Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

40% 40% 
[ 4 ]
10% 10% 
[ 1 ]
20% 20% 
[ 2 ]
20% 20% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
10% 10% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 10

[Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Nephtys le Ven 9 Juil 2010 - 17:57



Titre: Le chirurgien ambulant
Auteur: Wolf Serno
Editions: Le Livre de Poche
Pages: 792
Genre: Roman historique [Renaissance - Europe]

Quatrième de couverture

Espagne, XVIe siècle, monastère de Campodios. Sentant sa mort prochaine, l'abbé Hardinus convoque Vitus, son protégé, qu'il a découvert, abandonné, alors qu'il était encore un nourrisson.
Afin que le jeune homme connaisse ses origines, il lui remet un indice: un tissu damassé, visiblement d'origine anglaise. Et voilà pour Vitus le début d'une quête semée d'embûches, de rencontres, et l'occasion de pratiquer son art, la chirurgie, sur les routes de l'Europe de la Renaissance.
Tous les ingrédients du roman historique d'aventures sont ici réunis: personnages pittoresques - nains, Tziganes, saltimbanques, corsaires...-, évocation de l'Inquisition, complots, rebondissements incessants...Un vrai bonheur de lecture.

Mon appréciation

Ce roman aurait pu n’être que l’aventure d’un jeune homme, élevé dans un monastère cistercien et formé à la chirurgie, qui part sur les traces de son identité après la mort de son protecteur.
En réalité, l’œuvre est bien plus que cela. C’est un réel plongeon dans les mœurs, les us et les coutumes de l’Europe du XVIème siècle. On y retrouve une condamnation acérée de l’Inquisition, du fanatisme, du charlatanisme, de la peur de ce qui est différent à travers les sujets brûlants de l’époque comme l’antisémitisme, le racisme, l’homophobie, pour n’en citer que quelques uns. L’œuvre se pose intégralement comme l’éloge de la tolérance. De plus, les différents soins et techniques médicales décrites situent parfaitement la place des sciences et des médecines à l’époque.

Cet éloge se fait en grande partie par l’intermédiaire du personnage principal, Vitus et de son fidèle ami, « le maître ». Les deux hommes accumulent les points communs : ils sont cultivés, vifs d’esprit, courageux et volontaires et prônent une foi modérée autant que le respect de tous. Outre ces deux compères, très attachants, l’auteur nous présente un panel de personnages diversifié, de toutes castes sociales, de toutes origines et de toutes convictions confondues. Il en ressort un intérêt dont on ne se lasse pas.

Le tout est magnifiquement servi par une plume légère et accessible sur un fond historique extrêmement riche qui en dit long sur les recherches de l’auteur. Le lecteur plonge littéralement dans l’Histoire, remonte le temps sans la moindre anicroche, et ne cesse d’apprendre en douceur sur le contexte de l’aventure. Il ne s’agit d’ailleurs pas seulement d’indications sur le médecine du XVIe, mais d’un nombre de sujets incroyablement variés, tels que la navigation (très intéressante explication sur les moyens de se situer en mer) la législation, les différents ordres religieux et bien d’autres sujets. Cette lecture est véritablement d’une richesse immense.

Mon seul est unique regret consiste en un passage qui casse un peu le rythme et n’apporte à l’œuvre qu’un intérêt modéré. Un passage un peu longuet sur le personnage du mercenaire Martinez qui arrive à un point de l’aventure où le lecteur ne l’attend pas. On quitte le protagoniste pour quelques temps, alors qu’on brûle de savoir ce qui va suivre. Il n’est pas évident après cet extrait de se plonger à nouveau dans le déroulement de l’histoire principale, c’est un peu dommage.

Pour en finir, je n’ai refermé le livre qu’à grand regret, sans avoir pu m’empêcher de me procurer « Le chirurgien de Campodios », qui lui donne suite. Il me tarde de continuer l’aventure en compagnie de Vitus et du maître.
Un grand merci à Partage Lecture et aux éditions Le Livre de Poche pour ce fabuleux périple historique !
avatar
Nephtys
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 32
Localisation : Loire-Atlantique
Genre littéraire préféré : Tout ce qui me tombe sous la main (sauf politique)
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Invité le Sam 21 Aoû 2010 - 15:39

J'ai passé un bon moment, ce livre est très sympa et divertissant. Par contre, l'intrigue se démêle un peu facilement à mon goût, ce qui donne à ce roman des allures de conte plus que de roman historique...
Le personnage du maître est bien, il a du relief, mais il s'efface peu à peu au fil du livre. Vitus, quand a lui, est un peu lisse.
Je lirai sûrement la suite mais je ne suis pas non plus impatiente de m'y lancer.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 20:25

C'est un très bon livre et sa suite l'est tout autant.
Il se passe beaucoup de choses et Vitus est un très bon personnage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Cerisia le Mar 24 Aoû 2010 - 11:48

Lu en mars 2008
Mon avis : Une histoire assez décousue, certains passages très ennuyeux dus à des situations beaucoup trop longues qui se répètent.
Il y a quand même quelques moment plutôt sympathiques à lire que ce soit au niveau historique ou des personnages.
Lorsque j'ai lu la quatrième de couverture je m'attendais à un roman exaltant, j'ai été assez déçue.

Ma note 6/10
avatar
Cerisia
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 278
Age : 49
Localisation : Cantal
Emploi/loisirs : lecture-Mylène Farmer-sport-point de croix
Genre littéraire préféré : fantasy-thriller-historique-classiques-
Date d'inscription : 27/02/2010

http://le-boudoir-des-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 13:08

Le résume me plaît beaucoup et ta critique Nephtys ne fait que confirmer ce que je ressens. Je le note.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par petitepom le Mar 24 Aoû 2010 - 14:12

j'ai beaucoup aimé ce livre, j'ai aussi lu la suite " le chirurgien de campodios"

Les romans historiques ont souvent une mauvaise image, on les pense rébarbatifs et ennuyeux, ce roman est un exemple du contraire, c’est entraînant et agréable à lire.

Vitus est un enfant abandonné, recueilli dans un monastère, il décide d’aller en Angleterre retrouver ses origines. Ce voyage, rempli d’embûches, va lui faire rencontrer des personnages intéressants et très différents qui font la richesse de cette histoire.

A travers ses rencontres, l’histoire de l’Espagne nous est conté : l’inquisition, le découverte de nouveau monde et ses pirateries….

On apprend aussi beaucoup sur l’usage de la médecine de XVI° siècle, Vitus est très objectif et j’ai été étonné par sa connaissance des plantes et de la bonne pratique de la chirurgie. Nous voyons aussi, comment la barbarie et les charlatans exerçaient une médecine cruelle et inutile.

Malgré son épaisseur, je ne me suis jamais ennuyée avec Vitus et ses compagnons, nous les quittons en Angleterre sur ses terres d’origine, et c’est avec plaisir que je vais retrouver ce personnage attachant dans : « la chirurgien de Campodios »


Dernière édition par petitepom le Dim 19 Sep 2010 - 14:32, édité 1 fois
avatar
petitepom
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 687
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 22/08/2010

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Thot le Jeu 9 Sep 2010 - 16:55

Ce livre était sur ma liste à lire depuis un moment déjà. Je remercie donc le livre de poche de m'avoir donné l'occasion de le lire.

Le début du roman est très passionnant, notamment le récit de l'accouchement avec les moyens de l'époque à bord d'un navire et la vie de Vitus à Campodios.
Au fur et à mesure, le récit (très long) des péripéties de notre chirurgien m'a quelque peu ennuyée et j'ai eu du mal à poursuivre la lecture.
Certains passages m'ont vraiment semblés laborieux et inutiles, ainsi que certains personnages.

Le passage qui relate l'emprisonnement de Vitus par l'Inquisition est particulièrement digne d'intérêt.
L'on se plonge dans cette période historique en découvrant le déroulement des procès, les conditions de détention des « hérétiques » et la large panoplie de tortures qui leur était destinée.
Les balbutiements de la chirurgie que l'on découvre avec Vitus et Bombastus sont également à noter, ainsi que la description de quelques aspects du mode de vie des habitants de cette région d'Espagne à cette époque là.

La fin me semble par contre assez bâclée avec le retour de Vitus aux sources qui s'est fait un peu trop facilement à mon goût.

Le style est vraiment très abordable, simple, mais le livre est vraiment long; à ne lire que quand on est reposé et disposé à se concentrer; ce qui n'était malheureusement pas mon cas pendant cette lecture.

Je retiens une lecture qui vaut le détour, même si j'aurais préféré des personnages ayant plus de consistance et de présence et des dialogues un peu plus élaborés.

Pour finir, sachez que ce livre a une suite « Le chirurgien de Campodios ».

Un grand merci au Livre de Poche pour cette découverte.

avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 38
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Pistou 117 le Mar 26 Avr 2011 - 20:46

J'ai beaucoup aimé.
C'est un peu long, certains passages sont de trop, en effet (quelqu'un a dit ça avant moi, je ne sais plus qui, mais j'approuve), principalement l'épisode du mercenaire.
Je n'ai pas aimé non plus le passage de l'autodafé, ni celui des tortures ... je supporte pas ça, j'en ai fait des cauchemars, pourtant, en général, je sais prendre du recul par rapport à un texte. Ca doit vouloir dit qu'il est bien écrit (!)
J'ai tout de même beaucoup aimé. Le premier chapitre est un vrai petit bijou... l'épopée de Vitus et ses amis est à lire, j'ai découvert avec lui la Renaissance en Espagne, j'ai également été très surprise des connaissances de la médecine à l'époque, je n'aurais jamais imaginé que des cancers aient été diagnostiqués si tôt dans l'histoire.
Bref, une belle histoire, de nombreuses découvertes, j'ai envie de lire la suite (j'ai lu le premier chapitre du Chirurgien de Campodios à la fin du livre, et je pense que je le lirai entièrement)

avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2792
Age : 53
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Nephtys le Mar 26 Avr 2011 - 21:26

Pistou 117 a écrit:J'ai beaucoup aimé.
C'est un peu long, certains passages sont de trop, en effet (quelqu'un a dit ça avant moi, je ne sais plus qui, mais j'approuve), principalement l'épisode du mercenaire.
Je n'ai pas aimé non plus le passage de l'autodafé, ni celui des tortures ... je supporte pas ça, j'en ai fait des cauchemars, pourtant, en général, je sais prendre du recul par rapport à un texte. Ca doit vouloir dit qu'il est bien écrit (!)

Plus j'y repense, plus je me dis que le passage du mercenaire a deux buts: Primo, concernant le fameux autadafé. Il s'agit peut-être là de montrer l'intolérance de l'Eglise de cette époque d'un point de vue qui ne peut pas être celui de Vitus
Spoiler:
Puisqu'il est derière les barreaux à ce moment là...
Segundo, le passage avec la prostituée tend (peut-être) à prouver que les moeurs de l'époque, toujours concernant l'Eglise, n'était pas aussi parfaite que ce qu'ils voulaient montrer, notamment avec ces autodafés.
Je commence à voir ce passage comme une dénonciation masquée de l'auteur vis-à-vis de la prétendue "justice" de l'époque, qui condamnait l'homosexualité mais tournait le regard face à la débauche des dirigeants.

Bien sur, pour la raison énoncée en spoiler plus haut, impossible de nous laisser le loisir de lire cette dénonciation du point de vue de Vitus, ce qui est bien dommage.
avatar
Nephtys
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 32
Localisation : Loire-Atlantique
Genre littéraire préféré : Tout ce qui me tombe sous la main (sauf politique)
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Pistou 117 le Mar 26 Avr 2011 - 22:27

Tu as certainement raison, Nephtys.
Spoiler:
Ceci dit, l'inquisiteur a été sanctionné également par la suite, bien que de façon moins féroce.
Ta réflexion me porte à me demander quel sort était réservé à la femme adultère à cette époque... A mon avis, l'obscurantisme devait là aussi frapper fort...

Le passage que j'ai trouvé particulièrement savoureux concernant l'inquisition est celui où l'inquisiteur lit tout simplement un manuel en réponse à tout ce que peut dire Vitus... sans même changer l'ordre du texte.
Sur le moment, j'ai pensé que c'était un peu exagéré, mais en y réfléchissant, il est fort possible que ça se soit produit en réalité...
Il est effarant de penser que cette logique dominatrice et stupide ait pu être maîtresse d'une bonne partie du monde pendant si longtemps !

avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2792
Age : 53
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par virgule le Ven 22 Fév 2013 - 13:44

C'est avec regret que j'ai refermé ce livre. Je ne voulais pas quitter les personnages.
J'ai bien essayé de ralentir ma lecture, mais il vient un moment où il faut lire la dernière page... Snif !

J'ai adoré ce roman historique. J'ai voté : coup de cœur.

Vitus, enfant élevé dans un monastère où il a été abandonné à sa naissance en 1556, part à la recherche de ses origines.
Il a 20 ans, et a appris avec les moines l'art de soigner, par la chirurgie et l'utilisation de remèdes à base de plantes.
Sa quête va le conduire sur les routes d'Espagne, dans les villages et les forêts.
Il y fera de belles rencontres mais tombera aussi dans des pièges dont il lui sera bien difficile de sortir.
Je ne veux rien dévoiler de l'histoire pour laisser à chacun le plaisir de la découverte.

J'ai appris qu'il y a des gens auprès desquels on vit et dont, malgré tout, on ne sera jamais proche.
Et il y en a d'autres qu'on connaît à peine et qui ont pourtant une place dans votre cœur.
Tu appartiens à la seconde catégorie. Tu vas me manquer.

Le XVI° siècle est une époque passionnante, où les premiers objets techniques, les explorations maritimes, l'évolution vers un nouveau monde côtoient les tribunaux de l'Inquisition et les croyances médiévales.

- Vous me supposez de sang diabolique uniquement parce que je ne connais ni mon père ni ma mère ?
Cela signifierait que tous les enfants de parents inconnus sont nécessairement le Diable !
Dans ce cas, il y aurait en ce monde des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de diables. Vous ne croyez quand même pas ça ?
- Ce que je crois n'a pas d'importance.

J'ai aimé le rythme de ce livre. C'est un récit vivant, dynamique dans lequel les éléments historiques sont bien intégrés (médecine, chirurgie bien sûr, mais aussi escrime, outils de navigation, lentilles de verre, culture tzigane, saltimbanques...) .
On ne s'ennuie jamais car il y a peu de descriptions, beaucoup de dialogues et d'action. L'écriture est vive, agréable.

Je le recommande, sans hésiter, à tous les amateurs d'aventure et de romans historiques.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Hortensia le Mer 6 Avr 2016 - 16:30

A lire vos avis ça me donne bien envie de me mettre à le lire moi aussi ! Very Happy
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1808
Age : 26
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Serno, Wolf] Le chirurgien ambulant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum