Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bège, Jean-François] Ravaillac, l'assassin d'Henri IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Bège, Jean-François] Ravaillac, l'assassin d'Henri IV

Message par Invité le Mar 16 Fév 2010 - 20:12



Titre : Ravaillac, l'assassin d'Henri IV
Auteur : Jean-François Bège
Editions : Sud-Ouest
Nombre de pages : 179

Quatrième de couverture :
le 14 mai 1610, le couteau de Ravaillac emporte la vie du roi le plus populaire de l'Histoire de France. Treize jours plus tard, l'assassin est écartelé en place de Grève. Il y a eu enquête, torture minutieuse et procès. Mais la rapidité de la procédure laisse le champ libre à toutes les supputations. Ce régicide était-il le geste d'un exalté mystique mû par sa propre folie ou l'acte d'un maniaque "instrumentalisé" - dirait-on aujourd'hui - par les auteurs de sourdes menées? A-t-on voulu enterrer un vaste complot incluant des proches du "bon roi"? Cherchait-on plus simplement à éviter que les interrogations du bon peuple de France n'en viennent à mettre à mal la continuité monarchique et l'héritage dynastique des Bourbons?
Bienvenue dans le mystère Ravaillac. Il prend racine entre Dieu et diable, à l'époque de la sorcellerie vivace et des extases spirituelles, des flamboyants adultères royaux et des philtres d'amour. Il n'a cessé d'alimenter, depuis quatre siècles, les thèses les plus diverses. L'auteur a choisi d'en recenser les principales et de les confronter au jugement contemporain. Cette démarche lui permet une approche originale, consistant à situer Ravaillac dans la très longue cohorte des assassins politiques de l'Histoire.

Mon avis :
Qui ne connaît pas l'histoire de Ravaillac, cet illuminé qui assassinat le bon roi Henri IV? Oui, mais voilà, ce postulat d'"illuminé" n'est-il pas, au final, une simplification de la réalité?
Jean-François Bège s'applique, dans ce livre, à nous faire un portrait des plus fidèle de la personnalité de Ravaillac. La chose n'est pas aisée dans la mesure où les sources sont très limitées. Il ressort de cette étude que si Ravaillac était bien une personne que l'on pourrait qualifier de "paumée", sa soi-disant folie n'est pas du tout prouvée. Par conséquent, si ce régicide n'est pas l'acte d'un simple "fou", qui se cache derrière cet événement? L'auteur revient sur les principales thèses, celles qui sont les plus plausibles.
Au final, il semblerait que cet assassinat soit intervenu avant qu'Henri IV ne se lance dans une guerre qui aurait, à coup sûr, terni son image. Par conséquent, en l'assassinant, Ravaillac l'a fait entrer dans la légende comme le roi le plus populaire de l'histoire de France.
J'ai aimé la manière dont l'auteur "compare" cet assassinat aux nombreux régicides et attentats d'hommes politiques qui ont émaillés l'Histoire. Et il pose une sorte de continuité entre ces hommes qui, très souvent, ne furent que le bras armé d'une tête pensante jusqu'à laquelle personne n'est remonté.
Le titre du livre m'a toutefois étonnée, car, au final, si le personnage de Ravaillac est central, il n'y a pas tellement d'informations le concernant. L'auteur parle bien plus du roi Henri IV. Il me semble que "retour sur l'assassinat d'Henri IV" aurait mieux convenu à ce livre, mais ce n'est que mon avis personnel!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bège, Jean-François] Ravaillac, l'assassin d'Henri IV

Message par Olorin le Mar 16 Fév 2010 - 23:44

Quelle belle critique! Miam!!

La renaissance est une période qui m'intéresse pas mal, mais pas trop sous l'optique des personnages (j'aime au final assez peu les grands personnages historiques). Je suis plutôt orienté vers les importants changements de la société et de l'économie de cette époque, ainsi que sur l'ouverture vers le monde que prend à ce moment l'Europe tout entière (même si cette ouverture n'a que peu à voir avec celle d'aujourd'hui, synonime de tolérance et de dialogue). Cependant, toute époque à été marquée par ses dirigeants et leurs destins, difficile dès lors de les occulter complètement.

Merci donc pour ta critique très intéressante.
avatar
Olorin
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5401
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Doctorat.
Genre littéraire préféré : Fantasy, Urban-Fantasy et policier
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum