Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis...

26% 26% 
[ 5 ]
16% 16% 
[ 3 ]
26% 26% 
[ 5 ]
16% 16% 
[ 3 ]
11% 11% 
[ 2 ]
5% 5% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 19

[Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Annesof le Mer 31 Mar 2010 - 0:08

Jérôme David Salinger : L’attrape-coeur

Informations générales


Auteur Jérôme David Salinger
Genre littéraire Roman contemporain
Éditeur Disponible chez Pocket
Nombre de pages 253
ISBN 978-2-266-12535-2





Quatrième de couverture



Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J.D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains et son chef d'œuvre, L'attrape-coeurs , roman de l'adolescence le plus lu dans le monde entier, est l'histoire d'une fugue , celle d'un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n'ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d'aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d'incertitude et d'anxiété , à la recherche de soi-même et des autres. L'histoire éternelle d'un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu.


Par la densité et l'originalité de sa substance psychologique , par la prodigieuse sûreté de sa facture , sa virtuosité , cet ouvrage m'avait donné l'impression de quelque chose d'exceptionnel - et aussi de durable, d'incorruptible .

Jean-Louis Curtis


Mon avis


Au niveau du contenu…

Dès les premières pages, ce roman a de quoi laisser perplexe…

Imaginez l’histoire d’un jeune garçon de 16 ans Holden Caulfield, révolté contre le monde, les adultes et la société dans laquelle il vit. Un roman unique, pour une histoire présentant une épaisse couche de réalisme : connaissons-nous tous un Holden Caulfield ? Un adolescent perdu, cafardeux et déprimé ? Je pense que la réponse est oui ! A moins peut-être que la jeunesse de chacun présente une part de ces incertitudes ?

Le roman retrace le périple chaotique d’à peine trous jours de notre petit héros à travers le New-York étrangement moderne des années 50. Rencontres impromptues, grotesques, violentes ou encore attendrissante vont jalonner ce court et à la fois interminable périple. De la prostituée au taximen, de joueur de piano aux amis d’enfances, ces personnages différents à la dimension psychologique très consistante n’auront de cesse de pigmenter la narration et donc, l’évolution personnelle du héros.


Au niveau du style…

Au niveau du style, bien qu’il puisse être assez déstabilisant de prime abord, il me paraît évident qu’il n’aurait pu être mieux choisi et plus approprié.

La narration, soit les souvenirs d’Holden Caulfield, se fait à la première personne du singulier sur un ton oral. Elle est caractérisée par un langage plus que familier ponctué d’anglicismes (bicause,…), de répétitions, de tics de langage, d’argot et d’autres expressions colorées frisant le vulgaire.

Ce style étonnant et assez particulier fais voyager le lecteur à travers les pensées et sentiments du héros. Il va sans dire que cela va de pair avec l’humeur générale de l’intrigue.


En conclusion…

Un magnifique récit, un superbe voyage à travers les émotions faisant sans cesse passer du rire aux larmes ! Un livre absolument unique en son genre !

Ma note : 8,5/10

Jerome David Salinger publie L'attrape-coeurs ( The catch in the Rye) en 1951. Ce roman culte connait dès sa sortie un succès immense. Comme l'a écrit Didier Sénécal dans Lire :

« Des millions et des millions de jeunes gens ont suivi Holden Caulfield dans sa fugue new-yorkaise, quelques jours avant les vacances de Noël. Avec lui, ils se sont révoltés contre l'hypocrisie, l'indifférence, la cruauté des adultes. Ils ont éclaté de rire en l'écoutant se moquer d'institutions aussi fondamentales que le navet hollywoodien ou le rituel du flirt. Ils ont rêvé d'avoir une petite soeur comme la sienne, l'adorable Phoebe. Ils ont retourné leur casquette de base-ball, la visière sur la nuque. Et, surtout, ils se sont mis à parler la langue de Holden, ce cocktail d'argot, de préciosités, de métaphores hilarantes et de blagues tristes. »


Pour en savoir plus...


Décès de l'auteur - Janvier 2010
avatar
Annesof
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1436
Age : 30
Localisation : Pont-à-Celles (Belgique)
Emploi/loisirs : Rédacteur, Régent en Histoire et Sciences Humaines, moniteur de voile
Genre littéraire préféré : Romans historiques, classiques, contemporains, thrillers historiques, fantasy, mythologie...
Date d'inscription : 31/08/2008

http://picasaweb.google.be/annesofconotte

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par patou le Mer 14 Avr 2010 - 17:26

Je viens de terminer la relecture de ce livre, je l'avais lu il y a bien longtemps, je me souvenais que je l'avais bien aimé à l'époque mais je ne me rappelais plus vraiment son contenu. J'ai retrouvé avec plaisir ce style particulier qui comme le dit si bien Annesof est déstabilisant au départ mais qui colle bien au personnage. Les phrases ponctuées d'un "et tout", les répétitions, bref, le langage parlé d'un ado, peut-être un peu dépassé aujourd'hui mais bien sympathique. Un gros coup de coeur. A relire tous les 15/20 ans.
avatar
patou
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 51
Localisation : Jura
Emploi/loisirs : Randonnée, lecture
Genre littéraire préféré : Romans contemporains et historiques
Date d'inscription : 09/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Invité le Sam 17 Avr 2010 - 10:02

Déception pour ce livre. J'ai eu beaucoup de mal à le lire. Je n'ai pas aimé ni l'histoire (que j'ai trouvé ennuyeuse), ni le style. Le héros est agaçant. Par contre, sa sœur est un personnage attachant.

J'essaierais de le relire dans 15 ans. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Invité le Mar 4 Mai 2010 - 15:56

J'ai apprécié le style d'écriture, et l'histoire. Un livre à lire! Je ne regrette pas!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par polarfan le Sam 17 Juil 2010 - 15:45

Je me dois d'abord de replacer le contexte dans lequel j'ai acheté puis lu ce livre, ouah comme dirait Holden.

J'étais à la fnac St Lazare, faire une razzia de classiques, de fantasy et de romans divers, quand je consulte ma montre et me dis qu'il est temps de m'éclipser. Je commence à me diriger vers l'escalator qui ramène au premier étage, quand soudain mon oeil droit est attiré par un livre à la couverture assez singulière et rouge. Je lis le résumé, me dis "arghh, encore un auteur qui va caricaturer l'adolescence et m'apprête à le reposer quand je lis l'analyse de Jean Louis Curtis en dessous du résumé, en bas de la 4e de couverture. Cela me dissuade de le reposer illico, mais ne me convainc pas encore de l'acheter. Je feuillette, lis la premiere page, relis le résumé, regarde le prix, et me dit que 5 euros ce n'est pas la mort, et que ça pourrait être une bonne découverte. Et je l'achète.
C'était en avril.

Trois mois plus tard, au début de juillet, il est toujours et encore dans ma PàL. Je suis en pleine crise de lecture: je ne ressens plus le plaisir d'avant, les livres ne me procurent plus cette évasion, ce voyage vers l'inconnu, ces sentiments variés. Et cette situation m'attriste. Las, je parcours ma PàL des yeux, mais ne trouve rien qui me corresponde. Je vois L'Attrape-coeurs, relis le résumé, et me dit qu'au point où j'en suis, je peux essayer de lire le 1er chapitre, pour voir, "bicause" je ne perds rien.
Et me voilà plongé dans l'Attrape-coeurs. Je ne lis plus aussi vite qu'avant, à peine une ou deux dizaines de pages par jours, mais j'avance. Et je savoure. Car ce livre est une merveille. On a tous un Holden Caulfield en nous, il sommeille dans un coin et parfois est proche de la surface, sans jamais vraiment percer. Ce style particulier, familier sans être vulgaire, oral sans être illisible, magnifiquement maîtrisé par Salinger, nous transporte dans la peau d'un adolescent qui se rend compte qu'il est plongé dans un monde absurde, où la société a mis au monde des êtres bornés, interessés par l'argent, obnubilés par la réussite personnelle, où plus rien n'est rélféchi, où tous se fondent dans la masse et où Monsieur Particulier n'a plus sa place. Holden rêve d'évasion, et sait qu'il se berce d'illusion, mais préfère se faire un film et entretenir un espoir voué à l'échec que pas d'espoir du tout. Il se rend compte que lui qui se croit adulte, est au même rang que sa soeur de 8 ans, c'est à dire un gosse paumé, qui a trop vite été plongé dans le monde des grands.
Sur ce thème là, le chapitre 25 (l'avant dernier du livre) est magnifique de féérie, d'émotion, d'amour entre un frère et sa soeur.

Superbe bouquin, que j'ai adoré de bout en bout, et qui j'espère va me redonner le goût de la lecture.

18/20
avatar
polarfan
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 22
Localisation : banlieue parisienne
Emploi/loisirs : étudiant; aime la lecture, le tennis, les sorties entre amis
Genre littéraire préféré : classiques, fantasy, romans, policiers : de tout
Date d'inscription : 18/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Nephtys le Jeu 3 Mar 2011 - 20:06

Les premières pages m'ont paru délicates, mais à peine plus tard, je m'y suis habituée. Il me semble que ce livre est le parfait exemple de l'importance de l'écriture pour une immersion plus totale. Et étant donné qu'il est écrit à la première personne, l'auteur pouvait se permettre cette largesse.

Sur l'histoire, si en effet elle n'a rien d'extraordinaire, elle est plutôt travaillée. Il s'agit pûrement d'un voyage initiatique d'un adolescent qui se cherche. On se retrouve plongés dans sa tête, dans ses pensées pas toujours très cohérentes. Et ce sans difficulté, puisque que l'écriture non met très vite dans le bain.

En contre, j'ai trouvé ce roman parfois bien naïf. Le héros, certes attachant n'en est pas moins un peu idiot par moment.

Mon vote: Très apprécié
avatar
Nephtys
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 32
Localisation : Loire-Atlantique
Genre littéraire préféré : Tout ce qui me tombe sous la main (sauf politique)
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par audreyzaz le Jeu 3 Mar 2011 - 21:34

J'ai essayé de le lire une fois et je n'ai jamais pu le terminer, il m'est complètement tombé des mains. Je ne sais pas; je n'étais peut-être pas dans une bonne phase pour le lire.
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3337
Age : 31
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 04/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par letteratura le Lun 23 Mai 2011 - 13:43

Un livre très originale qui reflète très justement la vie d’un adolescent sous tous ces points de vue. Holden Caulfield, jeune de 17 ans est expulsé de l’école, il vivra deux jours, soit quarante-huit heures à balader dans les rues de New-York. Ces 48 heures, montre tous les aspects de la personnalité de Holden. Il nous explique et décrit, sa solitude, ses défauts, ses qualités. Il est peut être mauvais, mais on comprend qu’il a un réel cœur, qu’il sait réfléchir. L’intrigue est d’une complexité qui nous permet de finir le livre malgré l’écriture.

En effet, l’écriture n’est pas vraiment le point fort de ce livre (pour moi). J’ai trouvé que le langage familier voire grossier détruisait complètement l’intrigue. Pourquoi ? Le langage familier est la façon de parler de Holden, mais à l’écrit, je pense que cela m’a vraiment déstabilisé, car il y a quelques tournures dont le sens m’est complètement inconnu. Donc, j’aurais aimé avoir lu ce livre sans l’écriture de “jeunes”.

J’ais appris que ce livre avait fait scandale après sa sorti en 1951. Le scandale a éclaté car ce livre présente tous les mauvais comportements possibles d’un adolescent. Donc, même aujourd’hui, il est interdit au moins de 16 ans aux Etats-Unis. Je pense que c’est vraiment inutile de recourir à cette censure d'âge, car tout le monde devrait pouvoir lire ce livre. Mai d’un autre coté, on se dit qu’il est censuré jusqu’à cette âge pour que ce livre soit bien compris, puisque sinon il pourrait donner lieu à un exemple de mode de vie.

Au final, j’ai aimé le livre après beaucoup de réflexions, mais comme je l’ai déjà dit, il reste à comprendre ce livre pour ne pas être Holden.
avatar
letteratura
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 22
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Classique
Date d'inscription : 30/04/2011

http://litteraire-en-herbe.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Octavia le Lun 23 Mai 2011 - 19:18

Je garde pour ma part un excellent souvenir de ce livre, je l'ai littéralement dévoré. Et l'écriture ne m'a pas du tout dérangée, au contraire, elle nous plonge immanquablement dans l'univers du personnage.
avatar
Octavia
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 104
Age : 30
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Prof de lettres classiques
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par malo le Dim 5 Juin 2011 - 11:51

J'attendais beaucoup de ce livre, un peu trop certainement!!!
Ce roman très controversé dans les années 50, de part son langage, quelquefois vulgaire, ma paraît aujourd'hui, malheureusement banal.
Ce livre ne m'a pas transporté, j'ai eu quelques difficultés à m'investir dans le parcours de Holden.
Je met un bémol à sa grande popularité!!
avatar
malo
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3192
Age : 53
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 02/08/2010

http://lespassionsdemalo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Invité le Mar 7 Juin 2011 - 11:18

Mes impressions :

Pour reprendre le vocabulaire d’Holden Caufield, je dirais que ce livre m’a tué. Plus sérieusement, j’avais commencé la lecture de ce livre pour ne pas passer à côté du « phénomène littéraire » dont on parlait. Il est toujours intéressant de lire ce genre de livres, ceux qui semblent avoir apporté leur pierre à l’édifice. Cependant, il n’aura rien apporté à mon propre édifice.

Tout d’abord, je ne suis pas attachée à cet adolescent. Il est plutôt agréable, même s’il se pose sans cesse mille questions, il est plutôt gentil également. Mais il n’a pas déclenché ma corde sensible, je n’ai pas été attendrie. Tout au long du livre, nous suivons son parcours après avoir été renvoyé de son collège. Holden n’ose pas l’avouer à ses parents avant quelques jours alors il décide de prendre la route. Sans savoir ce qu’il veut et où il veut aller. Et je dois avouer que ce périple a parfois créé de l’ennui.
Dans les premiers moments, j’ai suivi ce jeune homme dans son histoire. Etre renvoyé peut paraître comme un évènement anodin, du moins beaucoup moins grave que d’autres mais lorsque l’on a quinze ans, cela prend des proportions énormes. Mais au fil du temps, je me suis lassée. J’ai eu l’impression de revivre toujours les mêmes scènes.

Peut-être est-ce du à l’écriture assez particulière. Elle ne m’a pas dérangée dans ma lecture mais je l’ai trouvé assez monocorde. Toujours le même rythme, peu d’intonations. Alors on finit par être fatigué de toutes ces péripéties racontées sans grand enthousiasme.

En comparaison avec certains avis, je n’ai pas trouvé que ce livre avait pris un « coup de vieux » et qu’il ne correspondait plus à la jeunesse d’aujourd’hui. Parce qu’en le lisant, je n’ai pas reconnu quelque adolescent, que ce soit dans les années 50 ou aujourd’hui, ni ma propre adolescence.
Je ne sais pas quel message J.D Salinger a voulu faire passer avec ce roman mais ce qui est sûr, c’est que je n’y ai pas été sensible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par polarfan le Mer 26 Oct 2011 - 20:27

Je l'ai lu il y a deux ans en français (ma critique est quelques messages plus haut), et je m'attaque désormais à The catcher in the rye. Je remarque au fil de ma lecture que la traduction était vraiment bien faite, mais que rien de vaut l'écriture originale de Salinger. On retrouve les "It killed me", "boy", "goddam" et autres "though" à presque chaque page, le style de Salinger met en avant le langage particulier de Holden qui est très attachant.
L'anglais de The catcher in the rye est curieusement très accessible aux lecteurs français, les tournures sont simples, l'argot suffisamment redondant pour qu'on s'y habitue naturellement, les termes recherchés sont rares. Holden est confronté à des situations concrètes, le vocabulaire du quotidien est donc très largement employé, ce qui facilite énormément la compréhension.
J'en suis au tiers du livre, et pour l'instant je ne regrette pas mon choix Smile
avatar
polarfan
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 22
Localisation : banlieue parisienne
Emploi/loisirs : étudiant; aime la lecture, le tennis, les sorties entre amis
Genre littéraire préféré : classiques, fantasy, romans, policiers : de tout
Date d'inscription : 18/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par chips71 le Sam 12 Nov 2011 - 13:10

Agréablement surpris au début de la lecture par cette écriture d'ados , mais je me suis vite lassé , il y a quelque passages assez comiques de part l'utilisation de ce style mais faire un bouquin rien que sur les états d'ame d'un ados intelligent aux idées noires ne m'a pas convaincu.
avatar
chips71
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 46
Localisation : tournai
Emploi/loisirs : ouvrier en cimenterie/motard et lecture
Genre littéraire préféré : tout ce qui se lit
Date d'inscription : 31/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Mevlânâ le Ven 6 Juil 2012 - 22:52

L’impression qu’il me reste après cette lecture est un mélange de curiosité insatisfaite et de perplexité. Pourtant, j’ai apprécié cette lecture. Ca va revenir à la normal après quelques jours!

Je ne l’ai jamais trouvé vulgaire. Le langage employé est effectivement « parlé » et Holden Caulfield jure sacrément à chaque tournure de phrase. Je me suis même aperçue que j’employais plus facilement le mot « satané » et « salaud » à tout bout de champ, mais heureusement toujours en pensée et jamais en oral !! Quelle bonne influence.

Je me suis intéressée à ce livre car il a une place prépondérante dans le film Complots (Conspiracy Theory) de 1997 avec Mel Gibson et Julia Roberts. C’est un film que j’adore, complètement barré où le personnage de Mel Gibson est complètement parano et où, au fil de l’histoire on apprend qu’il a été programmé pour un assassinat. Une obsession le prend régulièrement : il doit absolument se procurer L’attrape-cœurs de Salinger pour se sentir normal (on apprend également que l’assassin de Kennedy avait lui aussi ce livre chez lui…).
Tout cet attrait pour ce livre a fait que j’étais très intriguée d’en prendre connaissance et j’avoue l’être encore après sa lecture. Que dois-je faire de cette lecture ?

J’ai passé tout de même un bon moment, à lire mais il ne faudrait rien en attendre !!

_________________
Lecture en cours :



Mes listes et mon challenge 2012/2013 (17/17) et le Challenge Libido Sciendi

"Tout est impossible jusqu'à ce que quelqu'un le fasse" Nelson Mandela
avatar
Mevlânâ
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2649
Age : 32
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi/loisirs : Kinésiologue, maître Reiki
Date d'inscription : 05/02/2012

http://www.kinesiologue-reiki-69.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par katiaa8 le Ven 30 Aoû 2013 - 22:58

Ce qui m'a fais bizarre c'est la manière racontée. C'est comme si c'était réellement un adolescent qui avait écrit ce livre. On passe d'une description à une autre,parlant de tout et de rien,et se retrouvant complètement à un autre sujet de celui sur lequel Holden commençait à parler.

Il m'a fallu du temps pour m'habituer au style d'écriture,mais après cela,cette lecture a été un pur régal!
avatar
katiaa8
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 21
Localisation : France
Emploi/loisirs : Etudiante
Genre littéraire préféré : A vrai dire je lis de tout,je suis très ouverte par rapport à ça mais j'ai des penchants pour la science fiction (comme Bradbury par exemple),les ouvrages philosphiques,la littérature anglophone telle que Jane Austen,les soeurs Brontë.
Date d'inscription : 04/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par erina92 le Mer 27 Aoû 2014 - 18:47

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire mais vraiment ça vaut le coup de s'accrocher.
L'humour, la lucidité et l'humanité du personnage principal m'ont permis de passer au delà du ton et du style, qui bien qu'étant certainement neuf et d'avant-garde en 1951, finissent par lasser au bout d'une centaine de pages.
Les autres personnages qu'Holden rencontre lors de cette fugue sont bien croqués, les parents notamment (même juste évoqués).
avatar
erina92
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 45
Localisation : saint-gilles-pligeaux
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : roman, thé@tre,poésie
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par JillMcBain le Mar 9 Sep 2014 - 19:53

ça fait un moment que ce livre me tente!
avatar
JillMcBain
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 185
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Etudiante en médecine, lecture, cinéma, roller, footing, collectioneuse de vernis à ongles :D, nail art!
Genre littéraire préféré : Science Fiction
Date d'inscription : 28/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par T_2.0 le Jeu 28 Juil 2016 - 11:08

C'est un livre que j'ai eu envie de lire pour une raison bien précise : l'histoire se passe à New York. J'aime beaucoup la campagne, l'isolement, mais je ne sais pas pourquoi je me suis si bien senti dans cette ville que j'ai eu la chance de visiter l'an passé et qui est pourtant l'extrême opposé de la campagne...
De plus, c'est une œuvre classique aux États-Unis, alors j'étais curieux de voir ce que ça donnait.

Pour le style, je m'y suis fait et comme le livre est court (environ 250 pages), on peut en venir à bout assez facilement. Le vocabulaire, parfois vulgaire et châtié est un pied de nez réussi à ce qu'on enseigne aux élèves : "on n'écrit pas comme on parle". Hé bien Salinger, si, et il le fait très bien. De plus, le livre est truffé d'images bien tournées, parfois philosophiques.


Je me disais que le mieux ce serait de me faire passer pour un sourd- muet. Et comme ça terminé d’avoir à parler avec les gens. Tout le monde penserait que je suis un pauvre couillon de sourd-muet et on me laisserait tranquille. Je serais censé mettre de l’essence et de l’huile dans ces bagnoles à la con et pour ça on me paierait un salaire et tout et avec le fric je me construirais quelque part une petite cabane et je passerais là le reste de ma vie. Je la construirais près des bois mais pas dans les bois parce que je veux qu’elle soit tout le temps en plein soleil. Je me ferais moi-même à manger et plus tard, si je voulais me marier, je rencontrerais cette fille merveilleuse qui serait aussi sourde-muette et je l’épouserais. Et elle viendrait vivre dans ma cabane et quand elle voudrait me dire quelque chose il faudrait qu’elle l’écrive sur un bout de papier comme tout le monde. Si on avait des enfants on les cacherait quelque part. On leur achèterait un tas de livres et on leur apprendrait nous-mêmes à lire et à écrire.

Ce style m'a d'ailleurs fait penser à Céline, Voyage au bout de la nuit.

Enfin, le côté anti-héros est aussi quelque chose que j'aime bien. On a trop souvent l'habitude de voir des happy end, que ce soit au cinéma ou en littérature. J'aime quand les gentils souffrent, meurent et ça m'agace de voir certaines incohérences (les méchants sans scrupule qui tuent tout le monde puis, lorsqu'ils se retrouvent face au héros, le capturent et perdent leur temps en attendant que celui-ci trouvent un moyen de s'en sortir, ce qu'il fait dans la plupart des cas). Ce Caulfield, c'est un peur comme le Docteur House : il laisse l'impression d'être sans cœur car le pragmatisme l'emporte. Dans l'attrape cœurs, c'est pareil. Et je trouve que ça ne rend pas le personnage principal moins attachant pour autant.

Le type de la Navy et moi on s’est servis de l’» Enchanté d’avoir fait votre connaissance ». Un truc qui me tue. Je suis toujours à dire «Enchanté d’avoir fait votre connaissance » à des gens que j’avais pas le moindre désir de connaître. C’est comme ça qu’il faut fonctionner si on veut rester en vie.

Au final, c'est un livre que j'ai apprécié (j'ai d'ailleurs mal cliqué pour le sondage, fausse manip, je crois avoir sélectionné "moyennement apprécié" au lieu de "apprécié"). De plus, en relisant quelques extraits pour chercher mes citations, j'ai l'impression d'être passé à côté de pas mal de choses, alors pourquoi ne pas le relire dans quelques temps ?
Et pas besoin d'être allé à New York pour s'y croire Smile
avatar
T_2.0
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 134
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Prof / Postproduction
Genre littéraire préféré : Historique, Uchronie, Policier
Date d'inscription : 16/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Zia le Sam 30 Juil 2016 - 16:44

Belle critique, T_2.0
J'aime beaucoup la première citation.
avatar
Zia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 702
Age : 42
Localisation : Normandie
Genre littéraire préféré : Romans, romans historiques
Date d'inscription : 12/05/2015

http://ziaaz.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Salinger, Jérôme David] L'attrape-coeur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum