Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Fairon, Amandine] Tendre démence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous aimé ce livre ?

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Fairon, Amandine] Tendre démence

Message par Invité le Mer 22 Sep 2010 - 19:46



Tendre démence

Auteur : Amandine Fairon
Edition : Azimuts
Nombre de pages : 110


Quatrième de couverture :

Amandine FAIRON est toujours aux études et a entrepris un régendat en français à Bastogne.
« Tendre démence » est son second roman. Il nous entraîne dans l’univers tourmenté et passionnel d’Éloïn. De passage dans un hôpital, celle-ci rencontre un homme dont la folie ne la laissera pas indifférente. D’autant plus que leur premier contact se résume à une gifle…

(Extrait : )

— Oooh ! Ça fait une heure que je t’appelle, là.
Elle tournait en rond, le visage rouge des larmes qui lui avaient brûlé les joues.
— Tu as facile toi, tu n’as même pas besoin d’y croire. Oh, mais réponds-moi, fais-moi un signe quoi !
Ses yeux fixaient son plafond qui ne daignait bouger. Le reflet du soleil dans sa minuscule fenêtre l’aveuglait, mais elle ne baisserait pas son regard.
— Viens ! Viens un peu voir. Descends de ton lointain balcon, bon sang. Regarde par ici... Tu te prenais pour le plus grand artiste au monde ?
Elle prit une chaise et grimpa dessus. Sa rage prit le relais de ses larmes, sa voix nouée vomissait son dégoût envers ses croyances. Ses bras s’agitaient de plus belle.
— Oooh l’artiste ! Descends de ton ciel, viens voir ton chef-d’œuvre. Viens la regarder de plus près, ton œuvre ! Viens, je te dis ! Regarde à quel point elle arrive à se bousiller, celle que t’intitulais : l’humanité.



Mon appréciation :

Ce livre est plein de finesse littéraire, de phrases bien tournées et de poésie. Et pourtant, il se lit d'une seule traite!
J'ai particulièrement aimé la description profonde des personnages. D'ailleurs, on peut très facilement s'identifier à Eloïn, par cette idée que la vie, parfois, peut nous faire perdre pieds.

L'auteure nous entraine dans le thème de l'amour impossible, par ces deux personnages que tout oppose, dans un milieu, qui, en plus, n'a rien de romantique!

Je le conseille donc à tous ceux qui aiment, comme moi, les romans courts qui font réfléchir, et rêver aussi.

Ma note : 17/20

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum