Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Milward, Richard] Pommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis :

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Milward, Richard] Pommes

Message par S.Ecriture le Sam 22 Mai 2010 - 20:25



Broché : 243 pages
Editeur : Asphalte Editions (6 mai 2010)
Langue : Français
18 euros

Résumé :
Adam et Eve ont 15 ans à Middlesbrough, dans le nord de l'Angleterre. Leur quotidien : expérimenter les fruits défendus offerts par le monde. Adam lutte contre ses TOC pour trouver le courage d'aborder la jolie Eve, qui l'ignore et s'adonne à toutes les tentations : vie nocturne, alcool, sexe, drogue...
Loin d'être un simple roman trash de plus sur la galaxie ado, Pommes mêle constamment poésie et réalité crue, entraînant le lecteur dans une tragicomédie rythmée par les Beatles, la house music et les Stones.

L'auteur :
Richard Milward n'avait que 22 ans lors de la publication de Pommes, dont Irvine Welsh a dit que c'était « l'un des meilleurs livres qu'il ait jamais lu sur les jeunes Anglais de la classe ouvrière ».
Depuis, Milward continue à écrire et expose ses toiles partout au Royaume-Uni. Il travaille actuellement à son troisième roman ainsi qu'à l'adaptation cinématographique de Pommes.
Sa pomme préférée est la Golden delicious.

Mon avis :
Pas trash, mais réaliste. Voilà ce qui me vient à l’esprit.
Le portrait d’une jeunesse qui croit tout contrôler mais qui est en fait la victime de la drogue, de l’alcool… et de tous les vices.

Un langage jeune, parfois même des réflexions infantiles. Mais un environnement dur, une réalité crue. L’auteur nous plonge au cœur de la jeunesse anglaise, il s’est glissé dans leur peau pour nous faire transparaître la réalité. J’ai beaucoup apprécié la facilité de lecture et le style so british.

La forme du récit est intéressante : divers locuteurs nous racontent le déroulement des faits sous différents points de vue : il y a Claire, Gaz, Debbie, Rachel, un papillon bleu, des lampadaires (vous avez bien lu oui, des lampadaires !), etc… On évolue donc au milieu d’une bande de jeunes tous plus passionnants les uns que les autres. Dont, notamment, les deux personnages principaux :

- Eve, une belle blonde de 15 ans qui est complètement accro à l’alcool, le sexe, la drogue… Elle essaie de se forger une carapace au milieu de ses deux sœurs et de sa mère malade.
- Adam quant à lui est un jeune homme introverti qui, au fur et à mesure du roman, va se dévergondé et sortir de sa coquille. Il va ainsi rencontrer Eve et tomber amoureux d’elle.

L’histoire en elle-même est donc bien menée par des personnages hauts en couleur. Cependant, je n’ai pas aimé la fin. Pour moi, ce n’est même pas une vraie fin. On n’a ni le fin mot de l’histoire, ni une amorce pour une éventuelle suite. J’aurais aussi aimé savoir ce qu’il arrive à Claire après la scène du pont (p.215). Je n’ai pas eu l’impression d’avoir pleinement achevé ma lecture… bref, on reste un peu sur sa faim. Dommage.

De plus, vers les dernières pages, l’ « intrigue » s’essouffle un peu. Il y a trop de fête, trop d’alcool… trop c’est trop.

En bref : un phénomène de mode décrit avec vraisemblance et style. A regretter : la fin qui n’est pas une véritable fin.

Note : 3/5

Extrait : p.161 « A la maison, en rêve, ça paraissait si facile de se la juer Cary Grant avec de supers répliques mais, en réalité, je pouvais à peine dire trois mots à quelqu’un sans trembler ou essayer de me cacher derrière un canapé »
avatar
S.Ecriture
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 665
Localisation : 17
Emploi/loisirs : lecture, tchat, ciné, séries, ...
Genre littéraire préféré : De tout de tout les gens ! Je lis de tout !
Date d'inscription : 09/02/2010

http://s.ecriture.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Milward, Richard] Pommes

Message par Invité le Sam 22 Mai 2010 - 21:51

Merci pour la présentation de ce livre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Milward, Richard] Pommes

Message par S.Ecriture le Dim 23 Mai 2010 - 10:14

De rien Wink
avatar
S.Ecriture
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 665
Localisation : 17
Emploi/loisirs : lecture, tchat, ciné, séries, ...
Genre littéraire préféré : De tout de tout les gens ! Je lis de tout !
Date d'inscription : 09/02/2010

http://s.ecriture.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Milward, Richard] Pommes

Message par gwen22 le Dim 23 Mai 2010 - 10:24

Je le note merci
avatar
gwen22
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 279
Age : 40
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : professeur de mathématiques
Date d'inscription : 09/05/2010

http://lirevasion.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Milward, Richard] Pommes

Message par seriephile le Sam 23 Fév 2013 - 23:42

Pommes de Richard Milward, est un livre trash, emprunt de réalisme, à propos d'une jeunesse anglaise délurée et sans tabous. Eve, jeune fille tourmentée, n'a qu'une idée en tête, les garçons. Adam, jeune homme introverti et souffrant de T.O.C., n'arrive pas à vivre la vie dont il rêve.
Ces deux jeunes sont les voix principales de ce roman. Ils nous livrent, sans aucune retenue, leurs émotions et tracas quotidien, avec une absence de recul vraiment hallucinant parfois!

La plume de l'auteur est percutante, dérangeante quelquefois.... Il traduit avec beaucoup de justesse les tourments de ces jeunes, utilise parfois un langage très cru qui peut parfois paraître choquant. Cea se traduit notamment par les thèmes abordés, car il est question du rapport au sexe et à la drogue, du manque de recul parfois de ces ados qui, naïvement, pensent que leurs mornes quotidiens deviendront plus facile à vivre en se laissant aller à la dérive...

Il est à noter que certains chapitres ont des narrateurs assez singuliers (à vous de le découvrir!) et qu'un chapitre joue avec les codes de la typographie... Quant-à la fin, ce n'en est pas une, et je pense que c'est un choix assumé de la part de l'auteur Cependant, c'est assez déstabilisant...
avatar
seriephile
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 33
Localisation : près de la mer
Genre littéraire préféré : presque tous les genres...!
Date d'inscription : 29/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Milward, Richard] Pommes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum