Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Stefánsson, Jón Hallur] Brouillages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Stefánsson, Jón Hallur] Brouillages

Message par bambi_slaughter le Ven 26 Fév 2010 - 14:58

Editions Gaïa
320 pages



Quatrième de couverture :

"À Reykjavík, des couples coulent, des cadavres remontent à la surface. Björn, un architecte prospère et bien sous tous rapports, découche de plus en plus souvent… jusqu’au matin où il ne revient plus. Le flic chargé de l’enquête, brisé par un chagrin d’amour, a les nerfs à vif.
[...]
Il n’est pas le seul. Dans l’entourage de Björn – des gens très ordinaires : pas un moins dérangé que l’autre – tous s’entre-déchirent et chacun se consume, d’angoisse, de fantasmes, de rancune. "

Mon avis :

Premier roman de l'auteur que les critiques littéraires qualifient de digne héritier d'Indridason, Brouillages de Jón Hallur STEFÁNSSON est une réussite. Je ne connaissais pas le polar islandais, mais si celui-ci est à l'image de Brouillages, je pense que c'est un "genre" qui va beaucoup me plaire.
Parmi les personnages de cette histoire, on trouve : Valdimir, flic à la dérive, chargé de l'enquête de l'accident qui a causé le coma de Björn -l'architecte pas trop fidèle et surtout à la tête d'un cabinet d'architecture aux affaires fructueuses - Marteen, le fils de Björn qui tente de sauver sa famille du désastre, Sunneva - maitresse de Bjorn et responsable malgré elle de toute cette tension. Il y aussi plein d'autres personnages et même s'il est parfois difficile de s'y retrouver - la faute aux prénoms islandais dont on n'a pas l'habitude - ils sont tous attachants sans exception. Il y aussi ce fameux tueur à gage : "le garçon de porcelaine", le seul à ne pas ressentir la passion jusqu'au jour où ...

Enfin, l'histoire se déroule durant un temps plutôt court, du vendredi au mardi. Et pendant ce temps, nous découvrons et vivons avec chacun des personnages qui nous racontent leur ressentis, leurs joies, leurs peines ...mais aussi des moments passés qui ont fait ce qu'ils étaient aujourd'hui.

En définitive, voici un livre que je conseille à tous les amateurs de polars scandinaves et par extension à tous les amateurs d'histoires où les personnages sont en crise mais tentent malgré tout de relever la barre.
avatar
bambi_slaughter
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 339
Age : 27
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Suspense
Genre littéraire préféré : Imaginaire, Policiers, Thrillers ...
Date d'inscription : 16/12/2009

http://duljuvafrihet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum