Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez vous apprécié cette lecture?

9% 9% 
[ 1 ]
55% 55% 
[ 6 ]
27% 27% 
[ 3 ]
9% 9% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 11

[Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Astazie le Sam 3 Avr 2010 - 10:13

Titre : le quai de Ouistreham
Auteur : Florence Aubenas



Genre: Documentaire (331,1 )
Editeur :Editions de l' Olivier
Nombre de pages : 276
ISBN :9782879296777

Quatrième de couverture ;

" La crise. On ne parlait que de ça, mais sans savoir réellement qu'en dire, ni comment en prendre la mesure. Tout donnait l'impression d'un monde en train de s'écrouler. Et pourtant, autour de nous, les choses semblaient toujours à leur place. J'ai décidé de partir dans une ville française où je n'ai aucune attache, pour chercher anonymement du travail. J'ai loué une chambre meublée. Je ne suis revenue chez moi que deux fois, en coup de vent : j'avais trop à faire là-bas. J'ai conservé mon identité, mon nom, mes papiers, et je me suis inscrite au chômage avec un baccalauréat pour seul bagage. Je suis devenue blonde. Je n'ai plus quitté mes lunettes. Je n'ai touché aucune allocation. Il était convenu que je m'arrêterais le jour où ma recherche aboutirait, c'est-à-dire celui où je décrocherais un CDI. Ce livre raconte ma quête, qui a duré presque six mois, de février à juillet 2009. J'ai gardé ma chambre meublée. J'y suis retournée cet hiver écrire ce livre. ", Florence Aubenas.

Mon avis :

Florence Aubenas investit un lieu qu'elle ne connait pas.Elle devient " demandeur d'emploi" , première déconvenue, il n'y a rien pour elle.La journaliste se lève tôt, avale des kilomètres dans une voiture pourrie pour faire des heures de ménage payées une misère. "Parmi les règles que je m’étais fixées, il y avait celle d’arrêter cette expérience dès qu’on me proposerait un contrat de travail définitif. Je ne voulais pas bloquer un emploi réel."

Elle découvre le milieu de la pauvreté, un couple qui «travaille» et survit avec 8 € à deux pour la semaine… Les suicides qui ne laissent pas de traces. Florence Aubenas nous décrit le travail dévalorisant de ces hommes et femmes qui font tout pour s'en sortir, malgré leur travail pénible.
Elle nous trace des beaux portraits de femmes et d'hommes, un monde de précarité, de souffrance morale et physique.

Mais ce témoignage changera -t-il le cours des choses ?

Ma note : 3/5


Dernière édition par Olorin le Lun 5 Avr 2010 - 23:23, édité 3 fois (Raison : Ajout de sondage)
avatar
Astazie
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1769
Age : 63
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : lectures et autres !
Genre littéraire préféré : Lectures diverses
Date d'inscription : 23/01/2010

https://livresdunjourblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Invité le Sam 3 Avr 2010 - 17:16

Je vais l'ajouter à ma LAL, ce livre m'intrigue et m'attire depuis sa sortie !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Invité le Sam 3 Avr 2010 - 17:17

Par contre, il y a une erreur dans le Nom de la journaliste, c'est Florence et non laurence !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par yaki le Sam 3 Avr 2010 - 23:27

Ce livre m'intrigue aussi, je pense que je vais essayer de le lire, il est à ma médiathèque. Je ne sais pas si c'est un témoignage qui peut faire changer les choses mais au moins il pointe sur un phénomène grave qui peut tous nous concerner ou concerner nos proches... je reviendrai donner mon avis Wink
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Aile le Dim 11 Avr 2010 - 16:30

J'ai vraiment apprécié la lecture de ce livre qui nous fait découvrir toute une partie ignorée des travailleurs précaires et des demandeurs d'emploi sur un marché du travail impitoyable. L'auteur a su s'effacer devant les rencontres qu'elle a pu faire, au Pôle Emploi, dans des réunions, des forums métiers, sur les lieux où elle décroche quelques heures de travail. La vie est difficile et elle découvre le rythme de vie des travailleurs de ce secteur, toujours entre deux trajets pour des heures de travail payées avec parcimonie pour réduire les coûts sur un marché concurrentiel.
C'est effectivement une bien belle galerie de portraits et un très beau témoignage au plus près de l'objectivité.
avatar
Aile
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 177
Age : 42
Localisation : Ardennes
Genre littéraire préféré : Romans, BD, SF, Thriller, Histoire...
Date d'inscription : 06/02/2010

http://book1.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par cremefraiche14 le Lun 19 Avr 2010 - 23:17

J'ai hâte de le lire, en plus j'habite à 10 km de Ouistreham Sad
avatar
cremefraiche14
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 39
Localisation : Caen
Emploi/loisirs : prof cours part
Date d'inscription : 13/04/2010

http://helene14.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par marsiho le Jeu 30 Sep 2010 - 10:48

Florence Aubenas apporte sa pierre à l'édifice des témoignages infiltrés. Le tableau dépeint est malheureusement juste ; je connais bien cet univers de ses femmes qui cherche "des heures", sachant qu'elles ne trouveront jamais "un travail". C'est révoltant, mais malheureusement pas poignant, alors que cela aurait pu l'être. La faute à une écriture sans véritable élan, l'auteur restant trop dans le genre "chronique". Dommage.
avatar
marsiho
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 52
Localisation : Béarn
Emploi/loisirs : Responsable d'un foyer de l'enfance. Loisirs : sport, montagne, moto, musique...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 29/09/2010

http://www.politique-jeunesse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Invité le Jeu 30 Sep 2010 - 10:50

marsiho a écrit:Florence Aubenas apporte sa pierre à l'édifice des témoignages infiltrés. Le tableau dépeint est malheureusement juste ; je connais bien cet univers de ses femmes qui cherche "des heures", sachant qu'elles ne trouveront jamais "un travail". C'est révoltant, mais malheureusement pas poignant, alors que cela aurait pu l'être. La faute à une écriture sans véritable élan, l'auteur restant trop dans le genre "chronique". Dommage.

c'est certainement du au fait qu'elle est avant tout journaliste, et non pas écrivain.
Un écrit pas un livre comme on écrit un article de journal ou de magazine

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par marsiho le Jeu 30 Sep 2010 - 12:37

Et pourtant d'autres ont su transformer l'essai, comme Orwell (Dans la dèche à Paris et à Londres), écrivain au style affirmé, qui a su écrire un journal de voyage poignant. Je pense aussi à Robert Mc Liam Wilson avec "Les dépossédés". Ou à Marc Boulet "dans la peau d'un intouchable". Le sujet choisi par F.Aubenas n'est pas anodin, c'est une réalité sociale qui passe souvent inaperçue, et c'est sûrement mon côté travailleur social qui regrette que cet ouvrage ne serve pas plus et mieux à la mettre en lumière.
avatar
marsiho
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 52
Localisation : Béarn
Emploi/loisirs : Responsable d'un foyer de l'enfance. Loisirs : sport, montagne, moto, musique...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 29/09/2010

http://www.politique-jeunesse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Pinky le Mar 12 Oct 2010 - 20:55

Mon ressenti

Un livre témoin, oui peut être… Une immersion dans la pauvreté de tous les jours, de personnes qui travaillent en CDD, des petits boulots précaires… oui certainement… Mais à la grande différence, c’est que pour Florence, il y a un début et une fin.
Un livre témoin qui vient peut être donner un éclairage sur une réalité de tous les jours et que certains ne connaissent pas. Rien ne m’a surpris dans ce livre, je pourrais aussi en rajouter…
Quelle valeur a un Homme ? Quelle dignité peut il conserver au fil du temps quand il n’a pas de quoi se nourrir ou nourrir sa famille ? Quel épanouissement peut il avoir quand pour survivre, il faut qu’il trime plus de 10 heures par jours et quand il ne doit pas cumulé deux boulots ?
Si je n’ai pas appris grand chose, je n’aurai pas du le lire, non pas parce que c’est mal écrit, mais parce que la colère est montée… Comment peut on encore aujourd’hui, en être arrivé là ? Et je ne parle même pas de ce qui se passe dans d’autres pays où la galère est pire…
En tout cas, pas de moral, ni de solutions, juste un constat ….
A lire pour les personnes qui ne savent que cela existe…
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5880
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par LOUBHI 49 le Mar 12 Oct 2010 - 21:36

il fait partie de mon challenge lecture, je l'ai commencé,dommage que nos dirigeants n'en tiennent pas compte
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2219
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Bernard le Mer 13 Oct 2010 - 19:01

Elle aurait pu choisir un autre endroit que la Basse-Normandie...


B
avatar
Bernard
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 519
Age : 72
Localisation : Pays d'Auge
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Polars
Date d'inscription : 22/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Astazie le Mer 13 Oct 2010 - 23:13

Et pourquoi ? Bernard
avatar
Astazie
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1769
Age : 63
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : lectures et autres !
Genre littéraire préféré : Lectures diverses
Date d'inscription : 23/01/2010

https://livresdunjourblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Bernard le Jeu 14 Oct 2010 - 0:43

Parce que j'aime bien ce coin-là, Ouistreham, Rivabella, l'estuaire de l'Orne, les ferrys, le rêve, l'aventure, la mer, et des tas d'autres choses.
Parce que c'est certainement pareil dans le Nord-Pas-de-Calais, en Poitou-Charentes, dans les Cévennes et ailleurs, alors pourquoi la Basse-Normandie spécialement ?

B
avatar
Bernard
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 519
Age : 72
Localisation : Pays d'Auge
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Polars
Date d'inscription : 22/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Pinky le Jeu 14 Oct 2010 - 8:28

il fallait bien démarrer quelque part... et peut être simplement pour t'embêter un peu Bernard...

plus sérieusement, elle explique que Caen lui a semblé la cité idéeale : ni trop au nord, ni trop au sud, ni trop petite, ni trop grande. Elle n'est pas non plus très éloignée de PAris ce qui semblait pouvoir lui être utile. Elle n'avait aucune attache dans cette région....
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5880
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par FrançoisG le Jeu 14 Oct 2010 - 12:35

marsiho a écrit:Et pourtant d'autres ont su transformer l'essai, comme Orwell (Dans la dèche à Paris et à Londres), écrivain au style affirmé, qui a su écrire un journal de voyage poignant. Je pense aussi à Robert Mc Liam Wilson avec "Les dépossédés". Ou à Marc Boulet "dans la peau d'un intouchable". Le sujet choisi par F.Aubenas n'est pas anodin, c'est une réalité sociale qui passe souvent inaperçue, et c'est sûrement mon côté travailleur social qui regrette que cet ouvrage ne serve pas plus et mieux à la mettre en lumière.

Merci pour ces pistes.
Cette histoire me fait penser aux "raisins de la colère" de Steinbeck : Pendant la grande dépression qui commence en 1929 aux Etats-Unis, de pauvres métayers quittent l'Oklahoma et se dirigent vers la Californie à la recherche d'un travail digne. Le livre et le film de John Ford avec Henry Fonda sont prodigieux, même si la fin du roman est différente de la fin du film.
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Bernard le Jeu 14 Oct 2010 - 13:06

Et elle a gagné.
De toute façon il y a pire : La misère du monde de Pierre Bourdieu, ça vaut son pesant de cacahuètes, pour tirer vers le bas, panthère de mon coeur, il y a pas mieux.
C'est peut-être effectivement la proximité de Paris, car Caen est une bien jolie ville, mais de l'indigence on en trouve partout, même à Neuilly, j'suis sûr...

Je n'en fais pas une affaire, c'était plus une question et j'ai ma réponse.

B
avatar
Bernard
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 519
Age : 72
Localisation : Pays d'Auge
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Polars
Date d'inscription : 22/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par LOUBHI 49 le Jeu 14 Oct 2010 - 13:58

Bernard a écrit:Et elle a gagné.
De toute façon il y a pire : La misère du monde de Pierre Bourdieu, ça vaut son pesant de cacahuètes, pour tirer vers le bas, panthère de mon coeur, il y a pas mieux.
C'est peut-être effectivement la proximité de Paris, car Caen est une bien jolie ville, mais de l'indigence on en trouve partout, même à Neuilly, j'suis sûr...

Je n'en fais pas une affaire, c'était plus une question et j'ai ma réponse.

B

De l'indigence à Neuilly, à mon avis il faudra bien creuser pour en trouver... lol!
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2219
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Astazie le Jeu 14 Oct 2010 - 15:18

Elle a choisi Caen, car ce n'était pas loin de Paris. Elle pouvait "aller et venir " à son gré, par le train ou en voiture.

Un livre avec un sujet analogue avait été écrit sur Lille.. il n'y a pas que la Basse-Normandie, qui fut la cible d'écrits journalistiques. ( pour Bernard).

avatar
Astazie
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1769
Age : 63
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : lectures et autres !
Genre littéraire préféré : Lectures diverses
Date d'inscription : 23/01/2010

https://livresdunjourblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Bernard le Jeu 14 Oct 2010 - 16:14

Ah ! Loubhi, c'est un exemple, la ville la plus riche du pays. Il y a peut-être des indigents sous les combles des hôtels particuliers, qui sait ?

D'accord Astazie mais bien sûr et Seclin, Carvin, Hénin-Liétard...Je ne cherchais pas la polémique juste pourquoi ?

Sinon on en revient à Bourdieu...Tour de France de la misère et c'est pas joli, joli !

B
avatar
Bernard
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 519
Age : 72
Localisation : Pays d'Auge
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Polars
Date d'inscription : 22/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Pinky le Jeu 14 Oct 2010 - 16:31

FrançoisG a écrit:
marsiho a écrit:Et pourtant d'autres ont su transformer l'essai, comme Orwell (Dans la dèche à Paris et à Londres), écrivain au style affirmé, qui a su écrire un journal de voyage poignant. Je pense aussi à Robert Mc Liam Wilson avec "Les dépossédés". Ou à Marc Boulet "dans la peau d'un intouchable". Le sujet choisi par F.Aubenas n'est pas anodin, c'est une réalité sociale qui passe souvent inaperçue, et c'est sûrement mon côté travailleur social qui regrette que cet ouvrage ne serve pas plus et mieux à la mettre en lumière.

Merci pour ces pistes.
Cette histoire me fait penser aux "raisins de la colère" de Steinbeck : Pendant la grande dépression qui commence en 1929 aux Etats-Unis, de pauvres métayers quittent l'Oklahoma et se dirigent vers la Californie à la recherche d'un travail digne. Le livre et le film de John Ford avec Henry Fonda sont prodigieux, même si la fin du roman est différente de la fin du film.

je te rejoins tout à fait François, livre et film magnifique... à découvrir absolument
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5880
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par shamash le Mer 19 Jan 2011 - 19:41

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce livre, qui est un un témoignage émouvant et fort.
Première remarque : Florence Aubenas raconte ce que des millions de personnes en France vivent, ou ont vécu. Pourquoi en parler, puisque c’est une situation banale ? Sans doute a-t-elle pensé que les personnes vivant « pour de vrai » cette vie de travailleurs pauvres avaient d’autres chats à fouetter que de passer du temps à écrire un témoignage sur leur vie quotidienne, celle-ci étant trop exténuante, trop prenante pour qu’elles acceptent de perdre un peu de leur temps pour la raconter. Et de fait, elle n’a pu rédiger son livre qu’après avoir atteint son objectif. On comprend bien à travers son récit qu’elle n’aurait jamais eu le temps ni la force de le faire pendant son parcours initiatique de « travailleuse dans la propreté ».

Car d’emblée, tout ce qu’on lui propose est dans ce secteur. Mais c’est un véritable parcours du combattant pour y parvenir. Dans la première agence d’intérim de Caen « (…) j’annonce triomphalement : J’accepterai tout. – Ici tout le monde accepte tout, dit le jeune garçon derrière l’ordinateur. Je lui demande ce qu’il y a en ce moment. – Rien. »

Il s'agit d'un témoignage écrit au présent. Ce qui fait sa force, c’est qu’elle n’y exprime aucune colère, aucune révolte, elle se contente de raconter tranquillement ce qu’elle a vécu, ne porte aucun jugement sur les gens qu’elle croise, avec qui parfois elle se lie d’amitié. Elle raconte l’entraide, la solidarité, parfois les conflits qui surgissent entre les employés chronométrés, à qui la direction demande de travailler toujours plus vite. De belles rencontres, des gens à bout de force qui espèrent toujours, d’autres qui baissent les bras. La vie, quoi. La vie de millions de français qui n’exploitent pas le système des aides sociales comme certains leur en font le reproche, mais qui sont bel et bien exploités par un système économique dégradant pour les être humains.
C’est un livre qui se lit d’une traite, et elle fait plus qu’un travail de journaliste. C’est un témoignage bien écrit, prenant, sobre, qui ne tombe jamais dans un pathos misérabiliste à bon marché. Je dis à ceux qui n'ont pas lu ce livre : que vous ayez vécu, ou non, ce que Florence Aubenas nous révèle à travers son expérience, lisez le. Vous ne le regretterez pas.


avatar
shamash
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 106
Age : 15
Localisation : Cévennes
Emploi/loisirs : jeu d'échecs, écriture, astronomie, chasser les souris, grimper aux arbres
Genre littéraire préféré : romans, avec un goût particulier pour les polars
Date d'inscription : 23/05/2010

http://www.un-polar.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par LOUBHI 49 le Dim 10 Avr 2011 - 19:41

Challenge Lecture

Avis et commentaires :

A la fois essai, véritable oeuvre de journaliste, Florence Aubenas a voulu, à travers ce livre, vivre concrètement ce que signifait la crise pour celles et ceux, au bas de l'échelle, les moyens de survivre, les astuces courantes, la solidarité dans le malheur quotidien, non sur une petite période, le temps d'un article mais en prenant un congé sabbatique, s'installer dans la région de Caen comme tout un chacun.

Pour cela, elle endosse la personnalité d'une femme ayant toujours vécu sur le salaire de son mari mais que ce dernier vient de quitter pour une femme plus jeune et abandonner. On suit son installation dans un tout petit appartement et son parcours entre Pôle Emploi, les agences d'intérim, les différents échanges entre chacune des officines en charge de l'aide à trouver un emploi à celles et ceux qui n'en ont pas.

Ce livre, coup de poing, ne doit pas laisser insensibles ses lecteurs (ceux qui ont connu cette période sombre de sans emploi, ceux qui ne le connaissent pas encore et ceux qui vont le connaître...) mais dont on espérerait que les pouvoirs publics et nos hommes politiques pourraient s'inspirer.

C'est une étude au scalpel et un roman tout à la fois, on suit à la trace cette quête d'un emploi ou plutôt des heures pour la survie au quotidien. Tout est sordide mais hélas vrai, de l'inutilité des personnes de Pôle Emploi comme des formations bidons, de la vacuité et de l'exploitation du malheur par les agences d'interim, par les employeurs des équipes de nettoyage.

Heureusement les relations entre ces nouveaux mineurs de fond, l'entente ouvrière, la sympathie et l'affection de ces exploités sont là pour l'espoir. Il y a aussi un peu d'espoir dans la gentillesse de certains des employeurs vraiment Cette immersion totale de Florence Aubenas semble vraiment être totale et on veut croire qu'elle a vraiment oublié ce qu'elle est par ailleurs, sa vraie vie.

Bouleversant et quelle claque
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2219
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par cremefraiche14 le Lun 17 Oct 2011 - 15:40

Florence Aubenas revêt le costume d'une demandeuse d'emploi, avec pour seule bagage un baccalauréat.Elle choisit la ville de Caen pour s'immerger " Caen m'a semblé la cité idéale: ni trop au nord, ni trop au sud, ni trop petite , ni trop grande.

Elle change d'apparence mais garde son nom et prénom " je suis devenue blonde, je n'ai plus quitté mes lunettes. je n'ai touché aucunes allocations."

Elle décide d'arrêter l'expérience dés lors qu'elle décrochera un CDI .......

FLorence Aubenas, se présente sans diplôme , à pôle emploi , et n'a aucunes expériences professionnelles. Elle réussit à décrocher des heures de ménage pour des sociétés caennaises. Elle travaillera dans un camping où deux dragons veillent sur leur travail sans pitié, elle effectuera sans rechigner des remplacements d'1h30 le matin à 5h00. Elle rencontrera des femmes surtout, des femmes acceptant les nombreux km pour 2h00 de travail, les humiliations parfois pour faire bouillir la marmite.

Un jour elle accepte de travailler à Ouistreham, dans le ferry Boat. Dans la profession " tout le monde m'avait mise en garde. Si tu tombes sur une petite annonce pour un boulot sur le ferry-boat à Ouistreham, fais attention.N'y va pas.Ne réponds pas.N'y pense même pas.

Elle devient invisible comme toutes les femmes de ménage, elle doit vider le sac de la poubelle, nettoyer la douche en 2minutes 30 ( pas une seconde de plus).....parfois, elle mettra 1h00 de plus sans jamais être payée........ c'est ça le metier, il faut nettoyer la saleté des autres en un temps record, il faut faire plus en moins de temps ! alors si tu as mis 1h30 de plus , et bien ne viens pas réclamer, tu connaissais le contrat depuis le début..........

Pour les habitants de la région, tout parle : les grandes fermetures d'entreprises : la SMN , Moulinex ..... aujourd'hui, c'est le chu qui est le premier employeur de la ville ...............

ce livre est le témoignage d'une société où l'emploi se fait rare ou par intérim, une société où l'emploi est éphémère, où les employés sont des pions qu'on déplace à sa guise.

Etre disponible pour une société où l'humain est secondaire, où la rentabilité prime sur la qualité.

Et surtout , se considérer comme chanceux lorsqu’enfin vous décrochez un CDI même si ce CDI ne comporte que 5 h00 de travail hebdomadaire. C'est le prix à payer pour survivre.
avatar
cremefraiche14
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 39
Localisation : Caen
Emploi/loisirs : prof cours part
Date d'inscription : 13/04/2010

http://helene14.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Cassiopée le Mer 23 Nov 2011 - 16:08

Mon avis :

Ayant lu «Tête de turc » et «Dans la peau d’un chinois », il était intéressant pour moi de découvrir ce livre.
Non pas pour comparer car les situations sont malgré tout différentes, mais pour avoir une fois encore, un regard de « l’intérieur » sur des faits que nous ne pouvons ignorer …

Florence Aubenas a donc glissé ses pieds, ses mains, ses bras et tout son corps dans la peau des techniciennes de surface, femmes de ménage ou autres appellations ….
Elle a pris sur elle pour vivre leur quotidien, avec les difficultés qui y sont liées : logement, alimentation, transport mais aussi les bons côtés: la solidarité, l’écoute, le partage …

Elle a rencontré les employés de Pôle Emploi pour qui elle était « le fond de la casserole », les files d’attente interminables, les personnes qui vous écoutent à peine.
Elle a connu les matins où au bout de 2h 30 de nettoyage, elle avait l’impression d’avoir une journée complète dans les jambes. Elle été humiliée, critiquée, de ne pas aller assez vite, de ne pas faire correctement mais elle a également rencontré des êtres humains, certainement plus humains que quelques grands patrons …
Etre transparente, avoir l’impression de n’être que le prolongement d’un aspirateur (une des scènes est édifiante, elle est là avec son appareil mais on ne la voit pas, on ne l’entend pas, elle fait partie du décor) …. Tout cela, elle l’a découvert, ressenti au plus profond d’elle-même et elle a su le transmettre d’une écriture simple et régulière à travers une galerie de portraits et de situations diverses.

Je crois qu’au-delà de la souffrance physique, des horaires malaisés, des dos et des nuques raides, ce qui est le plus ardu à vivre, c’est la peur du lendemain.
Ne pas pouvoir refuser deux heures de labeur, à l’autre bout du département parce que « si tu dis non une fois, on t’oublie et c’est fini. », ne pas être sûre d’être reprise pour une autre mission parce qu’on ne va pas assez vite, parce que ça ne brille pas assez ….
Et là, Florence Aubenas sans pathos, sans misérabilisme a su parfaitement être la porte parole de ces femmes.

Il y aura forcément des esprits chagrins qui feront remarquer qu’après, elle a retrouvé sa vie de femme aisée, n’ayant pas de problème d’argent …. D’autres qui diront «Qu’est ce que ce que ça a changé d’avoir écrit ce livre ? »

Je répondrai simplement :

Peut-être rien pour les uns …
Peut-être tout pour d’autres ….
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9079
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Aubenas, Florence] Le quai de Ouistreham

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum