Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur De grâce et de vérité de Jennifer Johnston

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité

Message par Sharon le Dim 21 Fév 2010 - 0:03



Titre : De grâce et de vérité.
Auteur : Jennifer Johnston.
Editeur : 10/18.
Nombre de pages : 218

Quatrième de couverture :

De retour à Dublin après une tournée triomphale sur les scènes européennes, Sally ne s’attendait pas à pareille nouvelle : Charlie est sur le point de la quitter. Cette annonce lui fait l’effet d’un choc. Elle réalise qu’elle n’a jamais été heureuse, qu’elle est devenue actrice pour mieux se fuir elle-même. Une évidence s’impose : il lui faut découvrir ce que sa mère lui a toujours caché, l’identité de son père. Sally va alors se tourner vers le seul être capable de lui donner des réponses, son grand-père, et découvrir, effarée, l’histoire de sa famille, hantée par le mensonge et le déni…

Mon avis :

J’ai eu beaucoup de mal à rédiger cet avis parce que j’aurai aimé aimer ce livre et que je n’y parviens pas. Sa lecture ne laisse pas indifférent, ce qui est déjà un point positif. L’auteur semble nous raconter au début une histoire banale (une femme, qui a tout pour être heureuse, carrière exemplaire, réussite matérielle, est quittée par son mari), ce qui correspond parfaitement au style utilisé, très simple (à ne pas confondre avec un style familier). Puis, Sally, désarçonnée par cette séparation, tente de résoudre le secret de sa naissance, secret tellement grand que pour l’évoquer sa mère parlait de «scandale» dont elle ne voulait pas qu’il éclabousse ses parents (son père n’est rien moins qu’évêque). Ce secret était si lourd à porter que Ruth – la mère de Sally - n’a jamais été capable de le verbaliser et qu’il l’a conduit à une profonde dépression, puis au suicide. Ce secret est qu’elle a été victime d’inceste et que sa fille est née de ces viols répétés.
C’est le père incestueux qui reconnaît, par un témoignage écrit (lui non plus ne parvient pas à exprimer de vive voix ce qu’il a fait, mais pour d'autres motifs que sa fille) ce qu’il a fait, et tout dans son texte est une justification pleine et entière de son acte, Il évoque sa jeunesse soumise, sa vocation hypocrite, , son mariage raté, son amour paternel contrarié. Qu’un violeur ne ressente aucun remords, allant jusqu’à récidiver et croire que sa victime est parfaitement consentante n’est pas ce qui m’a choqué. Qu'il se justifie en argant son amour pour sa fille non plus. Ce qui me gène est que je suis restée avec cette confession, émue par Ruth et sa vie brisée, et qu’après plus rien ne se passe. Ou plutôt si : Sally pardonne à son (grand)-père, son mari revient au domicile conjugal, la vie reprend son cours normal. C’est tout juste si Sally, secondée par son mari, n’accable pas sa mère de ne pas avoir été capable d’oublier et de vivre sa vie. Je ne suis en aucun cas psychologue, mais après avoir lu ce livre, je reste avec cette question en tête : être née d’un viol incestueux, est-ce donc plus facile à vivre que de ne pas avoir de père du tout ?
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7512
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité

Message par Loo le Dim 21 Fév 2010 - 0:42

Merci pour ta critique. Le sujet est dur au moins on ne peut y rester insensible. Vu ton avis je ne sais pas si j'aurai aimé également.
avatar
Loo
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 868
Age : 52
Localisation : Paname
Emploi/loisirs : danse, musique, balades.....
Genre littéraire préféré : Histoire, contemporain, classique, BD et de temps en temps un policier
Date d'inscription : 04/11/2009

http://unepauselivre.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité

Message par Invité le Dim 21 Fév 2010 - 11:34

il est certain que c'est un sujet douloureux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité

Message par Pinky le Dim 21 Fév 2010 - 11:41

merci Sharon pour cet avis... pour répondre à ta question, je pense qu'il y a des personnes qui s'accomode de cela et qui vive leur vie, pour d'autres il y a des traumatismes "moindre" qui empêchent les gens d'avancer... secrets de familles, traumatismes divers, carences, adoption... les histoires persommnelles de chacun sont individuelles et en fonction de l'éducation reçue de son environnement, cela devient soit une force, une ressource ou alors devient un traumatisme qui met du temps à cicatriser...
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5886
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité

Message par Sharon le Dim 21 Fév 2010 - 23:01

Si je puis me permettre, au regard des avis postés sur l'ensemble des livres lus pour la lecture commune, j'ai l'impression que l'inceste est un thème récurrent, tout comme celui du "secret de famille" inavouable.
J'avais commencé un autre roman de Jennifer Johnston mais il m'est littéralement tombé des mains au bout de soixante pages.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7512
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum