Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Chessex, Jacques] L'ogre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DIDEROT, Jacques. La religieuse

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Chessex, Jacques] L'ogre

Message par lalyre le Dim 8 Aoû 2010 - 15:28

[ CHESSEX, Jacques ]
L'ogreLes cahiers rouges/ Grasset 2009
208 pages

Présentation de l'éditeur
À travers une histoire très concrète, très proche du quotidien, très charnelle, c'est un drame fondamental que traite Jacques Chessex : la mort du père. Mais son roman ne remue pas des idées ; on y sent au contraire passer toutes les rumeurs de la vraie vie.
Jean Calmet approche de la quarantaine. Il est professeur de latin au lycée de Lausanne. Nous le découvrons le jour des obsèques de son père, le Dr Calmet, au crématoire de la ville, par un matin de soleil sur le lac. Va-t-il être, par cette mort, libéré ? L'ombre du disparu va-t-elle au contraire le poursuivre, finissant par pénétrer chaque circonstance de chaque jour du froid et du vertige de la destruction ?
Le Dr Calmet était un " personnage " : tyran familial, force de la nature, porté sur le vin blanc de Lavaux et les servantes d'auberge, troussant à l'occasion la gamine de 20 ans que son fils, adolescent, poursuivait gauchement de sa tendresse et de son désir sans oser la traiter comme elle l'attendait : en fille. Partout, toujours, Jean Calmet a cru sentir l'oeil de son père qui le guettait, son énorme appétit de vie qui rendait dérisoires les scrupules et les inappétences de son fils. Et voilà que, le père mort, son pouvoir mystérieusement s'amplifie, s'aggrave, se fait obsédant. Réduit en cendres, et ses cendres enfermées dans une urne de marbre, le père est toujours là, omniprésent, prêt à continuer de dévorer ses survivants comme il a toujours dévorés ses compagnons de vie. Et ce n'est pas, dans ce combat inégal, la vie qui triomphera...
La force du roman de Jacques Chessex est d'envelopper son histoire d'un réseau de faits vrais, de paysages, d'impressions fugitives ou cruelles. Les amours de Jean Calmet avec une étudiante des Beaux-Arts, la maladie et la mort d'une de ses élèves et la dernière promenade que font avec elle ses camarades de classe, la rencontre, un soir, au bord du chemin, d'un hérisson qui se hâte vers une haie : autant de pages riches, bouleversantes, qui donnent tous les chauds parfums de la vie à ce roman-méditation sur la mort.

Mon avis : Un roman assez érotique que je n'ai pas trop aimé bien que les descriptions des paysages soient très bien écrites. Ce qui m'a dérangée c'est la mort du père, que j'ai ressenti comme désirée par le fils, il est vrai que cet homme était un vrai tyran, toujours à critiquer son entourage, j'ai détesté le comportement de la mère,une femme toujours effacée face à son mari dont elle a peur, n'osant entrer dans la pièce ou il se trouvait. Je me demande si ce roman n'est pas un peu autobiographique.....Car il est vrai que l'histoire est proche d'une certaine réalité mais je n'aimerais pas,comme Jean Calmet le ressent ,toujours sentir la présence du père décédé et réduit en cendres, derrière moi.Il faut quand même dire que cela est devenu une obsession et que Jean a une extrême tendance à se mésestimer...Je sais que des thèmes comme que la mort, la crémation, le deuil, la tyrannie, l'obsession et les outrages du passé ne me conviennent guère pour le moment .En résumé je pense que c'est un livre dur et sombre.......


Dernière édition par lalyre le Mer 11 Aoû 2010 - 19:42, édité 1 fois (Raison : Modifier le titre)
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum