Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Boulle, Pierre] Le bourreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

25% 25% 
[ 1 ]
75% 75% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par Thot le Sam 20 Mar 2010 - 15:01

Titre: Le bourreau
Auteur: Pierre Boulle
Editeur: Le Cherche Midi
Nombre de pages: 213



4è de couverture:

Roman étonnant et introuvable depuis des décennies, Le Bourreau (1954) atteste une fois encore des exceptionnelles qualités de conteur de Pierre Boulle.

Le narrateur du Bourreau reçoit les confidences d'un vieux médecin chinois chargé, dans les années 1920, du contrôle médical des exécutions capitales dans la ville de Yi-Ping. Le cérémonial précédant la décapitation est décrit avec un luxe de détails. Or, après une exécution, à la suite d'une dénonciation, une enquête est ordonnée. Le résultat de celle-ci est clair et net : c'est un cadavre qui a été supplicié et non un homme vivant.

Le bourreau avoue bientôt avoir empoisonné le condamné ainsi que les sept autres qui l'ont précédé.

Lors de son jugement, le bourreau racontera son périple avec sa femme aveugle à travers la Chine. L'occasion d'une scène de bravoure où Pierre Boulle décrit l'assaut du couple par des rats pendant plusieurs jours.

Un roman captivant de bout en bout.


Mon avis:

Je ne connaissais Pierre Boulle que de nom et n'avais encore jamais rien lu de lui.
Qui ne connait pas la planète des singes et le pont de la rivière Kwai ? « Le bourreau », écrit en 1954, reste cependant un roman méconnu.

Écrit dans un style sobre et concis avec des chapitres courts rendant la lecture plus facile et fluide, le livre est très prenant et on a du mal à le lâcher avant de connaître la fin de l'histoire que nous conte le vieux chinois.
Dans une atmosphère oppressante et kafkaienne, on suit les pérégrinations du bourreau ainsi que le déroulement de son procès.

Le personnage qui écoute le récit est auteur et cherche l'inspiration, partagé entre ce qui pourrait être son surmoi, représenté par l'ange gardien qui le pousse a priori au conformisme en l'incitant à écrire un roman pétri de « bons sentiments » et le met en garde contre l'attrait magique et puissant qu'exerce sur lui la promesse d'une histoire « hors du commun ».
Mais cet auteur a envie de s'éloigner des sentiers battus, au prix parfois d'une lutte violente, tout en gardant quelques scrupules qui lui font faire promettre mille fois au chinois de préserver la morale et d'éviter de décrire trop de cruauté.


A l'image de ce que demandait l'auteur qui écoutait le récit, « Le bourreau » est un livre en apparence simple mais étrange...
Il aborde la question de la frontière délicate qui sépare parfois le bien et le mal, la folie et la raison.
Nous ne comprenons pas la motivation de ce bourreau original qui va jusqu'à prendre pour compagne, une personne ne répondant en rien aux critères communément admis et recherchés chez une partenaire.

Un roman dépaysant dans tous les sens et à découvrir de toute urgence ! Pierre Boulle est un auteur qui mérite d'être plus connu et mieux découvert.
Je remercie chaleureusement les éditions du Cherche Midi pour ces excellents moments de lecture.
Je vous invite à découvrir sur le forum, un autre livre de Boulle:
ICI
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 37
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par Annesof le Lun 22 Mar 2010 - 20:51

J'ai relu cette critique plusieurs fois depuis que tu l'as publiée, et malgré une grande indécision, je me suis dit que, pourquoi pas? Il est vrai que l'auteur cultive un style d'écriture assez intéressant et ses thématiques sont plus que variées au vu des quatre romans principaux de sa bibliographie...

Je pense qu'au final, je me laisserai bien tenter Smile Il fera certainement partie de mes prochains achats.
avatar
Annesof
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1436
Age : 30
Localisation : Pont-à-Celles (Belgique)
Emploi/loisirs : Rédacteur, Régent en Histoire et Sciences Humaines, moniteur de voile
Genre littéraire préféré : Romans historiques, classiques, contemporains, thrillers historiques, fantasy, mythologie...
Date d'inscription : 31/08/2008

http://picasaweb.google.be/annesofconotte

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par Thot le Lun 22 Mar 2010 - 22:41

Je ne puis que te le conseiller Annesof Very Happy
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 37
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par Sara2a le Lun 22 Mar 2010 - 22:53

Première lecture de l'écrivain Pierre Boulle et une grande surprise littéraire pour moi.
Dans un restaurant à Yin-Yang, dans les années 1920 en Chine, un auteur en quête d'inspiration rencontre un vieux chinois qui va se transformer en conteur. On écoute une histoire simple et étrange qui nous tiendra en haleine pendant 206 pages. L'histoire de Chong qui ne voulait pas devenir bourreau et qui soudain mû par une force étrange le devient de façon « étrange ».
Le vieux médecin chinois, qui participe aux exécutions va devenir le témoin du procès de Chong et nous exposer dans les « moindres » détails l'histoire de ce bourreau.
L'auteur est avide de l'histoire mais tiraillé par son « ange-gardien » qui se démène pour l'empêcher d'écouter cette histoire qui pourrait l'écarter de l'ordinaire, du déjà vu,de la bienséance, de la voie littéraire qui lui est destinée.
L'écrivain ne s'encombre pas de fioritures, il nous livre un texte clair, net et précis. On ne s'y ennuie pas puisqu'on se place automatiquement dans la peau de l'auteur qui attend, comme nous simples lecteurs, le fin mot de l'histoire.
Je me suis retrouvée dans la peau d'une étudiante lisant un conte philosophique. Je ne m'attendais pas du tout à lire ce type d'écriture. La quatrième de couverture nous laisse présager une histoire plutôt complexe et « sanglante », mais Pierre BOULLE parvient à nous tenir en haleine avec une histoire « simple » mais « étrange ».
J'ai beaucoup ri pendant les joutes du procès de ce pauvre bourreau,notamment pendant la plaidoirie de l'avocat de notre sombre bourreau quelque peu « déjanté ».
Pour moi : un texte philosophique joliment écrit avec beaucoup d'humour et de simplicité, un conte qui dissèque de façon plutôt simpliste le thème du bien et du mal. Peux t-on faire le bien en commetant un acte criminel ? Peut-on tuer pour alléger des souffrances? Peut-on rester aveugle à la raison en ayant toute les cartes en mains?
Simple mais étrange....
Un grand merci aux éditions « Le cherche midi » et « Partage Lecture » pour cet agréable moment de lecture.



avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par Véronique M. le Jeu 25 Mar 2010 - 0:23

J'ai découvert ce texte sans a priori et je me suis laissée charmer.

L'écriture m'a rappelé celle des romans classiques du XVIII°. On retrouve un narrateur écrivain qui, poussé par son ange gardien, se targue de chercher un personnage réaliste, une situation opposant clairement le bien et le mal, pour l'ouvrage qu'il souhaite écrire.
Ce narrateur donne la parole à un conteur, un vieux chinois qui exerçait autrefois la fonction de médecin légiste, attestant ainsi de la véracité des faits rapportés.

J'ai beaucoup aimé les joutes verbales qui opposent le narrateur et le conteur, le premier tentant d'amadouer le second pour le persuader de continuer son récit, osant parfois un commentaire, un sous-entendu; le second, personnage susceptible et chauvin, ne cessant de rappeler l'originalité et la sagesse du peuple chinois, tenant ainsi à souligner l'ignominie du criminel.

La situation est particulièrement cocasse: des condamnés à mort sont empoisonnés quelques minutes avant leur exécution par le bourreau. Comment celui-ci a-t-il pu commettre un acte aussi barbare?
Ce texte est plein d'humour, dans les paradoxes que soulèvent à la fois l'enquête et la description des spécificités culturelles.
On se prend d'affection pour le bourreau, cet ignoble personnage, droit, honnête, courageux, qui a tenté de choisir sa destinée. Celui-ci a finalement trouvé un sens à sa vie en utilisant un flacon de poison qu'on lui avait donné, pour tuer des malheureux par compassion, pour les soulager de leurs souffrances. Le moment où Chong prend sa décision, renonçant à son suicide et à celui de sa femme est particulièrement émouvant, tant par l'intensité du geste que par l'incompréhension qu'il suscite chez les mandarins. C'est d'ailleurs ce sentiment d'incompréhension qui est pour moi le plus important du livre, qui en est le fil rouge et qui nous laisse finalement un goût amer à la fin du roman.

Bien que connaissant comme tant d'autres les films issus de ses romans, je n'avais jamais rien lu de Pierre Boulle. Si je mets ce texte en parallèle avec "la planète des singes", il semblerait que cet auteur ait aimé écrire sur la condition humaine, s'amusant à montrer les choses sous un aspect différent, obligeant le lecteur à porter un regard neuf sur l'homme. Tout serait donc question de perspective, y compris le bien et le mal...Un étrange sujet de réflexion.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par poulp le Jeu 25 Mar 2010 - 1:26

Merci pour vos critiques toutes les 3, je dois avouer que ce livre me fait de l'oeil depuis qu'il a été proposé en partenariat, et vos avis me tentent fortement... Si seulement la taille de ma PAL ne cherchait pas à faire concurrence aux montagnes qui m'entourent...
avatar
poulp
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 316
Age : 29
Localisation : France
Emploi/loisirs : Etudiante/ Lecture ;), Ski, Snow, Peinture et cinéma
Genre littéraire préféré : Romans historiques, Fantasy
Date d'inscription : 26/12/2009

http:// http://carnet-de-liaison.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par Thot le Jeu 25 Mar 2010 - 23:27

N'oubliez pas de voter Very Happy
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 37
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par Invité le Sam 27 Mar 2010 - 22:30

je

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Boulle, Pierre] Le bourreau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum