Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Parent, Gail] Sheila Levine est morte et vit à New York

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment avez-vous trouvé ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Parent, Gail] Sheila Levine est morte et vit à New York

Message par chacha76 le Sam 22 Mai 2010 - 12:57

Titre : Sheila Levine est morte et vit à New York

Auteur : Gail Parent

Nombres de pages : 220 chez Rivages

Quatrième de couverture : " Vu l'explosion démographique, vous en connaissez un, vous, de moyen plus écolo que de s'éliminer soi-même ? " Née dans une famille juive dont le mot d'ordre est : " Trouve un mari à la fac, après ce sera plus dur ", Sheila Levine, toujours célibataire à 30 ans, décide que la plaisanterie a assez duré et se lance dans l'organisation de son suicide. Après avoir cherché un époux, un appartement, du plaisir, de la minceur, des fringues branchées et un job, mis toutes les chances de son côté en allant voir un psy et en faisant preuve d'un libéralisme sexuel à toute épreuve, la voilà qui se met en quête d'une concession, d'une pierre tombale, d'un rabbin et de la robe ad hoc. Version féminine du Complexe de Portnoy paru trois ans auparavant, Sheila Levine est morte et vit à New York relate avec une incroyable liberté de ton et de langage, les déboires d'une jeune femme naïve et protestataire dans l'Amérique des années 70.

Mon avis : Bridget Jones est juive, vit à New York, vit dans les années 70 et veut se suicider faute d'avoir trouver un homme avec qui se marier. Avec une drôlerie et un sens de l'autodérision, elle rédige sa lettre de suicide. Elle raconte la difficulté de trouver chaussure à son pied quand on est une fille juive un peu rondelette.
Roman écrit dans les années 70 mais au ton très actuel, Sheila Levine est morte et vit à New York est idéal pour bouquiner au soleil. Le style est fluide et agréable, rédigé un peu comme un scénario de film.
avatar
chacha76
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 229
Age : 33
Localisation : France
Genre littéraire préféré : un peu de tout avec un faible pour les thrillers
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum