Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Aller en bas

Comment l'avez-vous apprécié?

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par Invité le Ven 10 Sep 2010 - 15:55


En l'absence des hommes
Philippe Besson
Editions 10/18
215 pages

Quatrième de couverture :

Été 1916. Vincent découvre la passion dans les bras d’Arthur, jeune soldat qui tente d’échapper pour quelques jours à l’horreur des tranchées. Dans le même temps, il ébauche une affection amoureuse avec l’écrivain mondain et renommé, Marcel Proust. Le temps de ce bel été, l’un va devenir l’amant, l’autre l’ami. Comme deux fragiles éclats de bonheur au milieu de la tragédie.

Mes impressions :

J’avoue avoir mis plusieurs pages à m’attacher au personnage de Vincent. Il a seize ans, il est parfois arrogant et ne connaît que très peu la modestie. Il faut dire qu’il est bien né, qu’il n’a jamais eu à faire d’efforts pour obtenir ce qu’il désirait. Au cours de cet été, deux relations débutent. L’une avec Marcel Proust, qui est considérée comme une amitié, parfois avec une pointe d’ambiguité. Et l’autre avec Arthur, jeune soldat de vingt ans, avec qui Vincent va vivre plus qu’une passion puisque l’amour va naître entre eux.
J’ai eu du mal avec le personnage de Vincent car je trouvais qu’il profitait des deux situations et puis, au fil des pages, on se rend que c’est un adolescent comme les autres. Plus gâté par la nature que certains, mais avec ses envies, ses doutes. Marcel Proust va devenir l’ami à qui il va pouvoir confier ses doutes, ses blessures. Le seul à qui il confiera son secret.
Concernant Arthur, c’est une très belle histoire qui naît entre eux. L’amour entre celui qui n’a rien vécu et l’autre qui vit le pire. C’est intéressant de voir comment chacun peut apporter énormément à l’autre, même si au départ tout semblait les séparer. Leur histoire est vraiment touchante, leur amour naît tellement rapidement qu’il en est extrêmement fort. Même si l’amour ne protège pas de tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par Céline72 le Ven 10 Sep 2010 - 20:18

Un livre qui m'a l'air intéressant à lire, merci Wink
avatar
Céline72
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1911
Age : 31
Localisation : Le Mans
Emploi/loisirs : Emploi : Chargée d'assistance / Loisirs : lecture, musiques, photos (la nature particulièrement), films
Genre littéraire préféré : Je lis un peu de tout....
Date d'inscription : 03/03/2010

http://univers-des-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par Invité le Ven 10 Sep 2010 - 23:02

Je te le conseille Smile. En tout cas, il m'a donné vraiment envie de découvrir d'autres livres de Philippe Besson.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Coups de coeur

Message par Christiane 38 le Mar 14 Sep 2010 - 11:32



Voyager-en-lecture a écrit:
En l'absence des hommes
Philippe Besson
Editions 10/18
215 pages

Quatrième de couverture :

Été 1916. Vincent découvre la passion dans les bras d’Arthur, jeune soldat qui tente d’échapper pour quelques jours à l’horreur des tranchées. Dans le même temps, il ébauche une affection amoureuse avec l’écrivain mondain et renommé, Marcel Proust. Le temps de ce bel été, l’un va devenir l’amant, l’autre l’ami. Comme deux fragiles éclats de bonheur au milieu de la tragédie.

Mes impressions :

J’avoue avoir mis plusieurs pages à m’attacher au personnage de Vincent. Il a seize ans, il est parfois arrogant et ne connaît que très peu la modestie. Il faut dire qu’il est bien né, qu’il n’a jamais eu à faire d’efforts pour obtenir ce qu’il désirait. Au cours de cet été, deux relations débutent. L’une avec Marcel Proust, qui est considérée comme une amitié, parfois avec une pointe d’ambiguité. Et l’autre avec Arthur, jeune soldat de vingt ans, avec qui Vincent va vivre plus qu’une passion puisque l’amour va naître entre eux.
J’ai eu du mal avec le personnage de Vincent car je trouvais qu’il profitait des deux situations et puis, au fil des pages, on se rend que c’est un adolescent comme les autres. Plus gâté par la nature que certains, mais avec ses envies, ses doutes. Marcel Proust va devenir l’ami à qui il va pouvoir confier ses doutes, ses blessures. Le seul à qui il confiera son secret.
Concernant Arthur, c’est une très belle histoire qui naît entre eux. L’amour entre celui qui n’a rien vécu et l’autre qui vit le pire. C’est intéressant de voir comment chacun peut apporter énormément à l’autre, même si au départ tout semblait les séparer. Leur histoire est vraiment touchante, leur amour naît tellement rapidement qu’il en est extrêmement fort. Même si l’amour ne protège pas de tout.


J'avoue l'avoir commencé.
Je ne suis pas "rentrée". Je le reprendrai plus tard.
Par contre ses autres livres je les ai lu et ils m'ont bien plu.
J'ai lu "Son frère" "Un homme accidentel"et "La trahison de Thomas Spencer"
C'est une tout autre atmosphère . Il faut s'y faire.
avatar
Christiane 38
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2908
Age : 80
Localisation : . Bruxelles.
Emploi/loisirs : Retraitée,couture, jardinage,dessin.
Genre littéraire préféré : Histoire.Romans.
Date d'inscription : 06/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par beagle le Dim 27 Fév 2011 - 13:28

Ce livre raconte l’histoire de Vincent, un jeune homme de 16 ans qui va voir sa vie et ses certitudes d’adolescent bousculée par sa rencontre avec Marcel Proust et la découverte de l’amour et de la passion avec Arthur, le fils de la gouvernante de la maison, soldat en permission pour une semaine pendant l’été 1916.

J’ai tout d’abord été intriguée par la rencontre entre l’écrivain et le jeune homme. Puis passionné par cet amour avec Arthur. Philippe Besson a su décrire cette passion et ce contraste entre l’adolescent de bonne famille, insouciant et sûr de lui, voire même prétentieux par moment et le jeune homme que la vie à moins gâté et traumatisé par les horreurs de la guerre et des tranchées. J’ai fini ce livre bouleversée par la dernière partie.

Philippe Besson aborde dans ce livre des sujets aussi varié que l’adolescence, la vieillesse, l’amitié, l’amour, l’homosexualité, la stupidité de la guerre, la mort, le poids de la morale dans la société du début du vingtième siècle… au travers d'une histoire passionnante. Un livre que je recommande.
avatar
beagle
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 51
Localisation : isere
Emploi/loisirs : lecture, randonnées, cinema
Genre littéraire préféré : romans contemporains, policiers
Date d'inscription : 21/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par Invité le Dim 27 Fév 2011 - 16:01

Il y a la suite "Le retour des hommes" si cela t'intéresse, la critique est également sur le forum Smile.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par beagle le Lun 28 Fév 2011 - 13:20

Chouette! j'ai très envie de connaitre la suite. J'avais un peu de mal à quitter Vincent à la fin du livre. Merci de m'avoir avertie, je vais vite le commander.
avatar
beagle
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 51
Localisation : isere
Emploi/loisirs : lecture, randonnées, cinema
Genre littéraire préféré : romans contemporains, policiers
Date d'inscription : 21/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par keywest le Mar 1 Mar 2011 - 2:17

Ce livre m a l air plutot interessant,je vais voir a ma bibliotheque s il y est.
je commence justement de besson," la trahison de Thomas Spencer.
avatar
keywest
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 167
Localisation : bretagne
Genre littéraire préféré : un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 21/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par Invité le Mar 1 Mar 2011 - 14:50

keywest a écrit:Ce livre m a l air plutot interessant,je vais voir a ma bibliotheque s il y est.
je commence justement de besson," la trahison de Thomas Spencer.

La trahison de Thomas Spencer n'est pas celui que j'ai préféré. Le problème, c'est qu'avec cet auteur, j'ai eu un énorme coup de coeur donc les autres semblent toujours manquer d'un petit truc à côté Smile.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Besson, Philippe] En l'absence des hommes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum