Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Tran Huy, Minh] La double vie d'Anna Song

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Tran Huy, Minh] La double vie d'Anna Song

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Tran Huy, Minh] La double vie d'Anna Song

Message par jostein le Ven 30 Avr 2010 - 19:01


Titre : La double vie d'Anna Song

Auteur : Minh Tran Huy
Editeur : Actes Sud
Nombre de pages : 192

Auteur:
Née en 1979 en région parisienne, Minh Tran Huy est rédactrice en chef
adjointe au Magazine littéraire et chroniqueuse littéraire.
Après
La Princesse et le Pêcheur, son premier roman paru chez Actes Sud en
2007 (à paraître en Babel n° 968), elle a publié Le Lac né en une nuit,
recueil de contes et légendes du Viêtnam (Babel
n° 888).

Résumé :
Sur l’histoire d’une imposture ,celle d’une pianiste
défunte dont le monde entier s’aperçoit qu’elle n’a jamais
enregistré une note , la jeune romancière Minth Tran Huy construit
une subtile partition.. Un concerto marqué par le mensonge, l’amour fou
et les échos nostalgiques d’un Vietnam
révolu.

Quatrième de couverture:Anna Song, « la plus grande pianiste vivante dont personne n’a jamais
entendu parler », vient de mourir, laissant derrière elle une œuvre
discographique sans précédent. Paul Desroches, son mari et producteur,
lui dresse un tombeau musical et littéraire, à la fois ode à une femme
désespérément aimée, à une enfance engloutie dans le temps et à un pays
perdu. Sur fond d’imposture et de falsification, quand le grand amour
devient l’œuvre de toute une vie.
C’est à la mort d’Anna Song que le
monde semble découvrir enfin l’immense talent de cette pianiste hors
norme, qui se consacra toute entière à la musique, interprète idéale et
inouïe d’un répertoire d’une rare envergure. Malgré la maladie et dans
un engagement du corps et de l’âme proche de la ferveur,
l’instrumentiste a voué ses dernières années à arpenter, avec une
indéfectible justesse, un territoire musical des plus vastes, de
Beethoven à Ravel et de Bach à Chopin, démontrant invariablement le même
don pour se fondre dans l’univers et la tonalité de chaque compositeur.
En témoignent ses enregistrements discographiques, entrepris comme une
inlassable démarche encyclopédique, privilégiés après que la maladie l’a
éloignée de la scène. Un phénomène. De ceux dont les médias raffolent,
avec juste ce qu’il faut de tragédie pour habiller la virtuosité.

Époux, producteur, gardien du temple, Paul Desroches – c’est lui qui
raconte – a toujours su, lui, le génie de cette âme sœur qu’il a aimée
avant même de la voir, dès les toutes premières notes perçues de la
Pavane pour une infante défunte, il y a si longtemps, en entrant chez
cette voisine vietnamienne où l’entraîna sa grand-mère, inquiète que le
petit garçon fraîchement orphelin qu’il est alors ne trouve pas d’ami(e)
dans cette nouvelle vie imposée sans recours par la brutalité du
destin.
La double vie d’Anna Song est le récit de cet homme dont
l’émerveillement enfantin fondateur est resté intact ; sa relation (de
l’enfance empreinte des légendes d’un pays perdu à la séparation, cette
mort annoncée et tant redoutée) des patientes années d’une vie partagée –
partagée ou hantée ? – dans une sorte de culte de la beauté – celle de
la musique, celle d’une femme, celle d’une idée de l’être. Et ce chant
d’amour est le plaidoyer déchirant d’un homme amoureux pour que justice
soit rendue à un talent méconnu, à un destin non ou mal avenu, et pour
l’établissement de sa vérité – qui n’est pas forcément celle de la
réalité objective…
Car très vite après le concert des dithyrambes
nécrologiques et nécrophages, éclate le scandale. Anna Song ne serait
pas la véritable interprète de ses disques. Les enregistrements produits
par Paul Desroches ne seraient que piratages, géniales mais
licencieuses compilations de notes pillées de-ci de-là, empruntées à de
talentueux mais discrets musiciens pour agencer ces interprétations
idéales qui, en se nourrissant de tant d’autres, ne ressemblent à
aucune. La falsification avérée, l’effondrement du mythe trouvera
renfort dans l’acharnement de médias d’autant plus féroces que bernés,
trahis par eux-mêmes autant que par le mensonge qu’ils ont cru.

C’est un fascinant jeu de miroirs qu’orchestre ici Minh Tran Huy,
abordant avec une douceur sous-tendue par une force et une logique
implacables, toutes les variations du thème de l’imposture
(mystification publique, trahison intime, sentiment d’imposture) dans un
second roman qui confirme l’avènement d’un univers d’une
impressionnante cohérence. Les lecteurs (nombreux) de La Princesse et le
Pêcheur, y retrouveront l’omniprésente absence du pays des origines, le
Viêtnam, dont la réalité floutée par le temps et l’éloignement
s’enracine dans un silence peuplé de contes. Et aussi cette petite
musique envoûtante, cette opacité impavide plus généreuse qu’elle ne
s’affiche, qui évoque irrésistiblement les eaux calmes d’un lac, sous
lesquelles se jouent – et demeurent – les plus violentes tragédies.

Tombeau du premier, du grand, de l’unique amour, La double vie d’Anna
Song révèle et défend la folie d’aimer, mais aussi le droit à inventer
des vies à la hauteur de cette folie.


Mon avis :

"La double vie d'Anna Song" est une très belle histoire
d'amour inspiré d'un fait réel.

Deux enfants marqués par de tragiques évènements puisque
Paul perd ses parents dans un accident de voiture et
Anna est hanté par l'exil de ses parents, se rencontrent et vivent
leur première histoire d'amitié, voire d'amour.

Anna se berce et berce Paul des histoires du Vietnam, de
sa famille meurtrie par les présences militaires des
Français puis des Américains, ensuite par le régime communiste. Anna
veut pouvoir réaliser son rêve, Hantée par le fait que son grand-père a
vécu l'effondrement du sien.

Mais le sort s'acharne sur Anna. Paul en souffre à
distance.

J'aime beaucoup la construction du roman qui alterne
l'histoire racontée par Paul et les extraits de la presse
qui relatent l'affaire "Anna Song". Plus l'histoire d'amour grandit
et plus l'affaire défraye la chronique.

Le dénouement est inattendu et remarquable.
Le lecteur le comprend grâce au parallèle avec une
légende vietnamienne du pauvre pêcheur.

Ma méconnaissance en musique classique m'a sûrement
empêchée d'apprécier encore davantage ce
roman.


En résumé, c'est une très belle histoire bien construite
avec un contexte intéressant sur le Vietnam et la
musique classique. Une belle découverte!


" Les rites n'étaient qu'une sorte de mime, un subterfuge creux sans la foi qui leur donne un
sens."
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 57
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tran Huy, Minh] La double vie d'Anna Song

Message par Pinky le Ven 30 Avr 2010 - 19:50

j'ai la princesse et le pêcheur... et dans mon petit carnet, j'avais déjà noté la double vie d'Anna Song... Ton avis me conforte dans mon choix

merci à toi pour cet avis
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tran Huy, Minh] La double vie d'Anna Song

Message par Annesof le Ven 30 Avr 2010 - 20:12

Ca me tente beaucoup! Merci pour la critique Jostein! Wink
avatar
Annesof
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1436
Age : 30
Localisation : Pont-à-Celles (Belgique)
Emploi/loisirs : Rédacteur, Régent en Histoire et Sciences Humaines, moniteur de voile
Genre littéraire préféré : Romans historiques, classiques, contemporains, thrillers historiques, fantasy, mythologie...
Date d'inscription : 31/08/2008

http://picasaweb.google.be/annesofconotte

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tran Huy, Minh] La double vie d'Anna Song

Message par Invité le Sam 1 Mai 2010 - 18:17

Merci pour cette belle critique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tran Huy, Minh] La double vie d'Anna Song

Message par Véronique M. le Sam 1 Mai 2010 - 19:16

Merci Jostein! Je ne connaissais pas du tout cet auteur et tu m'as donné envie de le découvrir!
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tran Huy, Minh] La double vie d'Anna Song

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum