Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre

55% 55% 
[ 6 ]
9% 9% 
[ 1 ]
27% 27% 
[ 3 ]
9% 9% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 11

[Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par maily7 le Lun 24 Mai 2010 - 23:38

Seul Contre Tous




  • Auteur : Jeffrey Archer
  • Broché : 637 pages
  • Editeur : LGF (31 mars 2010)
  • Collection : Le livre de poche thriller


Résumé:
Il suffit parfois de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment pour voir basculer le cours de sa vie... Si Danny Cartwright avait demandé Beth Wilson en mariage un jour plus tôt, ou un jour plus tard, il n'aurait jamais pu être accusé du meurtre de son meilleur ami. Mais quand les quatre témoins de l'accusation sont un avocat, un acteur à succès, un aristocrate et le plus jeune associé d'une prestigieuse agence immobilière, qui pourrait bien croire à la version des faits d'un garagiste de l'East End ? Danny est donc condamné à vingt-deux années d'emprisonnement dans le quartier de haute sécurité de la prison de Belmarsh, duquel personne ne s'est jamais échappé. Seulement, ses adversaires ont sous-estimé le désir de revanche du jeune homme et la farouche détermination de sa fiancée à faire entendre justice...

Mon avis:

C'est avec un énorme plaisir que j'ai découvert ce livre, et cet auteur ! Je remercie Partage Lecture et les éditions Le Livre De Poche de m'avoir accordé le privilège de ce partenariat

Danny, Seul contre Tous, face aux 4 mousquetaires pour qui "un pour tous, tous pour un" est une doctrine.
Il va organiser sa vengeance consciencieusement, seul, car personne ne peut l'aider ...


Le style est fluide, l'auteur sait garder le lecteur en haleine. En effet, à aucun moment je ne me suis ennuyée.
Le lecteur est pris dans le vif du sujet dès le début. Le roman commence par la narration des circonstances du crime. Le lecteur est donc le témoin de la scène. Quand s'en vient le procès, on a une seule envie : témoigner que Danny est innocent.

La seconde partie du livre ( qui commence à mon sens au livre III) est surprenante. Sans trop en dire, l'auteur a su captiver et mettre en place tout ce qu'il faut au cours de la première partie ( crime - procès - incarcération) . Le nouveau Danny peut alors tout mettre en œuvre pour réussir son projet, même si il est "distrait" par une autre affaire.

On a d'un coté Craig spencer, avocat, tête pensante, qui organise tout pour ne pas être soupçonné, et ses 3 ac colites : un acteur sur la pente descendante, un agent immobilier, et un drogué plus qu'instable. Et dans le camps adverse, Danny Cartywright, qui ne fait pas partie de la bourgeoisie, coupable idéal, et sa fiancée Beth, son avocat Alex Redmayre, et ses amis de prisons Nick ( Sir Nicolas Moncrieff ) et Big Al ( Albert Crann).
Grâce à Nick, Danny va devenir un autre homme, et pouvoir prouver son innocence ...

Il est intéressant de voir que la police est plus enclin à croire des hommes riches, que des citoyens qui ne viennent pas de la bourgeoisie.
L'enquête parait en effet des le départ compromise.
Pourquoi, après tout, remettre en doute les propos d'un avocat ?

Le personnage de Danny est complexe : petit mécanicien de l'East End, qui ne savait ni lire ni écrire, va, grâce à la prison et son compagnon de cellule, devenir un autre homme : cultivé, intelligent, changeant d'apparence ....
Quel paradoxe !!! La prison a fait de lui un gentleman...
Danny est très intelligent et développe d'excellentes capacités en droit, dans l'immobilier, et dans les affaires en général. Le fait que Danny soit devenu ce qu'il est, permet à l'auteur de nous narrer une histoire secondaire, mais tout aussi intéressante ...

J'ai aimé ce personnage, qui est plein de facettes différentes, et qui permet à l'histoire de ne pas être ennuyante. On compatit avec lui, on est content, ou triste pour lui ... L'auteur a vraiment pu faire passer ce sentiment d'empathie : Danny est devenu mon ami très tôt dans la lecture. C'est peut être, aussi, parce que ses adversaires sont antipathiques ...
De plus, sa vengeance est faite avec un calme olympien. Il prend son temps pour édifier son plan, de mettre toutes les cartes de son coté pour enfin les abattre sur la table ...

Les personnages secondaires sont bien décrits. Du compagnon de cellule à l'avocat malhonnête, le lecteur se fait une image très précise de leur caractère. Chacun a sa place, ils sont tous important pour le déroulement de l'histoire.

Ce livre est réellement bien fait, et bien achevé : en effet, le lecteur n'a pas l'impression de rester sur sa faim.
On passe sans répits d'une étape à une autre, sans avoir le temps de se lasser. A la limite, c'est peut être le seul reproche qu'on pourrait faire : tout se passe finalement sans trop d'accroc ....

Le dénouement est orchestré d'une main de maitre.
Une belle fin comme on aimerait en voir dans la réalité ...


Ce livre mérite amplement d'avoir remporté le prix du polar international. Un très bon thriller, où on ne s'ennuie pas ! Un titre qui colle bien à l'histoire, et une couverture intrigante, où l'on voit 4 paires de jambes ... les mousquetaires peut être ???
Incontestablement, un coup de cœur !!


Dernière édition par maily7 le Sam 29 Mai 2010 - 12:19, édité 1 fois
avatar
maily7
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2408
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Bit-Lit, Romance, Policier, thriller, fiction
Date d'inscription : 24/01/2010

http://histoire-de-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Nephtys le Jeu 27 Mai 2010 - 17:32

Mon avis sur ce livre:


Un meurtre, quatre témoins , un coupable idéal… De prime abord, le scénario paraît un tantinet « bateau ». En réalité, il ne l’est pas du tout. Ceci n’est que la toile de fond d’une histoire solidement ficelée, menée par l’auteur sans brusquerie, pas à pas, afin de laisser le lecteur s’immerger totalement dans la trame.
Le livre devient ainsi très vite prenant, enchaînant les retournements de situations et le déroulement d’un plan machiavélique mais juste, sans jamais lasser.
En effet, le roman est découpé en plusieurs parties qui constituent de vraies petites nouvelles à elles seules. Elles sont judicieusement dotées d’une intrigue et d’un aboutissement. Ce sont presque plusieurs petits livres dans une grande œuvre, ce qui permet de suivre l’évolution du personnage principal avec attention.
Ce personnage, Danny Cartwright, nous est présenté comme un homme assez facile à cerner: il est l’image même de l’être pourvu d’une grande capacité intellectuelle, mais à qui la raison sociale n’a pas offert l’opportunité d’en afficher l’étendue. Son sens de la justice et sa finesse d’esprit font de lui un protagoniste que l’on a envie d’encourager dans ses démarches.
De manière générale, l’auteur a su rendre ses personnages vivants, et le lecteur développe aisément une empathie envers eux. On les trouve attachants ou détestables, mais le style d’écriture de Jeffrey Archer est tellement juste que la neutralité n’a pas sa place.


En contre, deux points dérangent.
D’abord, le titre. Du début à la fin, on est en droit de se demander quand arrivera le moment où il se justifiera. Au final il n’arrive pas. De bout en bout, Danny Cartwright trouve aide et soutien en divers personnages fidèles à sa cause. D’abord Beth et Alex Redmayne, puis Nicholas Moncrieff, Albert Crann, maître Munro, Mr Pascoe, etc. Autant de personnes sans qui rien de ce qu’il pourrait entreprendre n’aboutirait. Certes les ennemis sont influents et puissants, mais les alliés n’ont pas grand-chose à leur envier. On peut concevoir que son plan soit de lui seul, mais le titre donne un sentiment de pur abandon qui n’est jamais retranscrit dans l’œuvre.
En second point négatif: on dénote un nombre incroyable de clichés quant aux milieux sociaux des personnages. Des stéréotypes quelques peu agaçants parce que foisonnants, bien qu’ils ne soient pas dénués de sens.

En bref, deux petites ombres sur un tableau pour le moins éclatant.

Nous avons donc un scénario solide, des protagonistes bien construits. Avec une telle recette, il suffit d’une plume plaisante et agréable pour avoir un excellent roman. Et c’est encore un point de marqué. En effet, l’auteur a subtilement opté pour une écriture simple, mais loin d’être simpliste, qui a pour effet d’alléger la densité des éléments fournis par l’histoire… Un équilibre parfait pour un grand moment de détente.

Au résultat, c’est un vrai coup de cœur et une magnifique leçon de morale.
Un grand merci aux éditions Le Livre de Poche et au forum Partage Lecture pour la découverte d’un auteur que j’ai lu pour la première fois, mais certainement pas la dernière.
avatar
Nephtys
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1277
Age : 32
Localisation : Loire-Atlantique
Genre littéraire préféré : Tout ce qui me tombe sous la main (sauf politique)
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par maily7 le Jeu 27 Mai 2010 - 18:28

A mon avis, le titre fait référence à sa vengeance, car il applique une stratégie que lui seul connait. Les autres l aident mais à leur insu ....sauf peut être Big Al ... Enfin ce n est que mon avis Smile

jolie critique en tout cas, si je ne l avais pas déjà lu, je me serais empressée de l'acheter !!!
avatar
maily7
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2408
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Bit-Lit, Romance, Policier, thriller, fiction
Date d'inscription : 24/01/2010

http://histoire-de-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Nephtys le Jeu 27 Mai 2010 - 21:37

Merci!

Tu as peut-être raison pour le titre. Je ne dis pas que c'était vraiment mal choisi, mais simplement qu'il procure une attente différente. Je ne m'attendais vraiment pas à ce que Danny soit si bien épaulé.
avatar
Nephtys
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1277
Age : 32
Localisation : Loire-Atlantique
Genre littéraire préféré : Tout ce qui me tombe sous la main (sauf politique)
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par maily7 le Jeu 27 Mai 2010 - 21:53

oui oui, je comprends moi aussi, je me suis dit un peu la même chose , et j'ai donc essayé de trouver une explication, et comme je ne vois que celle que j'ai donné, je me dis que ca doit être ça ...
avatar
maily7
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2408
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Bit-Lit, Romance, Policier, thriller, fiction
Date d'inscription : 24/01/2010

http://histoire-de-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Snoopinette le Mer 2 Juin 2010 - 10:36

L’occasion m’a été donnée de lire ce livre dans le cadre du partenariat entre Partage Lecture et Les éditions Le livre de poche, forum et éditeur que je remercie chaleureusement pour cette découverte.

Cette histoire est celle d’un jeune homme, qui cherche à prouver son innocence mais dans la société londonienne, comme dans beaucoup de pays aujourd’hui, la parole d’hommes connus ou reconnus vaut davantage que celle d’un simple garagiste. En effet, au cours d’un repas au restaurant, Danny se décide de demander la ami de Beth son seul et unique amour, dans leur euphorie, ils invitent le frère de Beth à fêter cette heureuse nouvelle dans un bar de l’East End, et c’est là que tout bascule. D’une vie tranquille rythmée uniquement par le travail, Danny passe dans l’univers trouble et mouvementé de la justice, puis de la vie carcérale. Ce livre est, donc, le témoin de cette bataille pour que la vérité soit révélée. Il est ici question de justice (j’ai ici appris pas mal de choses sur la justice anglaise), mais aussi de complots, de stratégie, d’amitié, d’amour, de solidarité.

L’auteur développe ici deux types de relations : celle de trois co-détenus qui au fil de temps vont tisser des liens étroits et indéfectibles et celle de 4 comparses que seul le mensonge lie mené de main de maitre par le célèbre avocat Graig Spencer, figure montante de la justice londonienne.

J’ai été particulièrement sensible à la force de l’amitié qui lie au fil des pages Danny à celui qui deviendra son mentor Nick et Big Al à qui l’auteur a choisi d’attribuer un rôle plus secondaire dans la première partie du livre mais qui s’avère être un ami fidèle et dévoué. Danny est un homme sensible, peu cultivé, originaire des bas quartiers londoniens qui va beaucoup changé.
En revanche, peut être que le personnage de Beth aurait mérité plus de considération, elle semble un peu absente de cette histoire alors qu'elle en est le principal témoin et que l'amour qu'elle porte à Danny devrait la pousser à se battre ardemment pour faire toute la lumière sur la vérité.
J’ai personnellement aimé ce livre très bien écrit, je comprends et approuve d’ailleurs totalement le prix qu’il a reçu : le Prix polar International 2009. On oscille entre plusieurs univers : procès au tribunal, vie carcérale, et conditionnelle. Cependant, jamais l’histoire ne parait lourde et on est réellement embarqué dans cette quête de la vérité. Les quelques 670 pages défilent rapidement et sont pourtant lourdes de sens, aucun passage ne semble superflu et toutes les pierres semées le long de l’histoire trouvent une explication à un moment ou à un autre.
En bref un beau coup de cœur pour une histoire originale et haletante.
avatar
Snoopinette
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1923
Age : 37
Localisation : Sarthe
Emploi/loisirs : Chargée de mission, Profiter de mes enfants , la nature
Genre littéraire préféré : Presque tout, je m'épanouis dans la diversité
Date d'inscription : 09/10/2008

http://unpetitpeudemoi.rain-blog.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par alexielle63 le Mer 9 Juin 2010 - 20:22

Mon avis :
Contrairement à ce que laisse présager la quatrième de couverture, la vengeance de Danny n’occupe pas le cœur du livre. Il en parle beaucoup mais ne passe réellement à l’action que dans le dernier tiers de celui-ci. Ce qui crée une certaine frustration, une attente qui n’est pas satisfaite… En effet, ce roman est, je pense, avant tout une critique du système judiciaire où les gens riches ou connus comme Spencer Craig, avocat, Larry Davenport, acteur populaire, Toby Mortimer, fils de bonne famille et Gerald Payne, agent immobilier aux ambitions politiques, tous quatre issus du West End (les beaux quartiers de Londres) ont plus de chances de s’en sortir que Danny Cartwright, garagiste qui ne sait ni lire ni écrire, issu de l’East End (les quartiers modestes). C’est leur parole contre la sienne. Leur témoignage a plus de poids et va conduire à l’incarcération de Danny pour le meurtre de son ami, Bernie Wilson. En ce sens, Danny est le suspect idéal, la police n’a pas vraiment cherché ailleurs ou remis en question le témoignage des quatre acolytes. C’est donc une victime du système, mais ce n’est pas le seul à en pâtir. Cette décision va affecter toute sa famille et notamment, Beth Wilson, sa fiancée, enceinte de sa fille. La lutte a essentiellement lieu d’avocat à avocat (Redmayne, avocat de Danny contre Pearson, avocat de la Couronne ou Munro, avocat de Nick Montcrief contre Galbraith, avocat d’Hugo Moncrief) plutôt que d’hommes à homme (nos quatre Mousquetaires contre Danny). J’ai beaucoup aimé les joutes verbales entre les parties, les échanges d’arguments mais, comme je l’ai dit, je m’attendait à autre chose, à plus d’actions et non pas à un « policier juridique », ce qui m’a un peu déstabilisée et j’ai d’ailleurs trouvé quelques longueurs dans ces échanges, notamment lorsqu’il s’agit de régler les affaires de Nick. Néanmoins, j’ai apprécié certains points tels que les personnages. Contrairement au titre, Danny va trouver de nombreuses mains charitables sur son chemin. Bien sûr, j’ai aimé Danny (même s’il n’est pas exempt de quelques traits caricaturaux. Je pense notamment à la scène où Nick lui apprend à manger convenablement. On a limite l’impression que c’est la première fois qu’il voit une fourchette, un couteau ou une cuillère. J’ai trouvé cela un peu gros. Doit-on supposer qu’il mangeait avec les doigts jusque là ???? Ironie de ma part bien entendu mais c’est la réflexion que je n’ai pas pu m’empêcher de me faire en lisant ce passage). Malgré son manque de culture, il est vif, intelligent, droit et va beaucoup évoluer (notamment au niveau de son langage, c’est flagrant dans le roman). Je suis restée scotchée à ses pas, souhaitant le voir réussir dans son entreprise et rétablir la vérité. Mais, il y a aussi Nick et Big Al, ses compagnons de cellule, Me Redmayne et Munro, Beth et j’avoue un faible particulier pour le surveillant Pascoe (ceux qui l’ont lu sauront pourquoi).
Enfin, à travers ce livre, on se rend compte du pouvoir de l’argent. Il corrompt tout mais permet également d’ouvrir des portes qui seraient restées fermées sans lui !

En conclusion, j’ai bien aimé même si je ne m’attendais pas du tout à cela et que je suis justement un peu déçue que mes attentes n’aient pas été comblées. Je pensais y trouver plus d’actions, plus de punch peut-être et je pense sincèrement que la quatrième de couverture y est pour beaucoup. Comme quoi, elles peuvent aussi desservir les auteurs…

Un grand merci à Partage Lecture et au Livre de Poche pour ce partenariat!
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Invité le Lun 14 Juin 2010 - 20:32

Lorsqu'ils rejoignent Bernie wilson, pour célébrer leur bonheur à venir Beth et Danny ne savent pas encore que leur vie va définitivement basculer.
Une altercation éclate dans la ruelle derrière le Dunlop Arms, un bar à vin de Fullham Road et contre toute attente Danny se retrouve condamné pour le meurtre de son futur beau frère et meilleur ami sur le témoignage de quatre personnalités.
Incarcéré à la prison de Belmarsh, de laquelle personne ne s'est jamais échappé, le sort de Danny semble être définitivement joué une fois son appel rejeté et sa peine de 22 ans confirmée.
Le soutien indéfectible Beth, la confiance sans faille de son avocat, Alex Redmayne mais également l'aide ses deux camarades de cellules Nick Moncrieff et Big Al parviendront –ils à faire éclater un jour la vérité et racheter son honneur au modeste garagiste?

Ancien politicien, la carrière de Jeffrey Archer ( de son vrai nom Jeffrey Howard Archer, Baron Archer of Weston-super-Mare) s'est brutalement interrompue lorsqu'il fut reconnu coupable de parjure (et condamné à la prison). Un scandale supplémentaire qu'il fait brillamment oublier en se lançant dans la carrière littéraire.
Sachant cela, difficile de ne pas voir une certaine ironie dans cette intrigue qui voit son héros opposé au système judiciaire, mais également à des représentants de la notabilité britannique (anglais et écossais) issu du monde du spectacle et des affaires.
Le déroulement au cœur de la perfide Albion se révèle également un fait suffisamment rare pour l'apprécier (il y a un charme indéniable à retrouver les perruques poudrées des juges , ainsi que leur attachement à la lettre de la loi, plutôt qu'à l'esprit).Voilà bien longtemps que je ne m'étais pas retrouvé dans une ambiance telle que celle ci (Cela m'a rappelé les Agatha Christie de mon adolescence).
Pour le reste la magie tient sans aucun doute à la sympathie que suscite malgré leur retenu (le flegme britannique!) les personnages;le couple Danny/ Beth en tête.
Impossible de rester insensible au duo Nick et Big Al, ou au couple que forment les Redmayne père et fils!
Le camp adverse quant à lui mérite vraiment tout notre antipathie.
Une ambiance que l'on rapprochera d'autres romans imprégnés de moments carcéraux comme "La ligne verte" (Stephen King).

Si le final ne fait pas trop de doute, il n'en reste pas moins que l'auteur ménage le suspens avec beaucoup d'ingéniosité, multipliant les situations de crises (démêlées familiales, usurpation d'identité mettant en jeu un titre de noblesse, spéculation immobilières, et procès trépidants)) qui complexifie une intrigue qui aurait pu se résumer à une vengeance pure et simple.

Quoique fortement épaulé, le personnage de Danny ne ménage pas sa peine pour faire triompher la Justice,l'amitié et (bien entendu) l'Amour.

Issu de la sélection 2010 du livre de poche "Seul contre tous" (« A Prisoner of Birth » Prix du polar international 2009) de Jeffrey Archer, est incontestablement un des meilleurs concurrents pour concurrencer "Seul le silence" de R.J Ellory.

Ludovic Grignion

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Invité le Mar 22 Juin 2010 - 11:35

J'ai lu ce livre assez vite,
je suis tout de suite rentrée dans l'histoire et ai été tenue en haleine jusqu'à la fin.
à conseiller

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Gaston le Jeu 15 Juil 2010 - 15:35

Pour le sondage j'ai mis Appréciée
Mon Avis
Voilà une grosse brique à lire,j'ai décidé de le lire à cause des bonnes critiques que j'ai
lu ici et autres site.
Moi je trouve que le titre va bien avec ce roman car le personnage principal Danny Cartwright est vraiment seul au moment de sa décision que son ami de cellule Big Al lui propose. Il doit se battre sans révéler son secret même si il se fait aider par des personnes sympatiques qui ignorent la vérité. Il se bat pour que la vérité éclate un jour ! J'ai apprécié ce roman malgré qu' il soit facile de savoir ce qu'il arriverait au héros rien de nouveau car même l'auteur nous met sur la voie quand il compare son héros
à un roman classique que je dirais pas le titre pour pas dévoiler le punch pour ceux ou celles qui ont pas lu ce roman. Je dois avouer que la fin de ce roman m'a donné des belles émotions qui nous laissent pas indifférent

Un bon roman ma note 3/5
avatar
Gaston
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 61
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Superviseur , j'aime la lecture , faire de la photo , musique(écouter) , cinéma ,l'ordinateur et la bonne bouffe
Genre littéraire préféré : Policier-thriller , fantaisie , horreur etc .. un peu de tout si c'est bien écrit
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Nephtys le Jeu 15 Juil 2010 - 17:10

Il me semble que Big Al est justement au courant de tout...

Quand tu parles d'émotions, je trouve que la plus belle preuve reste ce que fait Nick, le personnage le plus attachant du livre pour moi; c'est le geste le plus déterminant de l'histoire. Et le plus beau également. J'ai adoré ce personnage.


Dernière édition par Nephtys le Jeu 15 Juil 2010 - 23:11, édité 1 fois
avatar
Nephtys
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1277
Age : 32
Localisation : Loire-Atlantique
Genre littéraire préféré : Tout ce qui me tombe sous la main (sauf politique)
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Gaston le Jeu 15 Juil 2010 - 18:36

Nephtys a écrit:Il me semble que Big Al est justement au courant de tout...

Quand tu parles d'émotions, je trouve que la plus belle preuve reste ce que fait Nick, le personnage le plus attachants du livre pour moi, est le geste le plus déterminant de l'histoire. Et le plus beau également. J'ai adoré ce personnage.
C'est vrai que Big Al est au courant de tout mais ce qui fait quand même que Danny ne peut que compter sur lui même pour se venger des méchants mousquetaires.
J'avais oublier de dire aussi que j'aime beaucoup les romans que l'action se passe à la cour de justice pour voir le combat que se livre les deux avocats.
__________________________________________________________________________
avatar
Gaston
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 61
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Superviseur , j'aime la lecture , faire de la photo , musique(écouter) , cinéma ,l'ordinateur et la bonne bouffe
Genre littéraire préféré : Policier-thriller , fantaisie , horreur etc .. un peu de tout si c'est bien écrit
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par kély le Dim 8 Aoû 2010 - 13:18

J'ai lu ce livre assez rapidement, je pense surtout grâce à la manière dont l'histoire est structurée.
Le style est simple, fluide et sans lenteur inutile.
En revanche, je m'attendais à une fin un peu plus recherchée, car là pour le coup on perd un peu la cohérence avec la machination d'ensemble.
Ce qui m'a quand même un peu gênée, c'est le côté un peu schizophrène du personnage de Dany revêtant l'identité de son ami à l'extérieur de la prison. Un peu comme si Dany, que l'on découvre finalement très intelligent en prison, avait besoin de son mentor même décédé, pour arriver à ses fins. J'ai trouvé que cette note était inutile et enlevait un peu de crédibilité et de légitimité dans son scénario monté pour faire éclater la vérité.
avatar
kély
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2462
Localisation : marseille
Genre littéraire préféré : Tous à priori. Je lis autant que mon emploi du temps me le permet. Je lis aussi beaucoup d'articles de presse magazine sur les sujets d'actualités (économie, société, religion, politique..). Très heureuse donc de faire partie de cette communauté de lecture, et espère pouvoir apporter ma contribution à chacune et chacun. Cordialement à tous.
Date d'inscription : 03/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Carole le Dim 8 Aoû 2010 - 19:22

Un vrai coup de coeur, du début à la fin.
avatar
Carole
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 48
Localisation : saint germain sur morin
Emploi/loisirs : Technicienne de laboratoire
Genre littéraire préféré : tous sauf thriller
Date d'inscription : 13/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Nephtys le Mar 10 Aoû 2010 - 12:58

Kély, je ne suis pas sûre que l'on puisse assimiler ça à de la schizophrénie. J'ai vu le comportement de Danny autrement. Pour moi, Nick représente à la fois son sauf-conduit et le seul élément sur de son aventure. Il ne veut pas se permettre d'échouer dans sa quête de vérité afin de lui rendre hommage, puisqu'il a miser sur lui. Rester proche de son mentor est pour moi une sorte de "remerciement".
avatar
Nephtys
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1277
Age : 32
Localisation : Loire-Atlantique
Genre littéraire préféré : Tout ce qui me tombe sous la main (sauf politique)
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par angele13127 le Mar 28 Sep 2010 - 15:54

Lu pour le challenge-partage et pour aussi le "Prix des lecteurs".
Mon avis:Dany cartwright avait demandé sa petite amie Beth Wilson en mariage.Ils ont fêté cet événement tous les deux avec le frère de Beth, qui est aussi le meilleur ami de Dany.Mais lors de la soirée, une bagarre éclate et le frère de Beth meurt.Dany est accusé du meurtre et il est condamné à 22 ans de prison.Comment va-t-il parvenir à s'innocenter?
J'ai bien aimé dans l'ensemble surtout le début.Le livre nous tient en haleine car on veut savoir comment va-t-il s'en sortir et on le découvre en tournant chaque page.Par contre la 2ème partie,j'ai beaucoup moins aimé car un peu inutile dans l'histoire,je trouve.
Note:7/10
avatar
angele13127
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3101
Age : 39
Localisation : Vitrolles
Emploi/loisirs : aide soignante,moto,sport,marche
Genre littéraire préféré : un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 11/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Paprika le Sam 2 Oct 2010 - 9:54

Il semblerait qu'il n'y ait plus grand chose à dire après toutes les critiques que je viens de lire.
Pour faire bref, je suis de l'avis de Nephtys. Qui a mis exactement ce que je ressentais.

J'ai beaucoup, beaucoup apprécié ce livre.
c'est le genre d'histoire que j'aime et qui me passionne.
Non seulement l' "histoire " du coupable mais le procès.
avatar
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2534
Age : 78
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Crockyx le Sam 26 Jan 2013 - 11:33

Superbe découverte que ce livre ! Mon premier coup de coeur 2013


Le titre français ne rend pas la volonté de l'auteur de placer l'importance du rang de l'accusé dans la société, ce que permet "A prisoner of birth" et nous avise que la lutte des classes (face à la justice) est en question.

Les 6 livres qui composent le roman nous entraînent au long de l'histoire dans laquelle le pauvre Danny voit sa vie et ses projets s'effondrer. Mais cet Edmond Dantès moderne (parallèle exprimé et assumé par l'auteur) finira par renverser le cours des évènements. La composition scénaristique (c'est taillé pour le cinéma) est fluide, les rebondissements nombreux. On aime détester les méchants mousquetaires ou l'oncle Hugo autant qu'on se prend d'affection pour Alex, Beth, Nick et les autres.

9/10
avatar
Crockyx
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 669
Age : 55
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : Consultant / Photo
Genre littéraire préféré : Tous les genres selon mon humeur !
Date d'inscription : 15/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archer, Jeffrey] Seul contre tous

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum