Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Poblete, Maria] Simone Veil : "Non aux avortements clandestins"

Aller en bas

Et vous, qu'en avez-vous pensé?

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Poblete, Maria] Simone Veil : "Non aux avortements clandestins"

Message par alexielle63 le Mar 10 Aoû 2010 - 19:06



Genre : Document
Editeur : Actes Sud junior
Nombre de pages : 95
Code ISBN : 978-2-7427-8221-5

Quatrième de couverture :
Ce qui la révolte, c’est l’avortement du pauvre. Elle sait que les bourgeoises fortunées partent en Angleterre. Elles sont prises en charge par des gynécologues, bénéficient d’une anesthésie, de repos et rentrent chez elles en bonne santé. Les autres, les pauvres, les mal loties, meurent ou sont mutilées… Les praticiens ont mené une étude sur les suites des avortements clandestins, comme l’ablation de l’utérus, des problèmes aux reins, sans compter les décès… Simone partage avec les médecins la conviction qu’il est urgent de changer la loi. C’est un impératif médical. Elle ne peut plus supporter cette injustice.

Mon avis :
Ne vous attendez pas à une biographie de Simone Veil. Ce n’est pas le cas : il s’agit ici de narrer un épisode de sa vie : la lutte pour légaliser l’avortement. L’auteur revient sur l’histoire de Simone Veil, sans entrer dans les détails, permettant d’expliquer son engagement (attention, il ne s’agit pas d’un document sur la vie dans les camps : la déportation de Mme Veil est évoquée mais uniquement pour expliquer sa détermination, son désir de réussir, de s’imposer en tant que femme dans son milieu professionnel, en hommage à sa mère, Yvonne). Le pourquoi et le comment expliquant l’adoption de la loi de janvier 1975 légalisant l’avortement (sous le respect de certaines conditions) sont abordés. J’ai trouvé que le sujet était très survolé, imprécis : on passe d’un événement à un autre très rapidement, les explications sont vagues. De même, le contexte est juste effleuré : il aurait était bon de repréciser que nous sommes alors dans les années 70, les femmes commencent à peine à prendre leur vie en main, à sortir du joug de leur père ou de leur mari pour s’émanciper et les progrès à faire pour parvenir à une réelle autonomie et égalité avec les hommes sont encore nombreux (il faut attendre 1985 et la réforme des régimes matrimoniaux pour que celle-ci soient réelle et entière, au moins au sein du couple… On attend encore l’égalité professionnelle et notamment « à travail égal, salaire égal »…).

La deuxième partie intitulée « Eux aussi, ils ont dit non [à l’avortement] » montre que cette lutte a été préparée en amont par des associations, des médecins, des avocats, depuis les années 50, avant la loi Veil et étend le sujet aux pays européens et aux Etas-Unis : aujourd’hui encore, l’avortement est interdit dans certains Etats. L’auteur montre également qu’en France, c’est un droit fragile, menacé par les commandos anti-IVG, la fermeture de centres pratiquant l’avortement par défaut de « rentabilité » et par certains médecins qui refusent de le pratiquer.

En conclusion, c’est un ouvrage utile, permettant une première approche du sujet mais très insuffisant. Rappelons tout de même qu’il s’adresse avant tout aux jeunes (il est édité chez Actes Sud junior), ceci expliquant peut-être cela.

Quelques données à méditer :
« Au total, 54 pays interdisent l’avortement. Chaque année, 45 millions de femmes subissent une IVG. 97% des avortements à haut risque [en général, il s’agit des avortements illégaux où les méthodes utilisées sont archaïques, inhumaines et dangereuses] ont lieu dans les pays en voie de développement (…).
Plus de 68 000 femmes meurent encore chaque année suite à un avortement clandestin ».
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 36
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Poblete, Maria] Simone Veil : "Non aux avortements clandestins"

Message par Invité le Mar 10 Aoû 2010 - 20:38

à ce sujet, Simone Veil a écrit, " les hommes aussi s'en souviennent" qui retrace toutes les étapes qui on abouti au vote de la loi. Il comporte aussi le texte intégral de son intervention à l'assemblée comme préambule au débat.
A l'époque où e l'ai lu j'avais trouvé cela très instructif, et plein d'humanité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Poblete, Maria] Simone Veil : "Non aux avortements clandestins"

Message par alexielle63 le Mer 11 Aoû 2010 - 11:25

Merci Mimi, j'avais lu la critique sur le forum et rassure-toi : il est sur ma lal (quel livre ne l'est pas?????). Je compte bien le lire! Il sera à mon avis plus complet que celui-ci...
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 36
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Poblete, Maria] Simone Veil : "Non aux avortements clandestins"

Message par lili78 le Mar 15 Aoû 2017 - 15:35

Simone Veil, son histoire, son parcours, son combat pour la légalisation de l'avortement. Ce livre est une belle entrée en matière pour qui veut connaitre les grandes lignes de ce difficile combat face à tant de drames et d'injustices. C'est une mise en bouche, un hors d’œuvre qui donne envie d'en apprendre d'avantage, c'est aussi un hommage à cette battante, cette grande dame qu'était Simone Veil.

Avec un profond respect.
party
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2451
Age : 46
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Poblete, Maria] Simone Veil : "Non aux avortements clandestins"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum