, ici magistralement renouvelée, entre les méandres de la foi, on revient riche d'une seule certitude : ce "pour ou contre" Dieu qui a forgé notre conscience d'être au monde, cette croyance ou ce déni qui règlent nos vies, il faudra admettre qu'ils ne reposent sur la seule puissance fabulatrice des hommes. Un postulat bâti sur une légende ! (Extrait de la 4ème de couverture) .

Mon avis :

J'ai été assez surprise au début par ce roman car je m'attendais à ce que l'histoire se passe à notre époque, dans le monde géographique tel que nous le connaissons ( il parle de l'Allemagne dans la 4ème de couverture).
J'ai donc été très déboussolée au début, car cela se passe dans un monde totalement différent du notre, avec des Hommes totalement différents de nous tant physiquement que dans leur façon de penser ou encore de vivre.
On s'habitue très vite à cet environnement et on rentre complètement dans l'histoire.

Somoza, dans ce livre a voulut rendre hommage à un autre auteur, Lovecraft, en utilisant ses écrits comme support à l'histoire.
Pour tout ceux qui connaissent Lovecraft, je pense qu'ils trouveront ce lien plutôt bien fait.
Pour ceux qui comme moi ne connaissent pas cet auteur, ne seront absolument pas gênés dans leur lecture.

Jai beaucoup aimé ce nouveau roman de José Carlos Somoza. Il arrive toujours aussi bien à nous emmener dans son monde et l'histoire nous entraîne dans son tourbillon.
De plus l'intrigue est très bien menée, et on ne se doute absolument pas de la fin.

Évidemment cet auteur a un style bien particulier, ce qui fera que vous aimerez ce livre ou non, je crois qu'avec lui c'est ou noir ou blanc mais pas gris.

Je vous conseille vraiment ce livre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par Thot le Ven 29 Jan 2010 - 0:01

S'il rend hommage à Lovecraft, raison de plus pour que je le note dans ma liste à lire.
Merci Diddy !
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 38
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par Invité le Ven 29 Jan 2010 - 0:11

De rien, moi je ne connais pas Lovecraft!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par Thot le Ven 29 Jan 2010 - 0:12

Diddy a écrit:De rien, moi je ne connais pas Lovecraft!!

Tape son nom dans "recherche", tu trouveras un de mes avis.
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 38
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par plumedange le Ven 29 Jan 2010 - 0:34

brrr je trouve la couverture effrayante affraid
avatar
plumedange
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 595
Localisation : Sur mon Nuage
Emploi/loisirs : libraire
Date d'inscription : 12/11/2009

http://lacuisinedeplume.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par Invité le Ven 29 Jan 2010 - 19:50

Ah bon? Moi je la trouve très jolie, comme toutes celles de Somoza!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par jostein le Sam 28 Aoû 2010 - 18:31

Mon avis :

J'ai beaucoup apprécié l'idée générale de ce livre. C'est une quête humaine de la "clé de l'abîme", objet qui peut permettre de
détruire Dieu et de s'affranchir ainsi de la peur.


Le scénario est parfaitement conçu puisque l'histoire se déroule dans le
futur après qu'un météorite ait percuté la planète
(chute de la couleur). Des hommes se sont réfugiés dans une arche
pour n'en ressortir que des années plus tard, après les radiations.


Mais cet univers est peuplé d'hommes biologiques et de conception.

Quelle seront leurs croyances et leurs illusions?

Le personnage de Daniel Keane est attachant car il conserve une humanité, il éprouve un amour profond pour sa famille. c'est ce
sentiment qui le pousse en permanence dans l'aventure.


Par contre, n'étant pas une adepte de livre de science fiction et
particulièrement de LOVECRAFT, j'ai eu beaucoup de difficulté
à visualiser les personnages et les combats. j'ai trouvé cette
lecture assez difficile car les esprits peuvent investir des corps et
changer leur personnalité. Si bien que les alliés se
retrouvent suspectés successivement et l'on ne sait toujours pas
très bien reconnaître les personnages.


Par contre, les idées sont très intéressantes. L'auteur suggère effectivement que, des siècles plus tard, un peuple peut croire
ce qu' a écrit un auteur et son texte peut devenir un livre saint, ses idées deviennent une croyance.


Il y a aussi une réelle réflexion sur la vérité, la croyance et l'avenir du monde.

" Les historiens affirment qu'en des temps très lointains, il y avait des poètes qui écrivaient des mensonges pour le plaisir
des lecteurs..."


"Si tu as une illusion, tu dois essayer de la faire durer jusqu'à ta mort, car ce sera pour toi une forme de vérité. J'ai cette
illusion, et je veux qu'elle dure jusqu'à ma mort."
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 57
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par Sara2a le Sam 11 Aoû 2012 - 19:37

Jusqu’à présent j’ai toujours eu des coups de cœur avec les romans de José Carlos Somoza, j’aime la façon qu’il a de relier la littérature à la réalité, ces intrigues sont toujours originales, passionnantes, dérangeantes parfois.
Avec la clé de l’abime le coup de cœur n’a pas eu lieu.
Le récit débute pourtant bien : Daniel Kean, un employé banal se voit forcé de joueur les négociateurs avec un Kamikaze agonisant qui avant de rendre son dernier souffle lui révèle un lourd secret : l’endroit où se trouve la clé de l’abime, une clé capable de détruire Dieu.
Le héro va alors s’engager dans une incroyable quête où il devra affronter des créatures dangereuses et perturbantes.
L’effet de style de Somoza est déroutant, l’intrigue débute comme un thriller, vacille un instant dans la science fiction pour sombrer dans le fantastique.
J’ai trouvé que Somoza a un peu délaissé ses personnages qui en sont devenus assez caricaturaux. Il s’est focalisé sur le cadre, le temps et l’architecture du roman.

Somoza nous embarque souvent dans des époques qui flirtent avec la science-fiction mais le lien avec notre réalité est souvent tangible, dans « la clé de l’abime » les vannes de l’imaginaire de l’auteur ont été ouvertes. Somoza crée un monde qui a péniblement survécu à une chute de météorite apocalyptique. Les hommes biologiques côtoient des êtres de conceptions (des hommes fabriqués à partir de cellules génétiques qui peuvent être choisies ou transmises par leur parents) ; hommes biologiques et hommes de conceptions vivent dans la peur, une peur inspirée par leur religion complexe basée sur « la bible de l’amour artisanat ».
Le dépaysement est là certes, l’hommage à Lovecraft omniprésent mais je n’ai pas passé le moment que j’attendais avec ce titre. Même je l’ai lu jusqu’au bout parce que c’est terriblement bien écrit, parce que Somoza parvient à interpeller, à poser des questions qui dérangent : Comment créer une religion ? Sur de vieux écrits anonymes ? Ecrits dans quel but ? Par qui ? Les croyances engendrent-elles toujours le même aveuglement, la même soumission, les mêmes crimes ?
La révélation finale m’a fait sourire, elle surprendra ceux qui ne connaissent pas l’univers de Lovecraft.
Ce petit texte est placé en début du roman :
Nous savons que la Bible prétend être la parole de Dieu, tandis que Les Milles et une nuits sont un recueil de contes fantastiques. Le rabat, c’est ça : ce que nous savons, ou non croyons savoir, sur ces livres. Maintenant imaginez que la Bible et Les mille et une nuits aient échangé leurs rabats, il y a des millénaires : les aventures de Yahvé constitueraient un délice pour les petits enfants, pendant que de nombreux dévots…auraient été torturés pour avoir nié l’existence de Schéhérazade.
Fragment d’un texte biblique d’origine inconnue .
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Somoza, José Carlos] La clé de l'abîme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum