Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

33% 33% 
[ 2 ]
17% 17% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par Invité le Sam 20 Mar 2010 - 17:12

Titre: La machine à explorer le temps
Auteur: Herbert Georges Wells
Editeur:
Nombre de pages:


Introduction
:

           Herbet Georges Wells est un des grands auteurs anglais à avoir marqué la transition entre le XIXème et le XXème siècle. Une génération après Jules Vernes, il est aujourd'hui considéré comme un des principaux écrivains d'anticipation, et surement aussi de la Science Fiction. Il est surtout connu pour ses romans énormément adaptés au cinéma tels que : La guerre des mondes, L'île du docteur Moreau, et nous y venons, La machine à explorer le temps écrit en 1895.
           Il est en quelque sorte le mélange anglo-saxon de l'imaginaire de Jules Vernes (complémentaires pour le voyage spatio-temporel) additionné aux convictions politiques de Victor Hugo. J'ai voulu lire ce roman car c'est un classique auquel on ne peut échapper, d'autant plus que le mouvement Steampunk (qui m'est si cher) se base sur lui. Par exemple, K.W Jeter a écrit la suite du roman (en parait-il beaucoup mieux) avec Morlock Night (jamais traduit en français à ce jour) et La machine à explorer l'espace de Christopher Priest (que l'on peut facilement se procurer en Folio SF).
           Voyons maintenant ce que vaut cette évangile.


Intrigue
:

           Une assemblée de gentlemen est invitée par l'explorateur du temps (il n'aura jamais d'autre nom) pour écouter ses histoires un peu farfelues. le narrateur fait partie de ces convives, et il retranscris à l'écrit ce que le héros lui raconte à l'oral (un style de narration bien à la mode à cette époque, notamment grâce à Sherlock Holmes d'A.C.Doyle).
            L'explorateur du temps s'évertue à expliquer scientifiquement comment il est tout à fait possible de se déplacer dans un plan à 4 dimensions. Il raconte aussi tous les dangers pratiques et théoriques d'une translation dans le temps. Cette explication tout à fait passionnante pour le lecteur ne suffit pas à convaincre l'assemblée. Mais quelques temps plus tard, les mêmes personnes ont rendez-vous chez cet homme et l'y attende : celui ci arrivera en retard avec une mine épouvantable, un visage ensanglanté, des vêtements déchirés, et un ventre qui crie famine. Il leur explique alors que sa machine marche bel et bien et que son voyage ne s'est pas très bien passé...
               Ayant parcouru en quelques instants plusieurs centaines de milliers d'année, il se retrouve dans un univers où il constate la chute des civilisations et la réappropriation du monde par la Nature (il constate d'ailleurs en tant que scientifique que la plupart des espèces végétales lui sont inconnues). Il fait alors la connaissances de petits bonshommes tout mignons et craintifs, pas très intelligent, et complètement passifs. il comprend peu à peu que ce sont là les descendants de l'être humain. Tout jusque là se serait bien passé si sa machine n'avait pas disparue ... L'explorateur du temps découvre alors que l'humanité s'est scindée en deux espèces et que l'une d'entre elle vit dans les entrailles de la Terre. Perdu dans le temps, il va devoir retrouver sa machine pour rentrer chez lui.

Intronisation:

          Ce roman est véritablement intéressant sur deux points : tout d'abord il est très rationnel et bourré d'analyses scientifiques de la part du voyageur (ce qui plaira surement à ceux qui considèrent la SF comme un genre "pas sérieux"), mais il est aussi le miroir de certains systèmes de pensées nouveaux au XIXème siècle, ce qui rend oeuvre un peu décalée mais très instructive.
           En effet, chaque observation faite par le voyageur lui suscite de longues interrogations et supputations. Et c'est alors qu'il utilise les théories de l'évolutionnisme de Darwin et celle de la lutte des classes par Marx pour comprendre le monde dans lequel il se trouve. Il faut savoir qu'en 1895, de nombreuses personnes réfutent encore ces "hypothèses" qui sont aujourd'hui des paradigmes inattaquables. Et bien, en tant que bon socialiste progressiste, H.G.Wells veut montrer en partant d'une démonstration théorique que l'exploitation de l'homme par l'homme va entrainer une lutte des classes tellement forte qu'elle va se répercuter biologiquement et scinder l'espèce humaine en deux : Les bourgeois deviennent des simplets, et les prolétaires deviennent des troglodytes agressifs ; et tout cela marque la fin de l'humanité civilisée !
           Outre ses constats et réflexions théoriques, on découvre un personnage non pas par sa vie, mais par ses impressions. Et ça c'est fort.

Intransigeance:

              Malheureusement, il y a des bémols à tout ça : l'ancienneté de ce roman est à la fois son défaut et sa puissance. Il faut tout d'abord dire que ce récit dans le récit est comme une conférence de salon, entre gens de la bonne société anglaise, ce qui peut agacer le lecteur consommateur du XXIème siècle.
               Mais il faut aussi rajouter que cette courte histoire manque cruellement d'action. Malgré les courses poursuites et les quelques bastons pleines de crânes brisés et coups de pied dans la gueule, il ne se passe pas grand chose pendant les quelques jours que dure ce voyage. Et le style de narration (bien que l'écriture soit très stylisée) renfonce amèrement le couteau dans la plaie de cette oeuvre. Le scénario n'est en fait pas du tout haletant.
              Sans aller plus loin, il faut aussi dire que le personnage principal n'est pas un héros en soi, et cela pourrait effrayer les fanatiques de voyages épiques et les amoureux des scénarios bien trempés : c'est un scientifique qui se ballade dans le temps et à qui il arrive une tuile.point.

Conclusion:

Histoire : 3
Style : 7
Imagination : 8
Points faibles : Un scénario pauvre en action et en rebondissements.
Points forts : Une réflexion très poussée et illustratrice de l'état d'esprit progressiste du XIXème siècle.
Note globale : 6
A qui le recommander : Aux lecteurs passionnés par les réflexions politiques et scientifiques d'une époque révolue, aux adeptes de la SF voulant redorer son blason en légitimant sa capacité à comprendre les enjeux du monde par la projection dans l'avenir.
Commentaire : S'il vous prend l'envie de regarder l'adaptation cinématographique la plus récente (celle réalisée par l'arrière petit fils d'H.G Wells himself), préparez vous à vomir tout de suite. Ce film est tellement dénaturé qu'on peut directement le ranger dans la rubrique "téléfilm de M6"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par Thot le Sam 20 Mar 2010 - 17:19

Lord,

Merci pour cette excellente critique. Pourrais-tu rajouter au début le nom de l'éditeur et le nombre de pages.
Si tu peux nous mettre une image de couverture ce serait génial, surtout si le livre est un coup de cœur et qu'il est amené à être mis en avant sur le forum.
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 38
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par Caesonia le Sam 20 Mar 2010 - 18:25

Excellente critique !
Je ne me suis pas encore pris le temps de lire ce roman mais je suis à un chouya de craquer ...
Adepte de SF mais me refusant d'aller plus loin dans la catégorisation du genre (autant amatrice de K.Stanley Robinson que d'Haldeman en passant par Bradbury, Asimov, O.Scott Card,...), appréciant l'écriture XIXeme, il devrait être en mesure de me plaire, je crois...A voir...
avatar
Caesonia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 753
Age : 44
Localisation : Moselle
Emploi/loisirs : Directrice bibliothèque
Genre littéraire préféré : Tous sf espionnage et romans sentimentaux
Date d'inscription : 14/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par Skritt le Mar 14 Jan 2014 - 22:42

Mon avis :

Ce roman, écrit à la fin du XIXème siècle, est un récit de science-fiction passionnant et complètement innovant, pour l'époque à laquelle il a été écrit, et même de nos jours, car il aurait très difficile de pouvoir faire mieux.

Un groupe d'amis est réunit autour d'un savant créatif qui prétend avoir créé une machine pouvant voyager dans le temps. Ce savant fait le récit de son voyage dans un avenir très lointain. Les descendants des hommes sont devenus des êtres sans doux et tendres, sans aucune agressivité, ni haine. Mais au fur et à mesure de son périple, il se rend compte que la vérité est différente.

Ce roman est d'une fluidité et d'une facilité déconcertante. Le savant démarre sur la théorie d'une quatrième dimension et d'un déplacement possible dans le Temps. Il a, déjà, quelques décennies d'avance sur des théories proposées par les plus grands cerveaux du XXème siècle.

Il y décrit aussi un monde où la race humaine est arrivée à son apogée et décline lentement. Les êtres doux sont sans crainte ni intelligence et sont la cible, la nuit, d'autres descendants nocturnes, dégénérés et cannibales. Les premiers, insouciants, ne font que prendre du plaisir et s'adonne toute la journée à des jeux enfantins. Les autres, travailleurs souterrains, sont violents, dans leur apparence et leurs intentions.

On imagine aisément comment tant d'écrivains et de cinéastes se seront inspirés de ce roman tellement il est finement travaillé et frôle la perfection.

Un récit de science-fiction comme rarement vous en lirez. A lire et à relire...
avatar
Skritt
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 171
Localisation : Flassans
Date d'inscription : 23/05/2011

http://skritt.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par Nisa le Ven 17 Jan 2014 - 2:31

Lu dans le cadre du challenge Exploration

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, j'ai trouvé la théorie du voyage dans le temps bien trop longue (alors qu'en réalité elle ne prend que quelques pages).
L'histoire devient intéressante pour moi à partir du Voyage. Mais même là, j'ai eu un peu de mal, je trouve que l'auteur est allé trop loin dans les dates (+ 800 000 ans) du coup même si les choses sont différentes, elles ne le sont pas autant qu'on pourrait l'imaginer.
J'avais envie de dire à l'auteur: "c'est tout ce que tu peux inventer?"
J'ai par contre bien aimé le ton alarmiste sur les différentes classes sociales, qui est de mon point de vue le vrai sujet de ce livre et non le Voyage à travers le temps.
Je n'ai pas réussi non plus à être captivée. Aucun soucis pour reposer le livre.
Je vote apprécié car la lecture n'est pas désagréable mais j'attendais plus.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5535
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par plume44 le Mer 23 Sep 2015 - 18:44

Un livre pas passionnant mais qui se lit. Le départ est long et je m'attendais à autre chose de ce voyage dans le temps. Peut-être qu'à l'époque de l'auteur c'était avant-gardiste mais là j'ai cru à un retour dans le passé!
J'ai voté quand même apprécié car malgré cela je voulais savoir ce qui se passait pour les 2 personnages.
avatar
plume44
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 620
Age : 39
Localisation : nantes
Genre littéraire préféré : à peu près tout!!
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par louloute le Mer 23 Sep 2015 - 18:46

Merci Plume et les autres pour vos critiques  Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10375
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par Lilo85 le Mer 23 Sep 2015 - 19:06

plume44 a écrit:Un livre pas passionnant mais qui se lit. Le départ est long et je m'attendais à autre chose de ce voyage dans le temps. Peut-être qu'à l'époque de l'auteur c'était avant-gardiste mais là j'ai cru à un retour dans le passé!
J'ai voté quand même apprécié car malgré cela je voulais savoir ce qui se passait pour les 2 personnages.

Je n'ai pas lu le livre, mais j'avais vu le film que j'avais beaucoup aimé (à l'époque) surtout pour la musique ! Bon pour l'avoir revu depuis, c'est un peu cliché quand même...

_________________
Lecture en cours :  study  Jenny Colgan - Une saison à la petite boulangerie study
                                                                         
avatar
Lilo85
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2193
Age : 32
Localisation : Au milieu des montagnes
Emploi/loisirs : Juriste
Genre littéraire préféré : Tout et même plus... Je me laisse surprendre !
Date d'inscription : 22/05/2012

http://m-selle-lit.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum