Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Petrizzo, Francesca] Mémoires d'une catin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Petrizzo, Francesca] Mémoires d'une catin

Message par S.Ecriture le Ven 11 Juin 2010 - 17:43

Reçu des Editions Michel Lafon.

(je ne sais si c'est considéré "historique" ou non....?)





Résumé :

"La catin. C'est ainsi qu'ils m'appellent. La catin. Ils murmurent ce mot derrière mon dos, mais je les entends. Ils disent aussi que j'étais la plus belle femme du monde, inventent des légendes et composent des poèmes sur ma vie. Ce ne sont que des légendes. Car ils n'y étaient pas. Moi, j'y étais."

Et si la belle Hélène racontait elle-même son histoire...

Hélène de Troie, ou l'archétype de toutes les femmes, qui, depuis des millénaires, ont choisi de suivre les élans de leur coeur plutôt que les exigences de la raison d'Etat. Prisonnière de sa propre beauté - et des ambitions politiques de son père - Hélène tente néanmoins d'assouvir sa soif d'amour. Mais le Destin en décide autrement, et décrète qu'on la considérera à jamais comme une femme infidèle et traîtresse. Une catin...

Dans la lignée des Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar, poignant et poétique, ce roman magnifique et inoubliable retrace le parcours de la plus fatale des héroïnes de l'Antiquité.


Mon avis :

Tout d’abord, je tenais à préciser l’âge de l’auteur. Elle n’avait que 19 ans quand elle écrivit ce livre. Et je dois avouer que cela m’a beaucoup impressionné. Le style est sûr et agréable. L’écriture fluide. Les sentiments sont exprimés avec une sincérité éblouissante... Bref, chapeau bas l’artiste !
Ce fut donc une lecture facile et rapide ; les chapitres étant très courts.

Ensuite, Camille a visée juste en me proposant ce livre. En effet, je suis fascinée par la mythologie grecque (et latine). Je connais bon nombre des légendes qui s’y réfèrent et j’ai été ravie de découvrir cette oeuvre. J’y ai retrouvé pleins de héros mortels (point de dieu ici).
Cela m’a d’ailleurs fait rire (ou de moins rire jaune) de découvrir Thésée en pervers sexuel dès le premier chapitre. Celui qui a tué le minotaure en a pris pour son grade !

Le personnage principal, Hélène, se révèle être une femme des plus torturées. Jamais dans mes cours de latin ou dans mes précédentes lectures, je n’avais connu cette femme aussi blessée, seule et triste. Là est tout le charme de ce livre. L’histoire de la belle Hélène est racontée de façon très poétique. Les images puissantes et sincères, les métaphores et autres procédés de rhétorique donnent à Hélène un charme nouveau.
C’est une femme bafouée que l’on découvre donc ici. Les hommes se sont succédés dans sa vie (Pâris, Ménélas, Achille, etc...) ; mais aucun n’a su la rendre heureuse plus de quelques instants. Une vie de catin qu’Hélène traverse sans s’en rendre compte. Sa force s’affaiblit et son cœur de pierre se renforce de remparts solides.

Pour finir, je paraphrase L’Emile en disant que ce fut une torture d’achever cette lecture tant l’histoire était prenante.

En bref : Les connaisseurs en mythologie apprécieront les détails et les retrouvailles avec les personnages célèbres (Enée, Hélène, Achille...) ; les autres découvriront un monde de guerre, de tension mais aussi d’amour et de passion.

Note : 4.5/5


Extrait :
p.210 « Convaincu que sous la poussière, sous le sang et les viscères répandus, gît ce fétu de paille sans éclat, ce joujou inutile, ce désir stupide appelé la gloire. »
avatar
S.Ecriture
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 665
Localisation : 17
Emploi/loisirs : lecture, tchat, ciné, séries, ...
Genre littéraire préféré : De tout de tout les gens ! Je lis de tout !
Date d'inscription : 09/02/2010

http://s.ecriture.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petrizzo, Francesca] Mémoires d'une catin

Message par Justemoi87 le Ven 18 Juin 2010 - 10:22

Et bien voici une très belle découverte! Bizarrement, je lis assez peu de romans historiques alors que, généralement, j'apprécie ceux que je lis. Et encore une fois, j'ai beaucoup aimé celui que j'ai eu entre les mains. Et puis j'ai trouvé l'écriture très mature malgré le jeune âge de l'auteur (19 ans). Plus mature, plus travaillée que chez certains auteurs bien plus âgés!

En effet, j'ai tout d'abord trouvé le style très beau, très soigné. Les mots n'ont sans doute pas été choisi au hasard.

De plus, les chapitres sont courts. Cela m'encourage à lire toujours un peu plus loin et finalement, cela m'aide à entrer dans l'histoire puisque je vais lire très facilement de plus gros "morceaux" que lorsque les chapitres sont très longs.

Mais le gros point fort de ce livre est que l'auteur a réussi à rendre de l'humanité à des personnages dont on a finalement l'impression qu'ils font partie de légendes. Ils ne sont plus élevés au rang de héros. J'ai retrouvé des personnages découverts lors de mes études secondaires, j'en avais d'ailleurs oublié certains. J'avoue que, pour la plupart, je ne me souvenais que des noms, sans me rappeler de ce qu'ils ont pu faire. C'est chose réparée grâce à ce roman. Je garderai certainement un souvenir plus précis et plus long de cette partie de l'histoire qui était passée à la trappe dans mon cerveau.

En résumé, j'ai eu l'impression d'avoir un cours d'histoire romancé et beaucoup plus intéressant que tous ceux auxquels j'ai eu droit. Je conseille d'ailleurs ce livre à toutes les personnes qui ont de l'intérêt, ne serait-ce qu'un tout petit peu, pour cette période de l'histoire.
avatar
Justemoi87
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1585
Age : 30
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Secrétaire indépendante
Genre littéraire préféré : Un peu tout
Date d'inscription : 04/09/2008

http://books-all-around.blogspot.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petrizzo, Francesca] Mémoires d'une catin

Message par Mounain le Mer 5 Jan 2011 - 21:13

Enfin ce célébre épisode raconté par une femme. Francesca Petrizzo ne met pas l'accent sur la guerre de Troie à proprement parler mais sur la femme qui l'a provoquée, Hélène de Troie. Très vite j'ai été émue par ce personnage, jeune femme résignée puis courageuse, qui n'a finalement pour toute aide qu'elle-même. Ses émotions sont parfaitement décrites, la narration se fait dans un style très poétique appréciable. J'ai également aimé redécouvrir la mythologie grecque, même si je connaissais déjà cet épisode, comme la plupart des personnes. Certains éléments semblent être imaginés par l'auteur, comme le fait qu'Hector soit, au départ, avec Hélène & non avec Andromaque & que le mariage avec cette dernière n'était que forcé. Peut-être a-t-elle effectué des recherches plus en profondeur? En tout cas jamais auparavant je n'avais entendu parler de ceci. Peut-être pas un récit exact donc, mais une manière agréable d'aborder le sujet. Je vote "beaucoup apprécié" & je conseille ce livre aux adeptes de mythologie.
avatar
Mounain
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1175
Age : 25
Localisation : 51
Emploi/loisirs : professeure de français et étudiante cynopsy (formation en éducation et comportement canins)
Genre littéraire préféré : tout ce qui me tombe sous la main
Date d'inscription : 23/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petrizzo, Francesca] Mémoires d'une catin

Message par Elyuna le Dim 9 Oct 2011 - 16:12

Je suis d'une même avis que vous, face à ce livre. C'est un magnifique ouvrage très bien écrit, qui se lit très facilement et nous entraîne aux côtés d'Hélène, dans un premier temps de Sparte puis de Troie.


Dans les tous premiers chapitres, je me suis demandée ce que j'étais en train de lire, je n'ai pas apprécié Hélène petite; tout bêtement, je pense, parce que je ne voulais pas la voir comme une personne fragile et malheureuse. Ce n'est tout simplement pas de la sorte que j'avais imaginé la vie de cette célèbre Hélène!

Au fur et à mesure des pages, je me suis attachée à cette personne qui s'est révélée bien plus forte qu'elle ne le paraissait au départ. J'ai évolué à ses côtés, vécu les mêmes peines, connu ses peurs, découvert ses premiers émois, me suis perdue en même temps qu'elle. Nombreuses vies se sont offertes à elle, toutes différentes mais menant au même endroit, la tristesse, la peine, la mort surtout. J'ai été impressionnée de ce petit bout de femme (si je peux me permettre) qui s'est transformée en pierre pour ne plus souffrir, s'est enfermée dans cette carapace qui s'est de nombreuses fois fissurée pour la toucher.

Auprès d'elle, j'ai rencontré des figures qui avaient déjà croisé mon chemin mais jamais vu de cette façon là. Mes yeux ont croisé Ménélas, Achille, Diomède, Enée, Hector, Pâris, Priam... Tant de personnages connus, racontés par d'autres qui prennent une nouvelle vie sous les yeux d'Hélène.
Certains sont devenus des amants, des amours mais tous ont marqué la vie d'Hélène d'une certaine façon, la faisant évoluer malgré tout.
Les femmes ne sont pas en reste et je dirais que quatre de ces femmes ont fait d'Hélène celle qu'elle est à la fin du livre. Sa mère et sa soeur, son esclave Callistra et la soeur d'Hector et Pâris: Cassandre.


Un très bel ouvrage avec un style fluide et plaisant à lire, sans lourdeur, sans fausse note, avec juste ce qu'il faut, là où il faut. Il n'est pas loin d'être un coup de coeur et le plaisir que j'ai pris à le lire est très très grand. Bien évidemment, les larmes n'ont cessé de couler à la fin et il est difficile de dire, une fois la dernière page tournée si Hélène a été heureuse dans sa vie. Trop d'épreuves ont traversé sa route, l'empêchant d'avancer comme il l'aurait fallu; bien évidemment, chacune de ces épreuves l'ont rendu plus forte mais à quel prix?!

Le titre m'a laissée songeuse et tout le long du livre, je me suis demandée si Hélène était véritablement une catin. Selon les différents dictionnaires, une catin est une femme qui se livre à la prostitution pour gagner de l'argent. Hélène ne voulait pas gagner de l'argent mais simplement être heureuse, est-ce un mal? Pour ma part, je ne pense pas qu'elle soit une catin mais après, je pense à chacun la liberté de se faire son avis. En tous les cas, le terme revient dans l'ouvrage avec une violence mesurée qui laisse songeur, je dois l'avouer.



Si je devais le noter, je crois que cet ouvrage se verrait attribuer la note de 9/10.

Je le recommande bien volontiers à tous les amateurs de cette histoire de la guerre de Troie et aux autres! Très bel ouvrage!

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain


Very Happy  drunken  Very Happy
avatar
Elyuna
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4620
Age : 28
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : Infirmière
Genre littéraire préféré : Un peu de tout.
Date d'inscription : 05/03/2010

http://lecturesdelyuna.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petrizzo, Francesca] Mémoires d'une catin

Message par BESMAR le Dim 9 Oct 2011 - 18:09

Je connais mal cette période là de l'histoire et je pense en lisant vos critiques que se serait un bon livre pour commencer ! il va donc rejoindre tant d'autres livres que j'ai dans ma LAL !! merci
avatar
BESMAR
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 52
Localisation : Au Quebec
Emploi/loisirs : agente de gestion du personnel en invalidité- loisirs : lecture, rénovations-bricolage-décoration.
Genre littéraire préféré : Policiers (PD James, Connelly,Reich), romans historiques, aventure, tres peu de fiction sinon toute lecture m'interesse !!mon coup de coeur actuel est "L'Élégance du Hérisson" de Mureil Barberry
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petrizzo, Francesca] Mémoires d'une catin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum