Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Jane, Calamity] Lettres à sa fille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur Lettres à sa fille de Calamity Jane

50% 50% 
[ 2 ]
25% 25% 
[ 1 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Jane, Calamity] Lettres à sa fille

Message par Sharon le Lun 4 Oct 2010 - 22:24


Titre : Lettres à sa fille.
Auteur : Calamity Jane.
Editeur : Rivages.
Nombre de pages : 127.

Quatrième de couverture :

Le 8 mai 1941, Madame Jean McCormick, invitée de l'émission "We the people" sur CBS, déclare être la fille de Calamity Jane et tenir en sa possession les lettres que sa mère lui a écrite durant vingt-cinq ans. Le monde entier découvre alors une Calamity Jane sensible et aimante, une femme rongée par le remords d'avoir abandonné son enfant qu'elle ne pouvait élever. Cette femme d'exception, figure emblématique du Far West, voulait que sa fille connaisse une vie stable et profite dune éducation solide. Elle la fit adopter à l'âge d'un an par un couple originaire de l'Est, Jim et Helen O'Neil.

Précision :

Certains historiens américains considèrent ses lettres comme apocryphes. Ne pouvant juger, puisque je n'ai pas le texte original sous les yeux, je prends le parti de considérer ses lettres comme authentiques.


Mon avis :

J'ai eu l'impression de lire un texte brut, peu travaillé. Les phrases sont courtes, hachées, comme écrites dans l'urgence. Les répétitions sont très nombreuses, les contradictions aussi (sur les raisons qui ont poussé Jane à abandonner sa fille, notamment). Il est vrai que la situation est souvent précaire, et que contrairement aux épistolaires célèbres, Jane manque de tout (encre, papier, support) pour écrire en toute sérennité. Surtout, le danger n'est jamais loin. Il peut s'agir d'une attaque d'indien, de bandits, ou plus simplement du sentiment de solitude qui étreint Jane lors de ses rendez-vous annuels avec sa fille.

On ne trouvera pas ici les marques habituelles de la correspondance. Les dates ne sont pas toujours indiquées, les lieux encore moins. Jane n'entretient pas une correspondance suivie, puisque Janey ne lui écrit jamais, par contre le soucis de savoir si sa fille la lira un jour est constant. En filigrane, apparaissent les lettres de Jim, et surtout les photos qu'il lui envoie.

Des personnages marquants émergent de ces lettres, Wild Bill, bien sûr, qui fut (peut-être) son mari. A aucun moment, elle ne cache la violence à laquelle ils ont été confrontés, elle assure cependant toujours Janey de la parfaite honnêteté de son père tout comme elle ne cesse de vanter les qualités de Jim O'Neil, père adoptif aimant et attentif. Puisque tes pères sont des gens biens, ta mère est une personne bien, me paraît être le discours sous-jacent. Très souvent reviennent aussi la litanie des personnes qu'elle a aidée, le plus souvent jeunes, comme si Jane avait un trop plein de sentiments maternels. Nous croisons également quelques figures marquantes de l'Ouest, comme Buffalo Bill ou Jack Dalton. Nous découvrons aussi à quel point la vie pouvait être difficile pour une femme qui voulait vivre comme un homme dans l'Ouest. Tour à tour joueuse de pocker, conductrice de dilligence, mais aussi infirmière et cuisinière (livrant au passage quelques recettes de cuisine), Jane se montre de plus en plus amère, dure avec elle-même autant qu'avec autrui. Et si elle rend hommage aux hommes, elle n'oublie pas son cheval, son "pauvre vieux copain fidèle".

A lire si vous aimez le Far West et le genre épistolaire.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7225
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Jane, Calamity] Lettres à sa fille

Message par lili78 le Dim 12 Mai 2013 - 12:52

Ce livre est une lecture scolaire pour mon fils, comme à mon habitude j’ai voulu lire la première page pour voir de quoi il retourne et finalement je l’ai lu quasiment d’une traite. Je ne me suis pas posée la question de savoir si ce récit est véridique ou pas, mais ce dont je suis sure c’est que même si il n’est pas véridique, c’est rudement bien imité.
L’écriture est toute simple, un peu haché, l’auteur passe d’un sujet à l’autre, sur la même ligne. Du coup, j’ai vraiment eu la sensation de lire un texte écrit par une personne inexpérimentée, maladroite.
Tout au long du récit, ou des lettres, Calamity Jane revient sur ces deux grandes peines : la séparation avec sa fille et la mort de l’homme dont elle était amoureuse. Dans ces textes on découvre une personne meurtrie, calomniée, mais qui paradoxalement sème le doute autour d’elle.
Lettres à sa fille est un livre très émouvant, un coup de cœur pour moi.
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2205
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Jane, Calamity] Lettres à sa fille

Message par alexielle63 le Lun 28 Oct 2013 - 13:43

Mon avis :
Des lettres où percent l’amour d’une mère pour sa fille, d’une femme pour un homme, Wild Bill, le père biologique de Janey et l’affection d’une femme pour le père adoptif de celle-ci, à qui elle voue une profonde affection, une reconnaissance sans borne et beaucoup d’admiration, pour avoir recueilli son enfant et lui apporter tout ce qu’elle ne peut lui offrir : un avenir confortable. Tout cela transparait dans l’écriture de Jane. J’ai lu ces lettres la gorge nouée devant tant d’amour. On la découvre sous un autre jour, loin des Lucky Luke de mon enfance. C’est une femme attentionnée, généreuse, toujours à prendre sous son aile la veuve et l’orphelin. Une mal-aimée qui souffre de sa solitude profonde et des cancans colportés sur son compte par les hommes mais surtout par les femmes de Deadwood (ou parfois par elle-même), une ville où elle revient souvent mais qu’elle déteste pourtant. C’est un esprit libre, une femme indépendante, différente de toutes ces bécasses qui se marient après s’être fait engrosser, pour éviter le scandale. Elle vit de son propre travail : tantôt infirmière, tantôt gardienne de troupeaux, conductrice de diligence, associée de Wild Bill, US Marshall dont elle cherche à éclaircir la mort. Néanmoins, Calamity Jane n’est jamais très loin : si elle répugne à tirer pour tuer, elle n’hésite pas cependant à jouer des poings quand on lui cherche des crosses, les femmes de Deadwood en savent quelque chose. Un grand moment d’anthologie !
Ces lettres sont aussi en toile de fond le témoignage d’une époque révolue : celle du Far West, des saloons, des grands espaces désertiques et inhospitaliers, des pillages de diligence par des bandes de hors-la-loi, des indiens et des cow-boys. On y croise des figures de légende comme Jack Dalton, Jesse James ou Bill Cody (Buffalo Bill).
Un livre à garder à portée de main, pour pouvoir relire une ou deux lettres de temps en temps…
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Jane, Calamity] Lettres à sa fille

Message par nouka2000 le Lun 28 Oct 2013 - 14:03

J'ai étudier un extrait de ce livre en cour de français il y a pas longtemps, je pense qu'il serait intéressant pour moi que je lise ce livre, bon allez je le rajoute à ma LAL! merci pour votre avis !
avatar
nouka2000
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1192
Age : 16
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : je joue du violon / course à pied
Genre littéraire préféré : de tout !!!!
Date d'inscription : 24/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Jane, Calamity] Lettres à sa fille

Message par Iris le Lun 7 Juil 2014 - 16:46

J’avais entendu parler de ce livre, et j’avoue avoir été très intrigué, très intrigué de voir cette femme que je pensais brute de coffre, et pas vraiment portée sur les sentiments, écrire à sa fille. Et le résultat est si différent de l’image que j’avais de Calamity Jane que j’ai eu l’impression de lire des lettres d’un personnage crée par un auteur.

Dans ces conditions pas évident de dire si j’ai oui ou non apprécié ce livre. Oui parce que ces lettres sont touchantes et que l’on découvre une facette complètement différente de cette femme du Far West. Mais en même temps c’est cette différence qui m’a, je ne dirais pas dérangé loin de là, mais qui m’a surprise, tellement, que ce livre épistolaire m’a prise au dépourvu.
avatar
Iris
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 407
Age : 27
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Roman contemporain, amour, les livres d'Agatha Christie...
Date d'inscription : 16/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Jane, Calamity] Lettres à sa fille

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum