Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite

Aller en bas

Votre avis sur le garçon qui voulait courir vite de Pierre Bottero

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_lcap100%[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_lcap0%[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_lcap0%[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_lcap0%[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_lcap0%[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Empty [Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite

Message par Sharon le Lun 5 Avr 2010 - 13:06

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Botter10

Titre : Le garçon qui voulait courir vite.
Auteur : Pierre Bottero.
Editeur : Castor Poche Flammarion.
Nombre de pages : 172.
ISBN : 9 782081 612622
A partir de dix ans.

Quatrième de couverture :

Debout derrière la grille de l’école, Agathe regarde son frère. Jules ne dit rien, il semble perdu et Agathe en est malade. Depuis l’accident de voiture de leur père cet été, Jules ne parle presque plus et court de moins en moins bien… comme s’il avait perdu l’usage de ses jambes.
Qui rendra à Jules sa joie de vivre ?

Mon avis :

Quand j’ai emprunté ce livre à la bibliothèque municipale, je ne pensais pas que j’éprouverai un véritable coup de cœur pour ce roman. Certes, j’adore les œuvres de Pierre Bottero, mais je ne croyais pas aimer autant celui-ci.

Ce roman traite d’un sujet sensible sans aucune sensiblerie : les conséquences de la mort accidentel d‘un père aimant, celui d‘Agathe et de Jules sur leur vie quotidienne. L’intrigue ne débute pas juste après sa mort, mais quelques mois plus tard, quand les personnes commencent à surmonter leur chagrin et à reprendre le cours de leur vie. Marie, la maman, souffre de la mort de son mari, mais n’en délaisse pas pour autant ses enfants. Elle fait face aux problèmes qui se posent (des problèmes financiers notamment) en cherchant toujours les meilleurs solutions pour ses enfants. Agathe, la grande sœur, est la narratrice. Elle tient quasiment un journal de bord : les jours heureux, les jours où la vie normale reprend son cours, et les jours où les incidents viennent perturber leur nouvelle vie. Si nous entendons bien la voix d’une adolescente, en revanche le style est toujours correct mais sans affectation.

Tout n’est pas rose, loin de là, car Jules, le petit frère, ne se remet pas. Il parle de moins en moins, et se montre incapable de courir. Pour ces deux raisons, lui et sa sœur consultent un pédopsychiatre une fois par semaine. Agathe juge sévèrement ce professionnel de la santé, avec une légère ironie et une distance certaine que lui ont donné les épreuves qu’elle a traversées. Fort heureusement, il va être remplacé par une nouvelle praticienne, aux méthodes et aux capacités d’écoute radicalement différentes.

Si Agathe surmonte mieux la mort de son père que Jules, c’est aussi parce que son frère était présent lors de l’accident. Il a été éjecté de la voiture, il a survécu, pas son père, et si le terme de « culpabilité » n’est évoqué qu’à l’extrême fin du roman, c’est aussi parce que c’est seulement à ce moment-là qu’Agathe comprend ce qui empêche son petit frère de courir comme avant.

Ce sujet sensible se double d’un autre : Agathe, Jules et Thomas, son nouvel ami (et même un peu plus au fil du roman) sont confrontés à la violence gratuite de jeunes du collège et de leur cité. Au fur et à mesure que le roman se déroule, Agathe ne va pas se laisser déborder par les événements, dont la violence va crescendo (menaces verbales, puis menaces physiques, pour en venir à la violence physique pure). Elle va chercher à surmonter l’obstacle, en analysant, avec l’aide de Thomas pourquoi Julien et ses amis agissent ainsi, et plus elle aura d’éléments, plus elle va ajuster son comportement envers eux. Pierre Bottero montre qu‘il ne faut pas se laisser déborder par la violence, qu‘il faut oser faire appel à plus fort que soi (c’est-à-dire, dans ce cas, la loi, la justice), sans sacrifier toutefois la solution «télévisée » comme il l’appelle lui-même, presque comique, en tout cas fort réjouissante.

L’épilogue du roman est particulièrement cocasse, puisqu’après avoir suivi le point de vue d’Agathe pendant tout le roman, elle donne la parole à tous les protagonistes, y compris à Ben Johnson (un personnage déterminant pour la guérison de Jules).
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9501
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de lettres modernes/mes chats, la lecture, le cinéma, la généalogie
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars, littérature jeunesse
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Empty Re: [Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite

Message par Invité le Lun 5 Avr 2010 - 13:11

Et encore un dans ma LAL!!! Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Empty Re: [Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite

Message par PetitePrincesse le Lun 5 Avr 2010 - 13:43

J'avais beaucoup aimé ce livre, qui peut facilement être lu aussi bien par les plus jeunes que les plus âgés. Ce fut un vrai coup de coeur au moment de ma lecture, surtout grâce à toutes les émotions, très justes, qu'il véhicule.
C'est aussi un bon moyen de découvrir Pierre Bottero, si ses oeuvres fantastiques les plus connues ne vous tentent pas...
PetitePrincesse
PetitePrincesse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4403
Age : 28
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Editrice scientifique / lecture (évidemment ^^)
Genre littéraire préféré : surtout SF et fantastique, jeunesse, mais ouverte à plein d'autres choses
Date d'inscription : 01/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Empty Re: [Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite

Message par Invité le Mer 2 Juin 2010 - 11:41

Encore un que je note car il me fait envie ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Empty Re: [Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite

Message par Céline72 le Mer 2 Juin 2010 - 18:32

Celui-ci je me le note, merci Very Happy
Céline72
Céline72
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1911
Age : 33
Localisation : Le Mans
Emploi/loisirs : Emploi : Chargée d'assistance / Loisirs : lecture, musiques, photos (la nature particulièrement), films
Genre littéraire préféré : Je lis un peu de tout....
Date d'inscription : 03/03/2010

http://univers-des-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite Empty Re: [Bottero, Pierre] Le garçon qui voulait courir vite

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum