Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FRYDMAN,Sarah] L'Arche d'Alliance

17% 17% 
[ 1 ]
67% 67% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
16% 16% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Message par LOUBHI 49 le Ven 25 Juin 2010 - 20:00


L'Arche d'Alliance

Auteur : Sarah FRYDMAN
Editeur : Albin Michel
Nombre de pages : 472
ISBN : 978 - 2-226-20832-3
Dépôt Légal : juin 2010

Présentation de l'auteur:

Passionnée de musique, Sarah Frydman a renoncé à une carrière de cantatrice pour l’écriture.
Auteur aux éditions Albin Michel de la Saga des Médicis (en 3 tomes), des Moissons mortes, de La marche des vivants, Tu t’appelleras Sophie et Une si brève éternité, Sarah Frydman rassemble les approches historique et romanesque des sujets qu’elle traite.
Elle vit à Paris.

4ème de couverture :
Depuis la nuit des temps, nombre d'aventuriers, de savants, de religieux sont partis en quête de la mythique Arche d'Alliance, le trésor perdu du Temple de Salomon. Toujours en vain.
Quand Paul de Brissac, un archéologue français, annonce qu'il l'a peut être localisée,une implacable machine de mort se met en marche. Intégristes religieux de tous bords, tueurs à gages néo-nazis, MOSSAD se déchaînent. Car la valeur inestimable de l'Arche pourrait permettre la construction d'un canal entre Mer Morte et Mer Rouge et apporter la paix au Proche Orient...
Des mythes fondateurs aux Romains et aux Wisigoths, des Templiers au mystérieux abbé Saunière, de la Russie soviétique aux engagements d'une jeune femme en recherche d'identité, un formidable thriller où la romancière Sarah Frydman, mêle ésotérisme et histoire avec une érudition sans faille et un sens du suspense digne des maîtres du genre.

Genre littéraire : Roman mi thriller mi policier.

L'histoire, ses personnages, mon avis et mes remarques :
L'intrigue est assez bien résumée sur la quatrième de couverture ; nous sommes à la veille de l'an 2000 entre France, Suisse, Israël et USA, quatre personnages centraux vont se découvrir, s'aimer, se connaître, parfois s'opposer et se détester dans un formidable circuit autour du globe, de l'Histoire, des religions majeures et dans une volonté de mettre à jour ces objets mythiques que sont l'Arche d'Alliance, le Grand Pectoral et la bague du Roi Salomon pour des raisons pour certaines purement archéologiques, pour d'autres humanitaires et pacifiques voir pour des motifs bassement pécuniaires.
Le personnage central c'est le très connu archéologue Paul de Brissac, personnage purement cérébral, pris dans sa quête archéologique mais aussi faible et très sensible au charme d'une de ses anciennes conquêtes. Homme faible, une première fois veuf, dont les enfants ingrats, ne voient que l'aspect matériel de sa quête.
S'il n'a pas du tout le côté aventurier d'Indiana Jones, c'est son meilleur ami, second personnage central de ce roman ; Boris Steinberg, agent liquidateur et espion du Mossad, qui va jouer le rôle de l'enquêteur / inspecteur et parfois expéditeur des basses oeuvres.
Boris, à l'histoire familiale marquée par la disparition de ses parents dans un goulag russe et profondément nationaliste Israélien, va durant tout le roman s'impliquer pour protéger Boris, démanteler l'intégralité du complot et découvrir les acteurs des meurtres qui se succèdent dans ce livre, tous liés à la volonté de s'accaparer les travaux de son ami archéologue pour des fins soit meurtrières, soit pacifiques, soit financières.
Troisième personnage de ce roman, c'est Sabrina Langer, elle aussi marquée dans son histoire familiale par l'extermination durant la seconde guerre mondiale d'une partie de sa famille ainsi que la mort accidentelle de ses parents, qui se trouve impliquée malgré elle dans cette course à l'Arche d'Alliance en remplaçant l'assistante de Paul de Brissac, mystérieusement disparue au début du livre. Ancienne journaliste mise au ban des journaux français pour s'être opposé à son directeur, totalement débutante et étrangère à l'archéologie et à l'histoire, elle va être le fil rouge des lecteurs pour comprendre et s'imprégner de ces grands mythes religieux et historiques (Les Manuscrits de la Mer Morte,Salomon, Arche d'Alliance, Mystère du Trésor du Temple, l'Abbé Saunière).
Dernier personnage centrale, Sonia Alaouit, ex première danseuse du ballet du Kirov, ex filtrée par le Mossad puis agent de ce même service d'espionnage israélien, bien connue par Boris et Paul de Brissac. Ancienne danseuse étoile, femme d'argent, elle court derrière tout ce qui peut lui assurer fortune et bien être matériel et paraît bien trouble au fil de ce roman.
Ces personnages titre vont être confronté à un moment ou à l'autre à des personnages secondaires mais aussi clé : un tueur à gages rêvant de faire renaître le parti nazi, l'ancienne assistante de Paul...

Roman très documenté tant sur l'histoire des peuples comme des grandes religions et de leur symbole, le lecteur passionné révisera les grands mythes, le moins averti apprendra des choses intéressantes. Ce roman m'a fait penser aux trois tomes d'Eliette Abecassis ( Quram, le Trésor du Temple, La Dernière Tribu) mais en moins complexes et moins violents, on échappe aussi au mysticisme à la Dan Brown mais on ne doit pas être loin des livres de Berry.

Bien intégré dans notre histoire actuelle avec des références réelles (Mitterand, Jospin, Chirac, Yasser Arafat, Sharon, l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem, conflit isréalo palestinien), on se prend au jeu et on pourrait presque penser que ce pur roman a des côtés bien trempés dans l'actualité.
On le lit avec plaisir, la fin est inattendue,un bon suspense, une lecture que je conseille bien volontiers.

Merci aux éditions Albin Michel et à Thot pour m'avoir choisi dans le cadre de ce partenariat.

Ma note : 15 /20
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2207
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Message par Cassiopée le Ven 25 Juin 2010 - 20:12

Je le termine bientôt et je me retrouve dans ta critique...à suivre d'ici quelques jours....
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8818
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Message par alexielle63 le Sam 26 Juin 2010 - 15:29

merci Loubhi, je le note! j'adore les histoires de ce style, avec de l'aventure et une quête...
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Message par Cassiopée le Sam 26 Juin 2010 - 22:26

Mon avis :

Tout d’abord, merci à Thot et aux éditions Albin Michel. Je suis ravie d’avoir découvert Sarah Frydman et je lirai ses autres ouvrages avec grand plaisir.

L’Arche d’Alliance est un roman savamment dosé comme je les aime.

Un peu d’Histoire (mélange d’événements et de personnages réels (l'abbé Saunière était-il riche ou pas?) et imaginaires dans un contexte « contemporain » qui nous pousse régulièrement à nous poser des questions « et ça c’est vrai ou pas ? », et on sort dictionnaire, encyclopédie ou moteur de recherches…), un peu d’exotisme, un peu d’humour (Sabrina, le soir du réveillon est un vrai régal, très visuel), un peu d’amour, un peu d’espionnage, un peu d’enquête, un peu de suspense, un peu de poésie (ah, les vers d’Aragon page 156…)… Des bons, des méchants, des traitres, des naïfs, des amoureux …..Tous les ingrédients réunis pour happer le lecteur…et poursuivre avec les héros la quête du fameux trésor….

Ajouter à cela une écriture alerte, incisive, un vocabulaire de qualité (vous savez, vous ce qu’est le « verjus parisien »?), des chapitres courts et bien construits qui nous entraînent d’un lieu à l’autre, d’un personnage à l’autre, et vous pourrez vous laisser emporter par ce roman sans vous rendre compte du nombre de pages avalées…
Une citation? "Chaque être est en lui-même un monde distinct" page 82

Au début de chaque chapitre, en italiques, le lieu (Paris, Tel-Aviv, New-York, Bâle, Toulouse…), la date (entre Décembre 1999 et Juin 2009 …..)
Ils sont écrits de deux manières :
-soit par le narrateur, à la troisième personne du singulier
-soit par Sabrina, la jeune assistante embauchée par Paul de Brissac
C’est une bonne idée car cela maintient un rythme de lecture agréable, on accompagne Sabrina dans ses questionnements… lorsque c’est elle qui « parle » et le reste du temps …. on « suit » les événements et on peut avoir nos propres interrogations ….
Les phrases sont courtes, bien ponctuées, il y a beaucoup de dialogues et aucune longueur ou lourdeur.

Je me suis posée la question du choix de l’illustration de couverture. J’aime beaucoup la police de caractères du nom et du titre ainsi que la couleur et la façon dont le titre « mord » un peu sur le nom. Le mélange de brillant et de mat donne du relief et les bandes dans les tons de brun sur le fond noir attirent l’œil (que représentent-elles, j’hésite…) Et puis, ce petit dessin gris argenté juste sous le titre…dessin photo auquel j’aimerais mettre un nom…

La trame du livre n’est pas sans rappeler ceux de Katherine Neville, Ian Pears, Umberto Eco ou Dan Brown, qui eux aussi, ont écrits des thrillers que l’on appelle maintenant « historico-ésotérique » mais parfois beaucoup plus compliqués dans les références historiques et le déroulement.

C’est un très bon roman que j’ai beaucoup apprécié, alors pourquoi pas « un coup de cœur » ? Sans doute, parce qu’il ne m’a pas surprise (puisque dans le même style, j’avais déjà lus ceux que j’ai nommés plus haut) et aussi parce qu’habituée de ce genre de livres (quête historique dans un présent semé d’embuches), j’ai « vu venir » certaines situations.

Mais je me dois de souligner que j’ai passé un agréable moment de lecture et que je félicite Sarah Frydman pour son érudition, pour m’avoir intéressée et donné envie de découvrir ses autres livres…


Dernière édition par Cassiopée le Sam 26 Juin 2010 - 22:33, édité 1 fois (Raison : oubli)
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8818
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Message par Paprika le Mar 29 Juin 2010 - 12:02

Voici mon avis sur : L'Arche d'Alliance de Sarah Frydman.

Un vrai roman de l'été à savourer tranquillement, confortablement installée, parce qu'on a envie de le lire d'une traite. De ne pas le lâcher avant la fin.
Un roman d'aventure, de détente, agréable à lire dans lequel rien ne manque.
Une bonne documentation grâce à laquelle on traverse l'histoire:
Rome, les Templiers, les Wisigoths, la Russie.
Un tourbillon d'aventures : tueurs, poursuites, attentats, recherches archéologiques. Plein de suspense.

La présentation des chapîtres est agréable et permet de très facilement faire savoir au lecteur où il en est dans l'action, où elle se passe.
Les références à certains personnages réels, à des lieux bien réels sont intéressants et permettent de situer l'histoire et aussi l'époque.

Tous les personnages évoluent dans une ambiance de poursuites, de crimes, de sentiments passionnés aussi.
De la peur et des moments de tendresse et de détente.

Les personnages me paraissent un peu naïfs, trop crédules pour être confrontés à de telles situations mais, ils sont attachants. En tous cas les trois principaux.
Il y a Paul de Brissac. Homme brillant, très érudit, archéologue passionné mais homme faible surtout devant une jolie femme.
Sabrina, son assistante qui remplace au pied levé, Moïra. C'est une jeune femme qui dit un peu trop vite ce qu'elle pense, un peu écervelée mais fidèle à ses amis et passionnée par son travail.
Boris, ami de Paul, très impliqué dans l'histoire de son pays.
Homme dur mais qui peut aussi être tendre.
Les autres, Moïra, Sonia et Carl viennent étoffer et ajouter du piment à l'histoire. Moïra dont le fils est menacé, Sonia qui ne vit que pour l'argent et Carl, le nazi qui a des missions à accomplir.

L'écriture est simple, claire, sans fioritures. Aucune longueur, aucun ennui.
Un bon roman qui fait passer quelques belles heures de lecture.


Je souhaite remercier les Editions Albin Michel et Thot qui m'ont permis de passer quelques heures bien agréables.
avatar
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2534
Age : 78
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Message par lagrandestef le Sam 3 Juil 2010 - 16:34

Avec l'Arche d'Alliance, Sarah Frydman nous offre ici un thriller historico-ésotérique prenant pour base un des thèmes privilégiés de ce genre de littérature , à savoir le Trésor du Roi Salomon en tant que trésor des Templiers (versus le Saint Graal). L'auteur nous fait voyager Tel-Aviv à New York, de Paris à Jérusalem, de Rennes-le-Château et le Pays Cathare à Bâle

L'histoire se déroule entre les derniers jours de 1999 et les premiers mois du nouveau Millénaire.

Même si livre ne révolutionne pas le genre, l'intrigue est intéressante et très bien résumée par la 4eme de couverture; les références sont effectivement nombreuses et particulièrement bien documentées.
Cette histoire est extrêmement ancrée dans son époque, sur fond de montée d'antisémitisme un peu partout dans le monde. Au delà de l'aspect thriller, c'est aussi un livre sur l'identité juive et sa méconnaissance


Les personnages sont particulièrement bien décrits et attachants. Paul de Brissac, l'archéologue , homme d'un certain âge, vif, charmant ,érudit ,intelligent, et moqueur. Sabrina Langer, sa jeune assistante fraichement embauchée, enjouée, spontanée (trop parfois), très sympathique ; Boris Steinberg, l'agent du Mossad et ami de Paul Brissac, quinquagénaire charmeur juif d'origine russe, tombeur de ces dames et rassurant; la belle et mystérieuse Sonia Massimova, ex danseuse étoile, agent des services secrets également. Tous ont une histoire particulièrement bien décrite par l'auteur, qui permet de mieux les appréhender et j'ai trouvé que c'était un des ponts forts du livre.

Les personnages secondaires également sont intéressants; le petit couple d'homosexuels français ayant ouvert un restaurant en Israël et qui seront victimes d'un attentat est particulièrement touchant. Idem pour la grand-mère de Sabrina et son "petit-ami" Joseph le rabbin que j'ai trouvé particulièrement attendrissants.

J'ai également adoré le style de Sarah Frydman. Ici pas de longueurs superflues, les chapitres sont assez courts et en en-tête de ceux-ci figurent le lieu et la date . Les dialogues sont nombreux et permettent entre autres d'aérer les parties consacrées aux informations historiques sous forme de questions-réponses (en particulier entre Paul de Brissac et Sabrina sa nouvelle assistante).
Et des scènes savoureuses, comme celle du réveillon de l'An 2000 et d'autres qui m'ont bien fait rire

En résumé un thriller ésotérique bien ficelé et documenté, avec en prime de l'humour et de l'amour.
Donc une très très bonne découverte et une auteure que je ne manquerai pas de relire.

Note 17/20


Un grand merci à Partage Lecture et aux Editions Albin Michel pour cette belle découverte


lagrandestef
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 46
Localisation : Auvergne, près de Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : gérante de sociétés, lecture, musique, informatique
Genre littéraire préféré : thriller, humour, roman, un peu de tout en fait
Date d'inscription : 29/01/2010

http://lagrandestef.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Message par Annesof le Mar 27 Juil 2010 - 16:25

Au Niveau du contenu

Un thriller historico-religieux qui a de quoi surprendre…

A l’instar de bon nombre de thrillers du même genre, certaines thématiques ayant déjà fait couler beaucoup d’encre sont abordées : trésor du Temple ou des Wisigoths, mystère de Rennes-le-Château, fortune de l’abbé Saunière,… Rien n’y manque ! L’originalité se trouve ici dans la mise en lien de ces éléments avec les mythiques vestiges de la religion juive que sont l’Arche d’Alliance et l’anneau du roi Salomon.

La construction de l’intrigue se fera autour des recherches de l’archéologue Paul de Brissac, à propos duquel il est sous-entendu dès les premières pages qu’il ait découvert l’emplacement d’une relique primordiale de la religion juive. Les adjuvants de cet individu attachant, sont très contrastés, semblent pleins de ressources et présente chacun un caractère propre bien trempé. J’ai particulièrement aimé la construction du personnage de Boris, agent du Mossad.

Une succession de meurtres et de disparitions mènera nos héros Boris et Sabrina aux quatres coins du monde. Une quête qui ne manque pas de surprendre peu à peu l’amateur de thrillers.

Par ailleurs, le roman soulève pas mal de questions historiques et/ou éthiques à propos de thèmes tels que l’antisémitisme, le conflit Israélo-palestinien, l’équilibre fragile des forces politiques au Moyen-Orient, etc…

Au niveau du style

Une rythme régulier, un suspens croissant, un style élégant et délié, en bref, une très agréable lecture !


En conclusion

Une très habile compilation des genres et des thèmes ! Un passionnant mariage entre l’Histoire, la politique, l'amour et la religion autours d’une intrigue étonnante.

Ma note : 9/10

Je remercie Partage Lecture en partenariat avec les éditions Albin Michel de m’avoir permis de faire cette passionnante découverte littéraire !
avatar
Annesof
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1436
Age : 30
Localisation : Pont-à-Celles (Belgique)
Emploi/loisirs : Rédacteur, Régent en Histoire et Sciences Humaines, moniteur de voile
Genre littéraire préféré : Romans historiques, classiques, contemporains, thrillers historiques, fantasy, mythologie...
Date d'inscription : 31/08/2008

http://picasaweb.google.be/annesofconotte

Revenir en haut Aller en bas

Je ne vais pas le finir

Message par marsiho le Mer 29 Sep 2010 - 9:32

Il est très rare que je ne finisse pas un livre (ce sera je crois la troisième fois), mais cela va être le cas avec celui-là. Je suis pourtant assez friand de ce genre d'histoires autour de légendes maintes fois fouillées, mais dès la première page, ça commençait mal... La description de Boris fumant son cigare Shocked "Un cigare, surtout un Davidoff, cela se respecte (...) jusqu'à l'ultime bouffée"... C'est macho et beauf à mort, pas possible qu'une femme ait écrit cette phrase ! Si ? Et ben...
Bon, ne nous arrêtons pas sur une phrase mal tournée, et continuons. Mais ensuite ce sont les dialogues qui sonnent mal. Et Boris, un personnage qui semble tout droit sorti d'un mauvais SAS. Caricatural au possible, ce qui est d'ailleurs le cas des autres personnages dont on devine de suite les mécaniques psychologiques tellement ils sont simples, pour ne pas dire simplets.
Et puis l'histoire en elle-même ne tient pas la route. Le recrutement de Sabine par de Brissac est une scène complètement bancale, à laquelle on ne peut pas croire une seconde.
Mais ce qui me dérange le plus ce sont les assertions permanentes sur un antisémitisme français, la justification de la violence du MOSSAD par Boris, et les remarques acerbes envers les musulmans qui sont très limites...
Bref, pour moi ce livre est non seulement mal écrit, mais dégage un fumet qui ne me plait guère. Alors que je viens de finir Millénium, ça fait un choc.
avatar
marsiho
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 52
Localisation : Béarn
Emploi/loisirs : Responsable d'un foyer de l'enfance. Loisirs : sport, montagne, moto, musique...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 29/09/2010

http://www.politique-jeunesse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Frydman, Sarah] L'Arche d'Alliance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum