Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Aristophane] Les oiseaux

Aller en bas

Votre avis sur Les oiseaux d'Aristophane

[Aristophane] Les oiseaux Vote_lcap0%[Aristophane] Les oiseaux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Aristophane] Les oiseaux Vote_lcap0%[Aristophane] Les oiseaux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Aristophane] Les oiseaux Vote_lcap100%[Aristophane] Les oiseaux Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Aristophane] Les oiseaux Vote_lcap0%[Aristophane] Les oiseaux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Aristophane] Les oiseaux Vote_lcap0%[Aristophane] Les oiseaux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Aristophane] Les oiseaux Vote_lcap0%[Aristophane] Les oiseaux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Aristophane] Les oiseaux Empty [Aristophane] Les oiseaux

Message par Sharon le Mer 30 Juin 2010 - 11:24

[Aristophane] Les oiseaux 51bqqa13

Titre : Théâtre complet II : Les oiseaux.
Auteur : Aristophane.
Nombre de pages : œuvre contenue entre les pages 27 et 121
Éditeur : Folio.

Mon résumé :

Deux citoyens athéniens Ralliecopain et Belespoir, guidés par deux oiseaux qu’ils ont achetés à la Halle-aux-Oiseaux, cherchent Lahuppe. Ils espèrent que celui-ci leur permettra de vivre dans la cité des oiseaux, loin de leurs compatriotes.

Mon avis :

Depuis l’arrêt de mes études, je n’ai qu’une faible connaissance du théâtre antique. Si j’ai lu des tragédies (Sophocle, Euripide), en revanche je n’ai jamais lu une seule comédie antique.

Les oiseaux racontent la création d’une cité utopique, par opposition au monde des hommes, miné par la guerre et les procès en tout genre. Les deux héros Belespoir et Ralliecopain ne sont pas forcément sympathiques, ils apparaissent surtout comme pusillanimes et opportunistes.Utopie ? Pas vraiment. Les deux protagonistes savent manier l’art de la parole. Ils parviennent à convaincre les oiseaux, y compris les plus récalcitrants, du bien-fondé de leur proposition, et surtout de la supériorité des oiseaux sur tous, y compris sur les dieux. Il faut dire que le monde des dieux est bien égratigné, car ils ne recherchent dans cette oeuvre que leur tranquilité et la conservation de leur privilège.

Les limites de cette utopie apparaisse très vite. A peine la cité est-elle fondée que les parasites de toute sorte affluent, créant ainsi une galerie de personnages haute en couleur. (poète, diseur d'oracle, géomètre... ). Le dénouement montre que Ralliecopain ne cherche plus à coexister avec les oiseaux, mais bien à les diriger.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9085
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum