Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les tendres plaintes

60% 60% 
[ 3 ]
40% 40% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes

Message par lalyre le Lun 12 Juil 2010 - 20:06

[ OGAWA, Ioko ]
Les tendres plaintes
Actes/Sud juin 2010

239 pages

4ème de couverture

Blessée par l'infidélité de son mari, Ruriko décide de disparaître. Elle quitte Tokyo et se réfugie dans un chalet en pleine forêt où elle tente de retrouver sa sérénité. Ruriko est calligraphe. Non loin, dans un autre chalet, s'est installé Nitta, un ancien pianiste de renom devenu facteur de clavecins, un homme habité par un calme particulier qui semble absorber les sons des instruments qu'il fabrique. Bien qu'assisté chaque jour dans son ouvrage minutieux par une jeune femme prénommée Kaoru, il vit seul avec un vieux chien aveugle et sourd. Invitée en ces lieux par Kaoru, la calligraphe observe et s'interroge sur la relation du facteur et de son aide. Ainsi elle apprend que Nitta ne peut plus jouer en présence d'autrui, que seule persiste en lui la capacité de vivre avec des sons invisibles. Mais, un matin, la calligraphe surprend Nitta installé au clavecin jouant "Les Tendres Plaintes" pour Kaoru. Ecrites en 1996, "Les Tendres Plaintes" contiennent tous les éléments révélateurs de la personnalité littéraire de Yoko Ogawa. Le regard porté sur la nature, sur ses sonorités, l'intensité de ses nuits, l'indicible solitude des êtres et leurs relations fugitives donnent à cette histoire une étrange résonance : celle qui prend source au coeur de l'inconscient.

Mon avis :
J'ai aimé ce livre que d'une façon sensible, l'auteur nous livre toutes les émotions possibles, donnant la parole à Nitta pour expliquer la différence entre le piano et le clavecin, quelles essences de bois sont nécessaires pour la sonorité, surtout pas de clous comme attaches mais de fins tenons en bois. Sur les touches naturelles, on colle une lamelle d'os de boeuf, sur les touches chromatiques, du chêne enterré. Pour le corps du clavecin on utilise du peuplier qui doit avoir séché plus de dix ans, pour la table d'harmonie, c'est du pin rouge de Hokkaido et je ne parle pas des garnitures, fleurs, oiseaux ou rosaces et je ne parle pas de la calligraphie, l'art pratiqué par Ririko et dont j'ignorais tout. Toutes ces descriptions faites de façons si parfaites font de ce livre un gros coup de coeur. Un beau roman sur fond d'art et de musique.

10/10
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5902
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes

Message par Pinky le Mar 17 Aoû 2010 - 19:57

Mon avis

C’est un pur moment de bien être, un roman où le lecteur est rempli par l’atmosphère de ce qu’il lit. Tous mes sens ont été sollicités par cette merveilleuse histoire écrite autour de trois personnages en quête de reconstruction après avoir été blessés. Autour de la musique de Rameau, les oreilles sont charmées, la vue est soignée par un personnage secondaire et quelle vue…, l’odorat est sollicité par la nature et ses parfums omniprésents, le goût des mets qui amènent révélations, imageries, le toucher autour des métiers des personnages (la calligraphie, le clavecin et le travail du bois de ce dernier)… et tout cela pour faire vibrer le lecteur…

Avec amour, délice, jalousie, fantasme, imagination, inquiétudes, j’ai été bercée par ce récit tendre et sensible. J’ai pu avoir parfois l’impression de flotter et de me laisser porter par les ou leurs tendres plaintes… car tout sens a un double sens, à chacun de trouver ou de voir. C’est avec douceur et volupté que l’auteur nous livre ses personnages qui se découvrent, se cherchent et se recherchent. Sans cesse portée sur une impression de balancier, oscillant entre violence, plaisir, abandon, j’ai adoré me perdre dans ces lignes…

J’ai découvert un auteur de musique baroque que je ne connaissais pas et un métier « facteur de clavecin », c’est magique tout simplement.

Je ne peux que vous le recommander et de vous immerger dans un monde de sens…ou une dentelle de mots vient vous titiller merveilleusement bien….

avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5880
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes

Message par Invité le Lun 6 Sep 2010 - 16:01

Je viens de terminer ce livre votre analyse me ravie j'y retrouve des sensations que je n'avais pas su mettre en mots

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes

Message par Pinky le Lun 6 Sep 2010 - 17:47

super Senchan, l'échange permet cela
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5880
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes

Message par Japijo le Ven 11 Nov 2011 - 16:21

Un très beau livre, tendre, sensible. J'ai adoré et suis complètement en phase avec les commentaires de Lalyre et Pinky.
avatar
Japijo
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 49
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Actuaire, fan de lecture, broderie, cuisine, digiscrapbooking, écriture, chant choral
Genre littéraire préféré : Romans (de styles très différents)
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes

Message par mariejo le Ven 11 Nov 2011 - 20:24

Vos critiques donnent envie de le lire et en même temps apportent une atmosphère poétique et de détente à ce post. Je le note hi
avatar
mariejo
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1297
Age : 59
Localisation : Bretagne Morbihan
Emploi/loisirs : Lecture, tricot, broderie
Genre littéraire préféré : Historique, Fantasy/Fantastique, romans
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum