Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Aller en bas

Votre avis

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_lcap20%[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_rcap 20% 
[ 1 ]
[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_lcap0%[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_lcap20%[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_rcap 20% 
[ 1 ]
[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_lcap40%[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_rcap 40% 
[ 2 ]
[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_lcap20%[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_rcap 20% 
[ 1 ]
[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_lcap0%[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par Invité le Jeu 13 Mai 2010 - 13:04

Editions Gallimard
248 pages

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Couv17704938

Quatrième de couverture :

"Rosamond vient de mourir, mais sa voix résonne encore, dans une confession enregistrée, adressée à la mystérieuse Imogen. S'appuyant sur vingt photos soigneusement choisies, elle laisse libre cours à ses souvenirs et raconte, des années quarante à aujourd'hui, l'histoire de trois générations de femmes, liées par le désir, l'enfance perdue et quelques lieux magiques. Et de son récit douloureux et intense naît une question, lancinante : y a-t-il une logique qui préside à ces existences ? Tout Jonathan Coe est là : la virtuosité de la construction, le don d'inscrire l'intime dans l'Histoire, l'obsession des coïncidences et des échos qui font osciller nos vies entre hasard et destin. Et s'il délaisse cette fois le masque de la comédie, il nous offre du même coup son roman le plus grave, le plus poignant, le plus abouti."

Mon avis :

Docteur, je n'arrive pas à trouver les mots pour écrire mon avis sur ce livre, c'est normal ?
Est ce parce que ce livre me laisse sans voix ? Même pas. J'ai beaucoup aimé La pluie avant qu'elle ne tombe, mais moins que son ainé Bienvenue au club. Peut-être parce que ce dernier est plus long et nous pouvon suivre plus longtemps des personnages auquels nous nous sommes attachés ?



Mais j'ai beaucoup aimé lire La pluie avant qu'elle ne tombe.

A travers 20 photos, Rosamond va raconter à Imogen l'histoire de sa grand mère Béatrix et l'histoire de sa mère Théa car, selon elle, toute personne a besoin de savoir d'où elle vient pour savoir qui elle est et ce qu'elle veut devenir. Imogen étant aveugle, Rosamond s'emploie à décrire de manière précise chaque photos et les souvenirs liés à celles-ci.

Les descriptions ne sont pas génantes du tout, il suffit de fermer les yeux pour imaginer les photos et les voir s'animer. Je pense que la meilleure façon de lire ce livre doit être en audio-book.

La pluie avant qu'elle ne tombe est un roman intimiste et mélancolique. Rosamond s'enregistre tout en sachant que la fin est bientôt proche. Gill, la nièce de Rosamond et ses deux filles, découvrent une histoire familiale qu'elles ne connaissaient pas. On s'attache à ces quatres femmes : Rosamond, Beatrix, Théa et Imogen. Elles sont toutes les quatre liées par un sentiment d'amour, de besoin ou même parfois de haine.

Si je n'avais pas été en semaine d'examen écrit. J'aurai surement lu ce livre d'une traite car sitôt une photo de faite, on a envie de passer à la suivante.

Bref, un très bon roman qui nous rappelle l'importance de la famille, des photos de familles car si nous oublions parfois des souvenirs, les photos pouront nous les restituer ... dans une certaine mesure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty Re: [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par jostein le Lun 17 Mai 2010 - 12:55

J'ai lu ce livre, il y a déjà quelques temps et j'avais bien aimé aussi
jostein
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 59
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty Re: [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par Invité le Lun 28 Juin 2010 - 12:18

Contente de voir que ce livre a déjà été critiqué. Je rajoute mon avis aux votres.

Mon avis : Un vrai coup de coeur ! A travers vingt photos, Rosamond laisse à Imogen l'Histoire de sa vie. Imogen est devenue aveugle, ce qui pousse Rosamond à s'enregistrer dans le but de décrire chaque photo. Ce roman est extrêmement bien construit. C'est à travers la description de ces photos que l'on découvre la vie de quatre femmes très attachantes. Un roman très poignant.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty Re: [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par Paprika le Jeu 29 Juil 2010 - 10:58

Je viens de le terminer ce roman.
Et je suis un peu perplexe.
L'histoire est originale. Analyser, décrire des photos, oui, pourquoi pas, mais cela m'a vite parut ennuyeux et lassant.
Le style, par contre, est agréable. Le roman est bien construit et la présentation intéressante.
J'ai été déçue.
D'après la 4è de couverture, ce roman me paraissait prometteur.
Paprika
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3461
Age : 80
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par Invité le Lun 1 Aoû 2011 - 22:23

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe La_plu10

Quatrième de couverture

Rosamond vient de mourir, mais sa voix résonne encore, dans une confession enregistrée, adressée à la mystérieuse Imogen. S'appuyant sur vingt photos soigneusement choisies, elle laisse libre cours à ses souvenirs et raconte, des années quarante à aujourd'hui, l'histoire de trois générations de femmes, liées par le désir, l'enfance perdue et quelques lieux magiques. Et de son récit douloureux et intense naît une question, lancinante : y a-t-il une logique qui préside à ces existences ? Tout Jonathan Coe est là : la virtuosité de la construction, le don d'inscrire l'intime dans l'Histoire, l'obsession des coïncidences et des échos qui font osciller nos vies entre hasard et destin. Et s'il délaisse cette fois le masque de la comédie, il nous offre du même coup son roman le plus grave, le plus poignant, le plus abouti.

Ma critique

D'abord attiré par le titre (ça m'arrive souvent), puis par la quatrième, me voilà parti dans l'écoute des cassettes de Rosamond... Ben j'ai failli m'endormir...
Il faut aimer les ambiances longues et (je vais me faire taper dessus) très féminines pour être réceptif à l'histoire de Rosamond, de Théa, de Béatrix. On voit assez rapidement ce qui se profile, mais le but de l'auteur n'est pas de nous surprendre, mais de donner une texture, une couleur avec des déclinaisons, à son histoire. Personnellement, je n'accroche pas ; mais cela n'en fait pas un roman mal écrit, loin de là. Mais c'est trop long, ce sont des préliminaires qui n'en finissent pas de tourner autour du pot. Et dans ce cas, soit on aime, soit ça énerve. J'ai juste aimé le passage qui explique le titre ; de ce qui fait sens ou pas suivant les personnalités.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty Re: [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par alexielle63 le Lun 1 Aoû 2011 - 22:39

Sujets fusionnés : merci de revoter dans le sondage, Marsiho Very Happy
alexielle63
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6759
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty Re: [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par Invité le Lun 1 Aoû 2011 - 23:02

Ha ben flûte; j'avais pourtant tapé le titre dans le moteur de recherche avant... Bon ben merci. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty Re: [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par BESMAR le Mar 2 Aoû 2011 - 1:06

tu ne te feras certainement pas taper dessus marsiho car ton avis comme lecteur est interessant et le ressenti des lecteurs et lectrices peut être complétement a l'opposé l'un de l'autre !! c'est ce qui fait la richesse d'un partage d'opinion que je respecte tout a fait en tant que femme !! alors n'hésites surtout pas à nous donner ton avis !!!
BESMAR
BESMAR
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1212
Age : 54
Localisation : Au Quebec
Emploi/loisirs : agente de gestion du personnel en invalidité- loisirs : lecture, rénovations-bricolage-décoration.
Genre littéraire préféré : Policiers (PD James, Connelly,Reich), romans historiques, aventure, tres peu de fiction sinon toute lecture m'interesse !!mon coup de coeur actuel est "L'Élégance du Hérisson" de Mureil Barberry
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty [Coe, Jonathan] La pluie, avant qu'elle tombe

Message par Elyuna le Dim 28 Fév 2016 - 23:43

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe 41l8ae10


Titre: La pluie, avant qu'elle tombe
Titre original:The rain before it falls
Auteur: Jonathan Coe
Editeur: Folio
Année de parution: 2007 (version originale) - 2009 (version française)
Nombre de pages: 268
ISBN: 978-2-07-041696-7


Quatrième de couverture.

Rosamond vient de mourir, mais sa voix résonne encore, dans une confession enregistrée, adressée à la mystérieuse Imogen. S'appuyant sur vingt photos soigneusement choisies, elle se laisse libre cours à ses souvenirs, et raconte, des années quarante à aujourd'hui, l'histoire de trois générations de femmes, liées par le désir, l'enfance perdue et quelques lieux magiques. Et de son récit douloureux et intense naît une question, lancinante: y a-t-il une logique qui préside à ces existences?
Tout Jonathan Coe est là: la virtuosité de la construction, le don d'inscrire l'intime dans l'Histoire, l'obsession des coïncidences qui font osciller nos vies entre hasard et destin. Et s'il délaisse cette fois le masque de la comédie, il nous offre du même coup son roman le plus grave et le plus poignant.


Mon avis.

Encore un livre prêté, non?

Comme vous êtes forts, en effet, c'est une nouvelle fois un livre qui m'a été prêté, suite à une réunion lecture avec mes collègue. Comme d'habitude, ce n'est pas le style de livres que j'achèterais et que je lirais de moi-même mais je ne regrette pas de l'avoir lu. J'aime bien sortir un peu des lectures qui je sais me plairont pour tenter de nouvelles expériences avec des livres parfois très déconcertant. Celui-là rentre justement dans cette case-là!!!


Qu'en ai-je pensé?

Très bonne question. Je suis incapable de savoir ce que j'ai réellement pensé de ce livre. J'ai beaucoup apprécié l'écriture, presque poétique par moments, qui comportait une simplicité des plus appréciables. Je dirai bien que c'est un livre "sans prise de tête", il se lit facilement avec aisance. Certes, il y a beaucoup de descriptions, ce livre n'est presque que descriptions mais ça passe super bien parce que c'est bien amené. Les descriptions m'ont réellement transporté dans les endroits décrits.
Il y a vingt photos décrites et avec la précision de la narrateur, Rosamond, j'avais l'impression de les voir naître sous mes yeux, les devinant, pouvant presque les toucher et les comprendre. C'est assez fort parce que souvent, lors des descriptions, mon esprit s'égare un peu (toujours du mal à se concentrer très longtemps) mais là, il restait fixé, figé sur les les mots et les pages qui se succédaient.


Et l'histoire?

L'histoire raconte finalement une saga familiale, la vie de trois générations de femmes que la vie a quelque peu malmenées. J'ai adoré plongé dans cette famille et découvrir tous les secrets cachés, gardés jalousement, des drames essentiellement. Chaque petite action a des répercussions et parfois ça fait froid dans le dos de voir comment les choses et les gens évoluent.
Je me suis attachée à certains personnages décrits; à Rosamond qui raconte à travers ses cassettes, sa vie et celles des personnes de sa famille. Au début elle passe pour la vieille tante un peu bizarre qui vit toute seule et qui n'a pas d'enfants et au fur et à mesure de l'héritage qu'elle laisse et à travers ces vingt photos, on apprend à la découvrir et à avoir de l'affection pour elle. C'est une femme qui a souffert et qui a souffert à travers sa famille.


Et cette fin?

Je crois que c'est la partie que j'ai le plus détesté... Les deux dernières pages... Je ne les ai pas comprises... Je n'ai pas compris la fin du livre et j'ai l'impression d'être passé à côté de ma lecture. J'aimais bien le livre et puis finalement je ne sais plus parce que je ne l'ai pas compris. Je suis frustrée et énervée contre moi-même et contre l'auteur... Qu'ai-je raté pour ne pas comprendre? Qu'a-t-il oublié pour que j'ai cette impression?
Je n'ai pas encore eu l'occasion d'en parler avec ma collègue pour savoir comment elle a compris la fin mais je lui saute dessus dès que je la vois!!
C'est le petit bémol du livre mais comme c'est la dernière impression, ça rend le livre beaucoup moins intéressant...
Petite déception.

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain


Very Happy  drunken  Very Happy
Elyuna
Elyuna
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4730
Age : 30
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : Infirmière
Genre littéraire préféré : Un peu de tout.
Date d'inscription : 05/03/2010

http://lecturesdelyuna.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty Re: [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par Step le Lun 29 Fév 2016 - 12:12

Merci Elyuna,

C'est un livre que j'ai lu avant mon arrivée sur le forum, 2010 je pense...à l'occasion d'un cadeau.

Déconcertant est le terme exacte et je n'en garde pas un bon souvenir...Je crois ne pas l'avoir terminé!

Je pourrais peut-être le reprendre un jour aidée de ton excellente critique!

_________________
Je lis:  study

  Mes listes  

----------------------------------------

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Alpha_22[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Alpha_24[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Alpha_23[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Alpha_25 [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Mini_110
Step
Step
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8305
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe Empty Re: [Coe, Jonathan] La pluie avant qu'elle tombe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum