Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Balzac, Honoré (de)] Eugénie grandet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 4 ]
13% 13% 
[ 1 ]
13% 13% 
[ 1 ]
13% 13% 
[ 1 ]
13% 13% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 8

[Balzac, Honoré (de)] Eugénie grandet

Message par encre de lune le Mer 26 Mai 2010 - 16:27



AUTEUR :Honoré De Balzac
TITRE : Eugénie Grandet (La Comédie Humaine)
EDITION :  Omnibus.

Eugénie Grandet fait partie de la Comédie humaine. Par conséquent la quatrième de couverture n'est pas celle de la comédie humaine mais celle de l'édition Flammarion.

QUATRIEME DE COUVERTURE :

Eugénie Grandet, qui passe pour l'un des modèles du réalisme balzacien, est une « histoire vulgaire, le récit pur et simple de ce qui se voit tous les jours en province », écrit Balzac dans sa Préface de 1833. C'est surtout le grand roman de l'argent et de l'avarice, incarnée par l'un des personnages les plus célèbres de La Comédie humaine, le père Grandet : Balzac, selon Lamartine, a dans cette oeuvre drôle et satirique « cent fois dépassé l'incomparable Molière ». Mais Eugénie Grandet est aussi le roman de l'attente et de l'ennui, l'histoire déchirante d'une Pénélope sublime, éprise de son cousin de Paris, frivole dandy à qui elle sacrifiera tout, et qui la laissera vieille fille... Ainsi que l'écrivait Sainte-Beuve, ce récit frôle le « chef-d'oeuvre qui se classerait à côté de tout ce qu'il y a de mieux et de plus délicat parmi les romans en un volume ».

MON AVIS :

Malgré un début difficile, où j'ai eu du mal à accrocher avec le nombre de descriptions trop elevées à mon goût , ce roman m'a fascinée.
C'est le deuxième livre de Balzac que je lis et j'ai découvert son style empreint de réalisme, d'ironie et de cruauté.
Ce roman traite de l'avarice, du pouvoir central de l'argent dans la société, mais aussi de l'amour. En effet, l'histoire tourne autour de deux personnages : Eugénie et son père, ayant tous deux un but avec des valeurs différentes.
Monsieur grandet est présenté comme un être n'ayant qu'une seule obsession :  faire fructifier son argent en économisant le plus possible. En effet, il est très riche mais fait le pauvre devant les autres et sa famille. Ainsi il limite le chauffage et la nourriture. La moindre chose doit être économisée chez lui :

[...]et semblait économiser tout, même le mouvement
Ce jour-là, Grandet permettait qu'on allumât du feu dans la salle, et il le faisait éteindre au trente et un mars[...]
Pour Grandet seul l'argent et l'or comptent. Il va se montrer en homme d'affaires peu scrupuleux, surtout lors du décès de son frère. Je pourrais vous citer d'autres exemples mais je ne veux pas dévoiler trop le livre. Grandet est le personnage de l'avare par excellence. Balzac le dépeint avec un tel réalisme que Grandet apparaît comme un être malsain, sacrifiant tout pour garder son argent.
Eugénie Grandet n'est pas seulement le roman de l'argent et de l'avarice. Mais il est aussi celui de l'amour. Cet amour dépeint à travers le personnage d'Eugénie qui vit loin du tulmute du monde. Elle a gardé ainsi toute son innocence.
Quand elle rencontre son cousin, elle tombe amoureuse de lui et l'amour deviendra son unique but dans la vie. Telle Pénélope, elle va l'attendre losque celui-ci va partir faire fortune. Elle va être trahie mais elle ne cherchera pas à se venger. D'ailleurs, à ce propos, Balzac donne une très belle définition de l'amour :

[...]Ceci est de l'amour, l'amour vrai, l'amour des anges, l'amour fier qui vit de sa douleur et qui en meurt.
J'ai beaucoup apprécié ce roman. Le style de Balzac m'a beaucoup touchée. Il a su dépeindre à merveille les moeurs d'une société décadente et les sentiments humains.
avatar
encre de lune
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 605
Age : 43
Localisation : nord
Genre littéraire préféré : le roman
Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Balzac, Honoré (de)] Eugénie grandet

Message par lalyre le Lun 2 Jan 2012 - 21:11

Résumé
Dans la ville de Saumur, nous sommes en 1819, Grandet est un homme très riche, ancien tonnelier qui s’est enrichi pendant la Révolution 1789, mais c’est le plus grand avare de cette époque, à tel point que sa femme et sa fille Eugénie sont privées de tout. Il veut marier Eugénie et pour cela il a des vues sur les Cruchot et les des Grassins. Mais voici la venue de Charles, son neveu dont le père endetté s’est suicidé. L’amour né entre Eugénie et Charles ce qui engendre une très grande fureur de Grandet, il enferme la jeune fille et envoie Charles aux Indes, Eugénie attend vainement une lettre du jeune homme, il rentrera au pays ayant amassé une fortune mais c’est là que le drame se joue....
Mon avis
Je n’ai pas trop aimé ce roman que j’ai trouvé assez lent, le père Grandet est un homme insupportable, Eugénie et sa mère trop soumis et la fin de l’histoire m’a déplue. Oui c’est du Balzac, mais j’ai déja lu mieux de cet écrivain et ma note sera basse n’ayant pas apprécié....3/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5696
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum