Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gran, Sara] Dope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Gran, Sara] Dope

Message par Elyuna le Ven 9 Avr 2010 - 14:48




Dope, Sara Gran

Sonatines Editions
Points
Roman noir
ISBN: 978-2-7578-0953-2
270 pages


Quatrième de couverture.
Joséphine devrait être morte. D'une overdose, ou d'une balle. Pourtant elle tente de refaire sa vie. Un couple fortuné lui propose de rechercher leur fille, Nadine, disparue après avoir sombré dans la drogue. Elle relève le défi. La voici de retour dans les bars de nuit des bas fonds de Manhattan, parmi les junkies, les dealers, les prostituées et les fantômes de son propre passé.
"Nous avons besoin de quelqu'un qui sait ce qu'est un drogué."


Mon avis.
Une écriture simple, abordable, des chapitres courts qui ne lassent pas, rien à redire au niveau de la forme de ce livre.

En ce qui concerne le fond, je me trouve partagée. J'attendais plus de ce livre, j'imaginais qu'il me ferait plus plonger dans l'univers de la drogue et de la déchéance humaine, je m'attendais à avoir pitié de ce que je lirais, avoir même quelques difficultés à le lire mais au final, cela ne m'a pas autant touchée que je l'aurais souhaité, que je le voulais!

Joséphine ou Joey, le personnage principal est une femme de caractère qui a tout fait pour s'en sortir et qui vit encore dans la peur de replonger dans la drogue. Il est intéressant de la suivre à travers toutes ces péripéties qui lui arrivent et de la voir se démener pour s'en sortir. Cependant, je ne l'ai pas trouvé plus attachante que cela, elle ne m'a rien fait ressentir tout simplement.

En ce qui concerne l'histoire, au début je me suis ennuyée. Au premier coup de théâtre j'ai retrouvé un peu d'intérêt pour ce livre puis de nouveau je l'ai trouvé plat, pas assez d'actions, pas assez rapide. Deuxième coup de théâtre, là j'ai enfin réussi à me passionner un peu pour ce livre, jusqu'au troisième coup de théâtre, la fin que je n'avais jamais imaginé comme telle.

C'est un livre très intéressant mais je crois que ce n'est pas un style que j'affectionne particulièrement, ce qui me fait émettre toutes ces réserves.
Je le conseillerai tout de même pour les gens qui ne sont pas plus fan des livres où l'action est présente tout le temps car elle n'est là que par intermittence dans cet ouvrage.


Si je devais le noter, je lui mettrai une note de 6,5/10 Wink

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain


Very Happy  drunken  Very Happy
avatar
Elyuna
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4617
Age : 28
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : Infirmière
Genre littéraire préféré : Un peu de tout.
Date d'inscription : 05/03/2010

http://lecturesdelyuna.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gran, Sara] Dope

Message par bambi_slaughter le Ven 9 Avr 2010 - 15:14

Je l'ai reperé parmi les nouveaux emprunts de ma mère, je vais donc m'y mettre très prochainement.
avatar
bambi_slaughter
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 339
Age : 28
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Suspense
Genre littéraire préféré : Imaginaire, Policiers, Thrillers ...
Date d'inscription : 16/12/2009

http://duljuvafrihet.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gran, Sara] Dope

Message par Sara2a le Dim 11 Avr 2010 - 18:08

Avec ce premier roman, Sara Dope nous plonge dans un polar ayant pour cadre un New-York des années cinquante.
Un polar en noir et blanc empreint de lieux glauques, d'arnaques et de règlements de compte. Avec une écriture simple mais réaliste , Sara Dope va donner la parole à une héroïne atypique Joe ( Josephine Flannigan) une ex-toxico approchant de la quarantaine parvenue à se détacher de la « dope » mais pas des galères et du milieu dans lequel elle évolue depuis sa plus tendre enfance.
Cette ancienne junkie va rapidement endosser le costume de détective pour tenter de retrouver la trace d'une jeune fille de bonne famille, Nadine, qui a sombré dans la spirale infernale de la drogue. En échange d'une somme d'argent qui lui permettrait d'améliorer son ordinaire Joe va replonger dans son passé. Au fil de son enquête Joe nous prend par la main et nous raconte son histoire. Elle retrace le parcours que semble avoir suivi Nadine, cette jeune fille qu'elle va désormais vouloir sauver à tout prix comme elle aurait souhaité qu'on la sauve elle.
Elle nous présente des personnages sans fard, presque attachants pour certains, attachants dans leur décrépitude avec des surnoms tout droit sortis de film de « gangsters » des années cinquante « Johnny le braqueur », »Harry l'Echalas », « John le Boiteux » autant de personnages restés figés dans leur univers de « Dope ». Ses recherches la conduisent dans des endroits sordides, vestiges de son ancienne vie.
Le roman se pose rapidement dans cet univers cru, dans cette période d'après-guerre où la drogue s'est installée gangrénant une certaine classe sociale dans les quartiers malfamés de New-York.
Les chapitres sont courts, égrenant des scènes à la façon d'un scénario. Joe est présente dans toutes les actions, narratrice elle donne au récit un ton clair et concis en adéquation avec son caractère et son humeur.
L'auteure utilise de nombreux flash-back j'ai trouvé qu'il n'y avait pas une grande utilisation de coups de théâtre, le rythme est plutôt lent, mais Sara Gran amène tranquillement le suspens, délicatement , l'accélération se fera presqu'à la fin du roman.
Une adaptation cinématographique est prévue, le roman contient tous les ingrédients nécessaires pour un bon scénario de polar noir.
J'ai apprécié la lecture, le style simple que l'auteur a choisi ne défavorise en rien le thème du roman noir, tout au contraire j'ai trouvé qu'il redonnait un « souffle nouveau » au polar de cette grande époque et qu'il rendait accessibles les sujets sombres qu'il évoque.
Je compte bien entendu poursuivre la découverte de cette auteure avec son second roman « Viens plus près » dont l'éditeur présente deux extraits à la fin de l'ouvrage.

Un énorme merci au forum Partage lecture et aux Éditions Points pour cette agréable découverte.
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gran, Sara] Dope

Message par Cassiopée le Lun 12 Avr 2010 - 14:26

Dope de Sara Gran

J’ai lu ce livre dans le cadre du partenariat, merci Thot !

Jospéhine est donc engagée, en tant qu’ancienne droguée pour retrouver Nadine.
Elle va donc partir sur les traces de son passé, renouer d’anciens contacts pour la retrouver.

Les cent cinquante premières pages m’ont semblé longues. Le contenu manquait d’actions et les rencontres de Joséphine n’étaient pas à mon goût assez approfondies. Il me semble que cela aurait pu être l’occasion d’une réelle réflexion sur le monde de la drogue, comment une rencontre peut en entraîner une autre et surtout comment on se laisse petit à petit entraîner vers le fond, vers le point de non retour….
Par contre les cent dix dernières pages sont un vrai plaisir, un réseau de fausses pistes savamment agencées nous emmène de droite à gauche à la suite de Joséphine, on a peur avec elle, on a peur pour elle. Les coups de théâtre sont bien amenés et le tout bien ficelé.

En ce qui concerne l’écriture, les phrases sont courtes et rythmées, les chapitres se succèdent sans difficultés. Au début, j’ai trouvé le vocabulaire simpliste mais je savais que le récit étant fait à la première personne, c’est Joséphine, une droguée, qui parlait, donc ce devait être ainsi.
Je m’y suis très vite fait, preuve que l’on rentre assez bien dans l’histoire.

L’extrait du nouveau roman de Sara Gran, à la fin de celui-ci, donne envie de retrouver cet auteur.

Un bon livre (surtout la deuxième moitié) qui a le mérite de nous surprendre sur la fin.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8994
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Gran, Sara] Dope

Message par jostein le Ven 16 Avr 2010 - 19:17

Mon avis :
Ce livre m'a intéressée pour son témoignage réaliste du
milieu d la drogue et de la prostitution. Je pense que
ce contexte est très bien décrit.


Joséphine est un personnage très attachant par sa force
de caractère. Ancienne droguée, elle sera tentée plus
d'une fois par cet étalage de drogue lors de ses enquêtes.


Par contre, j'ai trouvé le style trop descriptif et
répétitif pour un roman policier.
Chaque lieu d'enquête est décrit de la même façon ( " Le Royale se
trouvait dans la quarante septième rue, après l'intersection avec la
neuvième rue" ou "hôtel prince Machinchouette et hôtel
Prince Machinchose").


Chaque personnage est aussi décrit de manière similaire
avec aspect physique et aspect vestimentaire ( "Il y
avait un vieux type assis: il portait un costume marron et une
chemise blanche avec un grand col de 1915").

Cette habitude répétitive nuit au rythme du roman
policier.

Par contre, le dénouement est assez original bien que je
regrette la fin légèrement ambiguë.

En conclusion, le contexte est intéressant mais ce roman
policier manque de rythme.
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 57
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gran, Sara] Dope

Message par Sharon le Sam 31 Juil 2010 - 16:53

Mon avis :

Après avoir lu vos avis, j'ai eu envie de découvrir ce livre. C'est chose faite.

Premier constat : il se lit très facilement. Le style est fluide et agréable, les chapitres sont suffisamment longs pour ne pas laisser le lecteur sur sa faim, suffisamment court pour tenir en haleine et donner envie de lire la suite.

Le récit se divise en deux parties quasiment égales. La première voit Joséphine Flannigan, dite Joey, ex-prostituée, ex-droguée, enquêter pour retrouver Nadine, pauvre petite fille riche, qui a sombrée dans la drogue. Joey, narratrice du roman, mène cette enquête avec nonchalance, se contentant de renouer avec d’anciennes connaissances, au gré des indices qu’elle parvient à dénicher.

Un coup de théâtre magistral coupe le roman en deux. Joséphine, prise au piège, va se démener pour se tirer d’affaire mais aussi pour retrouver Nadine au plus vite. Joey est en effet une exception dans son milieu : elle a réussi à décrocher depuis deux ans, et elle brûle d’aider Nadine, abandonnée de tous, à en faire autant.

Plus que l’enquête policière elle-même, c’est la peinture du New York des années cinquante qui m’a intéressée. Ce roman est celui de la désespérance. Où que je tourne mon regard, je ne vois que des personnages condamnés à répéter jour après jour les mêmes petites combines pour se procurer leur drogue. Se tirer d’affaires n’est pas possible, ce n’est même pas envisageable pour eux. Leur porte de sortie, après la dégringolade, est la mort.

Les plus à plaindre sont les femmes. Pour une Shelley qui décroche un rôle dans une série télévisée, combien de Laura ou de Nadine qui devront se contenter de travailler dans des cabarets de plus en plus miteux, d’arpenter le trottoir, toujours sous la « protection » d’un homme ? Les femmes aisées ne sont pas mieux loties. Madame Nelson dépend entièrement de son mari et ne songe pas à lui tenir tête.

Dope renoue avec la tradition du roman noir américain. Livre intéressant, il donne envie de suivre l'évolution de son auteur.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7363
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gran, Sara] Dope

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum