Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ovaldé, Véronique] Et mon coeur transparent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Ovaldé, Véronique] Et mon coeur transparent

Message par Véronique M. le Dim 4 Avr 2010 - 14:12

Auteur: Véronique Ovaldé
Titre: Et mon coeur transparent
Genre: Roman
Editeur: Editions de l'olivier
2008
233 pages
ISBN 978 2 87929 599 2

Quatrième de couverture:

Sait-on jamais avec qui l'on vit?
Lancelot ne cesse de se heurter à cette question depuis que sa femme, Irina, a été victime d'un accident qui l'a précipitée au fond de la rivière Omoko. Déjà ébranlé par sa mort, il va vivre un "Très Grand Choc Supplémentaire" en découvrant que des mystères entourent cette disparition. Un à un se dévoilent les secrets que sa femme avait pris soin de lui cacher. Dès lors, il ne lui reste qu'à mener l'enquête et élucider cette énigme: que faisait Irina, ce jour-là, à Catano, au volant d'une voiture qui ne leur appartenait pas et dont le coffre contenait des objets pour le moins suspects...

Véronique Ovaldé nous entraîne dans le tourbillon de son imagination et nous offre un roman noir en trompe-l'oeil. De livre en livre, elle bâtit son univers, qu'elle habite par sa fantaisie et son goût pour le merveilleux. Les histoires qu'elle raconte sont de celles que l'on ne trouve que dans les livres.

Née en 1972, Véronique Ovaldé est l'une des voix les plus originales de la littérature contemporaine. Elle est l'auteur de quatre romans, traduits en plusieurs langues: Le sommeil des poissons (Le seuil, 2000), Toutes choses scintillant (Editions de l'Ampoule, 2002), Les hommes en général me plaisent beaucoup et Déloger l'animal (Actes sud, 2003, 2005).

Mon avis:

Tout est mis en place pour faire de ce roman un texte particulier, écrit dans un style très personnalisé. On y retrouve les ingrédients du roman policier auxquels s'ajoutent d'autres éléments plus étonnants.
Des faits inquiétants (une jeune femme apparemment sans histoire, retrouvée empoisonnée dans une voiture qui n'est pas la sienne; des recettes de produits explosifs cachés au fond des tiroirs...), des coïncidences, des zones d'ombre mais aussi des événements étranges, objets qui disparaissent ou apparaissent inopinément, des personnages hors du commun.
Le lecteur est confronté à une alternance de moments d'angoisse, de suspense, entrecoupés de pauses. L'étonnement est continuel.

J'ai été conquise par ce roman et les personnages qu'il met en scène. Lancelot, homme éperdument amoureux, cherche à mieux connaître son épouse et mène son enquête pour comprendre les causes de cette disparition subite mais, jamais, ne renonce à ses sentiments ni ne se laisse envahir par la rancoeur. Cette constance de l'amour est un heureux parti prix de l'auteur. Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager une petite citation pour illustrer mon propos: "Lancelot craint que le souvenir de sa douce son amour sa précieuse ne s'altère à l'écoute de tout ce que Bayer a à raconter, il est prêt à modifier ce qu'il sait d'elle mais surtout pas à la perdre."
Irina, que l'on ne connaît que par les commentaires portés par ceux qui l'ont rencontrée, est un être dont l'image évolue tout au long du texte: apparaissant d'abord comme une jeune femme déterminée, sûre d'elle, on la découvre peu à peu plus fragile, influençable.

J'ai beaucoup apprécié l'écriture de l'auteur. Véronique Ovaldé n'hésite pas à changer radicalement de style, de rythme, pour exprimer les sentiments de Lancelot. Elle utilise un vocabulaire très imagé, trucculent à mon goût et intègre de manière très agréable les pensées et les dialogues à la narration.

Et mon coeur transparent est le premier roman de Véronique Ovaldé qu'il m'ait été donné de lire. Quelle découverte! Un grand coup de coeur en ce qui me concerne, en particulier pour le style, original, que j'ai adoré.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ovaldé, Véronique] Et mon coeur transparent

Message par Cerisia le Dim 4 Avr 2010 - 16:03

Lu en octobre 2008

Mon avis : un bon livre, l'auteur fait bien ressortir le désarroi et la confusion où se trouve Lancelot après le décès de sa femme grâce à la manière dont est écris le livre, peu de point,s des virgules suivies de majuscules. Une ambiance particulière dans ce livre, j'ai bien aimé, peut-être pas autant que "en générale les hommes me plaisent beaucoup" ou "déloger l'animal" que j'avais trouvé plus originale au niveau de l'histoire, plus incisif.

Ma note : 7/10
avatar
Cerisia
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 278
Age : 49
Localisation : Cantal
Emploi/loisirs : lecture-Mylène Farmer-sport-point de croix
Genre littéraire préféré : fantasy-thriller-historique-classiques-
Date d'inscription : 27/02/2010

http://le-boudoir-des-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum