Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gay, William] La mort au crépuscule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment avez-vous trouvé ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Gay, William] La mort au crépuscule

Message par titepomme le Lun 10 Mai 2010 - 10:12



LA MORT AU CREPUSCULE :
Kenneth Tyler, 17 ans, court pour sa vie dans la forêt maléfique du Harrikin. Franchit des ravines profondes sous la pluie et affronte l'obscurité terrifiante peuplée de fermes abandonnées, d'étranges sorcières et des silhouettes rouillées de machines agricoles à l'abandon. Au fond de sa poche, des photos qui témoignent de la fantaisie perverse et démente avec laquelle Fenton le croque-mort dispose pour leur dernier séjour les corps qu'on lui confie. A ses trousses, Sutter, le tueur démoniaque chargé par Fenton de récupérer les photos...

Broché: 312 pages
Editeur : MASQUE (Editions du); Édition : 1re (3 mars 2010)
Collection : GRANDS FORMATS
Langue : Français
ISBN-10: 2702434258
(amazon.fr)


**Le récit s'ouvre sur une ambiance glauque : sur la base d'un soupçon concernant l'ensevelissement de leur père, un frère et une soeur profanent des tombes. Ils découvrent que le croque-mort du coin met en scène les défunts dans des positions et gestes à caractère sexuel. Ils découvrent également dans la mallette volée au croque-mort une série de photo le mettant en scène avec des cadavres (le pourquoi, on n'en saura rien. Esprit pervers ? envie de profaner les morts ? simple méchanceté ?). De là à ce que le frère et la soeur se muent en maîtres chanteurs, il n'y a qu'un pas qu'ils franchissent bien vite. Ensuite s'enchaînent les évènements, avec course-poursuite d'un tueur à gage aux trousses des deux jeunes gens.
La première partie du livre se lit d'une traite : la vie dans un petit bled perdu des Etats-Unis est bien retranscrite, les personnages sont bien décrits avec leurs motivations (sauf pour le croque-mort, j'aurais aimé savoir le "pourquoi" de ses pratiques). L'ambiance d'une certaine désolation est bien palpable dans le récit.
La deuxième partie est longue. La course-poursuite en forêt (sensée être "maléfique") n'en fini plus et j'avoue que j'ai eu du mal à arriver au bout du livre.
Dommage, car toute la première partie était très bien écrite.
J'ai également été surprise par le fait qu'il y a beaucoup de dialogues dans ce récit, mais jamais signalés comme tels. Pas de tiret, c'est découpé en chapitres.
Mais un grand merci aux éditions JC Lattès pour m'avoir fait parvenir ce livre et au forum Partage Lecture pour cette opportunité.
avatar
titepomme
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2258
Age : 44
Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : adjointe bibliothécaire
Genre littéraire préféré : fantasy, bit-litt, polar, BD, littérature jeunesse, littérature ado, romance, etc.
Date d'inscription : 24/11/2009

http://kymati.blogspot.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gay, William] La mort au crépuscule

Message par craklou le Mer 19 Mai 2010 - 11:34

Voici ma critique :
Je suis tout de suite été happée par le récit. Le prologue est d'ailleurs très bien construit, ne dévoilant que des bribes d'informations qui, comme le veut la tradition, ne se comprendront que bien plus tard dans le roman. Bref, une entrée en matière plutôt encourageante.
Les "crimes" commis par l'ignoble Fenton s'ils sont graves et malsains, pourtant sont relatés avec un style et une certaine retenue qui fait qu'à aucun on n'est vraiment mal à l'aise ou dégoûté. Ce qui, vu la teneur des agissements du bonhomme, est un fort bon point!
Si la suite du roman, le déchaînement de la course poursuite, puis son déroulement, sont assez prévisibles, on n'en passe pas moins un bon moment à croire "à mort", c'est le cas de le dire, à l'évasion de notre jeune héros. D'ailleurs, il est certains passages qui m'ont semblé un peu longuets, mais rien en tout cas qui m'ai donné envie de reposer le roman. Ce roman est un thriller certes, mais on prend aussi plaisir à découvrir les bois et la région avec les yeux de Kenneth et à travers des personnages secondaires tout à fait typiques, mais pourtant sympathiques! Il s'agit donc d'un roman original, dans le sens où il mêle différents genres de littératures.
J'ai beaucoup apprécié les personnages secondaires, dans l'ensemble très bien ciblés, et réalistes avec ça. Les liens qui se nouent entre le héros et eux sont vrais, et sincères ; j'ai été touchée par certaines scènes, alors qu'il ne s'agissait sans doute pas du but premier du roman.
Les deux personnages principaux m'ont également parfaitement convaincue, tant dans leur comportement que dans leurs émotions.

il s'agit donc, vous l'aurez compris, d'un roman qui m'a vraiment plu, malgré quelques passages parfois un peu longs, mais qui séduiront les amateurs de la nature américaine.

Merci encore à partage-lecture et aux éditions du Masque pour cette découverte !

craklou
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/01/2010

http://chez-craklou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gay, William] La mort au crépuscule

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 16:55

Merci pour vos critiques, je le lirais peut être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gay, William] La mort au crépuscule

Message par Lisalor le Mer 26 Mai 2010 - 19:46

Mon avis : "La mort au crépuscule" nous entraine dans un monde dominé par le mal et la folie : un croque mort qui joue avec les cadavres qui lui sont confiés, un fou furieux, Sutter, qui ne pense qu'à tuer, une police qui ferme les yeux, des habitants qui ne veulent rien voir par peur des représailles.
Sutter terrorise toute la communauté et Tyler n'a aucune idée des conséquences lorsqu'il s'en prend à lui.

La 1er partie est sublime, concise, bien écrite. La 2éme partie dans le Harrikin m'a paru un peu longue mais la course poursuite est hallucinante et on angoisse pour Tyler qui ne rencontre que des dégénérés, des déments, des pervers.

La cirtique a été unanime et je dois dire que William Gay mérite bien des compliments pour ce conte gothique, noir et très prenant.

8/10
avatar
Lisalor
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 977
Age : 46
Localisation : Haute-Loire
Date d'inscription : 20/11/2008

http://lisalor.loulou.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gay, William] La mort au crépuscule

Message par Kenzy Malone le Dim 30 Mai 2010 - 12:28

Des personnages terribles : Breece le fossoyeur pervers et dément, accessoirement mélomane, le psychopathe Sutter mais aussi toute l'humanité de cette Amérique profonde à moitié dégénérée, une fuite hallucinante de Kenneth dans une forêt fantomatique et une langue riche, autant rurale que poétique qui permet d'illustrer ce beau conte noir et gothique.
avatar
Kenzy Malone
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 172
Localisation : Là bas
Emploi/loisirs : Etudiante chevronnée
Date d'inscription : 10/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gay, William] La mort au crépuscule

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum