Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Le Gall, Marie] La peine du menuisier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Le Gall, Marie] La peine du menuisier

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Le Gall, Marie] La peine du menuisier

Message par jostein le Lun 31 Mai - 14:45


Titre : La peine du menuisier

Auteur : Marie Le Gall
Éditeur : Phebus
Nombre de pages : 283

Auteur:

Marie Le Gall est née en 1955 à Brest. Elle est
professeure de lettres à Fontainebleau. La Peine du Menuisier
est son premier roman.


Résumé:

«J'étais la fille du Menuisier, je le savais. Jeanne,
malgré sa folie, était plus normale que moi, côté
filiation. Elle le nommait. Pas moi. Nous n'avions pas de mots l'un
pour l'autre. Notre lien était un long fil continu que personne ne
pouvait voir. Aucun mot ne s'y accrochait comme le font les
notes sur une portée. Nous-mêmes en étions ignorants, seulement
soupçonneux de sa présence tenace.»

Son père est une ombre solitaire, sa maison bruisse de silences et
les murs de pierre suintent le mystère... La narratrice grandit dans une
atmosphère lourde de non-dits. Pourquoi celui qu'elle
appelle le Menuisier est-il si lointain ? Pourquoi sa famille
semble-t-elle perpétuellement en deuil ? Elle aimerait poser des
questions, mais on est taiseux dans le Finistère. Livrée à ses
doutes et à ses intuitions, elle écoute les murmures, rassemble les
bribes, tisse patiemment une histoire. Des années lui seront nécessaires
pour percer le secret de son ascendance, mesurer
l'invisible fardeau dont elle a hérité.

D'une plume à la fois vibrante et pudique. Marie Le Gall décrypte
l'échec d une relation père-fille et touche au coeur.


Mon avis:

Quelle étrange relation entre ce père "Le Menuisier" et
sa plus jeune fille. Est-ce l'écart d'âge (plus de 50
ans) ou les difficultés liées à cette fille aînée, Jeanne, prise de
crises de folie? Y-a-t-il d'autres secrets de famille qui rendent le père
si taciturne, si absent? Il n'arrive pas à communiquer
avec sa fille. Elle en a peur et refuse les plus petites
opportunités de l'entendre.


L'atmosphère de ce livre est lourde et sinistre.
L'auteur est obnubilée par la mort, par "ces encadrés", ces
portraits de membres de la famille décédés jeunes ou tragiquement.
La proximité du cimetière et l'ambiance bretonne avec l'évocation des
"amaons" (âmes des trépassés) ajoutent une dimension
morbide au récit .


Par contre, j'ai apprécié la nostalgie de la vie dans
les petits villages et des habitudes des années soixante
(landi, chocorêve, messe de minuit, le formica...).


L'auteur sait conserver l'intérêt du lecteur car Marie
continue à chercher ce qui rend sa famille si
ténébreuse. Elle va déterrer tous les secrets de famille mais elle
et sa famille ne seront en paix tant qu'elle n'aura pas libéré une âme
qui les tourmente.


Le style est sobre et pudique, la progression du livre
est lente mais l'intérêt du lecteur est maintenu jusqu'à
l'évocation du terrible secret familial.


Ce livre fait partie de la sélection 2010 du Prix des
Lecteurs du télégramme.
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 56
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

[Le Gall, Marie] La peine du menuisier

Message par Michel33 le Jeu 9 Sep - 10:46

Titre : La peine du Menuisier
Auteur : Marie Le Gall
Genre : Roman
Époque : à partir des années '50
Éditeur : Phébus
Nb. de pages : 278
ISBN : 978-2-7529-0413-3



4è de couverture
« J’étais la fille du Menuisier, je le savais. Jeanne, malgré sa folie, était plus normale que moi, côté filiation. Elle le nommait. Pas moi. Nous n’avions pas de mots l’un pour l’autre. Notre lien était un long fil continu que personne ne pouvait voir. Aucun mot ne s’y accrochait comme le font les notes sur une portée. Nous-mêmes en étions ignorants, seulement soupçonneux de sa présence tenace. »
Son père est une ombre solitaire, sa maison bruisse de silences et les murs de pierre suintent le mystère… La narratrice grandit dans une atmosphère lourde de non-dits. Pourquoi celui qu’elle appelle le Menuisier est-il si lointain ? Pourquoi sa famille semble-t-elle perpétuellement en deuil ? Elle aimerait poser des questions, mais on est taiseux dans le Finistère. Livrée à ses doutes et à ses intuitions, elle écoute les murmures, rassemble les bribes, tisse patiemment une histoire. Des années lui seront nécessaires pour percer le secret de son ascendance, mesurer l’invisible fardeau dont elle a hérité.
D’une plume à la fois vibrante et pudique, Marie Le Gall décrypte l’échec d’une relation père-fille et touche au coeur. 

Quelques mots sur l'auteur
Marie Le Gall est née en 1955 à Brest. Elle est professeur de lettres à Fontainebleau. La Peine du Menuisier est son premier roman.
Mon ressenti
Tout au long du livre, on vit dans la Bretagne profonde, ancrée encore dans ses traditions ancestrales bien que le récit se place après la seconde guerre mondiale, dans la région de Brest. L'auteure semble s'inspirer du passé de sa famille.
Elle parle de sa mère en l'appelant par son prénom ne nomme jamais autrement son père que "le menuisier". Tous les morts des familles meublent les murs de la maison et leur regards fixes pèsent, froids et définitivement figés sur la fille du "menuisier".
L'atmosphère en est lourde, profonde, morbide par endroit. "Le menuisier", et avec lui sa famille, porte un double secret qu'on découvrira en deux étapes. Et c'est ce double secret, protégé par les non-dits des membres de la famille encore vivants qui obsède la narratrice, et notamment un des membres de la famille de son père dont nulle photo n'existe. Et il m'apparaît que c'est plutôt cela le thème du livre qu'un problème de relation père-fille. motif pour lequel j'avais acheté le livre. Je reconnais cependant qu'il existe entre le père et la fille un courant d'amour "latent, non dit en quelque sorte puisqu'il ne se manifestera qu'à deux reprises au cours de l'histoire, venant du "menuisier".
J'ai cependant été intéressé par l'histoire, surtout par le mode de vie dans cette Bretagne profonde qui, par certains côtés de la vie, des us et coutumes me rappelait des décors et des pratiques vécue dans mon enfance. Il n'est pas dit que je ne relirai pas.

Particulièrement remarqué

Page 200 : Devenue adulte, elle rend visite à son père, en observation à l'hôpital, dans un village sinistre au nord de Brest. Lorsqu'elle le quitte, il fait un bout de chemin avec elle dans le bourg et, passant devant un café-tabac :
Maladroit, timide comme un adolescent qui invite une jeune fille pour la première fois, il me demanda si... si je voulais quelque chose... m'arrêter un instant... un chocolat ?
Tout mon corps se raidit au son de sa voix, comme en ce mois de novembre devant la vitrine de jouets. (...) J'ignore ce que je dis pour manifester mon refus.
L'urgence de m'échapper encore une fois, fuir un probable tête-à-tête, le seul de toute notre vie où nous aurions pu ... oui, nous aurions pu, peut-être ... parler.
(...) J'étais montée dans ma voiture. Je le laissai là, ne songeant pas un instant à son désarroi, son désespoir peut-être. Je fuyais vers la vie, il cheminait vers la mort
avatar
Michel33
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 326
Age : 83
Localisation : Woluwe Saint Pierre (Bruxelles-Belgique)
Emploi/loisirs : Pensionné - Lecture - Théâtre - Musique Classique - Bonne chanson française - Jazz
Genre littéraire préféré : Romans-Nouvelles sauf Fantastique et S.F.
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Gall, Marie] La peine du menuisier

Message par alexielle63 le Jeu 9 Sep - 17:40

J'ai fusionné avec la critique de Jostein, Michel...
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Gall, Marie] La peine du menuisier

Message par Michel33 le Jeu 9 Sep - 17:47

alexielle63 a écrit:J'ai fusionné avec la critique de Jostein, Michel...
Excuse-moi, j'ai oublié de vérifier s'il n'y avait pas déjà une critique. Embarassed
C'est encore un réflexe à adopter de ma part !Ah ! Quand on devient vieux ... C'est comme ça
avatar
Michel33
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 326
Age : 83
Localisation : Woluwe Saint Pierre (Bruxelles-Belgique)
Emploi/loisirs : Pensionné - Lecture - Théâtre - Musique Classique - Bonne chanson française - Jazz
Genre littéraire préféré : Romans-Nouvelles sauf Fantastique et S.F.
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Gall, Marie] La peine du menuisier

Message par alexielle63 le Jeu 9 Sep - 18:13

Pas de souci, Michel Laughing
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Gall, Marie] La peine du menuisier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum