Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

CAPOTE, Truman

Aller en bas

CAPOTE, Truman Empty CAPOTE, Truman

Message par Thot le Jeu 11 Sep 2008 - 18:19

TRUMAN CAPOTE

CAPOTE, Truman 261410

Biographie: (evene.fr)

Né à La Nouvelle-Orléans, Louisiane le 30 septembre 1924
Décédé à Los Angeles, Californie le 25 août 1984
Abandonné à cinq ans par sa mère, le jeune Truman Capote est élevé par ses tantes à la Nouvelle Orléans. Il commence à écrire à l'âge de dix ans et publie sa première nouvelle, 'Miriam', à vingt ans. Cultivé, homosexuel et souvent provocateur, il se fait connaître dès son premier roman 'Les Domaines hantés', paru en 1948. Il fréquente Tennessee Williams et Gore Vidal, avec qui il se brouillera. Après le succès de 'Petit Déjeuner chez Tiffany', portrait aigre doux d'une marginale, il marque un changement de style radical. Capote consacre six années à l'écriture de 'De sang-froid', une enquête très réaliste tirée d'un fait divers sanglant. C'est là le manifeste du 'non fiction novel' (roman de non-fiction) par l'enfant terrible de la littérature américaine. Au sommet de sa gloire, mondain, alcoolique, il est aussi célèbre pour ses propos corrosifs. Son roman inachevé 'Prières exaucées', offre une peinture sans fard des milieux huppés qu'il fréquente (de Marilyn Monroe à Andy Warhol), et fait scandale avant même d'être publié. Il meurt à soixante ans, rongé par une vie d'excès.

Bibliographie: (Wikipedia)

# 1943 : La Traversée de l'été (Summer Crossing), roman. Une histoire d'amour entre une jeune fille de la haute société new-yorkaise et un jeune gardien de parking, sur fond d'Upper East Side et de canicule. Publication posthume en octobre 2005 par Random House Inc., New York. La critique est ICI
# 1943 : Un été indien (I remember my Grandpa), nouvelle. Un jeune garçon recueille "le secret" de son grand-père...
# 1945 : Miriam, nouvelle. Une vieille dame fait la rencontre d'une petite fille qui devient vite terriblement envahissante.
# 1948 : Les Domaines hantés (Other Voices, Other Rooms), roman. Un pré-adolescent part retrouver son père et finalement se trouvera lui.
# 1949 : Un arbre de nuit (A Tree of Night), nouvelles.
# 1950 : Local Color, croquis de voyages.
# 1951 : La Harpe d'herbes (The Grass Harp), roman. Un orphelin et deux vieilles dames élisent domicile dans un arbre et ne veulent plus en descendre. Adapté au théâtre en 1952.
# 1954 : Plus fort que le diable (Beat the Devil), scénario (film de John Huston).
# 1956 : Les muses parlaient (The Muses are heard), reportage sur son voyage en Russie soviétique avec un groupe théâtral américain donnant des représentations de l'opéra de Gershwin Porgy and Bess à Saint-Petersbourg et à Moscou.
# 1956 : Un souvenir de Noël (A Christmas memory). Buddy a sept ans, la vieille cousine qu'il adore soixante et plus, et par un froid matin de novembre : "Oh mon Dieu !" s'écrie-t-elle, "Mais c'est le moment de faire les cakes aux fruits !"
# 1958 : Petit déjeuner chez Tiffany (Breakfast at Tiffany's), roman dont l'héroïne touchante et irresponsable fut incarnée de façon inoubliable par Audrey Hepburn dans une adaptation cinématographique réalisée par Blake Edwards en 1961. Titre français du film : Diamants sur canapé.
# 1960 : Les Innocents (The Innocents), scénario d'après Le Tour d'écrou de Henry James (film de Jack Clayton)
# 1966 : De sang-froid (In Cold Blood), un roman de « non-fiction » où il suit le trajet de deux assassins et qui a inspiré plusieurs films dont De sang-froid (1967) de Richard Brooks avec Robert Blake. La critique est ICI
# 1968 : L'Invité d'un jour (The Thanksgiving Visitor), souvenirs. Un jeune garçon exorcise la peur que lui inspire un camarade de classe...
# 1980 : Musique pour caméléons (Music for Chameleons), nouvelles et récits dont l'éblouissant Cercueils sur mesure (Handcarved Coffins).
# 1983 : Un Noël (One Christmas), souvenirs. Un petit garçon en vient à se demander si le Père Noël existe vraiment.
# 1987 : Prières exaucées (Answered Prayers: The Unfinished Novel), roman inachevé dont deux chapitres sont remarquables : Des monstres à l'état pur (Unspoiled monsters) et La Côte Basque.
Thot
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 39
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

CAPOTE, Truman Empty CAPOTE, Truman

Message par Invité le Ven 12 Sep 2008 - 12:23

CAPOTE, Truman 200px-10



Biographie:


Truman Capote, de son vrai nom Truman Streckfus Persons, né le 30 septembre 1924 à la Nouvelle-Orléans, mort le 25 août 1984 à Los Angeles, est un écrivain américain auteur de romans, nouvelles, reportages, portraits, récits de voyages, souvenirs d'enfance, ainsi que de deux adaptations théâtrales d'écrits antérieurs et de deux scénarios de films.



Ses parents, Arch Persons et Lillie Mae, se séparent quelques années après leur mariage. Sa jeune mère le confie à ceux-là même qui l'avaient recueillie orpheline : il est élevé à Monroeville en Alabama par ses trois cousines et leur frère, tous quatre célibataires. Son enfance est heureuse mais il ressentira toujours douloureusement cet abandon par ses parents. A Monroeville, il a pour amie d'enfance Harper Lee qui le décrira dans son célèbre roman To Kill a Mockingbird (Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur) [Ici] comme un : "Merlin l'enchanteur de poche". En 1932, sa mère qui s'est remariée à un Cubain, Joseph Capote, l'emmène vivre à New York. Son beau-père l'adopte légalement et Truman Persons devient Truman Capote.
Il fait ses études à la Dwight School à New York ainsi qu'à la Greenwich High School à Greenwich dans le Connecticut où un de ses professeurs, Catherine Wood, l'encourage à écrire. Diplômé d'un collège privé du West Side, il quitte définitivement à 17 ans le système scolaire et travaille de 1941 à 1944 comme "copyboy" au New Yorker. Ce seront pourtant deux magazines féminins, le Harper's Bazaar et Mademoiselle qui publieront ses premières nouvelles, le New-Yorker les trouvant trop audacieuses. Les directeurs littéraires de ces magazines (Mary Louise Aswell pour le Harper's Bazaar et George Davis pour Mademoiselle), des personnages influents de l'époque, détectèrent avant tous ce qu'avait d'exceptionnel le talent de ce jeune homme.


Cependant, la vie de famille chez les Capote est orageuse, les crises d'éthylisme de sa mère sont fréquentes et violentes. En 1946, le jeune homme trouve refuge à Yaddo, une résidence qui accueille écrivains, musiciens et artistes de l'Etat de New-York. Il y rencontre Newton Arvin, un professeur de lettres de grande valeur. Pendant les deux ans que dure leur liaison, il passe chaque week-end auprès de celui qui lui donnera la formation qu'il n'avait pas reçue à l'université et dont il dira plus tard : "Arvin a été mon Harvard".



Dans toute sa vie d'écrivain, Truman Capote n'écrira qu'une quinzaine de nouvelles. Leur charme particulier doit beaucoup au caractère merveilleux ou fantastique de leurs histoires, à leur ironie légère et, pour certaines d'entre elles, au don d'enfance de leur auteur. Ses personnages, mêmes ceux qui ont un rôle secondaire, sont si surprenants et typés qu'ils restent dans la mémoire du lecteur. C'est grâce à ces nouvelles, et particulièrement à Miriam publié par Mademoiselle dans son numéro de juin 1945, que le milieu littéraire new-yorkais reconnaîtra son talent.

Il est en effet invité très tôt dans les cercles littéraires de Mary Louise Aswell et Georges Davis. Bennett Cerf, le directeur de Random House, accepte de publier son premier roman Les Domaines hantés (1948), qui connaît d'emblée un vif succès. La même année, il fait la connaissance de Jack Dunphy, lui-même écrivain, qui sera le compagnon de presque toute sa vie. Les dix années suivantes les voient séjourner longuement en Europe. En 1951 paraît La Harpe d'herbes qui évoque son enfance en Alabama auprès de ses cousines qui l'ont élevé. Il écrit des récits de voyages et des scénarios de films dans lesquels jouent les grands acteurs de l'époque (Humphrey Bogart, Gina Lollobrigida...) mais son travail pour les scènes new-yorkaises, une adaptation théâtrale de La Harpe d'herbes et une comédie musicale tirée de sa nouvelle La Maison des fleurs, connaît un succès mitigé.

En 1958, Petit déjeuner chez Tiffany, bref roman de 120 pages plein de charme et de nostalgie, connaît un grand succès et fait de lui également un écrivain reconnu par ses pairs.



Néanmoins, son chef-d’œuvre restera « De sang-froid ». Truman Capote découvre dans le New York Times du 16 novembre 1959 un fait divers qui, tout de suite, le passionne : un quadruple meurtre frappant une famille de fermiers du Kansas. Il pressent qu'il pourra traiter ce fait divers sanglant sous une nouvelle forme littéraire et en faire un "roman de non-fiction". Il obtient du New Yorker de partir enquêter sur les lieux du drame, à Holcomb. Son amie d'enfance Harper Lee, à qui il a demandé de l'accompagner, facilite beaucoup ses relations avec la population locale du Midwest et lui est d'une aide précieuse durant son travail de recherches. L'écrivain passe de longs mois à interroger d'innombrables témoins, à étudier les rapports de police et, après l'arrestation des deux assassins, à les rencontrer en prison grâce à la confiance d'Alvin Dewey le policier chargé de l'enquête. Il gagne l'amitié de Perry Smith et de Dick Hickock au cours de ses visites mais pas un instant il ne perd le but qu'il poursuit : son exploration d'une histoire vraie traitée comme un roman. Il travaille sur ces crimes en restant au plus près des faits, il décrit méticuleusement le décor du drame, une Amérique sûre de ses valeurs morales. Il utilise enfin l'énigme que représentent ces quatre meurtres sauvagement gratuits pour s'approcher du mystère de l'homme doué de raison et pourtant si capable du pire. Quelle que soit la sincérité de l'écrivain dans sa compassion pour les deux meurtriers, le titre de l'ouvrage (De sang-froid) est une condamnation sans appel puisqu'il affirme la préméditation. En avril 1965, Smith et Hickock sont exécutés. Le livre qui est son chef d'œuvre peut enfin paraître. Ce roman noir de non-fiction, création littéraire entièrement originale, est extraordinaire d'authenticité.

Random House publie De sang froid en janvier 1966. Le succès considérable de ce livre qui se vendra à des millions d'exemplaires lui apportera tout ce qu'il souhaitait, la fortune, une immense célèbrité et une vie mondaine éclatante. Nulle fête ou soirée réussie sans sa présence, son rire sonore et son humour acidulé. Il organise lui-même le 28 novembre 1966 un évènement mondain légendaire, un bal masqué en noir et blanc à l'hôtel Plaza à New-York où se pressent 540 invités triés sur le volet.

Truman Capote est alors au sommet de sa gloire mais jamais plus il n'écrira un texte de cette ampleur. Son biographe, Gerald Clarke, le décrit transformé par ce travail épuisant d'enquêtes et d'écriture et ayant de la difficulté à renouer avec son métier d'écrivain et avec lui-même.



A noter que ce livre marquera tellement les mémoires que deux films seront réalisés sur cette période de la vie de l’auteur : Truman Capote en 2005 et Scandaleusement célèbre en 2006.


Bibliographie:

<LI>1943 : La Traversée de l'été (Summer Crossing), roman. Une histoire d'amour entre une jeune fille de la haute société new-yorkaise et un jeune gardien de parking, sur fond d'Upper East Side et de canicule. Publication posthume en octobre 2005 par Random House Inc., New York.
<LI>1943 : Un été indien (I remember my Grandpa), nouvelle. Un jeune garçon recueille "le secret" de son grand-père...
<LI>1945 : Miriam, nouvelle. Une vieille dame fait la rencontre d'une petite fille qui devient vite terriblement envahissante.
<LI>1948 : Les Domaines hantés (Other Voices, Other Rooms), roman. Un pré-adolescent part retrouver son père et finalement se trouvera lui.
<LI>1949 : Un arbre de nuit (A Tree of Night), nouvelles.
<LI>1950 : Local Color, croquis de voyages.
<LI>1951 : La Harpe d'herbes (The Grass Harp), roman. Un orphelin et deux vieilles dames élisent domicile dans un arbre et ne veulent plus en descendre. Adapté au théâtre en 1952.
<LI>1954 : Plus fort que le diable (Beat the Devil), scénario (film de John Huston).
<LI>1956 : Les muses parlaient (The Muses are heard), reportage sur son voyage en Russie soviétique avec un groupe théâtral américain donnant des représentations de l'opéra de Gershwin Porgy and Bess à Saint-Petersbourg et à Moscou.
1956 : Un souvenir de Noël (A Christmas memory). Buddy a sept ans, la vieille cousine qu'il adore soixante et plus


<LI>1958 : Petit déjeuner chez Tiffany (Breakfast at Tiffany's), roman dont l'héroïne touchante et irresponsable fut incarnée de façon inoubliable par Audrey Hepburn dans une adaptation cinématographique réalisée par Blake Edwards en 1961. Titre français du film : Diamants sur canapé.
<LI>1960 : Les Innocents (The Innocents), scénario d'après Le Tour d'écrou de Henry James (film de Jack Clayton)
<LI>1966 : De sang-froid (In Cold Blood) Ici , un roman de « non-fiction » où il suit le trajet de deux assassins et qui a inspiré plusieurs films dont De sang-froid (1967) de Richard Brooks avec Robert Blake.
<LI>1968 : L'Invité d'un jour (The Thanksgiving Visitor), souvenirs. Un jeune garçon exorcise la peur que lui inspire un camarade de classe...
<LI>1980 : Musique pour caméléons (Music for Chameleons), nouvelles et récits dont l'éblouissant Cercueils sur mesure (Handcarved Coffins).
<LI>1983 : Un Noël (One Christmas), souvenirs. Un petit garçon en vient à se demander si le Père Noël existe vraiment.
<LI>1987 : Prières exaucées (Answered Prayers: The Unfinished Novel), roman inachevé dont deux chapitres sont remarquables : Des monstres à l'état pur (Unspoiled monsters) et La Côte Basque.
<LI>1987 : A Capote Reader (Une anthologie de Capote). Ce recueil inclut, entre autres, ses douze nouvelles les plus célèbres : Miriam, My side of the Matter, A Tree of Night, Jug of Silver, The Headless Hawk, Shut a Final Door, Master Misery, Children on Their Birthdays, A Diamond Guitar, House of Flowers, Among the Paths to Eden et Mojave.
2004 : The Complete Stories of Truman Capote. À l'occasion de ce qui aurait été le 80e anniversaire de Capote, Random House a regroupé en un volume toutes les nouvelles ou courts récits de souvenirs écrits par Capote. Ces histoires sont au nombre de vingt. Aux douze énumérées ci-dessus, s'ajoutent : The Walls Are Cold, A Mink of One's Own, The Shape of Things, Preacher's Legend, The Bargain, A Christmas Memory, The Thanksgiving Visitor et One Christmas. Paraît également la même année chez Random House Too Brief a Treat (publié en France en 2007 sous le titre Un plaisir trop bref).


Source: Wikipedia</LI>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

CAPOTE, Truman Empty Re: CAPOTE, Truman

Message par Invité le Jeu 31 Mai 2012 - 14:19

de sang froid, ce thriller vérité me plait énormément. Le meilleur de Truman Capote à mon avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

CAPOTE, Truman Empty Re: CAPOTE, Truman

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum